Menu
Resident Evil 6
  • Tout support
  • PC
  • PS4
  • ONE
  • Switch
  • PS3
  • 360
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Resident Evil 6  /  Tous les forums  /  Forum Resident Evil 6  / 

Topic ordre des films

Sujet : ordre des films

1
Emortel
Emortel
MP
23 juin 2011 à 22:45:58

bonjour, j'aimerais savoir quel est l'ordre des diférents films de RE . C'est tous ce que je veux savoir. Ne me dites rien d'autre (mauvaises expériences désolé). Merci d'avance.

Jackasso
Jackasso
MP
23 juin 2011 à 23:34:18

Salut !
A ton avis. :(

-Crizalid-
-Crizalid-
MP
23 juin 2011 à 23:48:31

Ils ont des titres et pas une numérotation, ça question est valable.

Fox_2004
Fox_2004
MP
24 juin 2011 à 00:13:10

Réponds lui au lieu de lui dire que sa question est valable.

Ils sont tout simplement sortis dans l'ordre.

berserkiwi
berserkiwi
MP
24 juin 2011 à 00:25:12

tu nous fais languir avec ta parenthèse, avoue que c'est de ça que tu veux parler au lieu de nous faire croire que tu t'intéresses à ces films en polystyrène :pacg:

-Crizalid-
-Crizalid-
MP
24 juin 2011 à 01:07:10

Fox qui me demande de répondre alors que lui aussi n'a pas répondu. :pacg:

-Crizalid-
-Crizalid-
MP
24 juin 2011 à 01:09:11

Je crois qu'il connait les titres, il veut savoir par exemple entre Apocalypse et Extinction lequel est le qui.

berserkiwi
berserkiwi
MP
24 juin 2011 à 01:16:20

le mieux c'est de regarder le plus nul en premier, comme ça t'es sur de pas vouloir voir le reste

Fox_2004
Fox_2004
MP
24 juin 2011 à 01:50:01

"Ils sont tout simplement sortis dans l'ordre. "

Je lui ai pas rep t'as dit ? Je vois pas comment être plus clair.
Et au passage ton dernier message ne veut rien dire. :pacg:

Emortel
Emortel
MP
24 juin 2011 à 03:13:24

vous voyez? ma parenthèse a été inutile :D . Mais ce n'est pas grave. malgré que je commence à avoir un peu peur de vous.. est-ce que ça veut dire que les films ne sont pas bons?

Emortel
Emortel
MP
24 juin 2011 à 03:17:40

d'après les dates de sorties (que je n'avais même pas pensé à regarder, donc merci ) le premier serait Resident Evil, le deuxième Apocalypse, le troisième serait Extinction et le dernier serait Afterlife? C'est tout?

Emortel
Emortel
MP
24 juin 2011 à 03:20:00

oh.. et je veins d'apercevoir degeneration. Mais il est en dessin animé.. je le comprends pas trop lui.. ESt-ce un hors série? Et y'en-t-il d'autres en dessin animé? Merci de répondre gentiment à mes questions.

Mister-Couzin
Mister-Couzin
MP
24 juin 2011 à 05:22:05

Ce sont s'innommables merdes qui ne méritent pas qu'on perde 1h30 de nos vies devant, même gratuitement.

-Crizalid-
-Crizalid-
MP
24 juin 2011 à 12:14:07

Fox_2004 Voir le profil de Fox_2004
Posté le 24 juin 2011 à 01:50:01 Avertir un administrateur
"Ils sont tout simplement sortis dans l'ordre. "

Je lui ai pas rep t'as dit ? Je vois pas comment être plus clair.
Et au passage ton dernier message ne veut rien dire. :pacg:

:d) Le plus clair c'est de lui dire :
Le 1 c'est RE, le 2 Apocalypse, le 3 Extinction, le 4 Afterlife.

Sinon Emortel , si t'es fan des jeux ces films sont de la merde, regarde Resident Evil Degeneration c'est beaucoup mieux.

Emortel
Emortel
MP
25 juin 2011 à 14:04:11

eh bien merci de me le dire, vous venez de me sauver beaucoup de temps.

-Crizalid-
-Crizalid-
MP
25 juin 2011 à 14:39:36

Resident Evil Degeneration c'est en image de synthèse, le prochain aussi, Resident Evil Damnation.

C'est ceux que je te conseille de voir.

__Hitsugaya__
__Hitsugaya__
MP
25 juin 2011 à 22:06:03

Degeneration, c'est pas un hors sujet comparé aux films réels.

C'est le plus proche de l'histoire de RE. :oui:

Mais ça m'a fait bizarre la VF. :(

Spinies
Spinies
MP
26 juin 2011 à 00:27:03

"est-ce que ça veut dire que les films ne sont pas bons?"

Et bien, on va te laisser découvrir, mais n'espère pas grand chose de ceux-ci. Degeneration est, par contre, bien sympathique et je te le conseille si tu aimes plus ou moins les images de synthèses. Voila.

NumberTwelve
NumberTwelve
MP
30 juin 2011 à 15:12:51

"Degeneration, c'est pas un hors sujet comparé aux films réels. "

:d) il a pas dit hors-sujet, il a dit hors-série :oui:

muchopanam
muchopanam
MP
05 avril 2019 à 19:24:16

Salut à toi, l'Immortel...
Je viens de voir ton post qui pourra servir à d'autres et ayant eu, fut un temps, la même question en tête, voici ce que je peux t'en dire. Rien de bien compliqué. Tu avais déjà pressenti la réponse.
En effet, pour faire simple, en plus des dates, les pitchs, affichés à la suite, clarifient tranquillement la réponse qu'on pourrait donner. Je te les glisse ci-dessous.

RE1 (2002) : Une unité spéciale doit combattre un super-ordinateur qui a perdu tout contrôle. Une centaine de scientifiques mutants assoiffés de sang les attendent.

RE2, Apocalypse (2004) : Alice a survécu à la dévastation du complexe scientifique, mais elle n'est pas la seule. Un virus mortel s'est abattu sur la ville de Raccoon.

RE3, Extinction (2007) : Le virus expérimental mis au point par la toute-puissante Umbrella Corporation a détruit l'humanité, transformant la population du monde en zombies avides de chair humaine. Fuyant les villes, Carlos, L.J., Claire, K-Mart, Nurse Betty et quelques survivants ont pris la route dans un convoi armé, espérant retrouver d'autres humains non infectés et gagner l'Alaska, leur dernier espoir d'une terre préservée. Ils sont accompagnés dans l'ombre par Alice, une jeune femme sur laquelle Umbrella a mené autrefois de terribles expériences biogéniques qui, en modifiant son ADN, lui ont apporté des capacités surhumaines. Depuis le laboratoire d'Umbrella, le Dr. Isaacs les surveille. Il est prêt à tout pour retrouver celle qui représente l'accomplissement ultime des recherches de la firme, la seule personne qui rende possible la mise au point d'un remède : Alice. S'ils veulent avoir une chance, les survivants doivent échapper à la fois aux morts-vivants qui infestent le pays et à Umbrella Corporation. Pour Alice et ses compagnons d'infortune, le combat ne fait que commencer...

RE4, Afterlife (2010) : Dans un monde ravagé par un virus, transformant ses victimes en morts-vivants, Alice continue sa lutte à mort avec Umbrella Corporation.

RE5, Retribution (2012) : Plus que jamais, Alice continue à traquer les responsables de l'atroce infection. De Tokyo à New York, de Washington à Moscou, elle les pourchasse.

RE6, Chapitre final (2017) : Alice, seule survivante de la bataille de Washington contre les zombies, doit retourner à l’endroit où le cauchemar a débuté : le Hive à Raccoon City. C’est là, qu’Umbrella Corporation a regroupé ses forces pour mener un assaut final contre les survivants de l’apocalypse.

RE Afterlife parait, via son scénario, remplir un peu la série qu'on aime ou qu'on aime pas.
Mais tout semble se suivre chronologiquement.

Perso, je les ai détestés un temps, et puis, le temps venu, la porte s'est ouverte et j'ai fini par les apprécier à leur "juste valeur" (leurs notes ne sont pas explosives en général) toutefois (ce n'est pas non plus du Blockcinéma) au moment où la série s'est achevée enfin.
Evidemment, avec Milla Jovovich et les metteurs en scène passés dans le coin, on a parfois la méchante impression de films clipés. Mais ça reste du bon divertissement à regarder le soir quand la nuit est tombée, au moment où notre cerveau a juste envie de voir une Big Nana déguinder des abominables zombi

Précisons donc qu'il existe aussi 4 animés :
Pour aller vite, je t'ai fait une compilation des avis que j'ai pu en lire, ne les ayant pas vus, et ayant donc repris un bon nombre de passages écrits par d'autres internautes via > https://www.senscritique.com/liste/La_saga_Resident_Evil/1553683 (6 films et 4 animés).

1) Biohazard 4D Executer (2000), 20 mn :
"Cinq membres de l'escouade U.B.C.S (Umbrella Biohazard Countermeasure Service) sont envoyés en mission à Racoon City pour retrouver et secourir le docteur Cameron, afin de mettre la main sur ses recherches sur le Virus-T.
Cependant, les horreurs qu'ils vont trouver sont au-delà de leur imagination..."

Œuvre de Capcom totalement obscure à l'étranger, et même certainement un peu chez eux, "Biohazard 4D Executer" est à l'origine un projet vidéo en 3D conçu avec le groupe Visual Science, distribué par Digital Amuse et qui reprend l'univers de la série vidéo-ludique Resident Evil (BioHazard au Japon). le film n'est jamais sortie en salle ni en DVD, mais peut être vu depuis l'an 2000.
C'est plutôt moyen et ça a énormément vieilli mais le film possède une ambiance bien présente et surtout, ça ressemble à du Resident Evil. Cependant, ayant vu les adaptations cinématographiques déplorables et l'essai raté de "Resident Evil : Degeneration", "Biohazard 4D Executer" est intéressant dans le traitement du silence/action, il y a très peu de dialogues, l'atmosphère est lourde, les décors sont sales, et soudainement vous êtes plongé dans de l'action sauvage avec des gros monstres franchement laids.

2) Resident Evil : Degeneration (2008), 1h37 :
"Sept ans après Racoon City, alors que Claire Redfield est de passage dans l'aéroport d'Harvardville, cette dernière se retrouve piégée dans le carré VIP de l'aérogare, entourée d'infectés par le Virus-T. Elle parvient à se réfugier avec quelques survivants dans une pièce isolée, Leon S. Kennedy est envoyé avec deux agents du gouvernement, Angela Miller et Greg Glenn, afin de les sauver."
On en profite pour vraiment placer les héros (du moins certains, puisqu'ils sont nombreux) des jeux au coeur de l'intrigue, et plus simplement en guise de friandises, aussi délicieuses fussent elles à l'oeil (comme Sienna Guillory en Jill Valetine).
Ce qui sautera tout de suite aux yeux, c'est l'aspect graphique du film, pas spécialement encourageant avec des visages figés, une animation raide, et un niveau de détails assez bas.
Même si cela ne constitue pas l'essentiel du film, on reste un peu désolé que certaines ambitions cinématographique du film soit bêtement limité par des considérations techniques. Passé le choc visuel et le temps d'adaptation, on peut rentrer dans le film proprement dit.

Le film a une simple mission : combler quelques lacunes scénaristiques de l'épisode 4 et de faire le lien avec le très proche cinquième opus. En gros Umbrella Corp. est morte mais ses fondateurs profitent du chaos mondial pour disperser le T-Virus et ses descendants en les vendant à des terroristes forcément mal intentionnés. Pour lutter contre cela Claire Redflied et Leon Kennedy ont choisis deux voies différentes, celle du militantisme pour elle et celle des armes pour lui, mais qui vont se rejoindre. Ensemble on est plus fort; c'est beau comme message d'espoir.
Évidemment l'histoire n'aura pas vraiment d'intérêt pour le néophyte. Même s'il aura moyen de suivre l'intrigue sans trop en souffrir, il loupera tout de même quelques subtilités pour véritablement apprécier le film.

Du point de vue strict de l'histoire le film à le mérite de combler quelques trous. On sait ce qu'il est advenu du Virus-T et du Virus-G, on a une idée plus précise des implications de chacun dans les événements de Racoon City, et le nouveau venu de Resident Evil 5, Tricell, est introduit à la trame sans que cela soit trop dérangeant. La fonction de fan-service est donc bien remplie même si le film est avare sur certains points. L'aficionado trouvera là une histoire qui comblera la plupart de ses attentes avec une certaine cohérence avec le reste de la licence.

On reste cependant loin des purges produites par Paul Anderson. Le film prend l'orientation action qu'à subit la série depuis Resident Evil 4 (même si Resident Evil 3 portait déjà en lui les germes de cette transformation) et on assiste donc à une série B à tendance plus au moins "pétaradante" avec une réalisation solide même si un tantinet stéréotypée.
Capcom, néanmoins fidèle à ses mauvaises habitudes, ne propose pas non plus un scénario forcément très habile. C'est un pûr produit dédié aux Fans de la série. Du Fan-Service en somme.
Restent néanmoins les musiques reprenant les thèmes et l'atmosphère de la série vidéo-ludique.

Capcom réussit toutefois à offrir un film potable à sa licence la plus juteuse.
Évidemment le film est avant tout un "bouche-trou" scénaristique entre deux épisodes d'une Saga. Cependant ce film, respectueux de l'univers de la franchise, reste plus ou réussi, et ce n'est finalement pas si mal lorsque l'on est un fan de Resident Evil.

3) Resident Evil : Damnation (2012), 1h40 :
"En 2011, Leon S. Kennedy est envoyé par le gouvernement américain dans un ex-satellite de l'URSS, la République Slave de l'Est. Le pays est en proie à une guerre civile entre loyalistes et indépendantistes, dont l'enjeu est le contrôle du pays et de ses réserves pétrolières. Leon est envoyé pour y constater ou non la présence d'armes bio-organiques, afin de décider d'une possible intervention armée américano-russe. Mais il est finalement rappelé par son agent de liaison, Ingrid Hunningan."

Le film nous balance aussitôt en pleine guerre civile, sans que l’on sache vraiment ce qui se passe. Mais contrairement à "Degeneration", "Damnation" peut se vanter d’offrir aux fans du jeu des nouveautés sur cette univers (des humains infectés contrôlant par télépathie les célèbres Lickers) et quelques clins d’œil (des parasites dignes de Resident Evil 4 et 5, la mythique scène du Licker cramponné au plafond et tirant la langue...), tout en ajoutant ici et là des répliques sympathiques donnant du charme aux personnages.

Après un scénario bancal, le film devait se rattraper sur le côté technique. Dans "Degeneration", l’animation, bien que fluide et fidèle aux cinématiques des jeux vidéo, se montrait sans âme (surtout avec ces personnages inexpressifs, raides comme des piquets et aux mouvements approximatifs). Pour "Damnation", la donne a changé, bien que le constat ne soit pas à 100% mémorable. Néanmoins, l’animation a évolué en même temps que les graphismes des jeux, nous offrant des personnages un peu plus expressifs (Leon et ses haussements de sourcils, le visage de la Présidente, le charme d’Ada, les expressions faciales de J.D.), un visuel plus travaillé (les cheveux de Leon, les décors en pleine journée, les jeux de lumière...) et une plus grande fluidité avec des séquences d’action assez entraînantes.

Mais ce qui fait la force de ce "Damnation" (tout comme Degeneration) face aux films avec Milla Jovovich, c’est le respect de l’ambiance des jeux. L’atmosphère reste pesante (le passage des souterrains), et ne part pas en live, sous des airs de Marilyn Manson, pour finir par des fusillades à la "Equilibrium". Et on trouvera intéressants ces quelques plans à la première personne, assez efficaces, nous immergeant dans la peau de Leon à certains moments.

Pour certains, regarder "Degeneration" et "Damnation" serait comme assister aux cinématiques d’un jeu vidéo sans pour autant prendre la manette en main. Mais si c’est le prix payer pour avoir des Resident Evil dignes de ce nom, alors le sacrifice n’est pas de grande ampleur. Comme son prédécesseur, "Damnation", bien qu’étant un divertissement mineur, arrive à prouver que l’animation est le procédé idéal pour adapter la mythique saga horrifique de Capcom.
Reste que si jouer aux jeux reste l’expérience la plus prolifique pour arborer cet univers de zombies, de créatures informes et de conspiration, vaut mieux ça qu’un "navet" signé Paul W.S. Anderson !

4) Resident Evil: Vendetta (2017), 1h37 :
"Ce nouveau film d'animation de la licence Capcom se situe quelques années après Resident Evil 6 lors de l’année 2017. On y retrouve deux des personnages les plus célèbres de la série de jeux vidéo Resident Evil, le Capitaine Chris Redfield, de l'unité des opérations spéciales, Claire Redfield de l'organisation "TerraSave", l'Agent Leon Scott Kennedy du gouvernement américain et Léon Kennedy qui feront équipe pour lutter contre une nouvelle menace d'envergure. Un autre illustre personnage du jeu fait également son apparition, Rebecca Chambers, conseillère du BSAA, qui a abandonné les armes pour devenir chercheuse. La menace réside cette fois chez un homme qui s'appelle Glenn Arias qui a perdu pratiquement toute sa famille le jour de son mariage à la suite d'un bombardement et qui s'est tourné vers le bio-terrorisme pour assouvir sa vengeance. Une histoire, armée de son unité de forces spéciales, qui reviendra sur les lieux où tout a commencé, le manoir de Raccoon City... encore infesté de morts vivants."

L'animation est de bonne qualité, et le FanService plutôt bien aussi. Mais "Vendetta" possède son petit lot de questions sans réponses. Le traitement des personnages n'est pas aussi bon qu'espéré, et il reste un goût d'inachevé sur le background de l'histoire.
L'action sauve le film et c'est clairement là qu'il place la mise. Elle est de bonne qualité et plutôt bien rythmée. Reste Un peu de surenchère toutefois à cet égard avec quelques ballets d'affrontements entre zombies.
De l'action au détriment d'un suspense que devrait toujours avoir un Resident Evil. Les ennemis censés être un "nouveau type d'armes", puissants, et révolutionner le monde des armes bioorganiques, restent toujours autant montrés de manière un peu "vulgaire".

Le film est clairement pop-cornesque, sympathique à regarder, mais reste sur le plan scénaristique assez banal, manquant de cohérence. C'est juste un divertissement portée sur l'action qui ne va guère vous apporter trop d'émotions ni de frissons.
Un film pôur les fan boys de la licence.

PS : Sympa toujours les Trolls... Je les préfère vraiment en sauce Héroïc-Fantasy plutôt que dans cette put... de vie réelle. Vous ne servez définitivement à rien. Juste à montrer votre nombril qui vivote sous le niveau de la mer, voire de la croûte terrestre. Pauvre vie les gars, à faire du commentaire de barbouze. Apprenez un jour à user un peu de vos neurones, et à sortir de ce chemin grassement boueux où vos pensées ont tant de mal à marcher et avancer...
PS 2 : Je sais d'avance que je vais passer pour un donneur de leçon ou "autre", et perso, vu mon âge, ne perdez pas trop votre temps à commenter, tant je m'en tape. Et j'en ris d'avance. Oh yes !

Je pense que ces quelques détails t'apporteront un peu plus de clarté sur le sujet.
Joli Pseud' au passage. Dommage que la plupart de ces trous de cul préfèrent commenter ta question plus que d'y répondre.

Allez, je trace.
J'ai d'autres étoiles à explorer. Bon vent...
Si tu me cherches, tu me trouveras. Je suis le Dernier Jedi, alors, recompose la carte. Lol ?

1
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : -Crizalid-
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Boutique
  • Resident Evil 6 PC
    23.99 €
  • Resident Evil 6 PS4
    17.99 €
  • Resident Evil 6 ONE
    22.47 €
    24.95 €