Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum Finance  /  Topic [Guide] Ma méthode pour construire une rente immobilière  / 

Topic [Guide] Ma méthode pour construire une rente immobilière - Page 5

Sujet : [Guide] Ma méthode pour construire une rente immobilière

DébutPage précedente
Page suivanteFin
tirlamet
tirlamet
MP
22 mai 2018 à 00:17:37

Intéressant Sauf concernant la SASU c est un statut pourri ppur unr societe tjr choisir la SAS dans ce cas,ok donnant 1 seul action a un proche au pire

Luis-Ponzi2
Luis-Ponzi2
MP
22 mai 2018 à 01:15:19

Merci ortie mdr

Ceux qui disent kheyette, sachez que:
Frère: akhi, khyoua, khey
Soeur: okhty

Pseudo supprimé
22 mai 2018 à 04:26:31

Le 22 mai 2018 à 01:15:19 Luis-Ponzi2 a écrit :
Merci ortie mdr

Ceux qui disent kheyette, sachez que:
Frère: akhi, khyoua, khey
Soeur: okhty

Et forumeuse = kheyette :ok:

Merci kheyette pour ton topic, je me l'étais mis de côté il y a 2-3 jours et je viens enfin de le lire.

Par contre j'ai pas lu les 5 pages, donc désolé si ma question a déjà été posée, mais : est-ce qu'il est aussi facile d'acheter et surtout de revendre une action de foncière cotée qu'une action d'entreprise cotée ? Quelles sont les différences notables en termes d'acquisition, gestion du portefeuille, et revente, entre les deux ?

Autre question : en achetant une action de foncière cotée, on achète bien une part de la boite qui gère des biens immobiliers et non une part des biens qu'elle gère ? On ne détient donc aucune partie des biens immobiliers d'où elle tire ses bénéfices ?

ceedjay
ceedjay
MP
22 mai 2018 à 09:49:55

Le 21 mai 2018 à 10:09:43 serboblk a écrit :
J'en profite pour poser une question ici vu qu'il y a du beau monde dans le coin:

J'envisage l'achat d'un appartement d'une valeur de 90k avec ma copine, elle ayant un petit salaire et moi une base aussi petite, e galère un petit peu à me décider fiscalement !

Quel régime choisir ? Micro-bic ou réel ?
On met 0€ dans cet investissement donc faire une location meublé ca ne m'interesse pas beaucoup. Le loyer sera de minimum 700€ (nous viserons les 750€ quand même)
Est-ce que crée une SCI maintenant ca vaut le coup? J'ai l'impression que bof.

Ce que j'ai pensé : acheté cette année celui-ci et un autre du même type l'année prochaine, donc deux appartements en nom propre au micro-bic puis ENSUITE nous comptons quitter la région parisienne et aller dans le sud. A ce moment la ouvrir une SCI ou SASU grâce a des revenus plus confortables (ma maison principale actuel serait elle aussi mise en location ou revendu si les prix ne se sont pas effondrés avec une belle plus value -> qui serait injecter dans la SASU ou SCI). Et à ce moment là diversifié avec des foncières etc...

Qu'en pensez vous?

(Coucou eylin au passage)

mettre 90K en RP dans un appart et croire pouvoir en tirer 700€/month :rire: je me suis arrêté là

crypto_tom
crypto_tom
MP
22 mai 2018 à 11:47:33

Le 22 mai 2018 à 09:49:55 ceedjay a écrit :

Le 21 mai 2018 à 10:09:43 serboblk a écrit :
J'en profite pour poser une question ici vu qu'il y a du beau monde dans le coin:

J'envisage l'achat d'un appartement d'une valeur de 90k avec ma copine, elle ayant un petit salaire et moi une base aussi petite, e galère un petit peu à me décider fiscalement !

Quel régime choisir ? Micro-bic ou réel ?
On met 0€ dans cet investissement donc faire une location meublé ca ne m'interesse pas beaucoup. Le loyer sera de minimum 700€ (nous viserons les 750€ quand même)
Est-ce que crée une SCI maintenant ca vaut le coup? J'ai l'impression que bof.

Ce que j'ai pensé : acheté cette année celui-ci et un autre du même type l'année prochaine, donc deux appartements en nom propre au micro-bic puis ENSUITE nous comptons quitter la région parisienne et aller dans le sud. A ce moment la ouvrir une SCI ou SASU grâce a des revenus plus confortables (ma maison principale actuel serait elle aussi mise en location ou revendu si les prix ne se sont pas effondrés avec une belle plus value -> qui serait injecter dans la SASU ou SCI). Et à ce moment là diversifié avec des foncières etc...

Qu'en pensez vous?

(Coucou eylin au passage)

mettre 90K en RP dans un appart et croire pouvoir en tirer 700€/month :rire: je me suis arrêté là

Ca se trouve, pas facilement, mais ca se trouve! C'est ce qui réclame du boulot....

Casimoru
Casimoru
MP
22 mai 2018 à 11:54:20

Le 22 mai 2018 à 00:17:37 tirlamet a écrit :
Intéressant Sauf concernant la SASU c est un statut pourri ppur unr societe tjr choisir la SAS dans ce cas,ok donnant 1 seul action a un proche au pire

Tu peux développer ?

Yesouistravail
Yesouistravail
MP
22 mai 2018 à 12:08:00

Le 22 mai 2018 à 00:17:37 tirlamet a écrit :
Intéressant Sauf concernant la SASU c est un statut pourri ppur unr societe tjr choisir la SAS dans ce cas,ok donnant 1 seul action a un proche au pire

Le statut de la SAS et de la SASU sont pratiquement les mêmes, fiscalement il n'y a aucune différence, donc pourquoi préférer la SAS ?

Sinon l'auteur, tu penses que ça peut être intéressant à partir de quel capital de base environ ? Pour ensuite acheter dans l'immobilier physique d'ici environs 2 ans ?

serboblk
serboblk
MP
22 mai 2018 à 12:36:31

Le 22 mai 2018 à 09:49:55 ceedjay a écrit :

Le 21 mai 2018 à 10:09:43 serboblk a écrit :
J'en profite pour poser une question ici vu qu'il y a du beau monde dans le coin:

J'envisage l'achat d'un appartement d'une valeur de 90k avec ma copine, elle ayant un petit salaire et moi une base aussi petite, e galère un petit peu à me décider fiscalement !

Quel régime choisir ? Micro-bic ou réel ?
On met 0€ dans cet investissement donc faire une location meublé ca ne m'interesse pas beaucoup. Le loyer sera de minimum 700€ (nous viserons les 750€ quand même)
Est-ce que crée une SCI maintenant ca vaut le coup? J'ai l'impression que bof.

Ce que j'ai pensé : acheté cette année celui-ci et un autre du même type l'année prochaine, donc deux appartements en nom propre au micro-bic puis ENSUITE nous comptons quitter la région parisienne et aller dans le sud. A ce moment la ouvrir une SCI ou SASU grâce a des revenus plus confortables (ma maison principale actuel serait elle aussi mise en location ou revendu si les prix ne se sont pas effondrés avec une belle plus value -> qui serait injecter dans la SASU ou SCI). Et à ce moment là diversifié avec des foncières etc...

Qu'en pensez vous?

(Coucou eylin au passage)

mettre 90K en RP dans un appart et croire pouvoir en tirer 700€/month :rire: je me suis arrêté là

750€ autant pour moi :-))) c'est pas une renta extraordinaire t'es vraiment à côté de la plaque ! Après je suis agent immo donc peut-être plus simple pour moi d'avoir de bonnes affaires?

Eilyn
Eilyn
MP
22 mai 2018 à 12:37:18

Le 20 mai 2018 à 16:11:34 crypto_tom a écrit :

Le 19 mai 2018 à 15:38:05 Eilyn a écrit :

Le 19 mai 2018 à 00:33:40 Johnkrk a écrit :

Le 18 mai 2018 à 23:32:01 qtumining a écrit :
L’immobilier à part le locatif étudiant et le airbnb. Ça ne vaut plus le coup :oui:

Ça dépend, il reste quand même de bonnes opérations spéculatives à faire liées au secteur où tu achètes. Exemple : installation du TGV = augmentation des prix de l'immobilier du secteur gare. Autre exemple : le désengorgement des grosses métropoles au profit de certaines villes avoisinantes peut aussi faire augmenter les prix dans celles-ci.

En fait, pas mal de choses peuvent faire pump les prix, une restauration d'un quartier, l'ouverture de certains commerces (et aussi l'expulsion de gens du voyage / migrants, quoiqu'on en pense). Il faut suivre un peu ce qui se passe avec la politique locale de vos villes pour flairer les bonnes affaires. Lisez les journaux / et regardez les infos locales pour vous tenir au courant des projets d'aménagement urbains.

Même si vous ne souhaitez pas vendre votre bien pour profiter de la plus value (au passage, l'augmentation de la CSG se répercute également sur la taxe sur les plus values immobilières, l'amenant à environ 36%), cela reste intéressant dans la mesure où l'augmentation du prix s'accompagne souvent d'une hausse des loyers, et donc de la possibilité de faire réévaluer le bail à la hausse.
On peut tout à fait combiner un investissement locatif et une potentielle plus value (spéculative) à la revente, un bien déjà loué se revend plus facilement.

Protip pour optimiser jusqu'au bout : passez le bien en résidence principale pour un an ou + pour pouvoir le revendre en étant exonéré de la plus value. Seul hic, il faut vivre dedans au moins 1 an pour avoir un avis d'imposition... Donc à voir si le manque à gagner du loyer compense les 36% que l'état prendra sur la plus value

Par contre mauvais signe, il semblerait que le gouvernement prépare une augmentation des droits de mutation (encore...), donc plus de frais à payer pour l'acquéreur.

Bon guide en tout cas, je ne connaissais pas les foncières cotées.

Je serai plus nuancée pour ma part. Les deux prochaines décennies marqueront à mon sens des évolutions majeures dans le secteur des transports et qui risqueraient d'avoir des conséquences importantes sur la façon dont on conçoit l'urbanisme.

En autres s'il est possible demain d'être transporté à moindre frais par voie aérienne pour nos trajets quotidiens il est possible que l'immobilier des grandes métropoles soit moins demandé et perde en valeur au profit de leur périphérie.
Pour l'exemple : https://www.youtube.com/watch?v=q2J5BjGE9sc

La, je n'y crois pas beaucoup pour du transport en masse. La voiture autonome aura bien plus d'impact sur la mobilité que ce genre d'engin, interessant mais de niche (on va dire meme niche qu'un taxi aujourdhui: on en prend pour aller au boulot mais c'est quand ême trèsm utile).
Mais les grandes villes garderons toujours leur attrait, je pense que ce qui risque de changer le plus ce sont les petites villes qui risque de regagner de l'interet mais ca serait un pari très risqué...

C'est possible oui, il est difficile d'anticiper encore sur les changements que cela pourrai entraîner.Je ne saisi pas bien en revanche le risque dont tu fais mention pour ces petites villes : l'immobilier y est généralement moins cher que les communes de taille moyennes/grandes, ce qui offre un rendement locatif souvent plus intéressant avec sans doute une moins forte volatilité des prix en cas de crise immobilière car la valeur nominale des terrains y est bien plus faible, voire quasi-nulle (tant que la population de la ville ne serait pas déclinante).

Le 20 mai 2018 à 16:21:22 Urazawa a écrit :
Vraiment impressioner par autant de connaissance alors que tu es certainement jeune (L1) ou bien avec des bifurcations dans les études, je soupçonne un travail autodidacte 😌 si oui je serais preneur des liens ou bouquins sur le sujet ;)

Gracias 😁

Merci !
Pour ma part je me suis beaucoup renseignée sur seekingalpha.com pour mes foncières (il faut aimer l'anglais en revanche) et YouTube pour l'immobilier physique. Pour la structure d'investissement et l’aspect fiscal j'ai regardé des centaines de site je ne saurais pas te les restituer..
Aucun bouquin ne m'a marquée sur le sujet ; à mon sens le format ne s'y prête pas du tout.

Le 21 mai 2018 à 07:32:53 Goldorake a écrit :
Bonjour Eilyn et bravo pour tes connaissances sur un sujet aussi complexe ! J'ai quelques questions. Tu parles de l'AFFO. Si j'ai bien compris, ce chiffre permet de savoir si une foncière cotée est actuellement chere ou pas. Mais comment le calculer et surtout, comment l'interpréter ? Car même si on me donne un chiffre, au hasard 19,763 % ( ou dollars, je ne sais pas quelle est l'unité), Ça ne m'en dit pas plus sur la valeur de la foncière, abordable ou excessive. Existe-t-il un seuil du chiffre AFFO au delà duquel on peut dire qu'une foncière est chère ? Et le FFO ? Et le LTV ? Quel intérêt présentent ces autres indicateurs ? Comment les calculer et les interpréter ?
Merci pour ta réponse !

Hello, oui l'AFFO est un indicateur intéressant mais il ne faut pas s'en contenter. Le mieux à mon sens reste de regarder divers articles de la foncière en question sur seekingalpha ou autres (et leur commentaires associés c'est très important) afin d'avoir le plus d'information en tête possible pour juger au mieux de la pertinence d'un potentiel placement. C'est en tout cas ce que j'applique à titre personnel.

Le 21 mai 2018 à 09:34:23 mumuk2 a écrit :
Quel est le ROI minimum que tu te fixes pour te lancer dans l'acquisition d' un bien immobilier après avoir analyser la ville/village/ histogramme de la population etc .. ?

Je regarde avant tout la rente locative donc surtout que le bien soit sans travaux, que le rendement soit supérieur à 9% net et que celui-ci reste durable dans le temps (au travers de plusieurs données comme l'histogramme de population en effet mais aussi le taux de vacance).

Fistca
Fistca
MP
22 mai 2018 à 14:49:14

D'ailleurs, et je m'adresse aux lecteurs plus qu'a l'auteur qui a deja sa sasu a lui, si vous voulez vous lancer et être exonéré de maniere encore plus interessante sur un bien immo (on parle la de profiter des dividendes d'une sas immobiliere) vous pouvez acheter des actions de sas a travers un PEA pour profiter de l'exoneration totale d'ir, et ainsi n'avoir que les cotisations sociales a payer(au bout de 5ans). Des société immo spécialisé le permette et c'est (quand c'est bien fait) extremement interessant.il faut neenmoins attendre huit ans pour que cela ne cloture pas le PEA en le faisant (mais cela enpeche d'y réinvestir). C'est un tres bon placement a moyen terme,si vous choississez bien vos actions (limité a l'ue par contre).
Vous n'avez par contre que les rzvenus et pas le bien en propre.

La fiscalité <3.

Eylin, je te rachete une partie de tes actions et on file en sas ;)?

gange95
gange95
MP
22 mai 2018 à 14:57:48

Jean rachid baudoin le déteste :hap:

Casimoru
Casimoru
MP
22 mai 2018 à 15:12:55

Si vous tenez vraiment à investir dans l'immobilier (grosse erreur à mon avis mais bon), privilégiez les villages dynamiques à la campagne ou les toutes petites villes entourées de campagne. En plus c'est là que vous aurez les meilleures rentabilités.

Dans 10 ou 20 ans les très grandes villes seront désertées car elles ne pourront plus être approvisionnées correctement en raison de la raréfaction du pétrole....Quand tu vois que même le PDG de Total estime qu'on risque de commencer à manquer de pétrole en 2020...

L'exode urbain est à mon avis inéluctable car non seulement les grandes villes correspondent à un modèle énergétique qui ne pourra pas perdurer, mais de plus on aura besoin de bras dans les campagnes car les méthodes d'agricultures intensives ne seront plus non plus adaptées.

Message édité le 22 mai 2018 à 15:15:19 par Casimoru
crypto_tom
crypto_tom
MP
22 mai 2018 à 15:26:56

Le 22 mai 2018 à 15:12:55 Casimoru a écrit :
Si vous tenez vraiment à investir dans l'immobilier (grosse erreur à mon avis mais bon), privilégiez les villages dynamiques à la campagne ou les toutes petites villes entourées de campagne. En plus c'est là que vous aurez les meilleures rentabilités.

Dans 10 ou 20 ans les très grandes villes seront désertées car elles ne pourront plus être approvisionnées correctement en raison de la raréfaction du pétrole....Quand tu vois que même le PDG de Total estime qu'on risque de commencer à manquer de pétrole en 2020...

L'exode urbain est à mon avis inéluctable car non seulement les grandes villes correspondent à un modèle énergétique qui ne pourra pas perdurer, mais de plus on aura besoin de bras dans les campagnes car les méthodes d'agricultures intensives ne seront plus non plus adaptées.

Ton argument se lit dans les deux sens: une grande ville, c'est beaucoup plus d'infrastructures commune, et beaucoup moins de déplacement en voiture. Les citadins de plus en plus n'ont plus de voiture, contraitement à la campagne ou c'est un poste de dépense de plus en plus important.
De ce point de vue la, une ville est bien moins gourmande que la campagne, et il suffit d'un camion pour alimenter des milliers de familles. A la campagne, ne serait ce que pour acheter ton pain il te faut une voiture .

Ensuite, pour les bras a la campagne: oui, mais sincerement c'est une frange tres faible de la population qui va retourner a la campagne sur ce critère la, et surement pas en 2020

knackes_67
knackes_67
MP
22 mai 2018 à 15:38:37

https://information.tv5monde.com/info/economie-doit-craindre-les-morts-vivants-de-la-dette-238025

nouveau krach boursier dans moins de 3 ans je sais pas si c'est le moment d'investir :peur:

crypto_tom
crypto_tom
MP
22 mai 2018 à 16:11:30

Le 22 mai 2018 à 15:38:37 knackes_67 a écrit :
https://information.tv5monde.com/info/economie-doit-craindre-les-morts-vivants-de-la-dette-238025

nouveau krach boursier dans moins de 3 ans je sais pas si c'est le moment d'investir :peur:

Le 22 mai 2018 à 12:37:18 Eilyn a écrit :

Le 20 mai 2018 à 16:11:34 crypto_tom a écrit :

Le 19 mai 2018 à 15:38:05 Eilyn a écrit :

Le 19 mai 2018 à 00:33:40 Johnkrk a écrit :

Le 18 mai 2018 à 23:32:01 qtumining a écrit :
L’immobilier à part le locatif étudiant et le airbnb. Ça ne vaut plus le coup :oui:

Ça dépend, il reste quand même de bonnes opérations spéculatives à faire liées au secteur où tu achètes. Exemple : installation du TGV = augmentation des prix de l'immobilier du secteur gare. Autre exemple : le désengorgement des grosses métropoles au profit de certaines villes avoisinantes peut aussi faire augmenter les prix dans celles-ci.

En fait, pas mal de choses peuvent faire pump les prix, une restauration d'un quartier, l'ouverture de certains commerces (et aussi l'expulsion de gens du voyage / migrants, quoiqu'on en pense). Il faut suivre un peu ce qui se passe avec la politique locale de vos villes pour flairer les bonnes affaires. Lisez les journaux / et regardez les infos locales pour vous tenir au courant des projets d'aménagement urbains.

Même si vous ne souhaitez pas vendre votre bien pour profiter de la plus value (au passage, l'augmentation de la CSG se répercute également sur la taxe sur les plus values immobilières, l'amenant à environ 36%), cela reste intéressant dans la mesure où l'augmentation du prix s'accompagne souvent d'une hausse des loyers, et donc de la possibilité de faire réévaluer le bail à la hausse.
On peut tout à fait combiner un investissement locatif et une potentielle plus value (spéculative) à la revente, un bien déjà loué se revend plus facilement.

Protip pour optimiser jusqu'au bout : passez le bien en résidence principale pour un an ou + pour pouvoir le revendre en étant exonéré de la plus value. Seul hic, il faut vivre dedans au moins 1 an pour avoir un avis d'imposition... Donc à voir si le manque à gagner du loyer compense les 36% que l'état prendra sur la plus value

Par contre mauvais signe, il semblerait que le gouvernement prépare une augmentation des droits de mutation (encore...), donc plus de frais à payer pour l'acquéreur.

Bon guide en tout cas, je ne connaissais pas les foncières cotées.

Je serai plus nuancée pour ma part. Les deux prochaines décennies marqueront à mon sens des évolutions majeures dans le secteur des transports et qui risqueraient d'avoir des conséquences importantes sur la façon dont on conçoit l'urbanisme.

En autres s'il est possible demain d'être transporté à moindre frais par voie aérienne pour nos trajets quotidiens il est possible que l'immobilier des grandes métropoles soit moins demandé et perde en valeur au profit de leur périphérie.
Pour l'exemple : https://www.youtube.com/watch?v=q2J5BjGE9sc

La, je n'y crois pas beaucoup pour du transport en masse. La voiture autonome aura bien plus d'impact sur la mobilité que ce genre d'engin, interessant mais de niche (on va dire meme niche qu'un taxi aujourdhui: on en prend pour aller au boulot mais c'est quand ême trèsm utile).
Mais les grandes villes garderons toujours leur attrait, je pense que ce qui risque de changer le plus ce sont les petites villes qui risque de regagner de l'interet mais ca serait un pari très risqué...

C'est possible oui, il est difficile d'anticiper encore sur les changements que cela pourrai entraîner.Je ne saisi pas bien en revanche le risque dont tu fais mention pour ces petites villes : l'immobilier y est généralement moins cher que les communes de taille moyennes/grandes, ce qui offre un rendement locatif souvent plus intéressant avec sans doute une moins forte volatilité des prix en cas de crise immobilière car la valeur nominale des terrains y est bien plus faible, voire quasi-nulle (tant que la population de la ville ne serait pas déclinante).

Je ne suis pas sur que la volatilité soit plus faible dans les petites villes. Avec la crise de 2009, l'immobilier a bien plus baissé à la campagne que dans les grandes villes (avec des baisses de plus de 40% parfois). Sur les grandes agglomérations style Paris , Bordeaux, Nantes, etc... il me semble que l'impact de la crise à été limité voir nul pour Paris (hausse moins rapide!).

Casimoru
Casimoru
MP
22 mai 2018 à 16:20:30

Le 22 mai 2018 à 15:26:56 crypto_tom a écrit :

Le 22 mai 2018 à 15:12:55 Casimoru a écrit :
Si vous tenez vraiment à investir dans l'immobilier (grosse erreur à mon avis mais bon), privilégiez les villages dynamiques à la campagne ou les toutes petites villes entourées de campagne. En plus c'est là que vous aurez les meilleures rentabilités.

Dans 10 ou 20 ans les très grandes villes seront désertées car elles ne pourront plus être approvisionnées correctement en raison de la raréfaction du pétrole....Quand tu vois que même le PDG de Total estime qu'on risque de commencer à manquer de pétrole en 2020...

L'exode urbain est à mon avis inéluctable car non seulement les grandes villes correspondent à un modèle énergétique qui ne pourra pas perdurer, mais de plus on aura besoin de bras dans les campagnes car les méthodes d'agricultures intensives ne seront plus non plus adaptées.

Ton argument se lit dans les deux sens: une grande ville, c'est beaucoup plus d'infrastructures commune, et beaucoup moins de déplacement en voiture. Les citadins de plus en plus n'ont plus de voiture, contraitement à la campagne ou c'est un poste de dépense de plus en plus important.
De ce point de vue la, une ville est bien moins gourmande que la campagne, et il suffit d'un camion pour alimenter des milliers de familles. A la campagne, ne serait ce que pour acheter ton pain il te faut une voiture .

Ensuite, pour les bras a la campagne: oui, mais sincerement c'est une frange tres faible de la population qui va retourner a la campagne sur ce critère la, et surement pas en 2020

Dans tous les temps de crise, les gens mourraient de faim dans les villes quand ils mangeaient convenablement dans les campagnes. Un grande ville a 2 jours de stock (en nourriture) dans l'ensemble de ses supermarchés...2 jours seulement !

De plus, contrairement à ce que l'on croit, les grandes villes sont beaucoup plus énergivores que les campagnes car tous les produits qu'on y retrouve viennent de très loin (et c'est normal car on ne pourrait pas nourrir une grande ville avec uniquement des produits cultivés aux alentours).

Je ne dis pas que tout sera à porté de main dans les campagnes (t'aura intérêt à bien entretenir ton vélo), mais c'est possible avec un potager de subvenir à ses besoins (au moins en grande partie), ou en achetant directement au producteur local...là où ça sera impossible dans les grandes villes...

Les grandes villes sont la conséquence d'un modèle qui va disparaitre et elles perdront tout leur attrait...sans parler de la transition qui sera horrible (en raison d'un manque complet d'organisation).

Casimoru
Casimoru
MP
22 mai 2018 à 16:21:59

Le 22 mai 2018 à 15:38:37 knackes_67 a écrit :
https://information.tv5monde.com/info/economie-doit-craindre-les-morts-vivants-de-la-dette-238025

nouveau krach boursier dans moins de 3 ans je sais pas si c'est le moment d'investir :peur:

Oui là c'est un autre débat mais clairement ce n'est pas un bon point d'entrée...pour ne pas dire que c'est suicidaire dans le cadre d'un investissement aussi conséquent.

EveOnline
EveOnline
MP
22 mai 2018 à 16:24:01

Realty income elle est vraiment au dessus du lot, du même niveau que Berkshire mais version immobilier.

Fistca
Fistca
MP
22 mai 2018 à 16:43:27

Personnellement pour de l'immo je prefere les SCPI aux foncieres cotés, le risque est ainsi purement immobilier et plus boursier, et certaines sont diversifié sur plusieurs pays/activité donc protégé globalement d'une bulle immobiliere. Des trucs a la corum/corum XL ou certaines pierre pour les plus connues filent du 4 a 7% net de taxes

Dans la pratique j'ai un bag 70/30(30 partagé entre fonciere et de la bourse pure) en préparation. Je réfléchi encore a bloquer une partie des scpi en nu propriété pour faire la culbute avec un beau rendement sur dix ans.

crypto_tom
crypto_tom
MP
22 mai 2018 à 17:06:03

Le 22 mai 2018 à 16:20:30 Casimoru a écrit :

Le 22 mai 2018 à 15:26:56 crypto_tom a écrit :

Le 22 mai 2018 à 15:12:55 Casimoru a écrit :
Si vous tenez vraiment à investir dans l'immobilier (grosse erreur à mon avis mais bon), privilégiez les villages dynamiques à la campagne ou les toutes petites villes entourées de campagne. En plus c'est là que vous aurez les meilleures rentabilités.

Dans 10 ou 20 ans les très grandes villes seront désertées car elles ne pourront plus être approvisionnées correctement en raison de la raréfaction du pétrole....Quand tu vois que même le PDG de Total estime qu'on risque de commencer à manquer de pétrole en 2020...

L'exode urbain est à mon avis inéluctable car non seulement les grandes villes correspondent à un modèle énergétique qui ne pourra pas perdurer, mais de plus on aura besoin de bras dans les campagnes car les méthodes d'agricultures intensives ne seront plus non plus adaptées.

Ton argument se lit dans les deux sens: une grande ville, c'est beaucoup plus d'infrastructures commune, et beaucoup moins de déplacement en voiture. Les citadins de plus en plus n'ont plus de voiture, contraitement à la campagne ou c'est un poste de dépense de plus en plus important.
De ce point de vue la, une ville est bien moins gourmande que la campagne, et il suffit d'un camion pour alimenter des milliers de familles. A la campagne, ne serait ce que pour acheter ton pain il te faut une voiture .

Ensuite, pour les bras a la campagne: oui, mais sincerement c'est une frange tres faible de la population qui va retourner a la campagne sur ce critère la, et surement pas en 2020

Dans tous les temps de crise, les gens mourraient de faim dans les villes quand ils mangeaient convenablement dans les campagnes. Un grande ville a 2 jours de stock (en nourriture) dans l'ensemble de ses supermarchés...2 jours seulement !

De plus, contrairement à ce que l'on croit, les grandes villes sont beaucoup plus énergivores que les campagnes car tous les produits qu'on y retrouve viennent de très loin (et c'est normal car on ne pourrait pas nourrir une grande ville avec uniquement des produits cultivés aux alentours).

Je ne dis pas que tout sera à porté de main dans les campagnes (t'aura intérêt à bien entretenir ton vélo), mais c'est possible avec un potager de subvenir à ses besoins (au moins en grande partie), ou en achetant directement au producteur local...là où ça sera impossible dans les grandes villes...

Les grandes villes sont la conséquence d'un modèle qui va disparaitre et elles perdront tout leur attrait...sans parler de la transition qui sera horrible (en raison d'un manque complet d'organisation).

Oui, enfin un crack et la troisieme guerre mondiale, il y a un monde! Sur le coté "energivore", c'est un faux argument puisque a la campagne ou a la ville, les produits viennent a peut près des memes endroits! Le gars qui mange des avocats a la campagne n'est pas moins energivore que celui des ville, et celui qui mange des poireaux a la ville, ne l'est pas plus non plus.... Le circuit court sans voiture à ses limites!!!

L'avantage de la ville, surtout au 21 eme siecle, est justement une bien meilleur gestion des ressources, on est plus dans les villes du 19 eme .
Je ne dit pas que la campagne n'aura pas d'attrait, surtout avec la montée du télé travail, mais ce n'est pas aussi binaire.
Les villes americaines par contre, ou tu ne peut rien faire sans voiture, oui, poserait beaucoup plus de problèmes. Les villes européennes sont plutot bien concu pour un modèle "sans voiture" ou "voiture light" (autonome par exemple)

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?