Menu
Ratchet & Clank 3
  • Tout support
  • PS3
  • Vita
  • PS2
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Ratchet & Clank 3  /  Tous les forums  /  Forum Ratchet & Clank 3  /  Topic fanfic : spécial harry potter 6!!  / 

Topic fanfic : spécial harry potter 6!! - Page 8

Sujet : fanfic : spécial harry potter 6!!

DébutPage précedente
Page suivanteFin
jeremyzebest
jeremyzebest
MP
18 janvier 2005 à 18:41:08

attention... apré demin?...fé gaffe a ske tu dit! :oui: :oui: :oui: :oui: :oui: :lol: :lol:

Fuxi
Fuxi
MP
18 janvier 2005 à 18:45:14

alors après demain pardon

jeremyzebest
jeremyzebest
MP
18 janvier 2005 à 18:47:10

je le feré demain mé faites gaffe sinon je repousse...

ToLiN
ToLiN
MP
18 janvier 2005 à 18:48:54

jeremyzebest Posté le 18 janvier 2005 à 18:47:10
je le feré demain mé faites gaffe sinon je repousse...

" sa s´apelle nan assistance a personne en danger sa jeune homme :oui:
Vous voyez bien ke la population de ce forum est en manke est vous la narguez sa mérite le tribunal sa jeune hommme . .. "

:lol: nan jrigol jvé pa tro raler parce ke apres dem1 sa ferai long :)

Fuxi
Fuxi
MP
18 janvier 2005 à 18:50:01

demain ou après demain

jeremyzebest
jeremyzebest
MP
18 janvier 2005 à 19:04:51

looooool non assistance a personne en danger!!

arkanud
arkanud
MP
18 janvier 2005 à 19:32:36

:snif2: c´est de l´abus de pouvoir :snif2:

Je rigole hein faut pas repousser encore plus :lol:

:up:

jc2526
jc2526
MP
18 janvier 2005 à 21:18:12

toujours superbe la meilleur fic que jai lu :up:

jeremyzebest
jeremyzebest
MP
19 janvier 2005 à 13:14:23

=========================================
Chapitre Seize : Retour chez les Dursleys

=========================================

Un Vif d´Or ! Harry en état sûr...il en voyait un à travers ses paupières closes...Mais était-ce vraiment un Vif d´Or ? En première année, il avait également cru en voir un...Mais celui-ci brillait plus fort...
-Il se réveille, chuchota une voix.
Harry ouvrit les yeux. Il était à l´infirmerie, et devant lui se trouvaient Ron, Hermione, Mr et Mrs Weasley, Lupin, Sirius, sous forme de chien noir et Dumbledore. Le vieux sorcier tenait sa baguette, allumée par un Lumos, car il faisait nuit, et les lumières étaient éteintes.
-Harry ! s´exclamèrent en coeur Ron et Hermione.
Le sorcier ne comprit pas sur le coup.
-Mais...qu´est-ce que je fais ici ? Où se trouve les Mangemorts ? Où se trouve Voldemort...
Cette question fut suivie d´un frisson, parcourant la moitié des gens présents.
-Du calme Harry, répondit Lupin.
-Tout est fini, maintenant, poursuivit Dumbledore.
-Mais qu´est-ce que je fais là ? questionna Harry.
-Je t´expliquerai les évènements d´avant-hier plus tard, Harry, répondit Dumbledore.
-AVANT-HIER ? s´exclama Harry. J´ai...j´ai dormi...
-Deux jours ! compléta Ron.
Soudain, Mme Pomfresh surgit, attirée par le cri de Harry.
-Qu´est-ce que c´est que ce vacarme ? demanda-t-elle. C´est une infirmerie ici, et mon blessé a besoin de repos !
-Je crois que nous devrions tous laisser Harry se reposer, déclara calmement Dumbledore.
Harry, qui n´était pas du tout de cet avis, allait s´exprimer de nouveau lorsque Mme Pomfresh lui fourra un de ses énormes rochers en chocolat dans la bouche. Le sorcier, dépité, vit tout le monde quitter l´infirmerie.
" Je me demande où Pomfresh trouve ces rochers..." songea Harry.
-Tu n´es pas encore en pleine forme, Harry, dit l´infirmière. Tu devras encore rester ici un jour ou deux...
Et, avant que Harry ne protestat, elle ajouta :
-Je vais te donner une potion de Sommeil sans Rêves, comme ça, tu dormiras sans sentir le temps passer...
-D´accord, répondit Harry, qui avait terminé son chocolat.
Mme Pomfresh déposa la potion sur la table de chevet et partit. Harry se demanda ce qui s´était finalement passé aux bureaux de la Commission, mais décida de prendre la potion pour obtenir plus rapidement des explications.
Dès que Harry eût absorbé le liquide, il se sentit incroyablement léger et s´endormit dans un sommeil sans rêves...

Quand le sorcier se réveilla, il était toujours à l´infirmerie, et le soleil se levait à peine. Mme Pomfresh, déjà réveillée, constata que Harry l´était également.
-Bonjour Mme Pomfresh, dit Harry.
-Bonjour Harry, répondit l´infirmière.
-Est-ce que je pourrais sortir maintenant, madame...tenta Harry.
Mme Pomfresh eut l´air réticente.
-Quelques heures de plus ne te feraient pas de mal...répondit-elle.
Puis, devant l´air insistant de Harry, elle ajouta :
-Cependant, tu me parais assez en forme pour quitter l´infirmerie.
-Merci Mme ! s´exclama Harry.
Il bondit aussitôt de son lit et se prépara à partir.
-Autre chose, dit Mme Pomfresh. Je t´interdis formellement de jouer au Quidditch aujourd´hui, c´est compris ?
-D´accord, dit Harry, un peu déçu mais heureux de pouvoir sortir.
Harry acheva de se préparer et sortit de l´infirmerie. Il parcourut les couloirs en direction de la salle commune lorsqu´il vit Dumbledore. Celui-ci sourit à la vue du sorcier.
-Bonjour Harry. Je vois que tu vas beaucoup mieux...
-Bonjour professeur, répondit Harry.
Puis, allant droit au but, il demanda :
-Professeur, que s´est-il passé il y a trois jours ?
Dumbledore, qui s´attendait à cette question, répondit :
-Ca serait trop long pour te le raconter maintenant Harry...Va manger et viens me voir dans mon bureau, s´il te plaît...
-D´accord professeur, répondit Harry, avec la ferme intention d´engloutir rapidement son petit-déjeuner et de filer voir Dumbledore.
Le sorcier se dirigea droit vers la grande salle et y entra. Lorsque les autres élèves le virent, Harry entendit des murmures. Se demandant pourquoi tout le monde chuchotait sur son passage, Harry vit Ron et Hermione et alla s´asseoir auprès d´eux.
-Salut vous deux ! s´exclama Harry.
Les deux amis se retournèrent.
-Harry, tu es guéri ! s´extasia Hermione.
-Content de te revoir en forme, mon vieux ! ajouta Ron.
Harry prit place avec ses amis et mangea avec entrain. Quand il eut fini, il prit la parole.
-Pomfresh a dit que je ne pourrai pas jouer au Quiddtch aujourd´hui, annonça sombrement Harry.. Donc, ajouta-t-il avec un air plus enjoué, j´exige de savoir tout ce qui s´est passé il y a trois jours !
-On aimerait bien, répondit Ron, mais Dumbledore a insisté pour te le dire lui-même, car on ignore encore des choses...
Harry comprit qu´il n´en saurait plus qu´en allant voir Dumbledore.
-D´accord...dit Harry. Il m´a demandé de venir le voir après le repas. Je vais y aller maintenant. A toute à l´heure !
-Raconte nous tout Harry ! demanda Ron avant que son ami n´eût quitté la salle.
Le sorcier monta les escaliers, parcourut les couloirs, et arriva devant la gargouille qui protégeait le bureau du directeur.
-Chocogrenouille ! dit Harry.
La gargouille pivota et un escalier apparut, que Harry s´empressa de monter. Le sorcier arriva devant une porte. Il frappa.
-Entre, Harry, dit Dumbledore.
Harry ouvrit la porte et entra dans la pièce.
-Bonjour Harry, dit Dumbledore. Assieds-toi, je t´en prie...
-Bonjour professeur, répondit Harry en s´asseyant.
Dumbledore s´assit à son tour.
-Si je t´ai demandé de venir ici, Harry, c´est pour que tu en saches plus sur tout ce qui s´est produit il y a trois jours. Je vais donc tout te raconter.
Harry retint son souffle. Dans ces moments-là, il valait mieux ne pas interrompre Dumbledore, car le vieux sorcier ne donnait pas souvent d´explications. Celui-ci entama son récit :
-Bien...comme tu le sais, dès que tu m´as averti du danger, j´ai appelé l´Ordre avec mon Miroir de Communication. Ensuite, je t´ai laissé partir en t´ordonnant de ne rien tenter -ordre que tu n´as pas suivi. Peu après ton départ les membres de l´Ordre sont tous arrivés dans mon bureau, par Portoloin. Je leur ai expliqué rapidement la situation, et nous avons décidé d´aller au Ministère en transplanant...
-Ca n´a pas marché, dit Harry.
-Exactement ! répondit Dumbledore. Nous avons donc essayé la Poudre de Cheminette, qui s´est révélée à son tour inefficace ! Ensuite, nous avons essayé par Portoloin...ce qui n´a pas marché !
-Ah bon ? s´étonna Harry.
-Eh oui ! Voldemort avait sûrement jeté tous les sorts de protection connus au Ministère une fois arrivé...
-Alors comment avez-vous fait ? demanda Harry.
-Eh bien nous avons cherché, sans résultat, hélas ! Les membres de l´Ordre ayant transplané près de l´entrée des visiteurs du Ministère ont vu que la cabine/ascenceur avait été complètement détruite ! Plus moyen de descendre ! C´est à ce moment là que nous avons commencé à desespérer...
-Et ensuite ? questionna Harry.
-Le temps passait, et nous ne trouvions toujours rien, poursuivit Dumbledore. Au bout d´un moment qui nous a semblé interminable, Fumseck a commencé à s´agiter. Il s´est envolé de son perchoir et m´a fait clairement comprendre qu´il fallait que je le suive. Nous sommes donc descendus, Fumseck, les membres de l´Ordre et moi, jusqu´au parc, puis jusqu´à la Forêt Interdite. Là-bas, mon Phénix est allé rejoindre un groupe d´animaux qui semblait on-ne-peut-plus heureux. Il y a vu un autre Phénix, et ils ont " discuté" dans leur langue, que je ne connais pas. Après une ou deux minutes de discussion, Fumseck est venu vers moi, et j´ai compris que par un moyen quelconque, il savait maintenant où Harry était. J´ai usé de télépathie pour comprendre vraiment la situation. J´ai donc su que tu avais libéré tous ces animaux maltraités, et que tu te trouvais dans un lieu secret. J´en ai informé l´Ordre, et j´ai utilisé Fumseck pour me téléporter là où tu étais, ce que je ne pouvais pas faire avant, car je ne connaissais pas le lieu où tu étais.
-Pourquoi le reste de l´Ordre n´a-t-il pas suivi ? demanda Harry.
-Parce que Fumseck ne peut téléporter qu´une seule personne : moi-même. Je suis donc arrivé au moment où Voldemort allait te tuer...
-Merci beaucoup professeur, coupa Harry. Vous m´avez sauvé la vie !
-...et je l´ai contré, réprit Dumbledore. Comme tu le sais, nous nous sommes tous trois battus contre Voldemort, et il a du fuir. Mais pendant la bataille, j´ai demandé à Fumseck de dire aux membres de l´Ordre de venir par Portoloin au seul endroit où c´était possible. Mon brave Phénix a parcouru les couloirs et a trouvé la fameuse pièce par laquelle vous étiez arrivés. Ne tenant pas compte des rochers, Fumseck est allé prévenir l´Ordre, qui a mis un certain temps à comprendre...Pendant ce temps, j´ai poursuivi Voldemort, et je l´ai affronté à plusieurs reprises, sans succès. Mais tu sais ceci, revenons donc aux membres de l´Ordre. Quand ils ont compris, ils ont remercié rapidement Fumseck et ont suivi ses instructions. ils sont arrivés dans la petite pièce, ont parcouru le couloir...et ont trouvé les rochers ! Le reste, tu le sais puisque tu leur a appris le sort de Déflagration...Ensuite, nous avons commencé à traquer les Mangemorts, et à en arrêter ! Tout se passait plutôt bien...jusqu´à ce qu´on rencontre un groupe de Mangemorts plus gros et plus fort que les autres...
-Et que s´est-il passé ? questionna Harry.
-Le duel a tourné en notre faveur, répondit Dumbledore. Mais il y a eu malgré tout des morts...plus précisément, deux Mangemorts et Kingsley.
-Kingsley est mort ? demanda Harry, se sentant coupable.
-Oui, hélas. Il est toutefois mort en se battant contre Voldemort, et s´est battu héroïquement...
Harry ne dit rien. Une partie de lui lui soufflait que c´était de sa faute, tandis que l´autre partie lui disait qu´il n´y pouvait rien et que tout le monde serait mort s´il n´avait rien fait.
Harry se demanda si Dumbledore avait lu dans ses pensées en l´entendant :
-Tu n´as pas à te sentir coupable, Harry. Ce n´est pas ta faute, mais celle de Voldemort !
-Si vous le dites, professeur...répondit Harry, encore indécis.
-Donc, continua Dumbledore, après ce combat, nous avons remarqué ton message. Nous nous sommes précipités...et nous avons vu Voldemort rentrer dans la Salle des Transports Magiques. Nous sommes entrés à notre tour, mais trop tard, Voldemort avait déjà utilisé l´un des appareils présents dans la pièce pour se téléporter autre part...
-Donc Voldemort s´est enfui...dit Harry. Un jour, il ne le fera pas assez vite, et là...
-Nous sommes ensuite sortis de la pièce, poursuivit Dumbledore, et nous sommes entrés dans la salle où tu avais pénétré. Nous t´avons vu, ainsi qu´Hermione. Tu t´étais évanoui, mais Hermione était en pleine forme ! Elle nous a révélé que tu l´avais sauvée...
-Et ensuite, qu´avez-vous fait ? questionna Harry.
-Nous avons continué notre traque, et la plupart des Mangemorts sont entre nos mains à présent...seuls certains ont réussi à s´échapper !
-Au fait, professeur, demanda Harry. Pourquoi Malefoy père se trouvait là-bas ?
-Tu le sauras en m´écoutant, répondit Dumbledore. Une fois la situation arrangée, nous t´avons transféré à l´infirmerie de Poudlard et nous avons demandé à voir Fudge...
-Qu´a-t-il dit ? demanda Harry, qui n´avait toujours pas pardonné au Ministre les railleries et l´indifference subies l´année précédente.
-Il a tout d´abord feint l´ignorance, puis, quand il a vu qu´il ne m´aurait pas comme ça, il a ordonné que tout cela reste secret. Ceci présente des inconvénients...et des avantages ! Ainsi, ni Hermione ni moi-même -bien que je sache parfaitement me défendre- ne serons jugés et condamnés ! La presse ne sera évidemment pas avertie, sauf au sujet des Mangemorts. Fudge déclarera simplement qu´ils ont été surpris en train de rôder près du Ministère...Harry, je te demande de ne pas ébruiter ce qui s´est passé il y a trois jours, ou le Ministère rompra son engagement et condamnera Hermione.
-D´accord professeur, répondit Harry.
-Autre chose, Harry, ajouta Dumbledore. Si les élèves te regardent de travers, c´est parce que tu as été absent trois jours...
-Je me disais, aussi...marmonna Harry.
-Tu peux aller rejoindre tes amis, dit Dumbledore.
-Merci, professeur, répondit Harry.
Il se leva et se dirigea vers la porte.
-Au revoir Harry, dit Dumbledore.
-Au revoir professeur...répondit le sorcier.
Harry descendit les escaliers et parcourut les couloirs en songeant à ce que Dumbledore avait dit...Voldemort échappé, Kingsley tué...et Dumbledore qui arrivait juste à temps ! Le sorcier réalisa soudain qu´il devait la vie à Hermione. C´était en effet la sorcière qui avait insisté pour libérer les animaux...animaux qui avaient ensuite prévenu Fumseck...

jeremyzebest
jeremyzebest
MP
19 janvier 2005 à 13:21:03

Plongé dans ses réflexions, Harry ne remarqua qu´il était dans la grande salle que lorsqu´il entendit les élèves murmurer. N´y prêtant pas attention, il alla rejoindre Ron et Hermione.
Ron le pressa aussitôt de questions.
-Alors Harry ? Qu´est-ce qu´il a dit ? Comment ça c´est terminé ? Pourquoi...
Harry leva la main pour interrompre Ron.
-Du calme Ron...Je vais tout vous raconter, mais il faut se mettre à l´écart...venez !
Sur ce, il les mena à la salle commune, qui, par chance, était déserte, et leur raconta tout ce que Dumbledore lui avait révélé. Quand il eut fini, Ron se posait toujours une question.
-Et quand Hermione préparait sa potion, tu as fait un vol plané...pourquoi ?
-Je pense, répondit Harry, que Voldemort m´a lancé le sort d´Assassinat. Mais comme j´ai activé ma montre, c´est elle qui a reçu le choc...ce qui m´a propulsé dans les airs !
-Ces montres sont vraiment puissantes...intervint Hermione. Et pourtant, leur fonctionnement est très simple ! Une montre Moldue et un sort basique de protection, et on peut résister aux sorts les plus puissants !
-Cela montre que les Moldus et les Sorciers peuvent faire de grandes choses ensemble...dit Harry.
Soudain, Harry vit une affiche de Quidditch, et se rappela qu´il n´avait pas joué son dernier match, qui devait se dérouler deux jours auparavent. Le sorcier questionna aussitôt ses amis là-dessus.
-Ah oui, le match...répondit Ron. C´était génial ! s´exclama-t-il à la grande surprise de Harry. On a gagné de peu, mais on a gagné ! Tu dois être un excellent capitaine, Harry, car Ginny s´étant proposée pour te remplacer temporairement, on a joué qu´avec deux Poursuiveuses...mais on a gagné malgré tout !
-Bravo ! répondit Harry. Vous vous êtes vraiment bien débrouillés pendant que je n´étais pas là !
-Merci Harry, dit Ron.
Hermione, qui ne s´interressait pas beaucoup au Quidditch, signala :
-Dites vous deux, il est temps d´aller en cours...
Tout en grommelant, Harry et Ron suivirent Hermione jusqu´au cours de Potions.

Une fois tous leurs cours terminés, Harry, Ron et Hermione étaient tellement fatigués qu´ils mangèrent en vitesse -même Ron-, et allèrent se coucher dans leurs dortoirs. Ceux-ci étaient déserts, leurs occupants se trouvant dans la grande salle. Toutefois, quelque chose se produisit au moment où Harry allait s´allonger dans son lit. Quelque chose d´affreux.
Harry eut l´impression d´être plongé dans dans un volcan en éruption...Il se tordit de douleur...Ca n´était pas un Doloris, car cela affectait uniquement la peau...Cepandant, Harry estima que c´était comparable ! Et la douleur ne décroissait toujours pas...
Au bout d´une minute d´intense souffrance, la douleur cessa d´un coup. Harry ne sentait plus sa peau ! Le sorcier regarda autour de lui et vit Ron, également à terre. Il semblait également avoir souffert...
-Ca va Ron ? demanda Harry.
-Euh...non pas trop...répondit Ron.
-A ton avis, est-ce qu´Hermione a subi la même chose ? questionna Harry.
-Je ne sais pas...dit Ron.
Le rouquin semblait avoir encaissé une grande douleur.
-Attends, je vais arranger ça...dit Harry.
Il mit ses mains près du visage de son ami, une lueur rouge jaillit et le soigna. Harry tourna ensuite ses mains vers lui-même, une lueur rose -l´amour-propre- jaillit, et Harry sentit ses forces revenir.
-Bon...maintenant que je suis soigné, je vais voir Hermione...
-Comment vas-tu monter la voir ? demanda Ron, intrigué.
-En me téléportant, bien sûr ! répondit Harry.
Sur ce, il se concentra et l´éclair noir apparut. En deux secondes, le vortex s´ouvrit, et Harry y entra. Il ressentit de nouveau cette curieuse sensation de vol et de chute simultanées, avant d´atterir devant la porte du dortoir des filles. Il frappa, et une voix faible répondit " entrez...".
Harry entra aussitôt et vit Hermione, également à terre. Il s´empressa de la soigner.
-Merci Harry ! dit Hermione une fois guérie.
-Viens Hermione, répondit Harry. Ron aussi a été touché, et on se demande pourquoi...
-D´accord, dit Hermione.
Harry se concentra de nouveau, et l´éclair noir apparut instantanément, suivi du vortex. Hermione entra dans le trou noir et Harry s´y engouffra à son tour. Après un bref voyage dans l´obscurité, ils arrivèrent dans le dortoir des garçons, où Ron les attendait.
-Alors ? demanda-t-il dès qu´il vit ses amis.
Harry acquiesca rapidement, puis demanda :
-A votre avis, qu´est-ce qui s´est passé ?
-Je n´en sais rien ! répondit Ron.
-En général, une douleur caractérisée telle que celle-ci est due à une métamorphose, récita Hermione.
-Une métamorphose ? demanda Ron.
-Attendez...dit Harry. Je ne me suis pas entraîné pour devenir Animagus ces derniers jours ? Et vous non plus ?
-Euh...non ! répondit Hermione. On espérait surtout que tu allais guérir, alors on a oublié les entraînements...
-Ce qu´on regrette, à présent...se plaignit Ron, qui n´avait pas digéré le choc.
-Il faut les reprendre, ou il nous arrivera la même chose, voire pire...
-Tu as sûrement raison, dit Hermione. On devrait s´entraîner aujourd´hui !
-Maintenant ? demanda Ron.
-Exactement ! répondit Hermione. A moins que tu ne veuilles subir ça une nouvelle fois...
-Non merci ! s´empressa de dire Ron.
Ils sortirent donc du dortoir, passèrent par la salle commune et se rendirent à la Salle sur Demande, où ils s´entraînèrent. Leurs silhouettes vacillaient assez fort, mais ils n´arrivaient toujours pas à se métamorphoser.
-A mon avis, ça ne sera pas avant l´été, voire l´année prochaine...déclara Hermione.
Harry, lui, réprima un sourire.
-J´aimerais bien voir la tête des Dursleys si je me transformais en écureuil sous leur nez !
-Par contre, moi je ne pourrai pas me transformer en famille, car ils savent qu´être Animagus non déclaré est totalement illégal, et même s´ils ne me dénonceraient pas, ils n´apprécieraient pas beaucoup cet exploit ! dit tristement Ron.
-Et moi, je pourrai me transformer en aigle et voler librement ! Ca doit être génial ! s´enthousiasma Hermione.
Les trois amis continuèrent de s´entraîner pendant un moment, puis, pouvant à peine tenir debout vu leur état de fatigue, ils durent revenir dans leurs dortoirs.
Harry se coucha, protegea son esprit, et s´endormit sur-le-champ. Son sommeil ne fut troublé ni par des visions, ni par des rêves.

Les jours passèrent, peu mouvementés...Les cours se succédaient, et il restait moins d´un semaine à Poudlard...

Harry avait finalement persuadé la plupart des élèves qu´il s´était cassé la jambe et qu´il avait du rester à l´infirmerie pendant trois jours. Les murmures se faisaient donc moins nombreux. Seul Malefoy, dont le père était en prison pour des raisons mystérieuses, ne croyait pas Harry.

Harry, Ron et Hermione reçurent leurs résultats d´examens de fin d´année, qu´ils avaient passé deux semaines plus tôt. Harry fut très surpris en apprenant qu´il avait obtenu des notes suffisantes pour continuer dans totues les matières, même Potions. Ron fut également surpris de ses bons résultats. Pour Hermione -qui avait également eu d´excellentes notes-, ça n´était pas surprenant, comme l´avait dit Ron !

A présent, Harry maîtrisait ses pouvoirs cachés à la perfection. Le vortex apparaîssait en deux secondes, le soin de Hermione par Harry dans les bureaux secrets de la Commission montrait que ce pouvoir était également bien développé par le sorcier, la protection de l´esprit protégeait totalement des agressions mentales, et atténuait les agressions physiques. Harry avait également constaté au Ministère que son pouvoir de Doloris mental avait été particulièrement puissant lorsqu´il était en rage...

Harry, malgré la victoire de son équipe, continuait de s´entraîner au Quidditch, en se disant qu´il ne pourrait plus en pratiquer pendant deux mois...

Les jours passèrent, et le moment où Harry allait quitter Poudlard se rapprochait...C´était déjà le dernier jour, à l´aube, et Harry se demandait s´il allait assister au discours de Dumbledore...Finalement, après s´être posé la question, il se rappela que les évènements au Ministère étaient confidentiels ! Dumbledore ne risquait pas de faire un discours là-dessus ! Le sorcier décida donc d´assister au discours en companie des ses amis.
-Salut Harry...dit Ron, une fois réveillé.
-Salut Ron...répondit Harry. On descend ?
-Si tu veux...dit Ron.
Le rouquin ne semblait pas parfaitement réveillé...Harry se prépara et attendit Ron, qui fut finalement prêt. Tous deux descendirent à la salle commune, où ils virent Hermione.
-Salut vous deux ! dit-elle.
-Salut Hermione, répondirent Harry et Ron.
-On descend ? proposa Hermione.
Harry et Ron acquiescèrent et les trois amis se dirigèrent vers la grande salle. Lorsqu´ils y pénétrèrent, ils allèrent s´asseoir à leurs places et attendirent en silence, avec les autres élèves. Une dizaine de minutes plus tard, tous les élèves étaient présents, et Dumbledore se leva.
-Chers élèves, dit-il. L´année s´achève aujourd´hui, et vous aurez toutes les vacances pour vider vos têtes soigneusement remplies au cours de cette année. Toutefois, essayez de limiter ça ! ajouta-t-il avec un clin d´oeil. En effet, selon mes propres sources, le pouvoir de Voldemort -toute la salle frémit en entendant ce nom- s´accroît de jour en jour, et tous les élèves devront être en mesure de se défendre, si besoin il y a ! C´est pourquoi, l´année prochaine, les emplois du temps seront remaniés, avec plus d´heures allouées à la Défense Contre les Forces du Mal. De plus, je vous rappelle que les Sixième et Septième années ont davantage d´options...Vous déciderez de vos options à la reception de la lettre prévue pour, à la fin du mois de Juillet...
Dumbledore donna d´autre précisions d´ordre technique, et acheva son discours.
-Je ne vais pas vous laisser affamés plus longtemps...Bon appetit ! dit le vieux sorcier.
A la grande joie de Ron, les assiettes se remplirent instantanément de mets succulents et les gobelets de jus de citrouille.
-En tout cas, la situation ne change pas la qualité de la nourriture ! remarqua Ron en s´empiffrant de mets divers.
Hermione soupira, exaspérée et Harry parvint à ne pas éclater de rire. Tous mangèrent bien ce jour-là. Quand Harry, Ron et Hermione eurent fini leur repas, ils se levèrent et allèrent préparer leurs affaires pour le départ. Ils le firent en peu de temps, et passèrent le reste de la matinée à discuter dans la grande salle et dans la salle commune. Cette matinée ne fut troublée que par Malefoy, qui menaça Harry car son père avait été jeté une fois de plus en prison. D´ailleurs, Harry se demanda pourquoi Lucius Malefoy était en liberté. Hermione, qui sembla lire dans ses pensées, lui révéla que le Mangemort s´était échappé, mais que le Ministère avait fait silence total sur cette évasion...Enfin, l´important était qu´il soit à nouveau en prison !
A midi, ce fut l´heure du départ. Tous les élèves se rassemblèrent sur le quai, où attendait le Poudlard Express. Harry aperçut alors Hagrid, et alla le voir, suivi de ses amis.
-Au revoir, Hagrid, dirent Harry, Ron et Hermione.
-Au revoir vous trois ! Venez me voir plus souvent l´année prochaine...
-Désolé...répondit Harry. On a eu une année chargée...
-C´était pour plaisanter, Harry ! s´exclama Hagrid. J´espère que les Moldus te traiteront mieux qu´il y a deux ans...
-Merci Hagrid ! répondit Harry.
Là dessus, les trois amis entrèrent dans le train et cherchèrent un compartiment de libre. Ils en trouvèrent rapidement un, s´installèrent et attendirent le départ du train. Les élèves défilaient devant le compartiment, et Harry vit Malefoy, Crabbe, Goyle, et une bande imposante de Serpentards passer devant le compartiment en leur jetant un regard mauvais.
Le groupe étant difficile à manquer, Ron et Hermione les avaient également vus.
-Je ne sais pas pourquoi, mais j´ai un mauvais pressentiment...marmonna Ron.
-Moi aussi...ajouta Hermione.
-Attendez, je vais vous protéger...dit Harry.
Le sorcier se concentra, et trois petits dômes d´or translucides apparurent, couvrant la tête des trois amis. Ils sortirent leur baguette et se tirent prêts.
Tout à coup, le train se mit en marche. A présent, les Serpentards pouvaient surgir à n´importe quel moment...Harry, Ron et Hermione redoublèrent de vigilance...
Cela se passa quelques minutes à peine après le démarrage du train : Une quinzaine de Serpentards surgirent dans le wagonnet. Malefoy ne semblait pas être présent...
-Salut vous trois ! s´exclama un Serpentard.
-On vient vous " récompenser" pour vos exploits...
Les intentions étaient on ne peut plus claires ! Harry, Ron et Hermione brandirent vaillament leur baguette. Les Serpentards éclatèrent de rire.
-Parce que vous penser résister ? demanda l´un d´entre eux.
Puis, se tournant vers ses camarades, il s´exclama :
-Immbolilisez les, puis faites les souffrir !
Ce fut le signal que tous attendaient.
-Stupefix ! s´exclama Harry.
-Impedimenta ! s´écria Ron.
-Expelliarmus ! prononça Hermione.
-Impero ! Stupefix ! Petrificus Totalus ! Impedimenta ! Serpensortia ! Expelliarmus ! s´exclamèrent les quinze Serpentards, plusieurs d´entre eux prononçant la même formule.
La scène se tranforma en chaos total. Les sorts, contresorts et antisorts pleuvèrent dans le compartiment. Mais le combat était trop facile...Harry se demandait pourquoi les Serpentards étaient aussi faibles au combat...il y en avait une dizaine à terre, et les trois amis étaient intacts !
-Vixerunt ! dit instictivement Harry.
Cependant, le sort redoutable au Ministère produisit autant d´effet que si Harry eût jeté sa baguette par la fenêtre...
-Locomotor Mortis ! s´écria Hermione.
Le Serpentard qui allait stupéfixer Harry tomba à terre, immobilisé.
-Impedimenta ! prononça Ron.
Le sort atteignit un des quatre Serpentards restants de plein fouet, qui s´écroula à son tour. Il ne restait plus que trois Serpentards...
-Serpensortia ! s´exclama l´un d´entre eux.
Un serpent sortit, mais Harry, à l´aide du Fourcheland, le persuada au bout d´une dizaine de secondes que les Serpentards étaient ses ennemis ! Il ne restait donc que deux Serpentards, le troisième étant immobilisé par son propre serpent.
-Expelliarmus ! répliqua un Serpentard.
-Stupefix ! s´exclama Harry.
-Petrificus Totalus ! s´écria Hermione.
-Impero ! répliqua le second Serpentard.
Les trois premiers sorts ricochèrent. Le sort du Serpentard frôla Ron. Harry bondit et évita le sort d´Hermione. Le Serpentard, lui, reçut le sort de Stupéfixion et fut paralysé. Quand à l´Imperium, il s´écrasa sur la protection de l´esprit d´Hermione. Le dernier Serpentard fut rapidement maîtrisé. Le trio était d´excellente humeur, tous trois avaient battu quinze Serpentards ! C´était même un peu trop facile...

Pmol_1
Pmol_1
MP
19 janvier 2005 à 13:28:09

Bravo!!! Bravo!!!
C´est super
Je me demande ou tu trouve l´inspiration mais bon, je trouve ca super :oui: :oui:

jeremyzebest
jeremyzebest
MP
19 janvier 2005 à 13:29:03

Tout à coup, Harry sentit le bout d´une baguette effleurer sa nuque.
-Si tu fais un seul geste, tu es mort, Potter, dit une voix.
-Malefoy ! s´exclamèrent Ron et Hermione.
-Malefoy ? dit Harry.
-Qu´est-ce que tu croyais ? rétorqua l´interressé. Que j´allais envoyer mes...amis se faire battre ? Ils sont nuls au combat, mais je sais les diriger...
-Tu aurais surtout besoin d´un bon sort pour te remettre les idées en place...grommela Harry.
-Et pourtant, répliqua Malefoy, qui est à ma merci...
-...grâce à un stratagème lâche et ignoble ? acheva Hermione.
-ASSEZ ! s´écria Malefoy. Le Seigneur des Ténèbres m´a confié...
-Tu ne l´appelles toujours pas Voldemort ? coupa Harry.
Malefoy ne réagit pas mais sa main se crispa sur sa baguette.
-...une tâche difficile : te rendre vulnérable, puis te tuer...poursuivit Malefoy.
-C´est sûrement moins difficile en étant à cinq contre un...répliqua Harry.
-L´important, c´est que maintenant, tu vas mourir ! dit triomphalement Malefoy. Fais tes prières et meurs, Potter ! Quand à vous deux, dit-il en s´adressant à Ron et Hermione, un seul geste et je le torture avant de le tuer ! Et je vous tue avec ! Si vous ne faites rien, je ne vous jetterai qu´un sortilège d´Amnésie...
-On ne va pas abandonner Harry ! s´exclama Ron.
-Tant mieux, mon père sera ravi d´apprendre que j´ai tué un Weasley...répondit Malefoy.
Sur ce, il tourna de nouveau sa tête vers Harry. Ron s´apprêta à lancer une réplique cinglante...et Hermione lui fit signe de ne rien faire. Il fut tout d´abord étonné. Puis, lorsque Hermione lui murmura quelque chose à l´oreille, il sembla comprendre et acquiesca. Malefoy, trop occupé à savourer sa future victoire, ne remarqua rien. Il se prépara à jeter un sort...
Harry était persuadé que quoi qu´il arrive, il allait mourir, lorsqu´il aperçut de nouveau Hermione. Elle lui fit des signes...qu´il ne comprit pas. Malefoy allant lancer son sort, Harry n´y fit pas attention.
-Avada Kedavra ! s´écria Malefoy.
" Protego ! " se dit Harry.
La montre joua son rôle, et absorba un sort assez puissant.
" Il s´est bien entraîné au Printemps dernier ! " songea Harry.
Le Serpentard, lui, sembla abasourdi par l´absorption de son sort...mais il ne bougea pas sa baguette et reprit rapidement ses esprits.
-Bien joué, Potter...marmonna-t-il. Tu as contré par je-ne-sais quel moyen un sortilège Mortel. Mais ça ne se reproduira pas...
Hermione ne cessait de faire des signes...et tout à coup, Harry comprit ! Il hocha imperceptiblement la tête, et Hermione se prépara...Malefoy relança le sort.
-Avada Kedavra !
" Protego ! " pensa Harry.
Et là encore, la montre opéra. Le sort, assez puissant, fut entièrement bloqué.
-Ce n´est pas possible...dit Malefoy. Une fois, c´est possible -en théorie mais pas en pratique-, mais deux fois...Je ne sais pas ce que tu caches, Potter, mais je t´aurai ! Comme le Seigneur des Ténèbres a abattu tes parents...
Harry se sentit de nouveau extrêmement enragé...Les effets n´allaient pas tarder à apparaître ! Hermione se prépara, ainsi que Malefoy.
-AVADA KEDAVRA ! hurla ce dernier.
" Protego ! " se dit Harry.
Pour la troisième fois, le sort fut bloqué par la montre salvatrice. Malefoy fut de nouveau surpris, mais cette fois-ci, Harry ne lui laissa pas le temps de se remettre : sa rage reprit le dessus et Malefoy reçut un Doloris Mental surpuissant. Il s´effondra et hurla de toutes ses forces...Harry se maîtrisa en très peu de temps, et brandit sa baguette.
-C´est raté, Malefoy...dit-il. STUPEFIX !
On eut dit que la foudre venait de traverser le compartiment.
Une dizaine d´éclairs de différentes couleurs atteignirent Malefoy. Le résultat fut...horrible. Harry se retourna et vit huit membres de l´A.D. lui sourire.
-Merci...dit-il, encore un peu surpris. Mais qu´est-ce que vous faites là ?
-Eh bien...on a entendu Malefoy hurler quelque chose, puis...hurler, tout court ! répondit Ginny.
-L´Avada Kedavra et le Doloris mental...résuma Harry.
-Quoi ? Ce serpent a essayé de te tuer ? s´exclama Dean.
-Euh...oui ! répondit Harry.
-Et pourquoi ça n´a pas marché ? demanda Seamus.
-Parce que...Malefoy ne sait pas lancer un sort...mentit Harry.
-Ah, ok...
-Bon...on va vous laisser avec lui...dit Cho.
-Encore merci...répondit Ron.
Les membres de l´A.D. repartirent tous dans leur compartiment et Harry, Ron et Hermione furent à nouveau seuls, avec un Malefoy stupéfixé, entravé, bloqué par les jambes et par le corps, muet et désarmé.
-Je vais l´envoyer à Dumbledore...dit Harry. Mais je ne vois pas comment lui dire ce qu´il a fait...
-Attends, j´ai une idée...répondit Hermione.
Elle sortit une feuille de parchemin -"Elle en a même en vacances..." grommela Ron- et prononça :
-Scribo !
Elle remua ensuite sa baguette, et Harry et Ron virent des lettres apparaître sur le parchemin.
-Tu aurais pu nous apprendre ce sort, pour les soirs où on avait beaucoup de rédactions ! s´exclama Ron.
-Ca n´aurait servi à rien, récita Hermione. Les professeurs sont au courant de l´existence de ce sort, et tous les devoirs qu´ils donnent sont encorcelés pour neutraliser ce sort, qui n´est donc pas d´une grande utilité...
Harry, lui, lut le mot.

Professeur,
Malefoy a attaqué Harry dans le train avec quinze autres Serpentards et a tenté de le tuer. Je ne peux tout vous expliquer, mais si vous soumettez Malefoy au Véritaserum, je pense qu´il vous révèlera tout. Il serait également prudent de lui lancer un sortilège d´Amnésie, car il a vu un des pouvoirs cachés de Harry...
Cordialement,
Hermione

-Ca résume assez bien l´attaque...observa Harry. Il ne reste plus qu´à l´envoyer avec Malefoy à Dumbledore...Mais au fait, où est-il ? J´espère qu´il n´est pas déjà parti...
-Non, il doit encore être dans son bureau, répondit Hermione. On ne ferme pas une école comme on ferme sa porte en partant travailler ! Il doit avoir plusieurs choses à régler avant de pouvoir partir...
-D´accord, dit Harry. Vous le soulevez, je crée un vortex, et vous le jetez dedans !
-Je vais devoir toucher ça ? s´exclama Ron.
Ignorant sa remarque, Hermione se plaça à côté de Malefoy et Harry fit apparaître l´éclair noir. De mauvaise grâce, Ron souleva Malefoy avec Hermione, et, lorsque le vortex apparut, ils jetèrent le Serpentard dans le trou noir. Le vortex se retransforma ensuite en éclair et regagna le front de Harry.

Les trois Gryffondors ne furent dérangés par personne au cours du voyage, si ce n´était la vendeuse de bonbons, à laquelle Harry avait acheté un bon stock pour tenir pendant tout l´été.
-Pas besoin de faire des réserves ! avait fait remarquer Ron lorsque la vendeuse était partie. Avec ta cicatrice tu pourras aller n´importe où pendant l´été...
-Mais oui, c´est vrai ! s´exclama Harry. Je pourrai aussi faire faire peur aux Dursleys !
-Bonne idée ! approuva Ron.
-Harry, je ne crois pas que ce soit une bonne idée...tu n´es pas censé utiliser la magie devant des Moldus !
-Hermione ! s´exclamèrent en coeur Harry et Ron.
-D´accord...marmonna la sorcière.
Soudain, le train perdit de la vitesse. Il ralentit de plus en plus et s´arrêta. Les sorciers étaient arrivés à King´s Cross.

Harry, Ron et Hermione sortirent du compartiment, puis du train. Ils virent également leurs camarades sortir des autres wagons.
-Au revoir Harry !
-A l´année prochaine, Colin !
-Au revoir Hermione !
-Au revoir Ginny !
-A l´année prochaine, Ron !
-Au revoir, Seamus...
Après avoir dit au revoir à tous leurs amis, les trois amis se dirigèrent vers la gare, côté Moldu. Un fois ce côté atteint, ils virent leur famille, en train de les attendre. Ils virent également à proximité des Dursleys une bonne partie de l´Ordre. Harry se demanda ce qu´ils faisaient là, puis se souvint de l´année précédente, où ils avaient menacé les Dursleys pour les empêcher de maltraiter Harry. Celui-ci se dirigea vers les Weasleys.
-Au revoir Harry ! dit Mrs Weasley
-A l´année prochaine ! ajouta Bill.
-Ne te laisse pas faire par les Moldus ! précisa Charlie.
-Va nous voir de temps en temps, et teste nos produits sur Dudley ! surencherirent Fred et Georges.
-Au fait, commença Mr Weasley, si tu pouvais me raconter comment marchent certains objets Moldus à ton retour...
-Arthur ! s´exclama Mrs Weasley.
-Désolé chérie...s´excusa le sorcier.
-Va nous voir de temps en temps...proposa Ron en faisant un clin d´oeil.
Harry leur dit aussi au revoir puis il rejoignit les parents d´Hermione et la sorcière.
-Au revoir Harry ! dit Hermione.
-A l´année prochaine, Hermione, répondit Harry. Au fait, bien joué, avec les montres !
En effet, pour neutraliser les sorts de Malefoy, Hermione avait jeté un sort de Remplacement sur la montre de Ron, puis sur la sienne. C´était ainsi que Harry avait pu se protéger trois fois des sortilèges Mortels du Serpentard ! Sans Hermione, il ne serait pas là, à dire au revoir à tout le monde...
-Au revoir, Mr et Mrs Granger.
-Au revoir Harry. Prends bien soin de toi...
-Merci.
Ensuite, le sorcier alla rejoindre les Dursleys et les membres de l´Ordre.
-Tiens, boujour Harry ! dit Sirius.
-On s´est " arrangé" avec les Dursleys, annonça Maugrey.
-Ca sera la même chose que la dernière fois, Harry, expliqua Tonks.
-Merci pour tout ! répondit Harry avec un grand sourire.
-Oh, c´est mon devoir de parrain...dit Sirius.
Lupin regarda alors sa montre.
-Désolé Harry, dit-il, mais on doit partir maintenant pour une mission urgente...
-Je comprends...à l´année prochaine ! s´exclama Harry.
-Au revoir Harry.
Les membres de l´Ordre s´éloignèrent, et Harry se retrouva face aux Dursleys.
-Bonjour...tenta-t-il.
Mais les Dursleys semblaient se rappeler l´été dernier...L´oncle Vernon fit juste un geste pour demander à Harry de monter dans la voiture. Celui-ci s´exécuta, au grand soulagement des Dursleys, peu désireux de voir un phénomène magique dans cette gare pleine de monde. La voiture démarra. Harry était en route pour Privet Drive...
" Au moins, je vais bien m´amuser avec mes pouvoirs cachés et les Dursleys ! " pensa Harry.
La voiture s´éloigna...Harry reverrait Poudlard dans deux mois, deux pénibles mois...

TX_3000
TX_3000
MP
19 janvier 2005 à 17:56:54

oouuuuaaaaaaiiiiisss la fin ! !!!

c une trop bonne journé aujourdui ! demain pas cour ==> je me couche tard et dem1 c la fete !
et en plus la fin de Hp6 le reve quoi ! !!!

jeremyzebest
jeremyzebest
MP
19 janvier 2005 à 17:58:13

je peu fere le 1er chap du 7 sans fin garantie

TX_3000
TX_3000
MP
19 janvier 2005 à 18:23:58

ben te prive pas vasi !

arkanud
arkanud
MP
19 janvier 2005 à 19:24:12

moi qui voulais absolument lire la fin hier, je la lis meme pas aujourd´hui :lol:

Mais je la lirais demain c´est clair.

jc2526
jc2526
MP
19 janvier 2005 à 22:18:34

Fait le septieme tome!!! tes trop bon :up: :up:

clank3000
clank3000
MP
19 janvier 2005 à 22:49:35

ouè c t trop cool

arkanud
arkanud
MP
21 janvier 2005 à 22:02:08

C´est vachement cool, trop bien ta fic!!

Et pour le tome 7, tu postes ici a la suite?

jc2526
jc2526
MP
22 janvier 2005 à 18:34:37

aller on veut le septieme tome!

DébutPage précedente
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, TARDYL1973, MamYume, Galactico, ]Faustine[, Latios[JV]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Meilleures offres