Menu
Timon & Pumbaa s'Eclatent dans la Jungle
  • Tout support
  • PC
  • SNES
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS

Sujet : ******Tour Du Monde Des Forum*******

1
connerieandco
connerieandco
MP
02 juin 2012 à 07:06:33

est un Forum en plus :fete :hap:

Don-Pancho
Don-Pancho
MP
19 juillet 2012 à 17:45:35

Federal marchait tranquillement dans les couloirs du même bâtiment (un bâtiment à demi-souterrain et camouflé en bonne partie par les falaises et la végétation). Un garde l'accompagnait, mais l'Orion connaissait déjà le chemin. Il tenait une mallette noire remplie de juteux Lactiens, à sa main droite.

-Par ici, monsieur Federal, dit le garde, en montrant la porte d'une vaste pièce donnant sur plusieurs portes et de laquelle partait un escalier.

C'est là que le chef de cette bande de trafiquants d'armes traitait des affaires d'argent comme c'était le cas ici.

Federal ouvrit calmement la porte de la pièce. Ce n'était que la deuxième fois qu'il venait ici pour faire affaire avec Tyrruco, le malfrat propriétaire du bunker où ils se trouvaient, et pourtant il avait déjà l'impression d'être un habitué. Il salua brièvement Tyrruco, qui se tenait de l'autre coté de la table en souriant. C'était lui, le "fournisseur de matériel" d'Aldarik.
C'était un alien jaûnatre et plutôt humanoïde, et qui était imposant malgré son aspect trapu et très tassé.

-Salut, Tyrruco. Comment va depuis la dernière fois? Pas de problèmes de sécurité? Tu sais qu'Aldarik se préoccupe beaucoup de ce genre de choses...

-Tout va bien, oui. Et tu sais que nous changerons notre planque de place dans les jours à venir, avec les enquêteurs Brochentachtreusse qui cherchent les responsables de l'attentat - donc vous - ce sera plus prudent. Ils risqueraient de remonter jusqu'à nous.

-Bon, dit Federal, et le chargement est à sa place?

-Le chargement? Il est déjà dans vos vaisseaux à ce que je sache.

-Bon, alors tout est en ordre, comme sur Reptilios-3.

-Alors c'est d'accord... Passez-moi la mallette et l'affaire sera conclue.

Federal tendit la mallette à Tyrruco, lorsqu'on entendit soudain une explosion sourde qui fit trembler tout le bâtiment. Federal se figea dans son geste, tout comme Tyrruco et les gardes, qui tendaient l'oreille.

-Qu'est-ce que c'est? Demanda Federal, regardant de gauche à droite, immobilisé dans son mouvement.

-Rien du tout, dit Tyrruco en tendant les bras de façon insistante. Allez! La mallette...

Des cris et des ordres se firent entendre, depuis les couloirs du haut. Federal reprit sa mallette et la cala sous son bras, avant de regarder Tyrruco d'un air insistant.

-Bon! Dit finalement Tyrruco. D'accord... Il y a un type qui s'est infiltré dans notre bunker.

-Hein?!

-C'est juste un type je te dis! Et pas un Brochentachtreusse en plus. T'en fais pas, tu peux me donner cette mallette en toute sécu...

Un alien en armure cuivrée fit irruption dans la pièce, arrivant par les escaliers.

-C'était un piège! Cria-t-il, il y avait une mine là-haut! Les gars que vous avez envoyés là-bas ne sont plus que de la cendre!

-QUOI?!

Un autre gaillard arriva lui aussi brusquement dans la pièce, par la porte du fond cette fois. Il saignait légèrement à la tempe et son arme était encore fumante.

-Deux types! Dit-il en haletant. Ils se sont infiltrés par le coté ouest... Un alien gris bizarre et un Brochentachtreusse!

Le bruit d'une fusillade s'approchant et de quelques autres explosions se fit entendre. Tyrruco restait là, les yeux exorbités, alors que Federal essayait de garder son sang-froid. L'Orion releva le col de son manteau noir et remit son écharpe en place.

-"Pas de Brochentachtreusse", mmh? Dit-il. Ceci est le dernière fois qu'on fait affaire, Tyrruco, merci et au revoir.

Federal prit sa mallette et quitta la pièce le plus calmement possible, bien que transpirant malgré lui. Tyrruco ne le remarqua même pas. Constatant que les bruits de fusillade se rapprochaient de plus en plus, il décida de se préparer à tenir le siège.

-Piégez la porte et préparez des abris! Vite! Cria-t-il, en renversant une table et en chargeant son fusil.

Plusieurs mercenaires armés jusqu'aux dents arrivèrent dans la salle, parfois par derrière, alertés par le bruit, et parfois de devant, fuyant l'affrontement. Avec une rapidité professionnelle, on amena de grands sacs et divers meubles pour barricader la porte d'où venait l'ennemi et pour se faire des abris de fortune.

Pancho et Blablapif se heurtèrent à la porte barricadée, au bout d'un couloir encore fumant.

-Fishtre! Dit Pancho, en rechargeant son fusil. Je t'avais bien dit qu'on aurait du faire une infiltration plus discrète! Maintenant ils se sont barricadés!

-Pousse-toi.

Blablapif écarta Pancho et posa encore une mine sur la porte.

-Tu ne préfères pas qu'on fasse un détour? Dit Pancho. Ils doivent tous nous attendre derrière cette porte, ce n'est pas prudent...

-On passera en force. C'est plus simple.

-Mais ils sont plus nombreux...Et ils ont des armes du futur. Mon armure, elle...

-Cette mine est aussi un fumigène... A TERRE!

Tyrruco et ses hommes, tendus et en alerte, avaient tous dans leur viseur la porte d'où ils attendaient que vienne l'ennemi. Ils n'avaient pas vraiment compris qui les attaquait, mais peu importe...

Soudain, la porte explosa. Tous les mercenaires présents dans la pièce mitraillèrent sans sommation, avant de s'arrêter, ne voyant rien venir. Mais ils virent bientôt une fumée jaunâtre s'élever dans l'air et remplir toute la pièce sans qu'ils y comprennent quelque chose.

-Les masques! Cria Tyrruco. Mettez des masques!

Mais c'était trop tard.

Pancho et Blablapif eux, marchèrent prudemment dans le couloir. Blablapif avait mis un masque à gaz en entendant les mercenaires tousser. Mais, plus ils s'approchaient, plus cela ressemblait à des rires...

-Attends, dit Pancho en baissant le pistolet de Blablapif de la main, ils sont en train de... Se marrer?!

Ils entrèrent enfin dans la salle, d'où la fumée s'était un peu dissipée. Les mercenaires se roulaient au sol, hilares, et la moitié d'entre eux était évanouie.

-Je savais que cette mine fumigène était vieille et périmée, dit Blablapif, mais pas au point d'avoir des effets secondaires de ce genre...

-Euh... Qu'est-ce qu'on fait? Ils sont pas en état de...

Blablapif et Pancho étaient perplexes, debout au milieu de la pièce remplie de barricades et de trafiquants s'évanouissant de rire, lorsqu'ils entendirent un énorme bruit derrière eux, suivi d'un coup de vent violent. Lorsqu'ils levèrent la tête, ils virent que le plafond et toute la moitié du bâtiment au-dessus d'eux avait été littéralement arrachée et jetée au loin.
Sur le ciel gris et orageux, ils virent passer un énorme vaisseau blanc.

-Oh, dit Blablapif. Je crois que les enquêteurs officiels de l'empire Brochentachtreusse sont eux aussi arrivés ici...

Don-Pancho
Don-Pancho
MP
21 juillet 2012 à 18:04:10

Federal marchait tranquillement dans les couloirs du même bâtiment (un bâtiment à demi-souterrain et camouflé en bonne partie par les falaises et la végétation). Un garde l'accompagnait, mais l'Orion connaissait déjà le chemin. Il tenait une mallette noire remplie de juteux Lactiens, à sa main droite.

-Par ici, monsieur Federal, dit le garde, en montrant la porte d'une vaste pièce donnant sur plusieurs portes et de laquelle partait un escalier.

C'est là que le chef de cette bande de trafiquants d'armes traitait des affaires d'argent comme c'était le cas ici.

Federal ouvrit calmement la porte de la pièce. Ce n'était que la deuxième fois qu'il venait ici pour faire affaire avec Tyrruco, le malfrat propriétaire du bunker où ils se trouvaient, et pourtant il avait déjà l'impression d'être un habitué. Il salua brièvement Tyrruco, qui se tenait de l'autre coté de la table en souriant. C'était lui, le "fournisseur de matériel" d'Aldarik.
C'était un alien jaûnatre et plutôt humanoïde, et qui était imposant malgré son aspect trapu et très tassé.

-Salut, Tyrruco. Comment va depuis la dernière fois? Pas de problèmes de sécurité? Tu sais qu'Aldarik se préoccupe beaucoup de ce genre de choses...

-Tout va bien, oui. Et tu sais que nous changerons notre planque de place dans les jours à venir, avec les enquêteurs Brochentachtreusse qui cherchent les responsables de l'attentat - donc vous - ce sera plus prudent. Ils risqueraient de remonter jusqu'à nous.

-Bon, dit Federal, et le chargement est à sa place?

-Le chargement? Il est déjà dans vos vaisseaux à ce que je sache.

-Bon, alors tout est en ordre, comme sur Reptilios-3.

-Alors c'est d'accord... Passez-moi la mallette et l'affaire sera conclue.

Federal tendit la mallette à Tyrruco, lorsqu'on entendit soudain une explosion sourde qui fit trembler tout le bâtiment. Federal se figea dans son geste, tout comme Tyrruco et les gardes, qui tendaient l'oreille.

-Qu'est-ce que c'est? Demanda Federal, regardant de gauche à droite, immobilisé dans son mouvement.

-Rien du tout, dit Tyrruco en tendant les bras de façon insistante. Allez! La mallette...

Des cris et des ordres se firent entendre, depuis les couloirs du haut. Federal reprit sa mallette et la cala sous son bras, avant de regarder Tyrruco d'un air insistant.

-Bon! Dit finalement Tyrruco. D'accord... Il y a un type qui s'est infiltré dans notre bunker.

-Hein?!

-C'est juste un type je te dis! Et pas un Brochentachtreusse en plus. T'en fais pas, tu peux me donner cette mallette en toute sécu...

Un alien en armure cuivrée fit irruption dans la pièce, arrivant par les escaliers.

-C'était un piège! Cria-t-il, il y avait une mine là-haut! Les gars que vous avez envoyés là-bas ne sont plus que de la cendre!

-QUOI?!

Un autre gaillard arriva lui aussi brusquement dans la pièce, par la porte du fond cette fois. Il saignait légèrement à la tempe et son arme était encore fumante.

-Deux types! Dit-il en haletant. Ils se sont infiltrés par le coté ouest... Un alien gris bizarre et un Brochentachtreusse!

Le bruit d'une fusillade s'approchant et de quelques autres explosions se fit entendre. Tyrruco restait là, les yeux exorbités, alors que Federal essayait de garder son sang-froid. L'Orion releva le col de son manteau noir et remit son écharpe en place.

-"Pas un Brochentachtreusse", mmh? Ceci est le dernière fois qu'on fait affaire, Tyrruco. Merci et au revoir.

Federal prit sa mallette et quitta la pièce le plus calmement possible, bien que transpirant malgré lui. Tyrruco ne le remarqua même pas. Constatant que les bruits de fusillade se rapprochaient de plus en plus, il décida de se préparer à tenir le siège.

-Piégez la porte et préparez des abris! Vite! Cria-t-il, en renversant une table et en chargeant son fusil.

Plusieurs mercenaires armés jusqu'aux dents arrivèrent dans la salle, parfois par derrière, alertés par le bruit, et parfois de devant, fuyant l'affrontement. Avec une rapidité professionnelle, on amena de grands sacs et divers meubles pour barricader la porte d'où venait l'ennemi et pour se faire des abris de fortune.

Pancho et Blablapif se heurtèrent à la porte barricadée, au bout d'un couloir encore fumant.

-Fishtre! Dit Pancho, en rechargeant son fusil. Je t'avais bien dit qu'on aurait du faire une infiltration plus discrète! Maintenant ils se sont barricadés!

-Pousse-toi.

Blablapif écarta Pancho et posa encore une mine sur la porte.

-Tu ne préfères pas qu'on fasse un détour? Dit Pancho. Ils doivent tous nous attendre derrière cette porte, ce n'est pas prudent...

-On passera en force. C'est plus simple.

-Mais ils sont plus nombreux...Et ils ont des armes du futur. Mon armure, elle...

-Cette mine est aussi un fumigène... A TERRE!

Tyrruco et ses hommes, tendus et en alerte, avaient tous dans leur viseur la porte d'où ils attendaient que vienne l'ennemi. Ils n'avaient pas vraiment compris qui les attaquait, mais peu importe...

Soudain, la porte explosa. Tous les mercenaires présents dans la pièce mitraillèrent sans sommation, avant de s'arrêter, ne voyant rien venir. Mais ils virent bientôt une fumée jaunâtre s'élever dans l'air et remplir toute la pièce sans qu'ils y comprennent quelque chose.

-Les masques! Cria Tyrruco. Mettez des masques!

Mais c'était trop tard.

Pancho et Blablapif eux, marchèrent prudemment dans le couloir. Blablapif avait mis un masque à gaz en entendant les mercenaires tousser. Mais, plus ils s'approchaient, plus cela ressemblait à des rires...

-Attends, dit Pancho en baissant le pistolet de Blablapif de la main, ils sont en train de... Se marrer?!

Ils entrèrent enfin dans la salle, d'où la fumée s'était un peu dissipée. Les mercenaires se roulaient au sol, hilares, et la moitié d'entre eux était évanouie.

-Je savais que cette mine fumigène était vieille et périmée, dit Blablapif, mais pas au point d'avoir des effets secondaires de ce genre...

-Euh... Qu'est-ce qu'on fait? Ils sont pas en état de...

Blablapif et Pancho étaient perplexes, debout au milieu de la pièce remplie de barricades et de trafiquants s'évanouissant de rire, lorsqu'ils entendirent un énorme bruit derrière eux, suivi d'un coup de vent violent. Lorsqu'ils levèrent la tête, ils virent que le plafond et toute la moitié du bâtiment au-dessus d'eux avait été littéralement arrachée et jetée au loin.
Sur le ciel gris et orageux, ils virent passer un énorme vaisseau blanc.

-Oh, dit Blablapif. Je crois que les enquêteurs officiels de l'empire Brochentachtreusse sont eux aussi arrivés ici...

Don-Pancho
Don-Pancho
MP
21 juillet 2012 à 18:41:25

Chapitre TRUC: Leurrés

Dans les ruines fumantes de ce qui était autrefois un bunker de trafiquants d'armes, Pancho et Blablapif se faisaient enguirlander par un des responsables Brochentachtreusses chargés de l'enquête sur l'attentat de Reptilios-3. Dès que Pancho et Blablapif avaient été repérés, la destruction complète du site avait été annulée, le temps qu'on sache ce qu'ils faisaient là. Le Brochentachtreusse qui était descendu leur parler connaissait Blablapif de nom, mais n'avait aucune idée de qui était Pancho. Il faut dire qu'on avait largement eu le temps de l'oublier, ces derniers milliers d'années...

-Reprenons depuis le début! Dit l'enquêteur Brochentachtreusse, excédé. Vous avez enquêté depuis le début, vous êtes arrivés ici avant nous et vous avez rien dit?! Vous vous rendez compte que vous êtes deux gros irresponsables!

-Oh, enquêté, enquêté, c'est un bien grand mot, dit Pancho, essayant de tempérer l'enquêteur. Nous avons juste posé quelques questions à quelques gens et...

-Et suivi quelques indice, continua Blablapif. Rien de méchant, on s'amusait, c'est tout.

-VOUS VOUS AMUSIEZ?! Hurla le Brochentachtreusse.

-Oui, dit Pancho en levant les mains pour le calmer. C'est notre hobby, en fait. On aime bien chercher des trafiquants et...

-Ouais, coupa Blablapif, vous nous verriez jouer au Trafical Poursuit, on est imbattables!

-Vous aviez pas à venir nous gêner dans notre enquête, bande d'imbéciles! Cria le Brochentachtreusse, pas calmé du tout. On pouvait très bien se passer de votre aide, la preuve: On est arrivés ici...Et si vous trouviez un indice avant nous, fallait nous le dire et pas risquer de vous faire tuer dans votre coin en faisant fuir les terroristes qui étaient planqués ici!!

-Mais on maîtrisait la situation! Dit Blablapif.

-Et on était pas tant en avance, dit Pancho. On est arrivés quelques minutes avant vous à peine, on voulait être sûrs de tenir une piste fiable avant de vous en parler, c'est tout...

-Vous expliquerez ça au général Brochentachtreusse qui va venir ici, dit l'enquêteur, en menaçant Pancho et Blablapif du doigt.

-Un général? Dit Pancho. Encore un? Y a que ça ici...

-Minute, dit Blablapif. Pourquoi un général viendrait ici?

-Hébien on a trouvé et annihilé les terroristes, l'enquête est donc close... Dit l'enquêteur, d'un air fier.

-Mais y a rien de clos du tout, dit Pancho. D'abord ces terroristes ne sont pas annihiliés... (Pancho montra de la main un des trafiquants qui gémissait sur le sol, reprenant ses esprits) ... et en plus ce ne sont même pas des terroristes! Ce ne sont que les trafiquants d'armes qui fournissaient les terroristes, la piste s'arrête pas là...

L'enquêteur Brochentachtreusse passa ses doigts sur les six mandibules osseuses qui formaient sa bouche, l'air pensif.

-Mmmh... Pas faux... C'est vrai que maintenant que vous le dites, on peut pas fermer les yeux dessus...

-Hein?

-Bon! Il nous faut interroger ces trafiquants pour avoir l'adresse des terroristes, alors, dit l'enquêteur, en balayant les mercenaires dans les pommes se trouvant autour de lui, dans les ruines du bunker. Certains émergeaient déjà, gémissant et se demandant ce qu'il s'était passé.

Pancho se baissa et récupéra Tyrruco, qui était dans les pommes, près de lui.

-Interrogez celui-ci, dit-il en lui tapotant le crâne du bout de son fusil. C'est le chef.

-Comment tu le sais? Dit Blablapif.

-C'est le mieux nourri et le mieux équipé.

-ça ne veut rien dire...

-Bah! On laissera ces chers enquêteurs Brochentachtreusse déterminer le chef, dit Pancho, laissant tomber Tyrruco comme un sac de patates sur le sol.

narutobwz2
narutobwz2
MP
17 novembre 2012 à 12:15:31

:fou:

[Le]-Fakochere
[Le]-Fakochere
MP
28 février 2013 à 21:40:15

wtf?

Z_au-poivre
Z_au-poivre
MP
11 novembre 2013 à 20:31:45

ya du monde ici

DremXz
DremXz
MP
13 avril 2014 à 14:38:04

Koukou les gens

[_Game-Over_]
[_Game-Over_]
MP
18 avril 2014 à 23:40:37

Salut Dremxz

ppmario85
ppmario85
MP
26 août 2014 à 00:17:54

Il s'apelle comment le jeu ou on jouait à un espèce de morpion avec rafiki ? :noel:

Icefloe
Icefloe
MP
05 septembre 2014 à 19:47:54

salut à tous, j'adore ce jeu !

alcamo
alcamo
MP
14 octobre 2015 à 19:00:16

Que de souvenirs ce jeu :coeur:

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, TARDYL1973, MamYume, Galactico, ]Faustine[, Latios[JV]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer