Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum Philosophie  / 

Topic Une éducaion sévère est-elle necessaire?

Sujet :
Une éducaion sévère est-elle necessaire?

1
Apollo-Creed
Apollo-Creed
MP
26 mai 2008 à 18:32:19

Pensez vous qu'une éducation sévère est-elle nécessaire ? :(

bahnan
bahnan
MP
26 mai 2008 à 18:41:09

oui et non donc prendre les deux et equilibré!

Absconditus
Absconditus
MP
26 mai 2008 à 19:08:44

Une éducation sévère est nécessaire si l'on veut des fils guerriers :noel:

K-Wod
K-Wod
MP
26 mai 2008 à 19:15:29

Tout le monde ne nécessite pas la meme éducation. En plus tu ne nous dis pas si tu parles d'éducation parentale ou scolaire (mais bon pour moi elles devraient etre complémentaires et suivre la meme ligne de conduite, ce qui est loin d'etre le cas maintenant :-( ).

Absconditus
Absconditus
MP
26 mai 2008 à 19:25:06

Avant, le ministère de l'éducation s'appellait "le ministère de l'instruction".

SoriddoSneiku
SoriddoSneiku
MP
26 mai 2008 à 19:43:42

être sévère compense le fait de ne pas savoir apprendre les choses..Il n'y a pas d'éducations parfaites..mais il faut faire attention au fait que l'enfant ne sache pas réfléchir de lui-même du fait, qu'il ne sache pas pourquoi on le punie et prend donc pour acquis des valeurs morales mal interprétées, confuses et copier/coller sur celles des parents..Il faut que l'enfant sache prendre du recul sur les choses.

FlyingPhantom01
FlyingPhantom01
MP
26 mai 2008 à 20:47:43

Je pense qu'il faut surtout amener à faire réfléchir de manière critique : moi c'était un côté (dirai pas lequel) qui était illogique au possible (et en réaction, je pense), tandis que l'autre était très libre (mais bien pragmatique).

:ok:

cocoMOUCHE
cocoMOUCHE
MP
26 mai 2008 à 23:18:28

Les fauves apprennent en jouant à devenir des "guerriers". Les fauves sont meilleurs "guerriers" que nous. L'éducation la plus efficace est l'éducation ludique. L'énorme avantage de l'humain sur la plupart des fauves est qu'il peut se développer ludiquement sans cesse ; le fauve doit s'arrêter d'apprendre de cette façon quand il devient "indépendant", "autonome". L'humain, s'il fait fi de la croyance qu'il faut être mature et que les jeux sont pour les enfants, peut continuer à apprendre continuellement. C'est la routine, la routine sévère qui plus est, qui réduit la capacité d'apprentissage. La raison est simple : une éducation sévère rend incapable tout potentiel autodidacte, toute incorporation de la capacité d'apprendre et de maîtriser.
Bruce Lee l'avait bien compris : il ne faut pas confondre rigueur et sévèrité. Les enfants ont souvent une rigueur incroyable, ils sont capables de bien plus de concentration que les "adultes matures". Les enfants évoluent beaucoup plus vite et découvrent bien plus que les "adultes matures" (je considère qu'un enfant-"adulte" n'est pas un terme absurde, ici ; enfant ne signifiant en rien une tranche d'âge, tranche d'âge habituelle simplement plus représentative que les autres).

L'éducation sévère rend faible, inapte à l'adaptation, niais, inhumain (moins qu'humain).

Absconditus
Absconditus
MP
27 mai 2008 à 11:22:48

Je suis globalement d'accord avec ce que tu dis mais concernant les fauves je ne sais s'ils sont "meilleurs guerriers" que nous. Usent-ils mieux de leurs attributs ?
Je ne crois pas, ils sont surtout plus rapides.

Zech
Zech
MP
27 mai 2008 à 11:33:06

Rend incapable d'être autodidacte? :lol:

Quelle connerie, je suis un pur autodidacte qui n'a vraiment que très peu appris des autres souvent simplement par mes propres moyens, ma propre réflexion et ma propre curiosité, et pourtant j'ai eu une éducation très sévère qui n'a rien changé à mon indépendance.

Il faut pas confondre la sévérité, avec une sorte de totalitarisme qui régit la vie de son enfant de bout en bout.

La sévérité c'est donner des règles strictes, et punir fermement quand celles-ci ne sont pas respectées!

Ca c'est la sévérité, après le choix des règles n'est pas forcément un frein à la liberté.

Des règles, comme vouvoyez des adultes, ne jamais dire de gros mots, ne pas s'énerver en publique, ne pas être brutal, ne pas crier, ne pas mentir etc.... n'entrave en rien la liberté, et l'autonomie de quelqu'un.

cocoMOUCHE
cocoMOUCHE
MP
27 mai 2008 à 11:53:08

Ce n'est pas de la sévérité, ça. Moi aussi on m'a appris tout ça, mais sans sévérité aucune certes. Après je pense que je me suis mal exprimé, mais je sais pas comment dire ça, ni d'ailleurs comment appeler autrement ce que j'appelle "sévère".

Ensuite, Absconditus, va donc te battre contre un lynx de 10 kg ou vivre dans des conditions "extrêmes", tu comprendras vite ce que je veux dire. C'est la force de la nécessité d'adaptation et la volonté de survie qui forgent un "guerrier", pas une éducation. Il faut prendre en compte avant tout l'individu ; l'éducation vient ensuite et si une éducation sévère peut permettre l'auto-création du "guerrier", une éducation "ludique" (le terme est incorrect) est bien plus efficace dans ce but s'il s'accorde à la volonté de l'enfant. L'éducation sévère n'est qu'une contrainte contre-nature, rendant l'individu commun, donc "beaucoup moins capable" (disons alors) d'être proche de ses volontés premières. Oui, l'éducation sévère va vraiment contre l'individu, contre l'originalité évidemment, contre l'auto-création donc (je ne dis pas qu'elle le rend impossible, mais est un frein majeur).
On notera que beaucoup de "grands génies" se sont rebellés contre leur prime éducation, sévère, absurdement sévère.
Enfin voilà quoi. :o))

cocoMOUCHE
cocoMOUCHE
MP
27 mai 2008 à 12:10:47

Il ne faut pas confondre la rigueur (qu'on peut s'imposer soi-même) et la sévèrité (qui ne peut être qu'imposé par un sujet extérieur).
Le génie mélange en lui, à mon sens (le génie est notion qui diffère beaucoup d'un individu à l'autre), le propre de l'enfance (mélange d'insouciance, de curiosité, d'expérimentation à un rythme élevé et d'ouverture quasi-totale d'esprit (les préjugés sont flous et peu ancrés ; quand l'éducation n'est pas "sévère").
La sévèrité peut permettre une bonne rigueur, mais ce propre de l'enfance est freiné, très nettement.

cocoMOUCHE
cocoMOUCHE
MP
27 mai 2008 à 12:15:35

Pour prendre des exemples simples...

Rigueur + propre de l'enfance (en partie) : Adrien Monk de la série Monk

propre de l'enfance sans la rigueur : Homer Simpson

Rigueur sans le propre de l'enfance : Newton

Je pense que ça colle à peu près. :o))

Absconditus
Absconditus
MP
27 mai 2008 à 13:17:15

"Ensuite, Absconditus, va donc te battre contre un lynx de 10 kg ou vivre dans des conditions "extrêmes", tu comprendras vite ce que je veux dire"

-> Il lui faut un second :content:

Absconditus
Absconditus
MP
27 mai 2008 à 13:21:12

"On notera que beaucoup de "grands génies" se sont rebellés contre leur prime éducation, sévère, absurdement sévère"

-> Comme Descartes, il a quitté le lycée parce que ça lui bourrait le mou :content:

1
Vous devez être connecté pour poster un nouveau message.
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : DarkSmooth
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Forums et sujets préférés

Forums

  • Vous n'avez aucun forum préféré

Sujets

  • Vous n'avez aucun sujet préféré
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.