Menu
Pro Evolution Soccer 6
  • Tout support
  • PC
  • 360
  • DS
  • PS2
  • PSP
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS

Sujet : Tiens pédé

1
Armatadestrigoy
Armatadestrigoy
MP
21 août 2017 à 13:12:32

Alors, en vrac :

+ L'orthographe est très bonne, et même la syntaxe, ce qui est presque surprenant en comparaison des autres tentatives que j'ai lues sur ce forum. On très vite que tu es un lecteur.

- Un détail sur une page, mais un véritable problème après 100 pages : quelques problèmes au niveau de la typographie et des conventions habituelles. Par exemple, au premier dialogue de la première page, après que Serena a parlé (son discours est terminé) tu reprends une phase de description sans revenir à la ligne. Du point de vue du lecteur, c'est un peu trop compact, et d'un point de vue formel c'est une erreur. N'oublie pas les règles d'usage (guillemets françaises, tiret à la ligne, etc.). Si tu espères publier un jour, et tout simplement si tu veux (ce que je pense) que ton livre soit le plus parfait possible, commence à corriger ces choses dès maintenant pour ne pas te taper 400 pages de corrections un peu inutiles !

- Je commence par prendre de la distance et être honnête en avouant que ce genre de littérature n'est pas le mien. Je suis donc un peu biaisé, mais je trouve que ça manque de substance. N'oublie pas (ou découvre) ce que disait Malraux "Le génie d'un romancier est dans la part du roman qui ne se rapporte pas au récit". La plupart des projets de ce genre se limitent au récit; quand tu lis les témoignages et les "journaux de bord" de ceux qui les écrivent, c'est toujours "histoire, histoire, histoire, personnages"; mais tout cela n'est que la forme que tu donnes à une substance. L'histoire que tu racontes, à mes yeux, est comme une silhouette de pâte à modeler, elle peut avoir la forme d'une pyramide, d'un cône, d'un cœur, etc. mais il faut que tu te demandes quelle est ta pâte à modeler. Qu'est-ce que tu modèles ? A quoi précisément est-ce que tu donnes formes ? Par exemple, on peut dire que le Seigneur des Anneaux est une certaine forme donnée à une certaine matière, dont l'Iliade d'Homère ou Star Wars sont d'autres formes. La matière, la substance, la pâte modelée serait le conflit suscités par l'orgueil et la démesure, la nature guerrière des hommes, etc.

+ Tes dialogues sont assez clairs, de même que l'alternance avec les dialogues. Je me souviens d'un quai qui écrivait un truc d'heroic fantasy, avec un gros combat contre un guerrier, et on se perdait complètement dans les mouvements : il écrivait comme s'il jouait à un jeu vidéo. Toi, tu écris plutôt comme on regarde un film, ce qui est beaucoup mieux - mais tu restes dans le regard, comme s'il suffisait d'imaginer des formes et des couleurs, alors qu'à mon sens, la littérature permet de dépasser cela.

- Même s'il est plutôt bon, comme je viens de le dire, je trouve que ton récit comporte quelques temps morts, ou contre-temps : en bref, je pense que la chose la plus importante (et facile) à faire pour améliorer vraiment ces quelques pages, c'est de travailler le rythme. Je donne un exemple, toujours à la première page (celle qu'on lit toujours le mieux, surtout à cette heure :sarcastic:) :

"Ils sortirent des bois dans lesquelles (petite faute ici, mais c'est sans doute une coquille) ils s'étaient aventurés à la rencontre de cette créature..."
Je trouve que ce passage, juste après le précédent qui était d'un rythme assez soutenu, fait tâche. Soit tu veux faire une coupure rapide, comme si au cinéma tu étais passé d'un plan rapproché sur la scène à un plan large sur l'orée des bois : dans ce cas, fais-le encore plus net. Pense à ce que l'on appelle l'harmonie imitative, que l'on illustre souvent avec ce vers de Racine (Andromaque) : "Pour qui sont ces serpents qui sifflent sur nos têtes ?" A partir de ce vers, on dit que l'allitération en "s" évoque précisément le sifflement des serpents. Evidemment, on parle de Racine, donc c'est du très haut niveau (jamais égalé depuis), et je ne te demande pas de faire pareil, mais au sens large, l'harmonie imitative, ce serait par exemple lors d'un combat ou d'ne scène soutenue de faire des phrases très courtes, très brèves, avec beaucoup de virgules. Voire des coupures. Les entorses à la grammaires sont permises dans ce cas, tu peux oublier des articles, faire d'adjectifs des substantifs, etc. Donc, je résume : si tu voulais faire une coupure nette entre les deux scènes, fais la encore plus nette :
"Ils sortirent des bois."
Alors évidemment c'est un peu sec en informations, alors peut-être :

"Ils sortirent des bois. Ils jetèrent un dernier coup d’œil derrière eux, vers ces bois, dans lesquels..."
Ou alors, ce qui est plus probable, tu as voulu simplement passer à autre chose, sans idée précise de l'enchaînement. Je pense que l'idée d'une rupture nette est bonne, mais pour que l'ensemble soit plus harmonieux, tente d'étoffer un peu la description des bois, ou de ce qu'ils voient en regardant derrière eux. Par métaphore, par exemple : "bois sombres, mystérieux, insondables..." (mes exemples sont nuls, mais clairs :hap:), ou alors "dans ce merdier" -> et tu déroules des adjectifs et des descriptions qui montrent que c'est un merdier. Le but, c'est que la description parle à la place des personnages, pour économiser les dialogues, qui, étant plus rares, auront plus de valeur; et quand tu lis une page pareille, ou en lisant une description tu as une vue entière sur l'intellect des personnages, ça claque :noel:. Et si on pousse un peu, ça change complètement le rapport qu'on a avec les personnages, puisqu'on passe d'une expression/impression (le personnage parle, le lecteur lit, comme s'il écoutait) à une impression directe, comme si tu communiquais avec les émotions et le cerveau de ton lecteur sans passer par les yeux - c'est pour cela que je te disais que la littérature peut dépasser le cinéma, car elle peut enjamber les sens, qui sont souvent trompeurs et nous mettent une distance d'avec les choses.
-/+ Dialogues un peu plus naturels ? Ils le sont déjà pas mal. En fait, je te déconseillerais de les faire trop naturels (comme les "jeunes parlent", tu vois), parce que ça vieillit vite, et quand tu reliras le début, après avoir terminé le livre, tu te sentiras bête, mieux vaut éviter les modes. Il faut s'en abstraire, au moins, mais le mieux c'est de les créer ! Quoiqu'il en soit, inspire-toi un peu de Céline, aussi, essaie de transfigurer le caractère des personnages dans la ponctuation, et permets-toi des erreurs volontaires : pas trop d'élisions ou de raccourcis, mais des façons de parler propres à chaque personnage.Encore une fois, la ponctuation est un vrai outil : virgules, points, points-virgules quand le discours d'un personnage est descriptif ou particulièrement élaboré : redonne du rythme à tout ça, car parfois on a l'impression qu'au beau milieu d'une scène intense, les personnages parlent comme s'ils étaient attablés dans un Starbuck's ! Les personnages ont même le droit de manquer de précision dans le feu de l'action, puis de s'expliquer plus tard, c'est assez pratique comme truc, pour, cette fois-ci, expliquer quelque chose de précis sans que toi, en tant qu'auteur, tu donnes l'impression d'intervenir directement.

Alors voilà pour un premier jet :noel

Je reste bien entendu ouvert à tes questions. Je résume rapidement les (le) points à améliorer en priorité : le rythme. Rythme des dialogues, descriptions, etc.

La ponctuation est ton amie, essaie de saccader les choses parfois : fais comme si tu imaginais le battement du cœur que tu espères chez ton lecteur. Si tu coupes beaucoup les phrases, avec des sonorités sèches et dissonantes, sa respiration obligera son cœur à battre plus vite ; rajoutes-y du suspense, et tu obtiens une page "à couper le souffle" :noel: (littéralement). La respiration est très importante, tu peux insinuer des pauses dans la lectures, des vitesses de lectures, ou bien informer ton lecteur qu'il faut lire attentivement : avec des périodes longues, des virgules et points-virgules, quand c'est précis et "scientifique". Des périodes harmonieuses avec des fins de phrase sonores, voire même des phrases qui ont la structure d'un alexandrin (douze pieds, une coupure après 6 pieds) pour des propos plus majestueux, quand parle un roi, un sage, etc. :noel:

Bonne chance pour la suite, et surtout bonne nuit :noel: (je reste encore un peu en ligne si tu veux répondre maintenant)

TheAngelFlorian
TheAngelFlorian
MP
17 décembre 2017 à 06:58:30

Vous aussi vous pouvez agir contre les drogues

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Kyo_Soma, Vortex646, Tomy-Fett, Alphateam117, Sneyek, Leirok, TARDYL1973, AKramZ, MamYume, Camillmans, Galactico
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Boutique
  • Pro Evolution Soccer 6 PC
    24.00 €
    24.00 €
  • Pro Evolution Soccer 6 360
    14.99 €
    15.87 €
  • Pro Evolution Soccer 6 DS
    36.80 €