Menu
Europa Universalis IV
  • Tout support
  • PC
  • Mac
  • Linux
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Europa Universalis IV  /  Tous les forums  /  Forum Europa Universalis IV  / 

Topic Les fils de Loki - Récit

Sujet : Les fils de Loki - Récit

12
Page suivanteFin
Rhibosome
Rhibosome
MP
14 janvier 2020 à 19:30:08

Bonjour à tous,

Fana des paradox games comme beaucoup ici, je me suis remis à eu 4 dernièrement. Je suis plutôt porté sur l'écriture et l'idée m'est venu de tirer un récit d'une partie d'eu4. Le choix du pays a été difficile, mais j'ai préféré sortir des sentiers battus pour offrir de l'intérêt au récit, j'ai donc choisit la Norvège que je n'avais joué qu'un fois auparavant. J'ai 600 h sur eu4 mais des mécanismes peuvent m'échapper, j'ai quelques DLC mais pas l'intégralité, j'estime avoir les principaux : common sense, rights of man, el dorado,

Donc pour ceux qui sont partant pour un Récit très long, qui je l'espère vous gardera intéressés, vous êtes sur le bon post.

Je précise de façon préliminaire que le récit n'est subordonné à aucun autre objectif que celui de demeurer intéressant : pas de World Conquest, bien que le succès Norwegian Wood me titille un peu. Ainsi, je pourrais délibérément faire des choix non-rationnels, pour garder l'intérêt du récit.

J'essaierais d'ajouter le plus d'images possibles du jeu au cours du récit, il y en aura au moins une au moins par partie. J'ai d'ors et déjà rédigé une dizaine de parties, que je posterais rapidement vous êtes intéressés. (La seconde partie arrivera dès 23h ce soir.)

----------------------------------------------------

Les Fils de Loki

I) Royaume vassal de Norvège, 11 Novembre 1444 – Situation Initiale

Le Royaume de Norvège est depuis sa conversion au catholicisme, quelques siècles auparavant, sur le déclin. En tentant de se rapprocher de ses voisins et Danois et Suédois par le biais de mariages royaux, la Dynastie Danoise a finit par s'imposer sur le trône Norvégien, puis sur le trône Suédois à la faveur de morts suspectes au sein des dynasties scandinaves.

Le Danemark règne donc sur la Norvège, à travers l'Union de Kalmar, la réunion politique de tous les royaumes scandinaves. Cette union est facilitée par le Règne du seul Roi Danois Christopher III von Wittelsbach sur l'ensemble des Royaumes de l'Union.

Mais la colère gronde dans les pays de l'Union. La Suède se montre de plus en plus rétive à poursuivre l'Union, la noblesse suédoise digère de plus en plus mal le fait d'être gouverné par un Roi étranger dont le pays est bien plus faible que le leur.
Au Danemark également, les tensions sont palpables, Christopher III a accédé au trône il y a quelques années et ils se trouvent encore des opposants qui lui préfèrent son plus jeune frère.

La Norvège, est de loin le pays le plus faible de l'Union. Son économie, fondée presque intégralement sur la pêche est vacillante due aux lourdes taxes qu'imposent les danois sur le petit peuple. La noblesse, autrefois pas hostile aux danois, s'y oppose de plus en plus à mesure que la présence des officiers et des soldats danois s'accroît. La petite noblesse se voit chaque jour supplantée davantage sur ses terres, par des officiers étrangers qui ne parle pas le norvégien et exige qu'on leur parle danois. La haute noblesse est plus mesurée, ses revenus ont augmenté depuis l'arrivée des danois, cependant elle supporte mal de prêter allégeance à un Roi qui ne parle pas la langue du pays et qui ne vient à Oslo que 4 jours par an, au mieux.
De par le comportement arrogant des officiers royaux et soldats danois, des lourdes taxes finançant le développement du Danemark, le paysans et pêcheurs norvégiens sont poussés à bout et quelques insurrections, vites matées, ont déjà eu lieu.

La situation de la Norvège est donc précaire, la noblesse étant incapable de se mettre d'accord sur un candidat pour le trône, le Danemark refusant obstinément de réduire son emprise sur le pays, et le peuple étant réduit de plus en plus à la pauvreté.

http://www.noelshack.com/2020-03-2-1579026441-lfdl-1.jpg

LeCoockie
LeCoockie
MP
14 janvier 2020 à 20:37:06

Ca ma l'air pas mal du tout :ok: La Norvège a un gameplay original et intéressant pour ton récit :-)
Sinon, il te manque juste un dlc jugée important : Art of War, qui permet notamment les guerres de religions je crois :noel:
Une dernière chose : J’apprécie beaucoup la mise en place du contexte historique, j'adore l'histoire :gni:

Wolfclaw
Wolfclaw
MP
14 janvier 2020 à 21:27:01

J'attends la suite avec impatience ! J'ai tendance à écrire parfois mes parties comme tu le fais pour raconter à un ami qui joue aussi à EU4 :noel:
Peut-être que bientôt, d'autres personnes seront tentées de faire comme toi :oui:

Le concept me plait énormément.

LeCoockie
LeCoockie
MP
14 janvier 2020 à 21:32:43

Moi aussi je suis tenté par cette art :-)
Souvent, pendant une partie, j'ai tendance à, inconsciemment faire le narration comme si c'était un doc a la télé :noel:
Peut-être sur mes mayas une fois les européen débarquer...

Wolfclaw
Wolfclaw
MP
14 janvier 2020 à 21:43:00

Le 14 janvier 2020 à 21:32:43 LeCoockie a écrit :
Moi aussi je suis tenté par cette art :-)
Souvent, pendant une partie, j'ai tendance à, inconsciemment faire le narration comme si c'était un doc a la télé :noel:
Peut-être sur mes mayas une fois les européen débarquer...

Je suis trop avancé dans ma partie avec la France pour le "Better Than Napoleon" achievement pour commencer à conter l'Histoire :noel:
Mais si tu es tenté de raconter ta partie, tu devrais le faire, je lirais ça avec grand plaisir !

Rhibosome
Rhibosome
MP
14 janvier 2020 à 21:58:10

Merci pour vos retours positifs, cela fait toujours plaisir !

Le rythme est assez lent, je suis volontairement assez long sur certaines périodes et beaucoup plus concis sur d'autres (lorsqu'il se passera moins de choses, pour exemple certaines des dernières parties peuvent condenser jusqu'à 4 ou 5 années pour le moment). J'appuie sur les moments que j'estime clés et je passe sur les évènements mineurs, tout en essayant de ne pas trop bousculer le récit, de ne pas tomber dans la simple description.
Mais si vous trouvez que le rythme est trop lent, ou au contraire trop rapide, je pourrais adapter.

3ème partie publiée demain dans la matinée, 4ème partie demain soir ou jeudi.

----------------------------------------------------

II) Royaume vassal de Norvège, Été 1445 – Le début des grandes manœuvres

Alors que la noblesse Danoise se soulevait, pour obtenir davantage de moyens financiers du Roi, les opposants les plus farouches à Christopher III levèrent une armée dans le but de renverser celui-ci et d'y placer son plus jeune frère, réputé simplet, qui serait aisément contrôlable.

Les exactions des soldats danois, et les jugements iniques et arbitraires des officiers royaux danois se multipliaient sans trouver de limites en Suède, mais particulièrement aussi en Norvège. Le jeune Christoffer Holberg, issu de la haute Noblesse norvégienne était en villégiature dans son hôtel particulier de Bergenhus lorsqu'il assista au cours de cet été 1445, à la répression sanglante opéré par les danois sur un village côtier. Les villageois s'étaient insurgés et avait entrepris de prendre les armes, pour ne pas payer la nouvelle taxe sur le poisson, qui ne prenait plus en compte la quantité des poissons pêchés, mais la taille de ceux-ci ; plus le poisson pêché était grand, plus la taxe était importante. Face à l'acte de rébellion des pêcheurs, les danois rassemblèrent la garnison locale et massacrèrent l'intégralité des adultes, ne laissant que les enfants et quelques vieillards pour s'occuper d'eux. A Bergenhus, la capitale provinciale, cette répression fit scandale, et le jeune Holberg qui fut appelé par les danois pour compter les corps et organiser l'enterrement des morts, en garda un souvenir profondément traumatisant. Il comprit soudain que des étrangers occupaient son pays, pillaient ses richesses, martyrisaient son peuple, violaient les lois coutumières, sans égard pour le lien féodal ou la petite noblesse.

Suite à cet événement Christoffer Holberg se jura de libérer son pays du joug Danois, et de lui rendre son indépendance et un bon Roi Norvégien. Avec la richesse de sa famille, Holberg pris la mer jusqu'en Angleterre où il chercha d'abord le soutien de la noblesse et du monarque anglais. Le jeune noble norvégien avait bien conscience de la faiblesse de son pays relativement aux danois et il lui fallait donc nouer des alliances avec l'étranger.
Si les anglais s'étaient montré agréable à son égard et avaient promis de le soutenir, Holberg n'était pas dupe. Il savait que la promesse des anglais n'était motivée que par leur intérêt à détruire la flotte danoise, qui se faisait menaçante et qui faisait planer le risque d'une invasion des îles de Grande-Bretagne par les Scandinaves, d'autant que les danois ne cachaient pas leurs ambitions sur ces îles depuis quelques décennies.

A la fin de l’Été 1445, Christoffer rentra à Oslo et de là il s'employa à souder la noblesse norvégienne contre l'occupant danois. Chaque fois les mêmes inquiétudes des nobles revenaient : « Se séparer de Kalmar, d'accord mais pour qui ? Il n'y a plus de Roi en Norvège, qui placer sur le trône ? », ce à quoi Christoffer répondait toujours par une formule exprimant bien sa pensée : « Mon cher ami, mieux vaut pas de Roi qu'un Danois. ». Holberg réussit donc le tour de force d'unir la noblesse Norvégienne au cours de l'automne 1445.

Une rencontre fut également arrangée début octobre 1445 avec un marchand russe, un émissaire de la République de Novgorod. Si l’État marchand soutenait officieusement tout mouvement de rébellion au Danemark, c'est parce que ce dernier concurrençait son influence commerciale en Mer Baltique. Or la République russe n'était autre chose qu'une oligarchie, dirigée par de riches marchands dont le pouvoir et l'influence provenait de leur commerce.
Si l'émissaire s'était au départ montré arrangeant, il refusa de prêter la moindre assistance militaire ou économique, invoquant des difficultés à Novgorod et les tensions grandissantes entre la République Marchande et ses voisins Féodaux. Après plusieurs autre rencontres de ce type, Holberg se résigna à abandonner l'idée d'une aide slave. Le soutien de Novgorod se limiterait à quelques vœux pieux.

http://www.noelshack.com/2020-03-2-1579035267-lfdl-2.jpg
Les révoltes en cours au Danemark

Wolfclaw
Wolfclaw
MP
14 janvier 2020 à 22:28:29

Sympa comme suite, ainsi que le slogan "Mieux vaut pas de roi, qu'un Danois !" :noel:
Devenir indépendant avec la Norvège est plus compliqué qu'avec la Suède. D'ailleurs, vers qui se tourner pour obtenir du soutien ?

Rhibosome
Rhibosome
MP
15 janvier 2020 à 10:38:52

Merci !

Les soutiens sont assez nombreux, mais cela dépend aussi des pays qui mettent le Danemark en Rival, généralement l'Angleterre, Novgorod, la Pologne, l'Ordre Teutonique. Pour s'assurer une indépendance réussie il est indispensable de s'allier avec la Suède je pense.
Comme vous le verrez par la suite, les évènements vont relativement se précipiter.

--------------------------------------------------------

III) Royaume vassal de Norvège, Mi-Octobre 1445 – La Grande Rébellion

Alors que la situation paraissait commencer à se détériorer, les russes ayant refuser de prêter assistance, Christoffer Holberg voyait également se détourner du sort de la Norvège d'autres puissances étrangères pourtant rivales du Danemark, comme ce fut le cas du Grand Duché de Lituanie qui s'aligna sur la neutralité de la Pologne, de même la Poméranie n'envoya aucune réponses aux demandes qui lui furent présentées par le jeune norvégien.
Holberg commençait à douter de la réussite de son entreprise, d'autant que des nouvelles alarmantes arrivaient du Danemark. Le Roi Christopher III, souverain de l'Union de Kalmar était en passe de mettre un terme aux révoltes, il avait déjà battu une partie de la noblesse danoise insurgée à la bataille de Bleking quelques semaines auparavant. Le monarque danois était aussi bien informé, car il avait eu vent des tentatives de Christoffer Holberg de fomenter une insurrection contre son pouvoir et pour libérer la Norvège de l'Union de Kalmar.

Le 14 Octobre la situation semblait plus compromise que jamais, alors que la noblesse danoise assiégeait le fort de Lund, l'armée régulière danoise s'était mise en marche et devait arriver d'ici une dizaine de jours dans le dos des insurgés, signant la fin des troubles intérieurs au Danemark.
Le 16 Octobre, Holberg fut contacté par un agent suédois, officiellement un diplomate en chemin pour Londres, qui lui fit part d'une insurrection de plus grande ampleur en préparation au même moment en Suède. Holberg sauta sur l'occasion et demanda une rencontre dans les plus brefs délais avec un représentant de ces conjurés suédois. Le soir même, le Norvégien de haut-lignage discutait avec ce représentant dans le comptoir suédois d'Oslo.
La révolte en Suède avait à sa tête le puissant duc de Västra, Adolf Ulv, dont le représentant était son chancelier. Le chancelier du duc Ulv, communiqua à Holberg son plus vif empressement à ce que les conjurés norvégiens rejoignent les conjurés suédois. Enthousiaste le Norvégien n'hésita pas. Le chancelier lui annonça alors que la date pour le soulèvement avait été fixé au 19 Octobre. Holberg trouva la date trop proche, il avait encore trop peu de soutiens, mais il accepta les conditions du chancelier de mauvaise grâce, il comptait sur a loyauté et le nombre des suédois.

Le 19 Octobre c'était l'effervescence à Oslo, alors qu'un messager arrivé tôt le matin venait révéler que l'armée danoise n'était plus qu'à deux ou trois jours de marche du fort de Lund, une partie de la garnison danoise prit la route du Sud pour porter assistance à l'armée régulière. Dans l'après-midi, la plupart des barons et seigneurs de Norvège réunis par Holberg, tinrent assemblée au sein du Palais Royal d'Oslo. Le reste de la garnison danoise avertis de cette réunion imprévue de la haute noblesse norvégienne, se rendit alors au Palais d'Oslo afin de disperser les nobles assemblés. Sur le chemin, les danois en armes furent alors attaqués et chassés par la foule, venue en nombre soutenir les nobles ; certains soldats danois furent lynchés mais la plupart eurent la possibilité de fuir.
Au sein du Palais Royal, Holberg prononça un vibrant discours en faveur de l'indépendance du Royaume, affirmant que si les Norvégiens ne pouvait avoir de Roi, c'est parce qu'un Danois assurait la Régence. Il en appela aux exactions des danois, aux violations des lois féodales, mais l'assemblée lui était déjà acquise, il prêchait des convaincus.

En fin d'après-midi l'assemblée des nobles se mit d'accord pour entrer en guerre contre le Danemark, tandis qu'au même moment en Suède, le Duc de Västra, rassemblait ses troupes et marchait sur Stockholm.
La Grande Rébellion des pays scandinaves venait de commencer, elle allait mettre fin à l'Union de Kalmar.

http://www.noelshack.com/2020-03-3-1579081077-lfdl-3.jpg

Wolfclaw
Wolfclaw
MP
16 janvier 2020 à 08:38:49

Excellent ! Alors ça je l'ignorais : on peut influencer la Suède de prendre les armes avec nous ?!
Les choses vont devenir très intéressantes :oui:

Maliso_Gunners
Maliso_Gunners
MP
16 janvier 2020 à 10:48:48

Super ! Hate de lire la suite

LeCoockie
LeCoockie
MP
16 janvier 2020 à 12:31:49

Le 16 janvier 2020 à 08:38:49 Wolfclaw a écrit :
Excellent ! Alors ça je l'ignorais : on peut influencer la Suède de prendre les armes avec nous ?!
Les choses vont devenir très intéressantes :oui:

En gros, tu peux t'allier au autres dépendances de ton suzerain si elles sont déloyales. A partir de la, si tu déclare la guerre, elle seront obligées de te suivre :ok:

Wolfclaw
Wolfclaw
MP
16 janvier 2020 à 12:51:25

Le 16 janvier 2020 à 12:31:49 LeCoockie a écrit :

Le 16 janvier 2020 à 08:38:49 Wolfclaw a écrit :
Excellent ! Alors ça je l'ignorais : on peut influencer la Suède de prendre les armes avec nous ?!
Les choses vont devenir très intéressantes :oui:

En gros, tu peux t'allier au autres dépendances de ton suzerain si elles sont déloyales. A partir de la, si tu déclare la guerre, elle seront obligées de te suivre :ok:

750 heures de jeu et je l'apprends que maintenant :rire:
Merci mec !

Rhibosome
Rhibosome
MP
16 janvier 2020 à 19:22:53

Les choses deviennent intéressantes.

Merci pour vos retours ! Et je valide ce que dit LeCoockie, j'attendais surtout le soutien de la suède pour me lancer en guerre d'indépendance. :oui:

5ème partie d'ici samedi ou dimanche. Je pense passer par la suite sur un rythme de 2 publications par semaine.

NB : L'image pour cette épisode est légèrement coupé sur les bordures car la capture d'écran originale était trop volumineuse pour jvc

----------------------------------------------------------

IV) Royaume vassal de Norvège, Mars 1446 – La Bataille du Fort de Lund

Depuis plusieurs mois maintenant, la Grande Rébellion avait mis à feu et sang les territoires Danois et Suédois. La Norvège, relativement épargnée sur son sol de par son éloignement avait néanmoins subit plus d'un millier de pertes.

Les danois comptaient des pertes de plus en plus sévères, au gré des marches forcées imposées par leur hiérarchie et des difficultés persistantes à faire face à deux armées insurgées, tout en mettant définitivement un terme aux rébellions intérieures.

Au départ relativement peu coordonnés, Holberg fit parvenir une délégation de barons au Duc de Västra pour lui faire prendre conscience de la nécessité d'unir leurs deux armées. Sceptique à l'origine, car certain de la puissance et de l'infaillibilité de ses hommes, le Duc finit par entendre raison et lui et Holberg s'accordèrent en ce début d'année 1446 pour assiéger le fort de Lund, point d'encrage du Danemark en Scandinavie et porte vers Copenhague.
Hautement fortifiés et ravitaillés par bateau à Lund, les danois semblaient pouvoir tenir encore de longs mois. Pour autant Suédois et Norvégiens ne désespèrent pas et se sentant forts de leur unité, étaient tous déterminés à maintenir le siège jusqu'à son terme.
Les anglais avaient honoré leur engagements, et si aucun soldat n'avait été envoyé pour l'instant, la marine anglaise rôdait dans l'archipel du Sjaelland, compliquant quelque peu le ravitaillement du fort de Lund.

En cette mi-Mars 1446 toutefois, l'alliance Suédo-Norvégienne allait au devant d'une bataille déterminante. Étant près de 20 000 les scandinaves ne se sentaient pas menacés par l'armée danoise, moins nombreuse, quoique mieux équipée et entraînée.
Cela commença alors qu'Holberg et Ulv eurent la désagréable surprise le 10 Mars d'apprendre que toutes les forces danoises convergeaient sur eux. L'armée régulière danoise, en vadrouille en Suède fonçait vers le fort de Lund, tout comme un contingent menaçant de 7000 danois qui prévoyaient de débarquer en renfort depuis Copenhague. Encerclés, la nervosité gagna les Scandinaves qui aiguisèrent leurs épées, lances et hallebardes.

Le 12 Mars la bataille commença, les 7000 danois en provenance de Copenhague firent l'erreur d'attaquer immédiatement l'armée scandinave assiégeante avec le soutien de la garnison du fort. Les scandinaves, plus de deux fois plus nombreux taillèrent en pièce les offensives danoises, mais peinaient à mettre en déroute l'ennemi. Tant et si bien, que lorsque le corps principal de l'armée danoise arriva dans le dos des assiégeants le 18 Mars, les 8000 danois en garnison étaient devenus 4000, mais n'avaient pas cédé un pouce de terrain.

Les barons Scandinaves s'affolaient autour de Holberg et de Ulv. Les danois allaient réussir à prendre en étau l'armée scandinave. Ulv, en grand militaire garda son calme et opéra une division stratégique de l'armée. Les Norvégiens, moins nombreux, s'occuperaient de résister aux assauts de la garnison de Lund, tandis que les Suédois feraient face à l'armée danoise principale.

Le fracas des armes se fit d'abord entendre le 18 au soir. Des escarmouches furent lancées par les assiégés, tentant de percer à travers les rangs scandinaves, mais les Norvégiens réussirent à repousser ces attaques, occasionnant de lourdes pertes aux assaillants. Du côté Suédois, les danois attendirent l'aube pour attaquer.
Le 19 Mars au matin, dans une attaque coordonnée, tous les régiments danois lancèrent l'assaut pour parvenir à briser l'armée Scandinave, prise en étau. La manœuvre danoise semblait échouer lorsque soudainement, le Duc de Västra ordonna une retraite générale, provoquant un regain de confiance des danois qui enfoncèrent les rangs suédois et mirent leurs régiments en déroute. Face à la défection de leurs alliés Holberg et les barons Norvégiens n'eurent d'autre choix que de concéder la victoire aux danois et de fuir le champ de bataille.

Le bataille perdue par les scandinaves, resta pourtant dans les mémoires des Norvégiens comme une éclatante victoire, eux n'avaient pas failli, et ils n'ont dû leur perte qu'à un élan de lâcheté du commandement Suédois. Lorsque quelques jours plus tard Holberg questionna le Duc de Västra sur son ordre de retraite générale au moment où la bataille tournait en leur faveur, le suédois lui répondit, non sans panache : « La Suède s'enorgueillit d'être la plus grande en tout, même en matière d'erreur militaire. ».

http://www.noelshack.com/2020-03-4-1579198902-lfdl-4-redimensionne.jpg
La Bataille du Fort de Lund, la veille de la défaite

Message édité le 16 janvier 2020 à 19:27:09 par Rhibosome
LeCoockie
LeCoockie
MP
16 janvier 2020 à 20:43:24

Quelle suspens ! C'est digne d'un film :noel:
J’attend impatiemment la suite :ok:

Wolfclaw
Wolfclaw
MP
16 janvier 2020 à 22:34:49

Je visualise les scènes, c'est super bien raconté ! :content:
Vivement la suite ! Quel goujat ce Duc de Västra ! :noel:

Rhibosome
Rhibosome
MP
19 janvier 2020 à 11:12:28

Merci encore pour vos retours ! :ok:

Cette 5ème partie est légèrement plus courte que les autres, rassurez vous les suivantes sont plus longues. Pour le rythme de publication je pars sur un calendrier d'une suite chaque mercredi et chaque dimanche, soit 2/semaine comme prévu initialement. En espérant que cela continue de vous plaire.

Bon dimanche !

NB: après vérification, j'ai bien le dlc art of war (puisque j'ai tjrs joué avec les guerres de religion), je l'avais juste oublié

----------------------------------------------------------

V) Royaume vassal de Norvège, 1446 – 1449 – De la Sueur, du Sang et des Larmes

La bataille du Fort de Lund, qui était décisive pour les deux camps, n'eut pour autant aucun enjeu stratégique. Les danois la voyait comme la victoire qui allait leur permettre de mener les scandinaves à la capitulation. Pour autant ce fut l'inverse qui se produisit.
Pensant leurs blessures, suédois et et norvégiens redoublaient de haine et de détermination dans leur lutte pour l'indépendance. De même, aussitôt informé de la retentissante défaite des scandinaves face aux danois, le Roi anglais qui n'avait fait qu'engager sa flotte, se mit à douter de la capacité de ces scandinaves à obtenir seuls leur indépendance.

Alors, tandis que les danois comptaient leurs morts et tentaient vainement de tirer profit leur victoire, le Roi d'Angleterre fit parvenir au Duc de Västra et à Christoffer Holberg d'importants subsides afin de remettre leurs armées sur pied. L'engagement des anglais ne s'arrêta pas là, car bientôt les anglais débarquèrent une armée de près de 14 000 hommes au Holstein, vassal du Danemark. Le reste de la marine anglaise fut également envoyé en renfort auprès de la flotte déjà sur place.
Défaits, les scandinaves avaient pourtant remporté une victoire stratégique, en montrant leur vulnérabilité, ils avaient encouragé les anglais, qui craignaient que leur soutien initial ne se retourne contre eux, à tout mettre en œuvre pour parvenir à s'émanciper des danois. Et bientôt c'est un second contingent armé anglais, aussi important que le premier qui débarqua au Sjealland.

Face à l'engagement croissant de leur allié anglais, les scandinaves reprirent confiance, ils adoptèrent des méthodes de guérilla, évitant l'affrontement direct avec l'armée principale danoise, mais attaquant les petits corps d'armée en vadrouille. Alors que les danois remportaient le siège de la place forte de Elfsborg en Suède fin 1447, c'est de nouveau Lund qui s'apprêtait à tomber aux mains des Suédois, tandis que les norvégiens de Holberg adoptaient une stratégie de pillage de la campagne danoise.

Les pertes étaient sévères des deux côtés, à mesure que la guerre s'étalait sur une, puis deux, puis trois années. Au début, en surnombre, en 1448 les danois étaient désormais dépassés à tous les niveaux. Les réserves militaires s'amenuisaient de façon alarmante, les armées danoises étaient malmenées car combattant sur deux front distincts. Et de plus en plus, les scandinaves et leurs alliés anglais progressaient de part et d'autre sur le sol danois. L'argent commençait à manquer et le peuple danois réclamait la fin d'une guerre dont ils n'avaient que trop souffert.

Le Danemark commençait à ployer sous le poids de ses ennemis, son allié l’État allemand de Verden apeuré par la possibilité d'une défaite trop lourde, conclut une paix séparée avec les coalisés, concédant la défaite et livrant son or aux scandinaves. Le Danemark faisait face seul désormais.

http://www.noelshack.com/2020-03-7-1579428739-lfdl-5.jpg

Message édité le 19 janvier 2020 à 11:14:46 par Rhibosome
Wolfclaw
Wolfclaw
MP
19 janvier 2020 à 21:35:53

La suite, la suite, la suite !
Quel plaisir :noel:
Je pensais pas que les Anglais se mouilleraient pour la cause :hap:

LeCoockie
LeCoockie
MP
20 janvier 2020 à 14:33:07

Le 19 janvier 2020 à 21:35:53 Wolfclaw a écrit :
La suite, la suite, la suite !
Quel plaisir :noel:
Je pensais pas que les Anglais se mouilleraient pour la cause :hap:

Moi non plus pour le coup :noel: je pars tout le temps du principe que 1 quart de son armée seras sur le terrain, ça évite les surprises désagréables :hap:

Duc_de_Skyrim
Duc_de_Skyrim
MP
21 janvier 2020 à 16:22:38

Sweet

LeCoockie
LeCoockie
MP
22 janvier 2020 à 15:55:11

Hum... 1949... elle a duré longtemps cette guerre :noel:
Mais c'est toujours un bon travail, donc on va dire que c'est fait exprès :ok:

12
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, TARDYL1973, MamYume, Galactico, ]Faustine[, latios[jv]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Meilleures offres
Rakuten PC 9.48€ Rakuten PC 9.99€ Amazon PC 12.58€ Fnac PC 14.99€ Fnac PC 14.99€ Rakuten PC 15.19€
Marchand
Supports
Prix