Menu
Streets of Rage 2
  • Tout support
  • PS3
  • 360
  • 3DS
  • Wii
  • G.GEAR
  • MS
  • MD
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Streets of Rage 2  /  Tous les forums  /  Forum Streets of Rage 2  / 

Topic Ma vie de sac à sperme

Sujet : Ma vie de sac à sperme

1
Brocchus
Brocchus
MP
30 janvier 2017 à 21:58:12

Salut,
Je sais que cet endroit n'est pas approprié pour mon histoire mais il fallait que je déballe mon sac.
Ça doit faire maintenant quatre ou cinq ans que j'utilise mon corps comme un vulgaire sac de viande pour satisfaire la gente aussi bien masculine que féminine et cela me ronge. Déjà il faut savoir que j'ai toujours été un flemmard : je n’ai jamais vraiment taffé à l'école, et je me satisfaisais du strict minimum pour passer à la classe supérieure.

Quand je suis arrivé au lycée, j'ai commencé à avoir de l'attirance pour les hommes mais je me trouvais normal, je pensais sincèrement que c'était un passage obligé pour tout adolescent qui se respecte, mais plus le temps passé plus je sentais bien que tout n’était pas normal. Attention, je ne me considère pas anormal concernant ma personne, juste que la société n'accepte encore que très partiellement cette frange de la population.

Pendant ma période lycée, j'ai eu des remarques désobligeantes sur ma façon de me tenir ou de m'habiller mais rien d'extraordinaire puisque personne ne le savait à part moi. En terminale je rencontre un jeune éphèbe en soirée qui m'avoue avoir couché avec des hommes et qu'il avait aimé. On l'appellera Groindane parce-qu'il est important pour la suite. Il me faisait plusieurs avances mais je n'acceptais pas, par sentiment de basculement : j'avais peur de définitivement sauté la barrière du plaisir défendu.

Malgré cela, ça ne m’a pas empêché de faire quelques boites gays avec Groindane quand j'ai eu 18 piges, c'est d'ailleurs à ce moment-là que mon destin bascule et que je deviens ce que j'ai toujours eu peur de devenir. Je savais qu'il fallait que je le dise à mes parents, que je me libère d'un poids insupportable et un soir je l'avoue au détour d'une soirée pizza.

Je tiens d'abord à préciser que mon père est d'ascendance grec, provenant de la ville de Thessalonique, et que sa famille à quitter ce pays pendant la révolte des colonels, s'installant en France. Vous allez dire "ouais mais il est grec il est forcément pd non ?", ce qui est totalement un cliché puisqu'une petite fraction de la population l'est réellement, c'est juste une tradition alors en cours pendant l'antiquité mais qui n'est plus vraiment le cas aujourd'hui, ou du moins pas plus que les autres pays d'Europe.

Pire que ça, ramener la Grèce à un pays d'homosexuel a amener beaucoup de rancœurs envers cette communauté et la réaction est violente quand je leur annonce ma préférence sexuelle : cris, pleurs de ma mère et mon père qui me donne 48 h pour libérer la maison. Je dis adieu à mon frère, je fais ma valise et je claque la porte. A savoir qu'aujourd'hui je n'ai toujours pas reparlé à mon père, uniquement à ma mère et mon frère que je vois une fois par mois.

Je n'avais aucun endroit où aller alors j'appelle Groindane pour lui demander de crécher chez lui une nuit histoire de me retourner. A savoir que je le voyais plus trop depuis un an à cause de sa situation personnelle qui fait qu'il se désintéressait de moi. Il avait rencontré un jeune maghrébin qui avait du lui aussi partir précipitamment de chez ses parents à cause de suspicions. Au détour d'une boîte il avait rencontré mon pote et une relation s'installait. Depuis plus de nouvelle de Groindane et celui que nous appellerons "Moulounathan".

Au téléphone il me dit que c'est ok, j'arrive chez lui et je vous passe les détails. Le lendemain il me dit que son couple avec Moulounathan vacille et qu'il le trouve fade, sans personnalité propre. J'ai rapidement compris qu'il comptait le remplacer par moi mais j'ai refusé : c'est quelqu'un que j'apprécie mais qui ne m'attire pas plus que ça.

Il me propose alors un truc qu'il a déjà essayé il y a quelque temps au détour d'une rencontre en boite. Ce mec lui a proposé de se faire de l'argent facilement, et surtout en grande quantité. Il n'avait jamais rappelé ce gars mais il lui avait laissé son numéro au cas où. Maintenant qu'il se retrouvait célibataire, et surtout un compagnon susceptible de le rejoindre dans cette aventure ça changeait la donne.

En gros c'était un site internet de rencontre réservé aux personnes homosexuelles dont les clients pouvaient faire leur choix. Au début je refuse et je claque la porte. C'était comme une humiliation si j'acceptais et j'avais quand même une fierté. J'avais aucun endroit où dormir donc je dors dehors une journée, puis deux, au bout de la troisième ça m’était insupportable d'en subir davantage et je rappelle mon pote.

Je passe les détails mais ma première rencontre avec un gars se passe plutôt mal et j'étais stressé. Je lâche finalement ma semence sur le bas du dos et il me donne mon fric. Fin du game je rentre chez mon pote et je me sens souillé intérieurement. Au bout de quelques temps, j'ai plus de fric et pas le choix : je choisis la facilité. Cette fois le mec veut être actif et ça ne me plait pas. Je proteste, il me fout une tarte dans la gueule et je m’exécute.

Je passe encore une fois les détails mais j'ai eu des séquelles pendant une semaine. Plus le temps passait, moins je supportais mon pote qui m'avait enfermé dans ce traquenard. Bizarrement lui s’accommodait plutôt bien de cette situation, mais de mon côté je me détestais de plus en plus. Un soir je m'engueule avec lui et me tire à l’hôtel. Je comptais recommencer une nouvelle vie mais la flemmardise et le fait que je suis déjà dans cette situation ne m'a pas fait changé d'avis. Je compte néanmoins tout contact avec Groindane et je change de site pour tirer un trait relatif sur cette relation qui m'a tiré vers le bas.

Un soir, je rencontre un mec de mon âge qui était avec ses potes qui me regardais presque en me dévisageant. Au bout d'un moment il vient me voir et me dit " mec j'tai déjà vu quelque part sans savoir ou exactement..." Je lui simplement rétorqué qu'il devait ne se tromper de personne et après un regard suspicieux, il est retourné avec ses potes.

Bizarrement, ce que m'a dit celui qu'on appellera "Gaelman" m'a un peu chamboulé. Quelques jours plus tard, je le revois dans un bar gay qui parlait avec un autre mec et je fais en sorte de l'éviter parce-que j'ai peur qu'il fasse le rapprochement avec mon activité. Etre à ce point reconnus m'a fait prendre conscience de la voie à laquelle je m'engouffre de plus en plus, et dont j'ai peur de ne jamais ressortir. Je vais arrêter d'étaler ma vie plus avant à travers ce pavé mais à ce jour je suis toujours dans ce milieu sans pouvoir en sortir.

Quand je vois que je me fais le salaire d'un prof de fac en fin de carrière voire plus certains mois, je ne vois aucune raison de m'en sortir. Pourtant, je maudis le jour où j'ai accepté de devenir un sac de viande.

Message édité le 30 janvier 2017 à 21:59:22 par Brocchus
Unmecpasnet
Unmecpasnet
MP
30 janvier 2017 à 23:58:14
[[sticker:p/1lmh]]
Eminceur2Dindes
Eminceur2Dindes
MP
03 décembre 2018 à 16:33:12

oh mon dieu déchaîne les éléments pour purifier cette âme 😁🙄😂😂

LE_MORDOR
LE_MORDOR
MP
05 avril 2019 à 14:41:51

Bien que j' ai pas compris le rapport avec street offre rage le jeu...peut être un jeu de mot ,en tout cas je compatis ,c pas facile de être seul du jour au lendemain sans argent,sans amis.je te souhaite un meilleur destin.

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, TARDYL1973, MamYume, Galactico, ]Faustine[, Latios[JV]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer