Menu
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum principal Loisirs  /  Forum Paranormal  /  Topic [Officiel] Le topic des creepypasta  / 

Topic [Officiel] Le topic des creepypasta - Page 15

Sujet : [Officiel] Le topic des creepypasta

DébutPage précedente
«1  ... 1011121314151617181920  ... 57»
Page suivanteFin
lockheed-35
lockheed-35
MP
01 juillet 2013 à 14:26:14

D'acc merci :-)

Super-Louki
Super-Louki
MP
01 juillet 2013 à 22:37:03

Celle-Ci est excellente :

Now, she's dead
Le 13 septembre 2003. - 00 h 56.

Je ne sais plus quoi faire. Je suis perdue. Traumatisée.
Dois-je en parler à la police? Faut-il que je les laisse enquêter sur cette affaire? J'ai comme une impression, quelque chose en moi qui me dit "Non. Ne fais pas ça."... J'ai mal à la tête... J'ai envie de vomir.

Marjorie. C'était mon amie d'enfance. Elle était si gaie, toujours aimable. Elle était jolie aussi, ses traits étaient à la fois harmonieux et attendrissants.

On s'adorait. On rentrait souvent de l'école ensemble. On allait chez elle, jouer un peu avant que je ne retourne chez moi.
Je crois, en fait, que tout le monde aimait bien Marjorie. Mais derrière sa joie constante, elle avait quelque chose en elle que je trouvais profondément dérangeant. Comme une sorte de malêtre extrême
et dissimulé qu'elle cachait tant bien que mal avec cette fameuse bonne humeur.

Mais personne n'avait l'air de le remarquer, alors je me disais que ça devait être moi. Quelques fois, quand elle se retournait vers moi, je la voyais pendant une fraction de seconde comme un être
chétif, d'une pâleur maladive, une expression de désespoir au visage. Mais, la seconde d'après, la vision de son sourire, éclatant de santé, de ses joues mates et rosées, me chassait ces
pensées de la tête, et je revoyais en elle la Marjorie que tout le monde voyait.

Nous avons passé toutes nos années de collège et de primaire ensemble, et, à part quelques disputes momentanées, nous étions très proches, et notre amitié nous semblait comme indestructible.

Pourtant, dès le lycée, nous avons perdu contact, mis à part les quelques mails que l'on s'envoyait sans finalement rien se dire, juste histoire de ne pas s'oublier. Je me suis dit que nous avions changé,
et qu'il en était ainsi. J'avais eu mon Bac avec mention Bien, elle de même avec mention Très Bien, et peu de temps après nous avons ressenti comme un réel besoin, une grande envie de nous revoir.
Nous avons recommencé à nous écrire, on s'envoyait des photos de nous, de nos chambres, s'émerveillait de comme l'autre avait grandi, etc.

Jusqu'au jour où nous nous sommes données rendez-vous, chez elle. Elle n'habitait pas si loin, j'y suis donc allée en bus. Je cherchai l'adresse... n° 8, 10, 11, 12... 11 bis. C'était là. J'ai toujours
trouvé étrange d'appeler une maison "11 bis". J'ai entendu que c'était pour qu'il n'y ait pas de numéro 13... mais je ne suis pas superstitieuse.

À ma grande surprise, même si je reconnus la maison, elle avait l'air abandonnée. La nature semblait presque avoir repris ses droits dans le jardin, tant les herbes étaient hautes. Je poussai le portail de bois.
Il était déverrouillé, et a cédé si facilement sous ma légère pression que j'imaginai que le bois n'était pas tout neuf... La porte était entrouverte, et les lumières éteintes. J'appelai:
"Marjo' ? Marjorie, tu es là? ... Il y a quelqu'un?"
La seule réponse fut ma voix faisant écho. Comment avait-elle pu résonner dans une maison meublée? J'entrai. Il faisait froid dans la maison. Plus froid que dehors.

Etrange, car il n'y a jamais eu la climatisation chez eux... Ils l'avaient peut-être installée, pendant toutes ces années... C'était plus vide que dans mes souvenirs. Plus sale aussi; la mère de Marjo' a toujours
été une incorrigible maniaque.

Voyant qu'il ne semblait y avoir personne, et de plus en plus envahie par un sentiment d'angoisse, je suis montée dans sa chambre. Elle l'avait refaite il y a peu, elle m'en avait envoyé des photos. C'était joli.
Tout était là. Enfin, presque tout. Elle, elle n'était pas là. Je vérifiai l'heure sur ma montre. Pas de doute, c'était la bonne date. J'étais à l'heure.

Je me suis dit que j'allais passer le temps en surfant un peu sur le net. Ça a été une idée étrange de ma part, étant donné que mon amie et ses parents avaient disparu, mais, je ne sais pas ce qui m'a pris,
j'ai essayé d'allumer l'ordinateur de sa chambre. Il n'avait pas l'air de marcher. Pensive, je me retournai vers la fenêtre. Soudain, l'ordinateur s'alluma brusquement, et un cri affreux, de souffrance atroce, semblable
à un cri qu'aurait pu pousser un monstre damné venu tout droit de l'imagination d'un auteur de fantastique, sortit des enceintes en me brisant les tympans.

Evidemment, j'avais bondi, car sursauté serait un bien faible mot, le visage figé par une terreur extrême. Je me retournai vers le moniteur. Une image s'était ouverte, en plein écran.

Ce que je vis me troubla énormément. C'était une photo, qui semblait avoir été prise par la webcam de l'ordinateur.

Elle était très sombre, et la luminosité de l'écran était basse, se qui me rendit la photo difficile à distinguer. Ce qui me frappa en premier fut le contraste des lumières: sa chambre semblait très sombre, et la lampe, trop lumineuse,
éclairait une zone ridiculement petite. Mais dehors, il semblait faire jour. Puis, mes yeux se bloquèrent sur deux points lumineux dans l'obscurité qui semblaient fixer l'objectif comme des yeux, aigus et menaçants. Et enfin, je remarquai
le premier plan, qui m'horrifia. C'était Elle. Morte. La tête rejetée en arrière, elle avait une blessure horizontale à la gorge, et du sang en coulait. Mais ce qui me troubla par dessus tout, c'était le fait que sa chambre
soit décorée comme avant. C'est à dire il y a six mois.

Et elle m'avait envoyé un mail... Hier.
Auteur : Beepowa

lockheed-35
lockheed-35
MP
01 juillet 2013 à 23:42:50

Pas mal :oui:

Quiquine2
Quiquine2
MP
08 juillet 2013 à 10:32:51

J'ai bien aimé :-d
Mais bon j'aurais aimer une fin plus gore :hap:

theromain3331
theromain3331
MP
10 juillet 2013 à 23:12:51

Pour l'histoire du nain pendu dans le magicien d'oz, dapres la video, cela me parait plutot réel ... :-(
Oh Fuck...

Super-Louki
Super-Louki
MP
10 juillet 2013 à 23:35:20

Scuzzi du retard en
Voici une nouvelle :hap:

Ça y est! Enfin, c'est aujourd'hui! On va enfin y aller!

Depuis plusieurs jours déjà, j'aperçois une forme étrange qui fait des allées et venues dans l'immeuble d'en face de chez moi. Au début, j'ai pensé que c'était un des habitants, ou bien quelqu'un qui travaille là-bas, mais depuis que j'ai appris que cet immeuble est abandonné depuis plus de sept ans, et que personne n'y est retourné depuis, je suis soupçonneux. D'autant que cette « chose » n'a pas l'air humaine.

Il y a deux jours, j'ai appelé Chris, mon meilleur pote. On se connaît depuis le collège, en sixième. Aujourd'hui, nous avons 21 ans tous deux et je le considère comme le frère que je n'ai jamais eu. Au téléphone, je lui ai fait part de mes angoisses, et de ce que j'avais vu dans cet étrange édifice. Il a aussitôt proposé que nous nous y rendions pour une petite visite, histoire de voir ce qu'il s'y trame. J'ai accepté de bon cœur, et il m'a donné rendez vous devant l'immeuble à quatorze heures.

J'ai décidé de préparer un petit sac de randonnée. J'ai mis à l'intérieur: une bouteille d'eau, deux ou trois sandwichs, une lampe torche et quelques piles de rechange. J'ai aussi pris mon couteau, on ne sait jamais.

Ça y est, j'ai traversé la route et je me retrouve en face de l'immeuble! Vu d'en bas, il a l'air immense, pourtant, il ne compte que 8 étages. J'attends Chris une bonne dizaine de minutes avant qu'il ne daigne se montrer. Sacré Chris! Il a beau être le meilleur des amis, il n'est jamais à l'heure. Enfin bon, on finit par rentrer dans l'immeuble. Une fenêtre cassée nous a ouvert le passage.

A l'intérieur, c'est plutôt sombre! Je suis obligé de sortir ma lampe torche. Malgré le soleil dehors, on dirait que la lumière ne passe pas. Ma lampe éclaire un peu les bureaux qui se trouvent à l'étage. Ça devait être la réception! Un immense bureau, avec deux chaises derrière, un escalier qui monte derrière et quelques plantes vertes dans les coins de la pièce qui tentent de survivre. Le sol n'a pas l'air poussiéreux, on peut voir que c'est un carrelage blanc. On décide de monter au premier étage.

Au premier étage, rien, nada. Un étage entièrement composé de bureaux et de chaises, rien d'autre. Les stores sont baissés et je n'arrive pas à les remonter, peut être qu'à l'étage du dessus... on monte!

Nous sommes montés au deuxième étage et il n'y avait rien, l'étage était vide. Les stores étaient ouverts mais presque aucune lumière ne passait. Nous sommes actuellement au troisième étage, je suis forcé de changer les piles de ma lampe qui commencent à rendre l'âme. J'ai bien fait d'en prendre quelques unes de rechange!
On a entendu un bruit en bas. Un bruit sec, quelque chose qui était tombé sans doute. On a entendu une sorte de cri. Un râlement, ou une espèce ce cri aigu, mais à la fois grave. On a pensé à des drogués, mais quand on a entendu cette chose courir dans les escaliers en hurlant, on a couru. J'ai hurlé à Chris: « MONTE PUTAIN MONTE »
On a couru aussi vite qu'on le pouvait, on est passé du 3eme au 6eme étage en seulement 40 secondes. On avait l'impression de courir pour nos vies, fuir un danger, alors qu'on ne savait même pas ce que c'était. On est grimpé au septième étage, on voulait monter sur le toit, à la lumière, mais pas d'escalier, juste une trappe et une sorte d'échelle à dérouler. Je l'ai déployée et j'ai hurlé à Chris de monté, il m'a dit non. Il m'a dit que JE devais monter en premier. J'ai voulu protester, mais j'ai entendu la chose grimper, elle ne devait pas être très loin, on entendait le fracas des bureaux qu'elle renversait. Je suis monté sans poser de question, et une fois sur le toit j'ai tendu la main à Chris. Il a commencé à monter, m'a attrapé la main et je l'ai tiré. Il a hurlé d'un coup, j'ai tiré plus fort, de plus en plus fort, mais j'ai compris que cette saloperie l'avais attrapé, et essayait de le tirer vers le bas. J'ai continué à tirer, il a continué a hurler et cette saloperie gueulait aussi, elle gueulait très fort. Je... je me rappelle des paroles de Chris à ce moment:
« -PUTAIN MICKAEL FAIS PAS LE CON TIRE MOI DE LA!!
-JE FAIS CE QUE JE PEUX, ACCROCHE TOI!
-ME LACHE PAS, ME LACHE SURTOUT PAS
-J'TE LACHERAIS PAS VIEUX, POUR RIEN AU MONDE! »

J'ai tiré le plus fort que je pouvais, mais cette chose était trop forte. Elle a donné un grand coup, et Chris a disparu dans le noir du septième étage. Je ne sais pas pourquoi, mais la trappe s'est fermée juste derrière lui. J'ai frappé la trappe, j'ai hurlé, et je me suis roulé en boule dans un coin du toit, en pleurant aussi fort que je le pouvais.

Les pompiers sont venus me chercher deux ou trois heures après, les passants m'ont entendu gémir et crier. Je leur ai dit de que j'avais vécu, ils ne m'ont pas cru. Ils ont fouillé l'immeuble et n'ont trouvé aucune trace de Chris, ni de la chose.

Un jour, je retournerai dans cet immeuble, et je tuerais cette saloperie. TU M'ENTEND CHRIS? JE TUERAI CETTE CHOSE!

En attendant... je ne peux que me lamenter.

lockheed-35
lockheed-35
MP
11 juillet 2013 à 09:54:35

Y'a "DOT.exe" et "QUEST" un résumé?

freeman700
freeman700
MP
11 juillet 2013 à 18:10:14

j ai une creppypasta c est sur les nazi (l armé de Hitler)

nazi and Lovecraft

En mai 1938 Hitler était désespérée pour trouver le Saint Graal. Il a estimé qu'il serait donner plus de pouvoir sur lui, et qu'avec elle il ne pouvait plus prendre n'importe qui.
Pour ce faire, Hitler a envoyé un groupe de ses meilleurs hommes au Tibet, dans l'espoir de trouver l'artefact légendaire qu'il sorte imploré.

L'expédition a duré presque une année entière, et vers sa fin, les hommes étaient plus fatigués. Mais ils trekked sur, craignant le châtiment à l'échec.

Ils étaient, bien sûr, sur joyed lorsque le trouvé le Vault. Ils avaient été racontée par un guide qui il était où ils pouvaient trouver grand et le trésor perdu. Les choses qui avaient le pouvoir de changer le monde.

La voûte a été caché au fond des ruines moins connus. Dès leur arrivée, ils ont été impressionnés par la taille de la porte. Il s'agissait d'une porte circulaire, avec un diamètre d'au moins 100 pieds. Il y avait des arbustes et des croissances de différentes natures partout. Dont la plupart étaient des plantes qu'ils n'avaient jamais vus auparavant.

Les troupes ont passé plusieurs heures enlever la vie de la plante afin de la voûte pu être ouvert. Ils ont utilisé des couteaux, flammes, tout ce qu'ils pouvaient. Et ce n'est qu'après avoir terminé cette tâche qu'ils ont réalisé qu'ils n'avaient aucun moyen d'ouvrir le coffre-fort.

La porte semblait qu'il était fait pour un géant. Ils ne pouvaient pas autant que pour atteindre la poignée, car il était de 50 pieds dans les airs. Enfin si, après beaucoup de travail et de réflexion, ils ont décidé d'un plan.

Les hommes les plus forts ont obtenu leur plus forte corde, attaché un crochet à la fin, et ils jetés en l'air vers la poignée. Gestion de l'enrouler autour de la poignée a été difficile, mais ils ont finalement réussi.

Il a fallu dix hommes pour le rendre encore bouger, et vingt pour vraiment faire avancer. Mais ils ont réussi cela. Ils ont obtenu le Vault ouvrir comme ils l'entendaient.

Dès l'ouverture de ce qu'ils ont envoyé dans une petite équipe de trois hommes à essayer et il portée out. Ils sont entrés avec de grands espoirs de quelque chose, quelque chose à ramener à Hitler. Ils le craignaient plus que tout, ce qui était très certainement une erreur.

Après 3 heures, ils ont commencé à s'inquiéter de la sécurité de leur escouade de reconnaissance. Mais avant que d'autres hommes ne pouvaient s'aventurer dans, ils ont entendu un crier, comme celle d'un homme fou.

Un des hommes a couru hors de la chambre forte. Il hurlait en riant et couvert de sang. Ils l'ont interrogé, mais tout ce qu'il leur disait, c'est qu'il avait fait le sacrifice pour les Grands Anciens.

Après un certain débat, les hommes restants sont entrés dans le Vault. Ils marchaient prudemment par ce qui semblait être une ville antique. Plein de statues de bêtes géantes, certains calmars ressemblant, mais avec des caractéristiques plus humaines ajouté le.

Dans le centre de la ville était une grande plate-forme avec des escaliers menant à la hauteur. Il y avait, dans le centre de cette plate-forme, un livre. La liaison et les pages étaient bizarres dans la texture. Presque comme chair. Les mots dans le livre semblait étrange et étranger, pas comme quelque chose qu'ils n'avaient jamais vu. Et la couverture presque ressemblé il avait un visage ...

Ils pensaient que le livre soit rare, et le prit. En descendant la plate-forme. Atteindre le fond, ils se sentaient un grand tremblement de tonnerre, et a vu la porte se refermer Vault sous leurs yeux. Bien plus, puis ils jamais si possible quelque chose que les grandes à se déplacer, ils ont été piégés.

Torches à la main, ils ont fait la seule chose qu'ils pensaient faire. Rechercher sorties alternatives. Ils ont défilé dans de plus en plus étranges ruines, rempli avec les mêmes statues et l'art qu'ils avaient vus auparavant. Enfin ils arrivèrent à un grand lac, une qui semblait s'étendre profondément dans la terre.

Alors ils ont vu quelque chose qui les refroidit. Une dalle, une grosse pierre un, avec un casque allemand assis sur elle. La dalle était couvert de sang. Le sang frais. Quelques heures seulement vieux de ce qu'ils pourraient dire.

Ils ont recueilli le casque et explorées autour du lac souterrain. Quand soudain l'un d'entre eux portant le livre étrange se mit à rire. Il a sorti son arme de poing de son étui et a pris un de ses propres hommes en otage.

Le forçant à la dalle, il a tiré sur lui à bout portant et drainé une petite quantité de sang sur elle. Puis il jeta le corps dans les eaux ci-dessous. Il s'est passé très vite, mais la seconde il a enregistré avec le reste des troupes, ils ont tiré le renégat ainsi, l'envoyant se reposer avec sa victime.

Un autre grand tremblement de terre traversait la ville.

Du fond du lac est venu un grand tentacule, comme de l'une des créatures de calmar vus dans les sculptures. Il enroulée autour d'un gros rocher. Puis vint un autre, et un autre. De plus en plus provenaient des eaux, et bientôt il semblait que 100 tentacules étaient tout autour d'eux.

Et puis, peu de temps après, ils virent un spectacle qu'aucun homme sensé avait vu. Une grande bête renaît de ses profondeurs. Il semblait que Dieu aime. Soudain, ils se sentaient tous qu'ils ont tout compris, et ils ont commencé à s'entretuer dans des accès de rage et de folie.

La bête a balayé les organismes, vivants et morts, dans la mer. De les consommer. À la fin du massacre seul homme resta, et il commença à battre en tenant le livre qu'ils avaient trouvé plus tôt.

Comme il est parti, il remit le livre à sa place, et puis la porte procédé à l'ouverture. Il a quitté ce Vault, perdant plus de la livre. Il avait perdu sa santé mentale.

Il l'a fait revenir à son camp de base, où ils l'ont interrogé à fond. Il a répondu qu'avec charabia sur les «Anciens». Dire que les hommes avaient été sacrifiés.

La seule chose que l'on sait pour sûr passé, c'est qu'ils n'ont jamais retrouvé le livre. Ils ont essayé plusieurs fois, Hitler d'envoyer plus d'hommes, mais un seul jamais revenir de chaque groupe.

Qui ont tous été fou. Tous parlaient en charabia. Et tous fait l'éloge des Anciens

freeman700
freeman700
MP
11 juillet 2013 à 18:21:21

une creepypasta sur mortal kombat ceux qui savent pas ce que c est mortal kombat c est un jeux vidéo ou on doit faire des kombat judo,karaté ect...

MORTALKOMBAT.EXE

J'ai toujours été un fan de jeux Mortal Kombat, en particulier les jeux Mortal Kombat Project, avant que je commence à détester les jeux. En fait, je déteste même entendu parler ensuite. Un jour, alors que je surfais sur Internet pour quelques jeux pour mes émulateurs, il m'est arrivé de tomber sur un jeu intitulé «MortalKombat.exe." Je ne vais pas donner le lien vers la source du jeu pour la sécurité de vous et votre ordinateur. Je m'égare, je m'attendais à être ennuyeux, mais quand j'ai regardé la RAM, il a pris, il a dit que cela prend 2 Go, donc je me suis dit que le jeu serait passionnant, car je n'ai jamais téléchargé un Mortal Kombat jeu qui a autant de mémoire.
Alors, j'ai cliqué sur le lien de téléchargement et commencé à télécharger le jeu, de façon surprenante, il a fallu plus de 4 heures pour l'ensemble du jeu à télécharger, le téléchargement puis terminé, mais c'est quand les choses ont commencé à devenir bizarre. La boîte de téléchargement surgi, me faisant savoir que le téléchargement est terminé, donc je clique sur "Exécuter", puis l'écran de mon ordinateur portable fondit en statique et a commencé à jouer un son frequenly grande hauteur, puis l'ordinateur portable littéralement devenu noir. J'ai alors grogné à moi-même en colère en essayant de tourner mon ordinateur portable en marche. Après quelques essais, mon portable a finalement allumé, le même que celui qu'il était avant, sauf qu'il a été le jeu sur mon bureau. Je me suis dit que le portable tombe en panne probablement de la grande téléchargement. Alors, j'ai cliqué sur le jeu et il a commencé à jouer. Il n'y avait pas de jouer de la musique, l'écran montrait Goro et il y avait les mots Arcade, Versus, Entraînement, Options, puis sur Quitter. Donc j'ai cliqué Arcade et le Kombat thème d'arcade Mortal Je éclaté de mes haut-parleurs violemment, presque secouant toute la maison, alors j'ai coupé mon ordinateur pensée rien du son, et ce qui est venu, je ne pouvais pas le croire.

L'écran de sélection de personnage est venu montrant un total de 276 caractères, j'ai été étonné! C'était le meilleur Mortal Kombat jamais! J'ai donc sélectionné un de mes personnages préférés, Caméléon, seulement il y avait 6 versions de lui alors j'ai choisi le Mortal Kombat Trilogy Chameleon. Ensuite, une boîte surgi sur l'écran de sélection en disant "Choisissez Stage", il y avait un total de 500 étapes, seulement rendre le jeu meilleur. J'ai donc choisi mon endroit préféré pour se battre, le Mortal Kombat 1 fosse. Lorsque j'ai choisi le stade, Shao Kahns voix dit "Bon choix Layne". Deux choses alors surgi dans ma tête, 1. Comment savait-il mon nom? et 2. Comment est sa voix venir, même si mes haut-parleurs sont mis en sourdine? Ensuite, l'écran de chargement est venu, j'ai dû me battre Hydro, un caractère de projet Mortal Kombat, alors j'ai commencé à battre et finalement arrivé au point où la voix de Shao Kahn a déclaré: "Finish him!", Puis, une boîte surgi montrant une liste de noms, l'un était mon nom de votre ami, en Jordanie. Alors, j'ai cliqué "Jordan" juste pour le plaisir, et puis une autre boîte venu, en disant "Choisissez Fatality!" puis une boîte surgi disant "Fatality 1, 2, 3, 4, 5, 6, 7, 8, 9, 10 et Fatality de scène", je pensais que c'était génial que chaque personnage avait fait 10 morts et une finition en scène, de sorte J'ai choisi "Fatality de scène". Lorsque je clique sur "Fatality de scène", il a montré mon personnage, Caméléon, uppercutting Hydro, lui causant de tomber dans les pointes de la fosse au fond. Quand il a touché le sol, le sang très réaliste tiré sur lui alors qu'il hurlait de douleur, mais le cri d'Hydro presque cassé mes haut-parleurs que c'était si fort. J'étais en colère parce que je n'arrêtais pas d'entendre des bruits de la partie, comme je l'avais coupé mon ordinateur, et confus quant à pourquoi les bruits étaient si forts. Ensuite, les mots «Chameleon gagne! Fatality!" est apparu sur l'écran, mais il n'y avait pas de Shao Kahn disant que le nom et la fatalité, Puis la voix de Shao Kahn est venu en disant "Vous ne gagnerez jamais, Layne!" et je dis bien fort, puis, un groupe de pop-ups disant "MortalKombat.exe ne répond pas» est venu, s'écraser mon ordinateur portable. J'ai eu peur. J'ai essayé de mettre mon ordinateur portable en marche, mais il ne serait pas sous tension, j'ai pensé que ce devait être un virus. En colère, je mets mon ordinateur portable, en pensant à moi-même que je pouvais essayer de le réparer dans la matinée, car je suis bien avec les ordinateurs. Je suis ensuite allé au lit, essayant de dormir mais toujours penser pourquoi le jeu connaissait mon nom.

Je me suis réveillé à un bruit de sonnerie. C'était mon iPhone 4. J'ai regardé mon téléphone pour vérifier quelle heure il est; 02:30. J'ai alors répondu au téléphone seulement pour entendre maman pleure mon ami. Je lui ai demandé de me dire ce qui n'allait pas et ce que le son de la sirène en arrière-plan était, elle m'a dit que les sirènes étaient les sirènes des ambulances et la police et que la Jordanie était mort. Il a eu plusieurs grands trous dans son corps.

Je fermai bas en essayant d'allumer mon ordinateur portable, mais alors une boîte de dialogue surgit, en disant: «Merci pour la lecture, Layne! Mais je vous l'ai dit, vous ne gagnerez jamais." Je criais et criant dans l'horreur et le désespoir, que plusieurs boîtes de message surgi disant "JAMAIS", puis la pire chose jamais arrivé à moi, un tas de photos d'adultes morts, les enfants et les bébés ont surgi sur l'écran, un message boîte surgit en disant "Regardez-le!" puis une photo de mon ami Jordan a montré, les yeux crevés et ses intestins sauté hors pose sur le sol, il avait aussi plusieurs trous sanglants dans son corps. L'écran puis est devenu noir et une police Kombat Mortal est venu dire "Layne Victoires Fatality!!" l'écran, puis est devenu noir.
Layne WinsThis est une reconstruction du dernier écran Layne aurait vu.
R4sh3ruAdded par R4sh3ru

Cela fait quatre mois que l'incident, et je suis traumatisée par elle, comme tout le monde le serait. La police a trouvé l'homme qui a tué la Jordanie. Curieusement, il est le créateur du jeu que j'ai téléchargé. Hier, je parcourais les chaînes sur mon téléviseur et j'ai vu l'assassin de Jordanie en cour à une émission de télévision. Je devais faire attention. Après environ 5 minutes, le juge lui a demandé ce qu'il avait à dire avant qu'il ait été condamné à mort. Il a répondu en regardant la caméra et dit: «Layne, vous ne gagnerez jamais", en riant violemment que l'huissier de justice l'emporta

freeman700
freeman700
MP
11 juillet 2013 à 18:36:15

le creepypasta des simpson

DEAD BART SAISON1 pour voir l épisode cliquez sur l adresse http://www.youtube.com/watch?v=4ZC_TdpScwY&feature=player_detailpage

DEAD BART

Vous savez comment Fox a une drôle de façon de compter les épisodes des Simpsons?

Ils refusent de compter deux d'entre eux, ce qui rend la quantité d'épisodes incohérent.
La raison à cela est un épisode perdu de saison 1.DAEDBORT
ClericofMadnessAdded par ClericofMadness

Trouver des détails sur cet épisode manquant est difficile, personne qui travaillait sur l'émission à l'époque aime à parler. De ce qui a été rassemblé, l'épisode perdu a été entièrement écrit par Matt Groening. Lors de la production de la première saison, Matt a commencé à agir étrangement. Il était très calme, semblait nerveux et morbide. Citant ce à quiconque était de présenter les résultats en eux devient très en colère, et vous interdisant à jamais le mentionner à Matt.

J'ai d'abord entendu parler de lui lors d'un événement où David Silverman parlait. Quelqu'un dans la foule a demandé à propos de l'épisode, et Silverman simplement quitté la scène, mettant fin aux heures de présentation précoce. Le numéro de production de l'épisode était 7G06, le titre était morte Bart. L'épisode marqué 7G06, gémissant Lisa, a été faite plus tard et donné morte le code de production de Bart de cacher l'existence de ce dernier.

En plus de se mettre en colère, demandant à toute personne qui était sur le spectacle de cette causera qu'ils fassent tout leur possible pour vous empêcher de communiquer directement avec Matt Groening. Lors d'un événement de fan, j'ai réussi à le suivre après avoir parlé à la foule, et finalement eu la chance de lui parler seul, alors qu'il quittait le bâtiment. Il ne semblait pas fâché que je l'avais suivi, probablement s'attendre à une rencontre typique avec un fan obsessionnel. Quand j'ai mentionné l'épisode perdu cependant, toutes les couleurs vidé de son visage et il se mit à trembler. Quand je lui ai demandé s'il pouvait me dire tous les détails, il semblait qu'il était sur le point de pleurer. Il saisit un morceau de papier, a écrit quelque chose sur elle, et me la tendit. Il m'a supplié de ne jamais mentionner de nouveau l'épisode.

Le morceau de papier a une adresse de site Web, je préfère ne pas dire ce que c'était, pour des raisons que vous verrez dans une seconde. Je suis entré l'adresse dans mon navigateur, et je suis tombé sur un site qui était complètement noir, sauf pour une ligne de texte jaune, un lien de téléchargement. J'ai cliqué dessus, et un fichier commencé à télécharger. Une fois que le fichier a été téléchargé, mon ordinateur est devenu fou, il a été le pire virus que j'avais jamais vu. La restauration du système n'a pas fonctionné, l'ordinateur tout entier a dû être redémarré. Avant cela cependant, j'ai copié le fichier sur un CD. J'ai essayé de l'ouvrir sur mon ordinateur maintenant vide, et comme je m'en doutais, il y avait un épisode des Simpsons sur elle.

L'épisode commencé comme n'importe quel autre épisode, mais avait une très mauvaise animation de qualité. Si vous avez vu l'animation originale pour Some Enchanted Evening, il était similaire, mais moins stable. Le premier acte était assez normal, mais la façon dont les personnages ont agi était un peu éteint. Homer semblait en colère, Marge semblait déprimé, Lisa semblait anxieux, Bart semblait avoir une véritable colère et de haine pour ses parents.

L'épisode était sur le Simpsons aller sur un voyage en avion, vers la fin du premier acte, l'avion a décollé. Bart couchait, comme vous le souhaitiez. Cependant, alors que l'avion était à environ 50 pieds du sol, Bart a cassé une fenêtre sur l'avion et a été aspiré.

Au début de la série, Matt a eu une idée que le style d'animation du monde de la Simpsons représentait la vie, et que la mort a renversé la situation plus réaliste. Il a été utilisé dans cet épisode. L'image du cadavre de Bart était à peine reconnaissable, ils ont profité pleinement de celui-ci de ne pas avoir à se déplacer, et faites un dessin presque photo-réaliste de son cadavre.

Loi sur l'un a pris fin avec le coup du cadavre de Bart. Lorsque l'acte deux commence, Homer, Marge, Lisa et étaient assis à leur table, en pleurs. Les pleurs sont allés encore et encore, ça devenait de plus peiné, et semblait plus réaliste, mieux agir que vous ne pensez possible. L'animation a commencé à se dégrader encore plus car ils criaient, et on pouvait entendre murmurer dans le fond. Les personnages peuvent à peine être faits, ils ont été étirement et flou, ils ressemblaient à des ombres difformes avec des couleurs lumineuses aléatoires jetés sur eux.

Il y avait des visages regardant dans la fenêtre, clignotant dans et hors de sorte que vous n'étiez jamais sûr à quoi ils ressemblaient.

Cette pleurs duré tout acte deux.

Loi sur trois a ouvert avec une carte de titre dire une année s'est écoulée. Homer, Marge, Lisa et étaient squelette mince, et toujours assis à la table. Il n'y avait aucun signe de Maggie ou les animaux de compagnie.

Ils ont décidé de visiter la tombe de Bart. Springfield a été complètement abandonné, et alors qu'ils marchaient vers le cimetière des maisons est devenu de plus en plus décrépite. Ils avaient tous l'air abandonné. Quand ils sont arrivés à la tombe, le corps de Bart était juste couché devant sa tombe, en regardant comme il l'a fait à la fin du premier acte.

La famille a commencé à pleurer à nouveau. Finalement, ils se sont arrêtés, et juste regardé le corps de Bart. La caméra zoomant sur le visage de Homer. Selon résumés, Homer raconte une blague à cette partie, mais il n'est pas audible dans la version que j'ai vu, vous ne pouvez pas dire ce que Homer dit.

La vue en zoom arrière que l'épisode a pris fin. Les pierres tombales dans le fond avaient les noms de chaque guest star Simpsons sur eux. Certains que personne n'avait entendu parler de 1989, certains qui n'ont pas encore été mis sur le spectacle. Tous avaient des dates de mort sur eux.

Pour les clients qui sont décédés depuis, comme Michael Jackson et George Harrison, les dates étaient quand ils mourraient. Les crédits étaient totalement silencieux, et semblait manuscrite. L'image finale était la famille Simpson sur leur canapé, comme dans les intros, mais tout dessiné en hyper réaliste, le style sans vie du cadavre de Bart.

Une pensée m'est venue après avoir vu l'épisode pour la première fois, vous pouvez essayer d'utiliser les pierres tombales de prédire la mort de Simpson guest stars de vie, mais il ya quelque chose de bizarre sur la plupart de ceux qui n'ont pas encore morts.

Tous les décès sont classés comme la même date

theromain3331
theromain3331
MP
11 juillet 2013 à 22:29:52

Qui connait la creepypasta sur Candle cove, une emmissions pour enfants aux states ?

Oxcart
Oxcart
MP
11 juillet 2013 à 23:25:11

aucune idée mais je l'ai trouvé : http://www.topito.com/top-creepypasta

la n°3

Sinon il y en a une intéressante, c'est celle des Black Eyed Kids mais je l'ai pas trouvé

lockheed-35
lockheed-35
MP
11 juillet 2013 à 23:42:13

Mortalkombat est boff je trouve, il y a une histoire pour Sonic.exe ?

Oxcart
Oxcart
MP
12 juillet 2013 à 09:37:19

Lockheed :d) c'est ça ? : http://janie7the7tiger.deviantart.com/art/Sonic-EXE-L-Histoire-EN-FRANCAIS-352543254

YanvegHD
YanvegHD
MP
12 juillet 2013 à 15:17:31

Encore plus flippant : Sonic CD Hidden Message
Flippant parce que c'est vrai ! :ouch:
C'est un message assez diabolique caché dans le jeu sonic CD sur Sega CD.
J'ai même téléchargé l'émulateur et la ROM pour vérifier le fake.
Mais au fait non, ce n'était pas un fake ! OMG !
Allez voir ça !

theromain3331
theromain3331
MP
12 juillet 2013 à 17:08:22

Autre creepypasta plutot marrant
C'est Mr.Widemouth : en gros c'est un joué pour gosses ressemblant aux furby qui in citait aus enfants de joué a des jeux mortels, du genre la roulette russe ...
Je trouve que ce n'est pas vraiment une creepypasta mais j'aurai bien aimé avoir ce joué pour noel moi :rire:

lockheed-35
lockheed-35
MP
12 juillet 2013 à 17:11:42

Oxcart, j'ai les boules de cliqué sur le lien, mais y'a pas d'histoire sur le jeu Sonic.exe

YanvegHD :d) c'est quoi le message ? :peur:

Luidi
Luidi
MP
12 juillet 2013 à 20:23:29

L'histoire que je vais vous raconter est restée secrète pendant des années, et devait l'être encore pendant longtemps. A vrai dire, je ne suis même pas sûr que quelqu'un comptait en parler un jour. On voulait éviter de choquer la population, mais renfermer toutes ces horreurs devient impossible... Je ne peux juste plus supporter de vivre dans le silence. Alors voila, je vais vous parler de l'un des plus horribles tueurs en séries de ces dernières années.

Tom Greg, plus connu sous le pseudonyme "Candy", est, comme je l'ai dit, un tueur en série. Comme tous les autres, il tue des innocents pour le plaisir, il arrive à nous échapper avant même qu'on arrive sur les lieux, etc... Néanmoins, il a certaines particularités. En premier lieu, c'est la cruauté dans laquelle il tue ses victimes. Peut-être qu'il vaut mieux, pour un exemple, vous raconter la première fois qu'on a eu affaire à un de ses crimes :

C'était en Novembre 2007. Il était vers les 23h, quand on nous appela. Apparemment, un dingue aurait tué, enfin massacré, une famille entière. On pourrait penser que c'est peu fréquent, mais au final, ce n'est pas si rare que ça. Bien sûr, certes, cela fait un choc, mais ce n'est pas comme si nous n'étions pas habitués. Seulement, nous n'aurions jamais imaginé qu'on tomberait sur une telle... Boucherie. A notre arrivé, la maison était nickel. Aucun meuble n'avait été cassé, déplacé, non, tout était parfait. On a pensé au départ que le tueur avait tout remis en place, mais après analyse, non, ce dernier n'avait rien touché. Pourquoi ça m'étonne ? Parce que ce mec aurait bien pu être soigneux, jamais il ne tuerait des personnes comme il a fait.

La famille était composée d'un père et d'une mère, de leur fille âgée de 16 ans et de deux jumeaux, nés il y a quelques semaines. Autant je vous passerai la mort de la fille et du père (même si elles sont tout aussi horribles que celle que je vais vous raconter, pour info, la fille avait des aimants dans ses orbites), je vais vous raconter la plus dégueulasse et la plus sordide, celle de la mère et des jumeaux. La mère était éventrée, couchée par terre. Ses enfants ? Dans son ventre, les deux ayant perdu leurs jambes et leurs bras. Je suis conscient qu'on a été formé et que ces choses ne devraient pas me toucher, mais... Bordel. Merde quoi. Ce malade a tué ces enfants de manière si cruelle. C'est inhumain de faire ça.

Mis à part ça, on n'a rien trouvé qui pourrait nous aider à retrouver cette personne. Enfin, si, une seule chose. Sur le mur du salon, il y avait écrit en rouge, le sang d'une des victimes, un seul mot simple : Candy. Je ne suis pas bilingue, mais cela ne veut-il pas dire "Bonbon", ou un truc du genre ? De toutes façons, on n'en savait pas plus. Je pensais juste que ce type, pour malade qu'il soit, était un pro. Il ne nous a donné aucune info, et comme je l'avais dit, il était extrêmement soigneux. Bref, ne pouvant rien faire, et pour éviter de choquer les personnes aux alentours, on a préféré ne rien dire sur cette affaire.

J'ai réussi à l'oublier, tant bien que mal. L'idée de savoir que ce fou traînait encore librement, pouvant agir à chaque instant, me dérangeait. J'y pensais chaque nuit, j'en faisais des cauchemars. Et alors que je pensais que tout était terminé, en Avril 2008, il refit surface. Ironiquement, c'était le premier. Il était tard quand on nous appelé. Une vieille dame avait découvert le corps d'un homme, d'une trentaine d'années, assis dans sa voiture. La cause de la mort ? Le "Sourire de l'ange". Vous pourriez penser qu'il a fait le sourire après l'avoir tué, mais non, la personne est morte en se vidant de son sang. Le truc qui rendait ce meurtre sordide, était que la personne semblait sourire, ça faisait froid dans le dos. Sur le pare-brise de la voiture, un mot, un seul. Quand je l'ai vu, j'ai failli avoir une foutue crise cardiaque. Il était écrit "Candy". Pourquoi était-il revenu ? Pourquoi ce malade a t-il refait un coup ? Je pensais qu'on en avait terminé avec lui, mais non, il était de retour. Bien sûr, aucun indice, tout était parfaitement en ordre. C'est comme si la personne ne s'était même pas défendue.

Bref, on a décidé d'ouvrir une enquête officielle. Même si on n'avait rien, on essayait. On essayait vraiment d'arrêter ce gars, on ne pouvait pas laisser cette personne refaire quelque chose comme ça. Le dossier était ouvert, on l'a appelé "Candy". Malheureusement, les recherches n'ont rien donné. Du moins, pas avant 2010.

On a reçu un fichier sur ordinateur. L'adresse était inconnue. Sur le message, il était juste écrit "CANDY", avec une image, que je vous montrerai à la fin. Elle montrait un homme, qui regardait derrière une vitre. Cet homme était défiguré, il ressemblait à une personne ayant perdu toute sa peau. On a fait le lien avec l'affaire "Candy", mais cela ne nous avançait guère. Enfin, c'est ce qu'on croyait. On a fait circuler cette photo, et certains témoins affirment l'avoir vu traîner dans un vieil entrepôt abandonné. Avec ces coordonnées, on y est allé. Et effectivement, dans l'entrepôt, on trouva, assis sur une chaise au milieu de la salle, une personne qui semblait nous attendre. En allumant la lumière, on vit que sur les murs de la pièce, il était écrit "Candy" un peu partout. Toujours avec du sang, mais on ne savait pas s'il s'agissait du sang de ses victimes. On l'embarqua.

Il nous donna de précieuses informations : Déjà, son vrai nom était Tom Greg, mais il nous a avoué qu'il préférait qu'on l'appelle "Candy", le surnom que lui avait donné sa petite soeur quand il était enfant. Mais mis à part ça et son nom, il ne se souvenait de rien. On découvrit après que les "Candy" qui étaient écrits sur les murs de l'entrepôt venaient de son propre sang. D'après lui, c'est la seule chose qui comptait pour lui, il semblait avoir une véritable obsession pour ce nom. Ensuite, on lui parla de la photo. On lui a demandé pourquoi il nous avait donné ça, et qui l'avait pris en photo. Il nous a répondu que c'était sa petite soeur qui lui avait dit de faire ça, et que c'était cette dernière qui l'avait photographié. Mais quand on lui a demandé si on pouvait voir sa soeur, il nous a répondu tout simplement "Qui sait ?", avant de reprendre "Elle est morte quand elle avait 8 ans.". Après quelques questions, il fut défini comme "fou". Avant de nous quitter, il se retourna et dit que ce n'était pas fini. Suite à ça, je ne le vis plus jamais.

Donc, pourquoi j'en parle ? Parce qu'en 2012, on nous signala quelque chose : Tom Greg s'était enfui. Il avait sombré dans la folie la plus totale, dans sa cellule, il avait écrit "Candy" un peu partout. Pourquoi je vous raconte tout ça ? Parce que je sais qu'il va recommencer, et je veux que les gens le sachent. Je veux que les gens fassent attention, parce qu'il va venir, je le sais. Ce type est dangereux, faites attention.

http://image.noelshack.com/fichiers/2013/27/1373105916-candy.png

Oxcart
Oxcart
MP
12 juillet 2013 à 21:04:18

Lockheed-35
Posté le 12 juillet 2013 à 17:11:42
Oxcart, j'ai les boules de cliqué sur le lien, mais y'a pas d'histoire sur le jeu Sonic.exe

t'inquiète y a aucun screamer, c'est juste un message posté par un forumeur :ok:

Super-Louki
Super-Louki
MP
12 juillet 2013 à 21:24:04

300 Messages :fete:

Ce qu'il s'est passé cette nuit-là m'a laissé une séquelle immense, un souvenir impossible à oublier. Tous ces cauchemars qui chaque nuit me rappellent distinctement ce qu'il s'est passé cette nuit de novembre. Les docteurs m'ont dit qu'écrire cette histoire me permettrait de calmer les cauchemars, c'est pour cela que j'écris, maintenant, à la fois comme "guérison" mais aussi comme avertissement... Pour vous !

Il y a quatre ans de cela, j'avais trouvé dans le quartier de Montmartre à Paris un petit loft sous les toits. L'endroit avait été chaleureux, j'y étais à l'étroit, mais je m'y sentais bien. De plus, il y avait de la place pour accueillir mon bambin : Jérémy. Sa mère nous avait quittés lors d'une fausse couche. J'ai donc décidé de déménager à une vingtaine de kilomètre de chez nous pour oublier ce douloureux passé.

Le jour de l'emménagement arriva. « Ce soir, on dort dans notre nouvelle maison », ne cessai-je de répéter à Jérémy. Le quartier de Montmartre était des plus sympathiques : ces terrasses de cafés, ces peintres et puis ces artistes de rue ... Un en particulier attira mon attention. Il proposait de raser les hommes qui le souhaitaient à l'ancienne, vous savez, avec ces rasoirs dépliants. Une foule immense entourait celui qui se surnommait "Razor Jim". Avec Jérémy, nous nous arrêtâmes un moment afin de pouvoir admirer les "oeuvres" de ce prodige du rasoir. L'une de ses pancartes précisait qu'il était dans la capacité de raser d'un trait doux et aux plus près de la peau en moins de deux minutes.

Un courageux se proposa enfin, la barbe broussailleuse. Il s'assit sur le fauteuil. C'est alors que Jim commença son travail ; et en effet, en moins d'une minute trente, il avait entièrement rasé cet homme.

Tous le monde autour de lui applaudit et moi- même, je ne m'en cachais pas, mais, alors qu'il faisait ses révérences, il leva la tête dans ma direction, et laissa gravé au fond de mon coeur un regard et un sourire aussi glacial que le vent qui commençait à souffler. J'eus même l'impression qu'il s'était mis à rire sournoisement, sarcastiquement, alors que je lui tournais le dos pour rentrer dans mon nouveau chez-moi. A partir de ce moment, j'avais comme l'impression que tout allait basculer.

Deux jours après que nous nous soyons installés des phénomènes... Etranges débutèrent. Jérémy me disait qu'il voyait, lorsqu'il s'endormait dans sa chambre, un "monsieur" penché au-dessus de son lit, qui le regardait. Pour moi, ce n'était qu'un mauvais rêve et rien de plus, bien qu'il était vrai que moi-même, je ressentais comme une personne dans mon dos. Pour me rassurer, je nous répétais, à Jérémy et moi, que « Ce n'est que Maman qui veille sur nous ». Il en était moins convaincu que moi.

Chaque matin, j'ouvrais les volets, et chaque matin, en bas de chez nous, je le voyais... Razor Jim, assis dans son fauteuil de cuir délabré, attendant qu'un client vienne se faire couper les poils. Mais chaque matin, il était là, à me regarder le sourire aux lèvres, ouvrant et fermant son rasoir d'argent, jouant avec. Mais je ne faisais que l'ignorer, du moins je tentais.

Et chaque matin, Jérémy continuait de me parler de la personne qu'il voyait dans sa chambre. Mais il ne semblait pas vraiment en avoir peur, il me disait qu'il lui chantait une berceuse pour l'endormir. Et moi, comme un con, je pensais que ce n'était qu'un rêve.

Mais une nuit, je fus réveillé par un souffle d'air froid. Je regardai la chaudière, elle ne s'était pas arrêtée. Puis j'entendis des pleurs venant de la chambre de Jérémy. Je m'y précipitai, tenant mon peignoir le plus fermé possible, et j'ouvris la porte. La fenêtre était grande ouverte et les rideaux nageaient dans l'air comme deux ombres envoûtantes. Je pris Jérémy dans mes bras, fermai les volets, puis la fenêtre, et c'est là que la peur m'envahit. Je vis dans le reflet de la vitre comme deux yeux brillants dans l'armoire derrière moi, je me retournai brusquement, il n'y avait rien. Rien, oui, mais quelque chose avait ouvert les volets et la fenêtre ! Le reste de la nuit, Jérémy dormit avec moi.

Le lendemain matin fut semblable aux autres matins, Razor Jim me souriait de toutes ses dents, et son regard à nouveau me transperçait l'esprit. Puis, après avoir pris mon petit déjeuner, toujours marqué par la nuit dernière, je partis à la recherche dans les derniers cartons des deux babyphones, ils allaient me permettre d'écouter tout ce qu'il se passait dans la chambre de Jérémy. Je fis un essai assez concluant, j'entendais Jérémy jouer avec ses jouets. Enfin vint la nuit, une nuit glaciale, comme d'habitude pour un mois de novembre. La Lune haute dans le cie illuminait Paris d'une clarté éblouissante. J'allai enfin me coucher, déposant un doux baiser sur le front de Jérémy pour lui souhaiter une bonne nuit. Je vérifiai une dernière fois que la fenêtre de la chambre de Jérémy était bien close, puis je m'en allai dans ma chambre, n'oubliant pas d'allumer le babyphone. Je me couchai avec mon fusil de chasse plaqué tout contre moi. « Si un cambrioleur veut entrer, qu'il entre ! ».

Je m'endormis enfin. Et maintenant que j'y repense, je me dis que Jérémy aurait pu rester avec moi cette nuit encore. Je me réveillai au beau milieu de la nuit. 3 h 48. J'entendis un léger bruit sortant du babyphone. Je me redressai sur mon lit et écoutai attentivement : des sortes de grattements puis... Une voix, une voix chantant. Chantant une berceuse dont je n'oublierai pas les paroles, je me levai rapidement, pour allez dans la chambre de mon petit, fusil en main. Le babyphone avait était éteint, et je tentai à mon plus grand désarroi de gagner la chambre de mon fils, mais sans la lumière (que je ne voulais pas encore allumer), je me cognai contre la porte et les murs, désorienté, paniqué, avançant à tâtons.

J'arrivai à la chambre de mon fils, soupçonnant que ce soit trop tard. Et c'était le triste cas, ma panique m'avait ralenti, et l'impensable s'était produit. Je pénétrai dans la chambre, agrippant mon fusil. Un vent froid me fouetta le visage ; il était là, baignant dans la lumière de la Lune et le sang de mon fils, admirant dans la Lune nacrée ses rasoirs au reflet d'argent d'où coulaient encore des gouttes de sang et chantonnant :

Dors, dors, jeune enfant
Ne te fais donc point de mauvais sang.
Regarde mes grands, mes beaux amis
Ne t'en fais pas, ils sont gentils
Laisse-les donc caresser ta peau si douce.

Il s'arrêta, me regarda, me sourit, puis il rangea son rasoir, se baissa près du corps éviscéré de mon jeune enfant et me dit, toujours ce sourire glacial aux lèvres.

« Je ne prends que son foie, à cet âge-là, ils sont excellents ».

Il se mit à rire, et c'est alors que je me suis évanoui.

Le lendemain, j'étais dans une chambre d'hôpital. Un commissaire s'adressa à moi dans l'après-midi, il savait que j'étais innocent, et il me promit qu'il retrouverait "le malade qui a fait ça". Dans les semaines qui suivirent, je fus transféré dans un hôpital psychiatrique pour traumatisme sérieux. Je n'eus plus de nouvelles de l'enquête, mais dans les journaux, j'appris que d'autres meurtres du même type avaient eu lieu dans toute la France : un homme assassinait de jeune enfants de trois à quatorze ans et repartait avec leur foie. La presse et la police ne lui donnèrent pas de nom, moi seul prononçais encore dans mon sommeil le nom de la personne qui avait gâché ma vie, Razor Jim.

DébutPage précedente
«1  ... 1011121314151617181920  ... 57»
Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, TARDYL1973, MamYume, Galactico, ]Faustine[, Latios[JV]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

Boutique
FIFA 20 - Standard Edition Amazon 50,45€
Ring Fit Adventure pour Nintendo Switch Amazon 59,99€
The Legend of Zelda: Link's Awakening Amazon 44,49€