Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Tous les forums  /  Forum Ecriture  / 

Topic C'est quoi, un commentaire ?

Sujet :
C'est quoi, un commentaire ?

1
--crazymarty--
--crazymarty--
MP
06 décembre 2012 à 10:12:59

Bonjour à tous.

J'ai eu envie de créer ce topic parce qu'un tel sujet n'était pas traité sur le forum. Je trouvais ça d'autant plus dommageable que les commentaires doivent bien faire partie d'un gros temps de travail de la plupart des membres. Souvent dernier point d'une démarche sur la lecture d'un texte, il constitue à mon avis l'un des "graal" de l'auteur.
Partant de ma propre (et maigre) expérience dans le domaine, j'aurais aimé que nous discutions ensemble sur le sujet. Comment travaillez-vous vos commentaires ? Quels éléments utilisez-vous pour lé rédiger ? Comment orientez-vous ceux-ci ? Bref, autant de pistes de réflexions (et bien d'autres j'espère) pour progresser dans le domaine.

carre-congru
carre-congru
MP
06 décembre 2012 à 11:15:32

Alors pour ma part, en général, je détaille ligne par ligne les erreurs d'orthographe ou de syntaxe (si je suis motivé), donc surtout ce qui est de l'ordre de la forme. Et ensuite je détaille mes impressions sur le fond, sur la saveur du texte, sur le scénario, sur mon accrochage ou pas, des choses très subjectives en sommes mais ça me parait important !
De façon générale j'essaie de trouver du positif et du négatif, en accentuant sur le positif si j'ai bien aimé ou inversement. Et si c'est vraiment un coup de coeur, j'essaie de comprendre pourquoi :)

Cardia-XI
Cardia-XI
MP
06 décembre 2012 à 14:51:35

Un commentaire à la Cardia en 3 étapes :

-Donner l'impression générale sur le texte. Ambiance, style, intérêt porté à l'histoire, tout baratin est bon, tant que ça fait des lignes et que l'auteur est content. Je veille à privilégier tout de même un savoureux éloge de l’utilisation du genre du texte (SF, Fantasy, etc...) et quand je me plante de genre j'ai l'air con.

-Donner son avis sur le style d'écriture en particulier. Le rythme, check. La ponctuation, check. Le vocabulaire utilisé ainsi que les formules ? Check ! Il ne reste alors plus qu'une seule étape dans cette étape, il s'agit de la sempiternelle synthèse. Exemple "Bref, j'aime ton style."

-Enfin ! Donner deux ou trois conseils permettant de s'améliorer. A proscrire : "C'est nul, recommence de zéro". Pour une simple et bonne raison, jamais un texte n'est à reprendre intégralement. Il y aura toujours UN MOT, UNE PHRASE qui rauxxera du ponnayz dr4g0n r41nb0wZ level 80. Cependant, des trucs du genre "veille à faire attention à ta ponctuation, tente de rythmer ton texte" vaut dans quasiment tous les textes (évitez sur la poésie, ça fait TRÈS con) et fait toujours un peu "je m'y connais, j'suis en L, ha ha ha !"

-Optionnel, si d'autres personnes ont fait un commentaire à chier (exemple : Ton texte c'est de la merde astronomique, va te pendre et arrête d'écrire) ne pas hésiter à descendre al personne. La lapidation publique, ça a du bon.

A proscrire : Deux mots, deux mots uniques, en guise de commentaire : "suite plzplzplz".

Voilà. :hap:

Kurt[y]n
Kurt[y]n
MP
06 décembre 2012 à 16:22:33

Je suis un lecteur lambda, alors je lis. Si je m'emmerde, si je trouve ça à chier, j'emploie des termes plus gentils mais je fais comprendre que ça cloche. J'évite absolument de pondre un commentaire qui ressemblerait affreusement avec un autre. Quand un texte est bon, je le dis, mais pas besoin de lécher le cul des scribouillards talentueux.

Je suis un chieur invétéré, disais-je récemment sur un topic (sur le conte enfantin). Oui, car un texte n'est jamais parfait. De fait, quand l'auteur veut, suite à mon commentaire, défendre son travail, c'est déjà trop tard ; c'est la première lecture qui vaut, et pas les rectifications ou les explications faites par la suite. Si je dis que ça ne va pas, c'est que je le pense, et malgré toute la bonne volonté du monde, malgré tous les excellents arguments éditoriaux qui suivront, ça changera rien.

Nous sommes sur un forum où le lecteur est roi ; c'est à ça que servent les commentaires. Malheureusement, de (très) nombreux pseudos-écrivains viennent ici persuadés que leur texte ne mérite que des éloges, et les premiers coups de fouet les font chavirer vers la connerie.

Moi-même je scribouille plutôt que je n'écris, je me cherche et me fait plaisir. Mais la lecture, comme l'écriture, sont les deux pendants du travail de l'écrivain en herbe. Elles doivent être méthodiques, critiques, intéressées. Savoir écrire un bon commentaire prévaut de bien savoir lire ; et c'est déjà le premier pas vers une meilleure façon d'écrire.

Nous sommes tour à tour vendeurs et acheteurs, écrivains et lecteurs. Cette double casquette vaut de l'or, car elle nous oblige à regarder des textes soit en tant que lecteur critique, soit en tant que scribouillard qui ne demande qu'à progresser.

Aussi ceux qui ne font que poster leur texte sans jamais lire ceux des autres ne comprendront jamais qu'écrire est un travail, et qu'il s'agit de voir les points positifs et négatifs des autres scribouillards pour améliorer sa propre écriture.

I had a dream. J'ai fait un rêve où tous ceux qui postaient un texte devaient absolument commenter celui des autres, collectant ainsi des "points de commentaire" à leur propre texte, et s'accordant ainsi le droit et l'honneur d'être lu et commenté. Rêve inaccessible, je le sais, ne levez pas si vite vos boucliers, mais rêve quand même. Rêve où le forum Ecriture ressemblerait à un véritable forum, où l'émulation et l'entraide feraient recette, rêve où le forum Ecriture ne rassemblerait pas une dizaine de passionnés qui bouffent les textes des autres pour voir leurs propres textes seulement commentés par de fidèles habitués.

Je lis pour écrire, j'écris pour lire. Legens, scribens... (Merci Julien Gracq)

A la revoyure :-)))

--crazymarty--
--crazymarty--
MP
06 décembre 2012 à 17:00:12

"Savoir écrire un bon commentaire prévaut de bien savoir lire ; et c'est déjà le premier pas vers une meilleure façon d'écrire. "
C'est intéressant Kurt, mais c'est du bon mot. Concrètement, c'est quoi pour toi, bien lire ?

Kurt[y]n
Kurt[y]n
MP
06 décembre 2012 à 17:09:11

Bien lire, à mon humble avis, c'est savoir se mettre à une distance suffisamment proche et lointaine du texte pour tenter d'en voir toutes les richesses. Gide disait que pour bien voir quelque chose, il ne faut pas avoir le nez dessus.

Pour être concret, je dirais qu'il faut avoir le cerveau en éveil, profiter des sonorités, des images, des couleurs. Le lecteur idéal serait celui qui explore toutes les potentialités du texte. Ce n'est pas qu'une question de spécialiste, de figure de style et de connaissance littéraire, mais de perception. Quand j'aime un texte, je sens au fond de moi qu'il éveille tous mes sens, qu'il me transporte, littéralement.

C'est en cela qu'il faut avoir un recul mesuré vis-à-vis du texte : admirer avidement une phrase, le nez collé sur l'écran, risquerait de faire oublier le tout. Il faut savoir apprécier chaque syntagme sans perdre à l'esprit qu'on doit juger le tout... Et c'est donc aussi en cela qu'il ne faut pas s'arrêter à une faute de français pour dire "C'est de la merde !".

J'espère que je suis pas incompréhensible... :rouge:

Gouloudrouioul
Gouloudrouioul
MP
06 décembre 2012 à 19:41:07

Très intéressant tout ça :)

Je suis passé ici un jour, puis je suis parti parce que je me suis dit que je n'avais pas besoin de commentaires pour le moment. Autrefois je fonctionnais beaucoup grâce aux forums et au partage que permettait une communauté. Très longtemps, c'est cette émulsion qui a motivé mon envie d'écrire, mais depuis, j'ai réfléchi, et je me suis dit qu'il n'y avait pas forcément que du bon dans tout ça. Que comme d'habitude avec internet, il y avait une sorte d'uniformisation inévitable.

Récemment je me suis mis à penser que le fait de commenter pouvait être un gros frein à qui voulait écrire quelque chose d'ambitieux. Je crois que les commentaires peuvent totalement parasiter l'élan d'une personne, même s'ils ne sont pas négatifs en soi.

Il faut faire preuve d'un tact immense lorsque l'on touche au texte de quelqu'un d'autre, car on touche à quelque chose de précieux, de fragile, qui peut se briser à la moindre pichenette. Il suffit d'une phrase, d'une petite remarque, (même positive, là n'est pas la question), et pouf, l'écrivain est stoppé, il ne suit plus le cours de sa propre imagination, mais celui d'un autre.

C'est très subtil, et souvent ce n'est même pas conscient. Mais une fois que la chose est dite, c'est définitif, elle "cristallise" un truc dans la tête de l'écrivain (et du lecteur, d'ailleurs). C'est pour ça qu'à chaque fois que je commente, j'essaie d'aller dans le sens du vent, de me laisser porter par l'élan de l'auteur, et de lui dispenser des commentaires qui collent à l'esprit qu'il avait lorsqu'il a écrit son texte. Bref, de l'accompagner dans la démarche. Et c'est généralement très délicat.

Du coup j'ai souvent un mal fou à commenter, et ça me pompe beaucoup de temps lorsque je m'y mets. J'ai des remords, je corrige sans cesse. Le pire c'est que c'est totalement inconscient... Jusqu'à récemment je ne m'en rendais même pas compte.

Evidemment, ce que je dis ne s'applique qu'aux romans, ou aux longues nouvelles, postés épisodiquement (ce qui est le cas de pas mal de textes sur ce forum, et sur tout autre forum d'écriture d'ailleurs). Je me lâche sans problème sur un topic dont je sais que l'auteur a déjà terminé l'histoire. Pour moi c'est une erreur, en tant qu'auteur, que de vouloir poster quelque chose en cours d'élaboration sur un forum. Il y a toujours une sorte de parasitage, même s'il est infinitésimal.

Voilà voilà... J'ai écrit un plus gros pavé que prévu et je sais pas si je suis trop clair du coup :-D

Pour ce qui est de mes commentaires en eux-mêmes, je préfère toujours faire un tour d'horizon général de ce qui m'a le plus marqué. J'essaie de relever autant de défauts que de qualités (car il n'y a pas que l'énonciation des défauts qui fasse progresser) et de donner mon impression sur la tendance générale du texte.
Je sais que je n'ai commenté aucun d'entre vous (à part dexter, très brièvement), mais je vous assure que j'ai au moins un petit peu d'xp dans le domaine o/

Kurt[y]n
Kurt[y]n
MP
06 décembre 2012 à 22:18:32

Il faut faire preuve d'un tact immense lorsque l'on touche au texte de quelqu'un d'autre, car on touche à quelque chose de précieux, de fragile, qui peut se briser à la moindre pichenette. Il suffit d'une phrase, d'une petite remarque, (même positive, là n'est pas la question), et pouf, l'écrivain est stoppé, il ne suit plus le cours de sa propre imagination, mais celui d'un autre.

C'est très subtil, et souvent ce n'est même pas conscient. Mais une fois que la chose est dite, c'est définitif, elle "cristallise" un truc dans la tête de l'écrivain (et du lecteur, d'ailleurs). C'est pour ça qu'à chaque fois que je commente, j'essaie d'aller dans le sens du vent, de me laisser porter par l'élan de l'auteur, et de lui dispenser des commentaires qui collent à l'esprit qu'il avait lorsqu'il a écrit son texte. Bref, de l'accompagner dans la démarche. Et c'est généralement très délicat.

:d) Je suis tout à fait d'accord avec ça !

1
Vous devez être connecté pour poster un nouveau message.
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Titimathy
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Forums et sujets préférés

Forums

  • Vous n'avez aucun forum préféré

Sujets

  • Vous n'avez aucun sujet préféré
Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.