Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum Finance  / 

Topic [PART I] Meilleures DÉCISIONS, meilleur TRADER

Sujet : [PART I] Meilleures DÉCISIONS, meilleur TRADER

12
Page suivanteFin
Capitaine_John
Capitaine_John
MP
18 juillet 2018 à 11:32:48

L’intelligence émotionnelle ; Daniel Goleman ; 1995-96

dsl Fauno je plagie la mise en forme de tes titres de topic, mais ça, tu le sais déjà

Tout le monde à son poste ! Chargez les canons ! https://image.noelshack.com/fichiers/2016/25/1466729105-risitas152.png

Aujourd’hui les khey, il est temps de poursuivre notre aventure (épique). Ce topic est une suite spirituelle (donc à base de spiritueux, type rhum) d’un de mes topics précédents que je vous invite à consulter http://www.jeuxvideo.com/forums/42-3011927-56365591-1-0-1-0-devenez-un-meilleur-trader-en-prenant-de-meilleures-decisions.htm . D’ailleurs je vous invite aussi à consulter tout court, bande de dégénérés ! :fou:

La question qui est celle que je tente de traiter concerne les/le mécanisme(s) de la prise de décision. Je mettrai celle-ci en perspective avec les choix que l’on peut faire sur le marché des crypto.

Comment l’être humain prend-il des décisions ? Avec sa raison ou ses émotions ? Les deux ? Quels sont les facteurs, les éléments qui les influencent ? Comment s’améliorer ? Sommes-nous dans l’action ou la réaction face au marché ? Btc 10 k ce week end ?

– Moussaillons, nous allons nous attaquer à un monument aujourd’hui ! :fou:
– Un galion espagnol :question:
– Mais non tas d’bouseux ! À un livre de D. Goleman ! :honte:
– Un livre ? Ça se mange :question:
– C’est mon poing dans t’tronche qu’tu vas manger !
https://image.noelshack.com/fichiers/2017/30/4/1501186458-risitalarmebestreup.gif

Pour prendre de bonnes décisions il ne suffit pas de connaître le marché. Il est essentiel de comprendre/d’appréhender la manière dont l’être humain, c’est-à-dire soi-même, fonctionne. Le trading comme beaucoup d’autre chose, est un combat contre sa propre personne avant d’être un combat contre les autres.

Pour devenir un meilleur trader, il faut prendre de meilleures décisions. Et pour prendre de meilleures décisions, il est nécessaire de savoir comment, par quel(s) processus, quel(s) mécanisme(s) une décision est prise. C’est logique. Mais au royaume de l’évidence, il est bon de rappeler certaines choses connues de tous, appliquées par peu.

Know the difference :
- Btc 10 k ce week end ?
- Btc 6k, ce weak hand !

Introduction : les émotions et la prise de décision, une alliance insoupçonnée

Le titre est contre intuitif. On entend souvent dire que les émotions nous font faire n’importe quoi/ prendre de mauvaises décisions.

– Ah je serai meilleur trader si j’étais coupé de mes émotions/froid, calculateur. C’est à cause des émotions que les gens FOMO /panic sell /buy the top. J’ai été trop confiant, j’ai pas take profit. C’est à cause de la peur que la machine s’emballe et qu’il y a des krachs boursiers :snif:
– Les émotions quelle plaie capitaine ! Moi je transpire avant un abordage, mon tromblon glisse entre mes doigts ! :hum:
– Raah j’ai dû mettre un stop loss je suis vert de rage sur cette bougie rouge !
:snif2:

Laissez-moi vous dire mes khey qu’il en est tout autrement. Je ne vais pas démonter ces idées préconçues, l’auteur le fait mieux que je ne le ferai jamais et des auteurs plus contemporains aussi. Je vais les relativiser et montrer/comprendre comment l’on fonctionne et de quelle manière cela peut nous aider à devenir meilleur. Et faire du pognon, en fin de course

Le problème vient de la capacité de l’être humain à percevoir ses émotions et à les interpréter. Pour prendre une bonne décision, il faut être capable de comprendre ce que l’on ressent, pourquoi et de réagir/agir dans un sens qui nous sera favorable. Ici on parle crypto et finance mais des analogies avec d’autres situations peuvent être faites. Exemple : être en long ou en levrette, c’est une position qui procure du plaisir, pourvu que l’on sache profiter des courbes que la vie ou le marché nous offrent . Ex : il ne faut pas lutter contre le courant, il faut aller avec lui pour aller encore plus vite, fois d’pirate

Classiquement, on dissocie émotion et raison. Un peu à raison, un peu plus à tort. Ça n’a pas de sens dans la mesure où les deux fonctionnent de pair dans notre tête (on n’a qu’un seul cerveau, oubliez les trucs d’hémisphère). Mais il a fallu attendre le développement des neurosciences et des connaissances en matière de cognition pour expliquer notre fonctionnement. Sans compter qu’on ne sait pas encore tout. Attention, ici la philo demeure ici un outil utile, mais limité (d’Aristote à Kant, on n’avait aucune connaissance sur la cognition ou presque). J’y reviendrai (ou pas c’est moi qui décide).

Par ailleurs, le cerveau n’a pas encore livré tous ses secrets. À l’inverse de la chevelure de Carlos Matos, aussi fournie que le retour sur investissement de Bitconnect. https://image.noelshack.com/fichiers/2018/04/7/1517106890-carlos-bitconneeee2.png

I] Ma démarche (disclaimer)

En définitive le livre parle peu de finance comportementale, de marché et d’économie (ce n’est pas son sujet principal). Mon but est d’utiliser ce qui y est développé pour l’appliquer directement au cryptogame (mon objet d’étude => le trader face au marché ; mon sujet d’étude => la prise de décision).

Il s’agit donc d’une démarche de réflexion => je ne me contenterai pas de résumer les parties intéressantes du livre, je vais aller plus loin (j’essaye tout du moins). Il y a donc une part de subjectivité, la mienne, qui n’est pas forcément mauvaise (tout est subjectif dans l’absolu) mais qui peut présenter des limites, voire des erreurs (osons le dire, on peut se tromper de cap). Je vous enjoins à une lecture active les kheys, et à critiquer (positivement ou non) voire corriger les bourdes si y a des jean-neuroscience dans le lot https://image.noelshack.com/fichiers/2017/10/1488820516-picsart-03-06-06-14-44.jpg

II] L’intelligence émotionnelle, qu’est-ce que c’est ?

Un terme utilisé par l’auteur lui-même. Forgé à la suite d’une thèse en doctorat de W. Payne en 1985. D. Goleman définit l’intelligence émotionnelle en partie par opposition à des formes plus « classiques » d’intelligence admises (le quotient intellectuel est un test qui ne préjuge pas vraiment de l’intelligence, seulement de certaine capacité, les gros QI sont parfois des personnes asociales et maladroites dans la vie de tous les jours, je vous laisse trouver des études là-dessus ou user de votre expérience pour vous rappeler que jean-edouard intello avait pas forcément le plus de succès dans la cours d’école en dépit de ses capacités intellectuelles).

L’intelligence émotionnelle recouvre la maitrise de soi, l’ardeur et la persévérance, la faculté de s’inciter soi-même à l’action. Il faut rappeler qu’à la base de toute pulsion, se trouve un sentiment qui cherche à se traduire en acte (gneu bitconnect c archi safe, regarde leur courbe). Cliquer avec sa souris pour acheter de la crypto, c’est bien qui acte qui traduit une pulsion. Ex : j’ai envie d’acheter car j’ai envie de faire du pognon.

– Mais dis moi Billy, est-ce que tu as étudié ta crypto avant de te lancer, ou à force de voir que « HPB et RLC c’est le futur » sur le forum finance, tu as cédé à ton instinct primitif d’imitation et en a acheté comme tous les autres ? Raison ou émotion derrière cette décision ?
– Osef capitaine ça peut pas descendre plus bas !

https://image.noelshack.com/fichiers/2018/26/7/1530476579-reupjesus.png

Opinion personnelle : un truc forgé soi par instinct d’imitation, soit par esprit de contradiction

L’intelligence émotionnelle recouvre la capacité à garder son sang-froid (utile en période de gange, de krach, de hausse parabolique, de fud massif, de correction brutale…bref un indispensable du crypto trader), à ne pas être esclave de ses émotions, ce qui ne veut pas dire de ne rien ressentir ! Au contraire !

 Illustration du concept: admet que t’as voulu acheter du GRS quand il est passé de 4k à 20k en période de gange et que t’as eu le sang-froid de ne pas le faire car tu savais que ça allait redescendre
 Vous voyez ? Interpréter ce que l’on ressent (j’ai envie d’acheter, appât du gain, richesse, putes et champaaaaagne) et adapter notre réaction (j’ai vraiment envie d’acheter, c’est le signe qu’il faut QUE JE N’ACHETE PAS), c’est ça l’intelligence émotionnelle :cool: (pas que, mais c'en est un exemple => comprendre ce que l'on ressens, pourquoi, et agir ou pas dans un sens favorable à nos intérêts/bien-être)

L’intelligence émotionnelle, c’est aussi faire preuve d’empathie. En quoi c’est utile ?
L’empathie c un truk de fragile capitaine ! https://image.noelshack.com/fichiers/2017/30/4/1501184969-risitas33bestreup.png
Pas vraiment ; c’est une réaction biologique ancestrale plutôt. Au-delà de dire que l’empathie est utile dans la vie et les relations humaines, en trading elle peut l’être aussi.

Pourquoi ? Eh bien, certains l'ont deviné, le marché = des êtres humains qui achètent et vendent. Interpréter les courbes avec des indicateurs techniques, évidemment que c’est utile, mais pas toujours suffisant. En matière de comportement, être capable de percevoir –ne serait-ce qu’un peul’état d’esprit des autres acteurs donne un coup d’avance (le marché est-il fébrile ? y a-il de l’enthousiasme ?).

Ajoutons que les origines de l’AT, avant d’être introduit dans les 70’s sur les marchés américains, résident dans la constance des émotions humaines ; en fait il ne s’agit pas d’élément économique, ce sont des éléments de volonté (volonté acheteuse ou vendeuse, bougie verte et rouge) qui sont traduit en termes économiques https://image.noelshack.com/fichiers/2017/01/1483619930-risitasblc26zfz.png

Ex 1 : le marché a souvent surréagit aux mouvements de wallet de Mt Gox/Kobayashi, c’est une logique émotionnelle, qui surinterprète plus ou moins bien un sentiment de peur « OMG il vend ça veut dire que le marché va chuter donc je vend » face à « MDR ça veut surtout dire qu’il faut shorter et couper ses positions rapidement au cas où ça remonte fissa oui ! ».
Ex 2 : j’estime que l’immobilier est à son ATH (au moment où j’écris ces lignes soit le 13 juillet 2018) je vends. Si d’autre acteurs se mettent à faire pareil, les prix chutent, logique. Mais si encore d’autres acteurs prennent peur (et là je parle de la peur comme émotion, oubliez tout ce que vous savez en matière d’économie et de finance, on s’apprête à enc*ler tous les supports au-delà de toute logique) là ça s’emballe et ça krach. Ne pas se laisser submerger par le sentiment général permet de faire des bons moov' dans ces périodes => sans doute n'en n'ont ils pas conscience, mais certains acteurs sur les marchés doivent être dotés d'une grande intelligence émotionnelle pour se détacher et se placer où personne n'oserait le faire par peur

III] Deux mots sur le livre et l’auteur

A/ Ce que le livre est ET n’est pas

Ce qu’il est : ce livre s’appuie sur des études SCIENTIFIQUES https://image.noelshack.com/fichiers/2017/03/1485021244-risicours.jpg
C’est super important, il est le fruit de plus d’un siècle de travaux variés en tout genre (de Freud à aujourd’hui poto). L’auteur s’appuie sur un ensemble de tests que je vais mentionner sans plus de détail, d’études reconnues et de démonstration par la science (expériences validées). Il a été publié en 1996, à ma connaissance, aucune étude/supposition/démonstration/découverte récente n’a remis en cause ses apports techniques/scientifiques principaux (d’où l’utilité d’attendre avant de commenter quelque chose). Beaucoup de ses propos font débat (notamment par rapport à l'enseignment scolaire), mais ici je vais utiliser les éléments scientifiques mis à disposition et tenter de les appliquer au cryptogame, rien à voir avec le fait de savoir si "l’harmonie sociale dépend vraiment de l’IE tel que Goleman la définit ou si l’approche de EL. Thorndike vers les 1920’s correspond répond mieux à la question" (t’as pas capté ce n’est pas grave on s’en fout, t’as capté on s’en fout aussi https://image.noelshack.com/fichiers/2016/24/1466366209-risitas24.png ).

Ce qu’il n’est pas : EXIT les livres de « développement personnel » pour bobo en mal de sensations qui pullulent depuis des années dans les Fnac. Ces résidus de fiente de poulpe ne reposent sur rien si ce n’est que du vent et du marketing (de toute façon dans le tas de connerie, il y a bien quelques trucs vrais). Le vent c’est bien quand on est sur un navire, pas ailleurs. Merci de ne pas mentionner vos livres bullshit du genre « devenez un mentaliste » « reprenez votre vie en main » « contrôler vos émotions ». Blabla.
L’ignorance n’est pas le plus grand danger, le plus grand danger, c’est l’illusion de la connaissance. Mmh, eh ouais ça calme ! https://image.noelshack.com/fichiers/2017/39/3/1506524542-ruth-perplexev2.png

– Capitaine :question:
– Oui Billy ? :cool:
– C’est quoi la différence entre le bon et le mauvais trader :question:
– Ah tu vas voir c simple ? Ben le mauvais trader, il arrive su’le marché et pis il trade ! ouais, direct, à chaque fois t’y a droit ! alors que l'bon trader, d’abord il arrive sur le marché et puis là, il trade. Mais c’est un bon trader !
:fou:

B/ L’auteur

Go google.

L’auteur a plusieurs facettes => journaliste, psychologue. L’important, ce sont ses travaux. Ça tombe bien, ils sont condensés dans ce livre (https://image.noelshack.com/fichiers/2017/18/1493812942-larry-hasard.png).

Capitaine_John
Capitaine_John
MP
18 juillet 2018 à 11:34:10

Partie 1 : l’architecture cérébrale, le « cerveau émotionnel »

Je serai bref (mdr je vais essayer) sur cette partie mais elle est essentielle. Nous jetterons un coup d’œil –à l’aide de nos longues-vues https://image.noelshack.com/fichiers/2017/34/2/1503404221-pirate.jpg – aux effets des émotions et à leur fonctionnement, facteur(s) central(aux) de la prise de décisions (I) et puis, on illustrera tout ça par un exemple concret avec jean-trader (II) mon cobaye préféré.

I] Principe et données

A/ Utilité des émotions
L’essentiel est invisible pour les yeux, on ne voit bien qu’avec le cœur. https://image.noelshack.com/fichiers/2017/07/1487013838-stvalentin.png
Antoine de Saint-Exupéry, 1943, le Petit prince
Merci j’ai all-in. https://image.noelshack.com/fichiers/2016/25/1466715106-risitas130.png
Un trader lambda sur JVC, octobre 2017, début de bulle avant le krach

Les émotions permettent d’affronter des situations trop importantes pour être confrontées au seul intellect. L’humain est l’aboutissement d’innombrables années d’évolution, chaque émotions est une réaction dont l’utilité et l’efficacité a fait ses preuves dans le passé*, sans quoi il n’y aurait plus d’humains sur Terre (Grug has rock).

_*Sur ce point, je vous renvoie aux travaux exceptionnels de l’illustrissime Paul Ekman :coeur: (qui m’a introduit et passionné de tout ça) « An argument for basic emotions » qui mériterait aussi un topic. On notera que Philip Johnson-Laird, fait aussi ce constat (et d’autres bref c’est bien beau d’avoir une opinion, des arguments c’est mieux et le Paul il a du lourd, pour t’illustrer, c’est le premier « mentaliste » à avoir utilisé ses travaux en collaboration avec la police, comme dans les séries mais lui c’est en vrai, c'est dire à quel point le gars perçoit la psyché humaine :ouch: ).

B/ Emotions et réactions : décision et survie (économique pour les trader)

1/ Les émotions préparent le corps et le cerveau à réagir face à une situation (danger, volatilité du marché…)

La peur : ce qui nous intéresse le plus. Elle peut se manifester selon que le marché crash ou que ta crypto fait x10 (dans ce cas-là, panic sell car peur que ça corrige, manque à gagner, ouin si j’avais hold le btc depuis 2013…).
La peur dirige le sang vers les muscles, stimule le système cardio-vasculaire, influence sur la sécrétion d’hormones qui accroissent les sens => logique de fuite face à un prédateur. Pour la crypto, on va dire que devant ton clavier, toute ton énergie se déploie pour que tu te connectes à binance (fund are safu) et que tu buy ou sell la crypto (tu fais un mouvement physique, d’où la terminologie de « weak hand » main faible qui a peur et agit comme telle !). Elle paralyse parfois quelques instants l’individu (souvent on ne s’en souvient pas où on a un souvenir flou) pour permettre au cerveau de jauger s’il est préférable :
a/ d’attendre (se cacher face à un prédateur / sur le marché : hodl face à la baisse car ça va remonter)
b/ de fuir (sell / buy / sortir de sa position).
Quand on a peur on ne se sent « pas bien » car le cerveau sécrète des hormones qui mettent le corps en état d’alerte général (pour te faire comprendre que tu encours un danger que tu ne peux pas ignorer).

Comme quand ton buzz est revenu à 1 sat https://image.noelshack.com/fichiers/2017/26/2/1498565672-img-9168.png , que les chinois bannissent la crypto, que ça fud quand t’es full USDT. Ah non on est immunisé maintenant :rire2:

Le bonheur : (différent de l’euphorie). Le bonheur inhibe les sentiments négatifs + ralenti les activités des centres générateurs d’inquiétude. Jean-trader, sous son influence, accomplira avec empressement des tâches qui se présentent à lui. Pour ça qu’après avoir calé 2 leviers x10, il se sent trop frais et se fait liquidé sur le 3e => plutôt que d’apprécier ce moment et de se dire, « je fais une pause », il a négligé les risques qu’il considère d’habitude, il a recommencé et bim ! LIQUIDATED :fou: . L’euphorie et l’excitation sont des sentiments différents avec des réactions physiologiques différentes => là où le bonheur « réduit » l’inquiétude et les sentiments négatifs (je peux être heureux avec une jambe dans le plâtre) l’excitation/euphorie agissent différemment et inhibent les circuits classiques (omg mon équipe a gagné, je me lève pour faire un câlin à mon pote michel-trader, mais j’avais oublié ma jambe dans le plâtre, j’ai mal, true story bro…).

https://www.lesechos.fr/finance-marches/marches-financiers/0301585900833-la-hausse-eclair-de-l-indice-de-la-peur-intrigue-les-marches-2170428.php => vous le savez sans doute, mais il existe un indicateur technique exclusivement dédié à mesurer la « peur » sur les marchés ; c’est sans doute un indicateur manipulé, ne nous leurrons pas, mais c’est dire à quel point la gestion émotionnelle est importante. Néanmoins, elle se cantonne souvent à des phrases balancées comme ça « en trading faut savoir gérer ses émotion » nous explique jean-youtuber lambda, cousin de jean-trader, sans que personne n’explique jamais ce que cela signifie, un peu comme si c’était un truc introspectif et trop personnel alors que les sciences cognitives ont des réponses précises et rigoureuses à apporter sur le sujet.

2/ Relativisons cette présentation

La peur n’est pas une « mauvaise émotion » elle vise à nous préserver du danger (elle nous préserve de nous-même aussi !)
https://image.noelshack.com/fichiers/2016/30/1469541952-risitas182.png

Par ailleurs, elle n’inhibe pas tout fonctionnement « rationnel » du cerveau, elle donne juste une indication sur la situation et le degré de danger auquel on s’expose
https://image.noelshack.com/fichiers/2016/48/1480321136-alert2.jpg

Libre à jean-trader de négliger celle-ci (mais non le btc va continuer à monter, l’immobilier c’est safe je l’ai vu dans le loup de waul street, j’ai pris des foncières cotées ça rapporte de fou) ou de la suivre (oui ça risque de corriger voir de se crasher, j’ai peur, je préfère perdre de l’argent maintenant et tout foutre dans l’ETH en attendant des jours meilleurs plutôt que de me retrouver bitconnected avec un bag de merde). Elle permet la prise de décision mais laisse les commandes à l’intellect dans la majeure partie du temps => les deux fonctionnent ensemble et quasi-simultanément.

Le bonheur n’est pas qu’une « bonne émotion », il nous permet de savoir ce que l’on doit faire ou pas pour être heureux (sinon on serait des cailloux, eux ne ressentent rien). Mais l’idée qu’on se fait de ce qui peut nous rendre heureux peut en elle-même être fausse auusi => "oui j’ai calé un levier x10, je suis super content, j’ai envie de continuer mais grâce à Capitaine_John, je sais que cette envie doit exactement être interprétée comme un signe qu’il faut que je fasse une pause. Je décide d’attendre, je passe de l’euphorie => au bonheur => puis à un état normal et là je repars sur un levier, concentré et serein, ou j’all-in dans l’ETH, on verra selon ce que fait ce marché de macaque" en voilà un qui ne se laisse pas emporter ! :bravo:

Chaque émotion mériterait un pavé entier :fier: Ainsi, cette pauvre présentation ( :-( ) doit appeler votre attention sur une seule chose : comprendre ce que vous ressentez est plus facile (je me sens bien, je me sens mal), mais interpréter ce que signifie ces émotions/états/sensations, voire lutter à contre-courant contre elles voilà le vrai défi. Ce qui nous amène à un point crucial (han cette transition https://image.noelshack.com/fichiers/2016/23/1465746228-caprice2b.png )

Comment une décision est prise ? En particulier sous le coup d’une très forte émotion ?

II] Illustration, concrète : l’anatomie d’un coup d’état des émotions sur le cerveau

A/ Y a quoi dans le cerveau (titre évocateur) ? Et pourquoi ?

Plein de parties qui fonctionnent de concert (reste à savoir quelle partition lire).

Sur le développement du cerveau et sa cartographie centrale : celui de l’homme se rapproche de celui des grands singes, dont les plus dignes représentant arpentent le forum jour et nuit :rire: . Le développent du cerveau s’est fait au fil du temps de bas en haut : homo sapiens partage une base commune avec bcp d’espèces (le bas) et se différencie par sa partie haute (plus développée et volumineuse).

1/ Le tronc cérébral : l’arbre qui cache la forêt
a/ localisation : à Malte comme le bitcoin (rigole fdp) https://image.noelshack.com/fichiers/2017/30/4/1501186458-risitalarmebestreup.gif . Il se trouve sur l’extrémité supérieure de la moelle épinière
b/ rôle : les fonctions vitales (respiration, métabolisme des organes du corps) préprogrammées
Il s’agit d’el famoso cerveau émotionnel (CE) dit le cerveau reptilien.

2/ Le cortex/néocortex : j’ai pas de blague, il s’appelle comme ça c’est tout
a/ localisation : partie supérieur du cerveau
b/ rôle : le cerveau « pensant » siège de la pensée (ex : je peint un tableau (art) ou je rédige un topic sur JVC (chef d’œuvre), c’est lui qui est principalement impliqué). Le cerveau dit rationnel (CR). Ici l’opposition raison/émotion semble se justifier mais n’oubliez pas que ces deux parties démurent un tout indivisible analogie = une maison est composée de plein de matériaux mais ça reste un tout, ici le cerveau pareil

3/ Le système limbique : c’est limpide non ?
a/ localisation : il faut le voir comme une couche supérieur du tronc cérébral (c’est l’évolution qui refill du CE avant de passer sur un bag 50% CE et 50% CR).
b/ rôle : apprentissage et mémoire (ex 1 : je mange ce fruit, je vomis, je me souviens de l’odeur + qu’il ne faut pas le manger ; ex 2 : j’ai all-in NXT, j’aurai pas dû, je le referai pas) c’est l’ensemble des parties qui jouent un rôle dans le cadre des émotions

Ce qu’on voit déjà => la survie et l’évolution a favorisé le CE avant même que le CR n’existe et même lorsqu’il est apparu chez sapiens, la nature ne s’est pas débarrassé de lui, il est resté à la base de la prise de décision. Ça indique bien son importance sans même en savoir plus.

Rentrons dans le détail (c’est là que ça devient dingue vous allez voir) https://image.noelshack.com/fichiers/2017/21/1495669807-risitas-livre.png

1/ L’amygdale : elle est située sur le tronc cérébral près du système limbique, elle est donc très fortement connectée au deux parties. Elle est spécialisée dans les questions émotionnelles (c’est grâce à elle que tu te dis que la blockchain c’est cool, que les stickers risistas c’est marrant)
https://image.noelshack.com/fichiers/2016/24/1466366197-risitas10.png

Elle traite et commande à toutes les émotions ! Si on la retire on ne ressent plus rien (plus de rapport à l’autre, aucune charge émotionnelle dans les relations humaines ; cf Paul Ekman et Richard Davidson « Questions About Emotions »).
Le travaux du neurologue américain Joseph Ledoux (cette douceur dans un monde de brute) ont mis en évidence son rôle et surtout son pouvoir. L’apport majeur => l’amygdale est capable de déterminer nos actions avant même que le néocortex (CR, cerveau rationnel si t'as pas suivi) n'ait pu prendre une décision.

2/ L’hippocampe : avec l’amyg c’est sur sa base que que le cortex et néocortex se sont développés. Son rôle consiste à enregistrer et à trouver un sens aux perceptions que l’on a. Exemple : c’est lui qui permet de différencier un ours vu au zoo d’un ours en forêt à la télé, il contextualise le sens émotionnel de notre mémoire. S’il mémorise les faits bruts, l’amyg retient la saveur émotionnelle qui leur est attachée (ours au zoo = cool, ours quand t'es en forêt = danger car bear trap, haha c drol https://image.noelshack.com/fichiers/2017/02/1484074597-pedobear.jpg ).

3/ Le thalamus: je le détaille pas mais il joue aussi un rôle

B/ Coup d’Etat ! À l’abordage !

Capitaine_John
Capitaine_John
MP
18 juillet 2018 à 11:34:30

B/ Coup d’Etat ! À l’abordage !

1/ Le coup d’Etat émotionnel : quand les émotions prennent le pouvoir

Que se passe-t-il quand on cède à la panique ? Omg j’ai fomo, dites-moi que ça va remonter please les khey ! Comment l’amygdale peut nous faire faire un trade avant même notre cerveau conscient (CR) ?

Illustration appliquée à jean-trader : son l’œil (rétine :ouch2: ) détecte une information (il ouvre son folio, dump de batard du BTC, le Market Cap perd 30 milliards en une heure, son bag de shitcoin -25 % d’un coup :snif2: ). Cette information doit passer par le chemin suivant : info => œil => circule par une synapse au thalamus (qui traduit l’info dans langage du cerveau, ici « perte de valeur et perte d’argent ») => envoie ça au néocortex (CR) qui élabore une réponse + qui envoyée à l’amygdale si elle est émotionnelle => réaction/action conjointe du CR aidé du CE (pour simplifier).

Ceci est le schéma classique que l’on connaissait jusqu’alors. Il est vrai ET faux.

En réalité une partie des infos du thalamus est envoyée à l’amygdale avant même d’arriver au cortex (CR). par analogie c’est comme si tu envoyais une information par un train dédié à ça, alors qu’en réalité il existe un second train qui emprunte un chemin plus court mais qui délivre un message moins précis (un tweet vs une dissertation pour le 1er train)
Par voie de conséquence, l’amygdale a le temps de prévoir une réponse avant même que le CR ait pu faire quelque chose (merci Ledoux* pour cette découverte, avant on pensait complètement différemment, c’est dire à quel point l’homme se connait si peu *cf voir J. Ledoux « Sensory systems and emotions » dans Integrative Psychiatry 4 de 1996). L’amygdale permet de réagir vite mais beaucoup moins bien, avec moins de précision et de justesse.

La prise de contrôle émotionnelle ne se traduit pas nécessairement en actes démesurés ou négatifs, mais c’est dans ces cas qu’elle s’observe avec le plus d’acuité. Ici jean-trader à des chances de paniquer « omg je sell toooout, au secours les khey jen ai marre » « monero un concours pour que je me refasse please ».

2/ L’apprentissage : sommes-nous condamnés à être esclaves de nos émotions ?

Pas du tout. Explication.

a/ Le cortex préfrontal : si l’amyg peut déclencher des réactions d’angoisses/de peur impulsive, une autre partie du cerveau se charge de corriger ça. Le cortex préfrontal a pour rôle d’inhiber ou de maîtriser ses émotions et donc réactions :cool: . Il permet en fait de permettre à l’individu en proie des émotions fortes (peur ou colère) de réagir efficacement face à la situation. Souvenons-nous que comme exposé précédemment, « En réalité une partie des infos du thalamus est envoyée à l’amygdale avant même d’arriver au cortex (CR) » ce qui signifie que les informations arrivent au cerveau dit rationnel qui pourra traiter l’information et produire une réponse analytique (omg il y a un krach, je vais refill et tant pis pour ce que j’ai pas sell c’est trop tard, profitons de cette opportunité pour augmenter le bag).

b/ L’expérience https://image.noelshack.com/fichiers/2016/52/1482934723-risitas-scientifique.png rajoutons 2 cl de fomo et 1cl de weak end

Ce sera dvpé plus tard. Essayer de comprendre ce que l’on ressent et pourquoi afin de ne pas se laisser emporter par ce que l’on ressent est possible, comme s’améliorer en faisait du sport, en pratiquant d’un instrument etc…les militaires soumis à une pression ultra forte ne sont pas des surhommes qui ne ressentent rien, ils gèrent simplement mieux (extrêmement bien !) la décharge émotionnelle, pareil pour les politiques qui font des discours (faire un discours en publique est l’une des choses les plus effrayantes pour bcp de personnes).

c/ l’harmonisation de l’émotion et de la pensée : qu’en est-il des émotions lorsque nous prenons des décisions dites rationnelles ?

Je termine cette PART I par cette partie, essentielle à comprendre car elle résume la démarche de l’auteur dans son livre.

A. Damasio déjà cité ici, a étudié le comportement de personnes dont le circuit lobe-préfontal / amygdale était endommagé (donc pas de lien entre cerveau pensant et cerveau émotionnel pour simplifier). Ce dommage n’affecte en aucun cas les capacités cognitives/de raisonnement donc l’intelligence au sens classique du terme. un peu comme le fait d’avoir une jambe dans le plâtre n’empêche pas de jouer aux échecs, exclusion faite de la douleur .

Résultats = ces personnes effectuent des choix désastreux dans leur vie, à l’instar de cet homme, incapable de prendre un rendez-vous chez le coiffeur car n’arrivant pas à définir quelles options présentaient le meilleur rapport avantage/inconvénient. <u>
D’après Damasio, si ces personnes sont incapables de faire des choix (mécanismes de la prise de décision), c’est parce qu’ils n’ont pas accès à leurs connaissances émotionnelles</u> => celles-ci constituent une sorte de réservoir des trucs qu’on aime ou pas, accumulés au cours de notre vie. Lors de cette dernière, nous sommes confrontés à des choix embarrassants et multiples, voire pléthoriques si on veut utiliser des termes stylés (dans quelle crypto investir ? le projet avance-t-il ? roadmap ? team ? communauté ? hype ? est-ce que c’est un point d’entrée ? j’achète de l’or physique ? etc…pour des exemples de la vie ordinaire : qui épouser ? quel diplôme choisir ?) => dans ce cas, les émotions apparaissent indispensables aux décisions rationnelles : elles nous orientent dans la bonne direction, où la logique pure peut être utilisée au mieux. Les connaissances émotionnelles (souvenir d’un mauvais investissement pour x ou y raison(s) ) sont des mises en garde qui permettent, à partir d’un point de départ donné (je veux investir) de limité le champ de la décision en excluant des possibilités et en en valorisant d’autres (j’investis que dans ce qui est chinois par exemple car plus gros marché + quand ils vont se réveiller pump https://image.noelshack.com/fichiers/2017/16/1492862763-111-copie-copie.png ).

L’alliance entre émotions et raison, bien que la distinction puisse être critiquée, est donc fon-da-men-tale. Le cerveau pensant joue un rôle dans l’exécution de nos émotions par exemple ! (cette crypto a dump, c’est une chance inespérée :coeur: jamais je n’aurai cru pouvoir l’acheter à ce prix, les khey vont être jaloux, oh yeah ! :cool: ).

Citons enfin l’auteur :
« La conception traditionnelle de l’antagonisme entre raison et sentiment s’en trouve bouleversée : il ne s’agit pas de s’affranchir des émotions et de leur substituer la raison, comme le disait Erasme, mais de trouve le bon équilibre entre les deux. Le paradigme antérieur avait pour idéal la raison libérée des émotions. Le nouveau paradigme nous enjoint d’harmoniser la tête et le cœur. Pour y parvenir, nous devons (…) mieux comprendre ce qu’utiliser son intelligence (émotionnelle) veut dire ».

(PART II est en cours d’écriture, j’ai à peine effleuré le sujet mais si je continue ça va être indigeste, arrêtons-nous là).

__________________

Merci d’avoir lu pour ceux qui n’ont pas fait escale sur l’île de la flemme, ou naufrage parce qu’ils ne savent pas lire sur l’archipel du Gépalu. https://image.noelshack.com/fichiers/2016/24/1466366209-risitas24.png

J’ai fait ce topic en espérant qu’il soit utile. Libre à vous de critiquer / commenter, donnez vos avis :coeur:

Bon vent à vous dans les eaux nauséabondes du gange ! L’el dorado est au bout de l’horizon https://image.noelshack.com/fichiers/2017/03/1484556457-hapirate.png

vergelol
vergelol
MP
18 juillet 2018 à 11:40:58

Hate de lire ça,

Cimer l'op, vraiment :cimer:

Capitaine_John
Capitaine_John
MP
18 juillet 2018 à 12:47:18

Le 18 juillet 2018 à 11:40:58 vergelol a écrit :
Hate de lire ça,

Cimer l'op, vraiment :cimer:

Tu me remercieras si ça t'apporte quelque chose :ok:

Hésite pas à critiquer tout ça :cool:

Theloluex
Theloluex
MP
18 juillet 2018 à 14:18:54

Ce pavé bien encore plus gros que ceux de Fauno, à chaque nouveaux messages je pensais que c'était le dernier :rire:

En tout cas c'est vachement intéressant et les touches d'humour tout au long aident à se motiver de continuer à lire, merci cap'taine :cimer:

Par contre je suis dégoûté, je pensais que mon livre"devenez mentaliste" allait m'aider à lire les pensées des whales :(

lecoble-is-back
lecoble-is-back
MP
18 juillet 2018 à 14:19:42

J'ai all in

dArmenien
dArmenien
MP
18 juillet 2018 à 14:25:14

L'autre qui nous vend pdf eco+ olalal.

Capitaine_John
Capitaine_John
MP
18 juillet 2018 à 15:08:03

Le 18 juillet 2018 à 14:18:54 Theloluex a écrit :
Ce pavé bien encore plus gros que ceux de Fauno, à chaque nouveaux messages je pensais que c'était le dernier :rire:

C'est pas la taille qui compte :coeur:

En tout cas c'est vachement intéressant et les touches d'humour tout au long aident à se motiver de continuer à lire, merci cap'taine :cimer:

Cool c'est fait pour, l'humour ;p

Par contre je suis dégoûté, je pensais que mon livre"devenez mentaliste" allait m'aider à lire les pensées des whales :(

C'est de quel auteur ?

Capitaine_John
Capitaine_John
MP
18 juillet 2018 à 15:08:44

Le 18 juillet 2018 à 14:25:14 dArmenien a écrit :
L'autre qui nous vend pdf eco+ olalal.

what :question:

Theloluex
Theloluex
MP
18 juillet 2018 à 15:12:04

C'est de quel auteur ?

Je plaisantais :hap:

Pseudo supprimé
18 juillet 2018 à 16:12:37

J'ai lu en diagonale connaissant déjà le sujet, mais merci de ce partage pour le forum.
Très bonne référence à Damasio, ce dernier a montré qu'on pouvait réconcilier les émotions avec la rationalité grâce à la légitimité procurée par les neurosciences, et ainsi revenir sur l'héritage des auteurs du type Von Neumann et Morgenstern.

Si le lien entre les émotions et la cognition vous intéresse, vous pouvez le creuser avec les travaux de Ledoux ou bien de Scherer entre autres. Et concernant l'empathie, la contagion émotionnelle, vous pouvez trouver des explications biologiques en étudiant les écrits sur les neurones miroirs.

PS: par contre j'ai toujours dû mal lorsqu'on place, dans la même phrase, les mots "scientifique" et "Freud" l'un à côté de l'autre. Pour ma part, c'est antinomique.

Message édité le 18 juillet 2018 à 16:14:29 par
Capitaine_John
Capitaine_John
MP
18 juillet 2018 à 16:18:05

Le 18 juillet 2018 à 16:12:37 hmmmh a écrit :
J'ai lu en diagonale connaissant déjà le sujet, mais merci de ce partage pour le forum.
Très bonne référence à Damasio, ce dernier a montré qu'on pouvait réconcilier les émotions avec la rationalité à l'aide de la légitimité procurée par les neurosciences, et ainsi revenir sur l'héritage des auteurs du type Von Neumann et Morgenstern.

Si c'est le lien entre les émotions et la cognition vous intéresse, vous pouvez le creuser avec les travaux de Ledoux ou bien de Scherer entre autres. Et concernant l'empathie, la contagion émotionnelle, vous pouvez trouver des explications biologiques en étudiant les écrits sur les neurones miroirs.

Merci pour ces précisions khey :-)))

PS: par contre j'ai toujours dû mal lorsqu'on place, dans la même phrase, les mots "scientifique" et "Freud". Pour ma part, c'est antinomique.

Oui c'est un raccourci de ma part :hap: , mais dans la compréhension et l'appréhension de ce qu'est la psyché humaine, il fait partie des pionniers, comme Gustave Lebon avec son "psychologie des foules" bien que ce dernier ne soit en réalité pas du tout un ouvrage scientifique :fou:

Capitaine_John
Capitaine_John
MP
18 juillet 2018 à 16:21:20

Le 18 juillet 2018 à 15:12:04 Theloluex a écrit :

C'est de quel auteur ?

Je plaisantais :hap:

Ptin jlai pris au 1er degré :rire:

Le seul livre dans cette catéorie que je suis en état de recommander, cest le livre "les secrets d un mentaliste" de jb daumont, le gars est avocat, ancien prestidigitateur le bouquin se lit ultra vite et est bien réference, un plaisir

Capitaine_John
Capitaine_John
MP
18 juillet 2018 à 19:46:58

:up:

Pseudo supprimé
19 juillet 2018 à 23:27:51

« HPB et RLC c’est le futur »
merci j'ai all in http://www.noelshack.com/2018-29-4-1532035668-38814-full.png

Capitaine_John
Capitaine_John
MP
20 juillet 2018 à 10:59:17

Le 19 juillet 2018 à 23:27:51 LONGDUZBOUBB a écrit :
« HPB et RLC c’est le futur »
merci j'ai all in http://www.noelshack.com/2018-29-4-1532035668-38814-full.png

Pense à all-out après le x100 :peur:

HuckelFinn2
HuckelFinn2
MP
20 juillet 2018 à 11:30:50

Merci l'op, je mets ça de côté et je le lirai ce soir

J'avais lu "Focus : attention et concentration", de Goleman aussi, il y a 4 ans. C'était un gros pavé, mais très intéressant (quelques longueurs). Je m'étais dit que je lirai un jour celui dont tu parles.

Capitaine_John
Capitaine_John
MP
20 juillet 2018 à 17:49:28

Le 20 juillet 2018 à 11:30:50 HuckelFinn2 a écrit :
Merci l'op, je mets ça de côté et je le lirai ce soir

J'avais lu "Focus : attention et concentration", de Goleman aussi, il y a 4 ans. C'était un gros pavé, mais très intéressant (quelques longueurs). Je m'étais dit que je lirai un jour celui dont tu parles.

Un livre qu'il faut que je lise d'ailleurs :(

Bonne lecture :)

Kart-Vert
Kart-Vert
MP
20 juillet 2018 à 23:09:36

Très bon topic khey,je up :ok:

12
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?