Menu
Super Smash Bros. Brawl
  • Wii
Forum
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
EtoileAbonnementRSS
jeuxvideo.com  /  Super Smash Bros. Brawl  /  Tous les forums  /  Forum Super Smash Bros. Brawl  / 

Topic [Fic] En quête de vengeance

Sujet : [Fic] En quête de vengeance

Page suivanteFin
Alexares
Alexares
MP
07 août 2010 à 21:29:33

Pour une plus grande accébilité,je réecris ma fic ici.Avant de commencer je tiens à préciser que même si cette fic avait au début vocation magnumisme, tout le monde est invité à lire cette fic sans distinction.Il n'y a rien besoin de savoir :non: :hap:

Bon,j'espère ne pas vous avoir fait peur :o))
Commençons.

~~~~~~~~~~~~~~

Message de la prévention des jeunes personnes et de l'intégrité des auteurs (PJPIA):Cette fic peut se révéler choquante,âme sensible cardiaque et personne à la santé fragile s'abstenir
L'auteur précise que cette fiction ne reflète en rien la réalité et qu'il rejette toute notion raciste,xénophobe,sexiste ou autre qui pourrait être représenté dans la fiction.L'avis donné dans cette fiction est indépendant de l'auteur et ne reflète pas ses pensées.Toute accusation ou réclamation est donc inutile et illégale.

:hap:

~~~~~~~~~~~~~~

Prologue

"La mort est pour certain une délivrance,pour d'autre une crainte."

~~~~~~~~~~~~~~

La nuit était sombre. De curieux nuages peuplaient le ciel. Une pluie fine et glaciale s’abattait sur les rues de Crystal city, une des plus importantes villes du royaume. Les flaques d’eaux s’amoncelaient sur la chaussée boueuse tandis que les dernières lumières provenant des habitations disparaissaient. Des bruits de pas dans les flaques se faisaient entendre. Saccadés et bref comme ceux d’une troupe. Dans une maison proche d’ici, la tension était palpable.
-Huit
-Huit quoi papa ? Demanda un garçonnet.
Le père ne pris pas soin de répondre.
-Il faut mettre Kant à l’abri, annonça l’homme à sa femme.
La mère acquiesça. Des larmes coulaient sur son visage. La faible lumière émise par le chandelier posé sur une table donnait à la scène une atmosphère particulièrement lugubre. Le père s’accroupit pour se mettre à la hauteur de son fils.
- Fils, écoute-moi. Ta mère et moi devons partir pour un grand voyage. Tu vas te cacher dans le grenier. Un ami à nous va venir te chercher.
-Mais pourquoi je peux pas venir avec vous, bégaya l’enfant complètement perdu.
-Kant Light Junior, promets moi de ne pas bouger du grenier tant qu’on ne viendra pas te chercher.
-Oui, papa, répondit Kant résigné.
-Maintenant vas-y.
Le garçon courut jusqu’à l’escalier et monta précipitamment les marches jusqu’au grenier où il s’enferma à double tour. Au même moment quelqu’un toqua à la porte de la maison.
-Ils sont là, constata amèrement l’homme.
La porte vola en éclat et huit hommes apparurent sur le seuil de la porte. Il prit la main de sa femme et dans un dernier geste d’adieu l’embrassa.
-Nous sommes prêt pour le dernier voyage, murmura t’il.
-Au nom du roi, vous êtes en état d’arrestation, rendez vous !!! Cria un des hommes qui venaient de rentrer
-Jamais….
-Alors votre sort est réglé.
Dans la nuit, une lame scintilla, deux têtes tombèrent unis à jamais dans la vie et dans la mort.

~~~~~~~~~~~~

Loin d’ici, dans une autre ville. Deux hommes se tenaient face à face dans un palais.
-Ils ont accomplis leur œuvre, lâcha le premier
-Nous n’aurions jamais pu arriver à temps, tu le sais bien. Ne sois pas si émotif. Dans cette guerre, d’autre mourront.
Il passa son bras autour de son compère qui gardait la tête basse. Calmement il lui murmura :
-Va le chercher. C’est ce que tu peux faire de mieux pour eux.
-Tu as sans doute raison.

_Kant1_
_Kant1_
MP
07 août 2010 à 21:30:40

C'est moi. :cool:
Déjà commenté + Preum's

Alexares
Alexares
MP
07 août 2010 à 21:31:00

Message de la prévention des jeunes personnes et de l'intégrité des auteurs (PJPIA):Cette fic peut se révéler choquante,âme sensible cardiaque et personne à la santé fragile s'abstenir
L'auteur précise que cette fiction ne reflète en rien la réalité et qu'il rejette toute notion raciste,xénophobe,sexiste ou autre qui pourrait être représenté dans la fiction.L'avis donné dans cette fiction est indépendant de l'auteur et ne reflète pas ses pensées.Toute accusation ou réclamation est donc inutile et illégale.

~~~~~~~~~~~~~~~

Chapitre 1

"La paix amène la guerre,la guerre mène à la paix"

~~~~~~~~~~

La nuit était toujours aussi sombre alors que brillait de mille feux le somptueux palais de la reine Nek. Un renard était debout devant sa penderie. Il devait se préparer pour le voyage. Il enfila des vêtements verts qui le serrait légèrement mais qui lui permettait une grande liberté d’action. Il accrocha sa ceinture par-dessus à laquelle il accrocha une série de gadget hi-tech. Il prit ensuite ses bottes bordeaux et se les mit aux pieds. Puis il se vêtit d’une veste grise faite sur mesure pour lui. Il installa également un scanner hi-tech sur sa tête, pris ses mitaines grises et son foulard bordeaux et enfin rangea son blaster à sa ceinture.
-L’heure est arrivée, murmura t’il pour lui-même, je dois y aller.

~~~~~~~~~~~~~

Cela faisait déjà deux jours que Kant se trouvait dans le grenier. Il avait découvert avec soulagement une réserve de boisson et de nourriture au fond de la pièce. Des piles de vieux Cd, des malles pleines d’objets inutiles et usés ainsi que quelques meubles couverts de toiles d’araignée composait son nouveau quotidien. Le petit garçon passait la plupart de son temps à pleurer. Il n’était pas bête et il avait compris que ces parents ne partaient pas en voyage. L’avenir était sombre pour lui.
Il était assis dans un vieux fauteuil quand une grande caisse de bois attira son attention. Il s’approcha lentement de la caisse comme s’il craignait qu’une créature étrange en sorte. Il défit les loquets de la malle et l’ouvrit. Ses yeux s’écarquillèrent. De magnifiques habits se trouvaient à l’intérieur. Contrairement à tous ce qui se trouvait dans le grenier, les vêtements étaient propres comme si il venait d’être placé ici. Il les sortit un par un. Parmi eux se trouvait un pantalon blanc, un surcot vert pâle à manche longue ainsi qu’une tunique verte sans manche. On trouvait également une ceinture avec une boucle surmonté d’un motif étrange et un bonnet vert. Au fond de la malle, il trouva un fourreau contenant une épée et un bouclier de bois. Il posa la pile de vêtement à ses pieds ébahi par sa trouvaille. N’ayant rien d’autre à faire, il se vêtit des habits qu’il avait trouvés. Une fois cette action effectué, il dénicha un miroir et s’admira dans la glace.
-Pas mal, se complimenta t’il. J’ai toujours adoré le vert.
Il dégaina l’épée et se mis à faire quelques mouvements désordonnés avec celle-ci quand soudain il entendit des bruits de pas. Il s’arrêta immédiatement de bouger. L’appréhension grandit en lui tandis que les pas semblaient se rapprocher. L’inconnu était maintenant dans les escaliers. Il monta doucement mais fis craquer tout de même le bois des marches. Kant entendit le bruit de la poignée tourner et se bloquer. Kant se rapprocha à pas de loup de l’entrée et se glissa sur le coté. Deux coups de blaster retentirent faisant sursauter le garçon. La porte tomba en cendres et une silhouette apparut dans l’encadrement de la porte. Elle s’aventura dans la pièce. Kant abaissa son arme voulant assommer le nouveau venu mais celui-ci vif fit un pas sur le coté, attrapa l’arme en vol et la retourna brusquement. Le geste avait envoyé Kant à terre. Kant leva les yeux vers son agresseur et constata qu’il s’agissait d’un renard.
-Tu es bien le fils de ton père, constata le renard.
-Que…que me voulait vous, bégaya Kant.
-Je viens te chercher, ton père ne t’as prévenu ?
-Si…Que lui est il arrivait ?
-Rien, mentit t’il, va viens suis moi, nous avons une longue route.
- Où m’emmenez-vous ? Voulut savoir Kant, toujours sur la défensive.
- Tu verras Kant, répondit le renard agacé par les questions incessantes.
-Eh, mais comment connaissez vous mon prénom, alors que je ne connais pas le votre.
Le renard se retourna et planta ses yeux dans ceux du gamin.
-Je m’appelle Misto, et je suis le chef de la star Misto, c’est bon ça te va ?
-Oui, bredouilla le garçon.
Kant se releva difficilement et avec réticence emboita le pas à Misto.

~~~~~~~~~~~

Le royaume de Brawl était plongé dans la guerre, la récente élection du roi Gourou avait suscité des mouvements de protestations dans toutes les villes de l’empire. Ainsi au sud du royaume, dans la très médiatique ville de New Onett, un petit groupe de rebelles fédéré sous la bannière de la reine Nek s’était mis en quête de restitué la justice dans le royaume. Depuis ce jour, le petit groupe nommé magnumiste n’avait cessé de croitre en nombre et en influence si bien que toute la partie Sud du royaume était sous le contrôle des Mags surnom donné à leur partie. Le combat s’était maintenant déplacé à Cristal City, ville central du royaume, célèbre pour ces mines de saphir, de jade, de rubis ou encore de turquoise. Mais le véritable objectif des Mags était le contrôle de la capitale New Mushroom situé au nord d’où gouvernait le cruel et impitoyable roi Gourou.

~~~~~~~~~~~

Deux personnes se déplaçaient à pas de loup dans les rues de Cristal City. Ils avaient tous revêtu une tunique sombre et rabattus leurs capuchons sur leurs têtes. L’homme de tête s’arrêta à un coin de rue et dégaina une longue épée effilée.
-Je ne sais vraiment pas comment tu fais pour te battre avec ses vieilleries, fit remarquer le deuxième au premier.
-Silencieux et mortel. De telle sorte est faite l’acier.
-Si tu le dit Alexares…Pour ma part, je préfère les blasters.
-De quoi réveiller tout un quartier Lavi, ricana Alexares.
Ils se trouvaient à présent tous près de leur objectif. La prison de Cristal City. Alexares risqua un coup d’œil dans la rue.
-Deux gardes, pesta t’il, j’espère qu’il n’y en a pas d’autres à l’intérieur.
-Ce n’est pas deux gardes corrompus et rouillés par la luxure qui vont nous arrêter.
- On n’est jamais trop prudent, mais bon pour une fois je suis d’accord avec toi. Ton blaster est sur silencieux ?
-Oui.
-Ok, tu t’occupes du deuxième une fois que j’ai fini le premier.
-Ca marche.
Alexares sortit de la rue en rasant les murs. Sa cape noire le dissimulait habilement aux yeux des gardes. Jouant avec les effets de la lumière et de l’obscurité, il se déplaça jusqu’au mur d’en face. Il continua d’avancer pour se retrouver derrière le premier garde. Il leva sa lame et l’abattit sur la nuque de celui-ci. Le garde poussa un râle d’agonie qui alerta son compère. Mais Lavi avait déjà bondit et tirait sur le garde. Le rai de lumière vint se planter dans le cœur du garde qui s’effondra.
-Tu avais raison, corrompu comme les autres, fit Alexares tout en essuyant son épée tâchée de sang sur sa victime
-Entrons.
Alexares passa le premier en ouvrant la porte sans faire le moindre bruit. Ils arrivèrent dans un long corridor avec quelques pièces sur le côté. Ces pièces étaient étrangement vide….Ils trouvèrent l’escalier qui descendait aux cellules un peu plus loin. Arrivés en bas, ils constatèrent que le couloir des cellules était également désert contrairement aux cellules pleines à craquer.
-Bon, il ne reste plus qu’à le trouver, remarqua Lavi.
Ils avancèrent tout en scrutant chaque cellule. Ils trouvèrent finalement tout au fond de la prison l’homme qu’il cherchait.
-Eh, bien tu t’es foutu dans un sacré pétrin, constata Alexares.
L’homme ne répondit rien.
-Rey, tu nous entends, s’écria Lavi.
Un clic se fit entendre et mystérieusement toutes les portes des cellules s’ouvrirent et tous les détenus sortirent armés jusqu’à la dent. L’un d’eux s’avança vers Alexares et Lavi.
-Vous êtes tombés en beauté dans notre piège, vous êtes tellement prévisible….
-Là, on est mal, déglutit Lavi.

~~~~~~~~~~~~~

Pavé ! :hap:

Alexares
Alexares
MP
07 août 2010 à 21:31:36

Argh,tu as cassé ma chaîne :-((

Méchant :hap:

Pseudo supprimé
07 août 2010 à 21:32:47

Tu l'as fait. :ouch2: :o))

Alexares
Alexares
MP
07 août 2010 à 22:18:31

J'ai fais quoi? :noel:

~~~~~~~~~~~~~~

Message de la prévention des jeunes personnes et de l'intégrité des auteurs (PJPIA):Cette fic peut se révéler choquante,âme sensible cardiaque et personne à la santé fragile s'abstenir. :oui:
L'auteur précise que cette fiction ne reflète en rien la réalité et qu'il rejette toute notion raciste,xénophobe,sexiste ou autre qui pourrait être représenté dans la fiction.L'avis donné dans cette fiction est indépendant de l'auteur et ne reflète pas ses pensées.Toute accusation ou réclamation est donc inutile et illégale :oui:

Je précise également ce qu ej'ai oublié de faire plus haut, que je n'ai pas pris connaissance du tutoriel de fiction mais que j'ai pris connaissance qu'il fallait prendre connaissance du tutoriel :o))

~~~~~~~~~~~~~~~

Chapitre 2

"Tout ce qui ne me tue pas me rend plus fort"

~~~~~~~~~~~~~~~

Kant écarquilla les yeux. Le palais de la reine Nek se dressait devant lui. Il était tout ce qu’il y avait de plus luxueux. Une grande avenue menait jusqu’à l’entrée encadré par deux ailes immenses ouverte sur l’extérieur par des colonnes et des arcs. L’avenue était également bordée d’une verdoyante pelouse sur laquelle émergeait arbres sur arbres entrecoupés de magnifiques fontaines décorés des statues de la famille royale. Ils arrivèrent devant le bâtiment principal non moins immense. Construit tout de marbre blanc et parsemé de large fenêtre qui permettait d’illuminer toutes les pièces du palais sans dépenser d’électricité. Misto ouvrit la porte du palais et fit entrer Kant à l’intérieur qui se révéla tout aussi somptueux que l’extérieur.
Le sol était carrelé et reflétait la lumière pour donner une atmosphère jaunâtre dans le bon sens du terme à la pièce. De grands portraits étaient également accrochés aux murs
-Viens, je t’emmène voir la reine.
-Mais….il n’y a pas de reine ?
-C’est ce que le roi fait croire, il occulte toutes les informations qui seraient susceptibles de compromettre son pouvoir.
-Eh, que viens faire mon père la dedans ? Voulut savoir Kant.
-Ton père était des nôtres, les Mags…
- Pourquoi parlez-vous de mon père au passé, demanda le garçon qui avait peur d’avoir compris.
Misto inspira pour lui avouer la vérité.
-C’était notre principal informateur à Cristal City, maïs il s’est fait démasquer. Le roi est impitoyable, il l’a aussitôt exécuté.
Kant tomba à genoux en plein milieu du couloir.
-Non…..Ce n’est pas possible, sanglota-t-il.
Tout l’univers sur laquelle était fondée la vie de Kant s’effondrait. Dans son esprit la fureur menaçait de l’emporter sur la tristesse. Un sentiment de vengeance sans nom naissait dans son esprit. Un sentiment qui le guiderais désormais jusqu’à la fin de sa fin
-NOOONNNNNN !!!!Hurla-t-il avant de perdre connaissance.

~~~~~~~~~~~~~

Une colombe volait dans le ciel bleu du royaume. Elle agitait ses frêles ailes profitant des vents alternatifs qui soufflaient dans ce royaume bleuté qu’était le ciel. Elle descendit soudainement en piquet et se retrouva au dessus du palais de Nek. Elle vint se poser sur le rebord d’une fenêtre et l’aide de son bec tapa sur la vitre. Une élégante dame vint lui ouvrir.
Elle était vêtue d’une sublime robe de soie blanche surmonté d’un corset violet qui moulait ses formes attirantes. Une forme rectangulaire violette où apparaissait des motifs magiques était brodée sur le devant de la robe. Elle portait aussi à ses épaules des épaulières d’or orné de bijoux. Elle arborait également un sublime diadème d’or à son cou ainsi qu’une couronne discrète en forme de serre tête qui donnait à son allure un port très altier. Elle portait ses cheveux bruns courts ou longs selon ses envies. Elle saisit la colombe avec une infinie délicatesse à travers ses longs et fins gants de soie blanche. Elle extirpa consciencieusement le message accroché à ses pattes et la reposa dehors.
-Voilà ma belle.
-Maman ?
-Qu’y a-t-il Assarty ?
-Misto est revenu avec le petit.
-Ah, bien, dit Nek distraite.
-Mais, il s’est évanoui, Misto l’a transporté dans une chambre.
-Oh, c’est embêtant, fit Nek tout en continuant de lire le message.
-Mère ?
-Oh non……
Nek se laissa glisser sur une chaise aux alentours. La salle du trône était vaste, de chaque côté, les fenêtres assurait la lumière de la pièce même si une centaine de chandeliers suspendus étaient là pour décorer. Deux tables se trouvaient de part et d’autres de la salle. Elles servaient aux réunions et aux dîners de la famille royale. Entre les deux tables, un long tapis rouge traversait toute la salle rectangulaire pour s’arrêter au pied du trône de sa majesté Nek, serti de pierres précieuses et sculpté par le meilleur artisan du royaume.
-Qu’y a-t-il, s’enquit Assarty.
-Ton oncle, mon frère s’est fait capturé.
-Alexares ? Ce n’est pas possible !
-Malheureusement si, je l’avais envoyé chercher Rey avec Lavi, mais ils sont tombés dans une embuscade.
-Il faut aller le chercher !
C’est ce moment que choisit Misto pour entrer dans la salle toujours vêtu de son équipement de combat.
-Ma reine j’ai..
-Je sais, je sais Misto, mais nous avons d’autre problème.
- Lesquels, majesté ?
-Rey, Alexares et Lavi sont tombés dans un piège…..
Misto inspira un grand coup pour digérer l’horrible vérité. Mais une fois la sensation de peur évanouie dans son esprit, son instinct de guerrier repris le dessus.
-Je vais les chercher, décida t’il.
-Tu n’y arriveras pas tout seul, regretta Nek.
-Je peux l’aider moi aussi, ajouta Assarty.
Nek était en proie au doute, elle venait de perdre trois de ses meilleurs éléments dont son frère. Devait elle envoyer son propre fils les chercher où les abandonner à leur sort et conserver ce qui lui restait. Comme à chaque fois que l’indécision régnait chez elle, elle se mordit la lèvre inférieure. Ce fut le regard déterminé de Misto qui la décida.
-Allez y, déclara t’elle d’un ton las.
-Majesté….Nek ?
-Oui, Misto ?
-Je vous les ramènerai, je vous le promets.
-Merci Misto.
-Une dernière chose, je pense qu’il serait judicieux d’emmener Kant avec nous.
-Le petit ? Fit Nek étonné.
-Oui. Son cœur est envahi par la fureur, il faut absolument qu’il la libère.
-Tu as sans doute raison comme toujours, concéda-t-elle
Misto fit une révérence et suivi d’Assarty s’éclipsa de la pièce.

~~~~~~~~~~~~~~

Contrairement au sud du royaume où le temps était clément, le nord était régulièrement traversé par des tornades, ouragans et cyclones en plus de posséder un ciel constamment couvert. New Mushroom était à l’origine une réplique exacte du royaume champignon mais les folies des rois successifs lui avait entièrement fait perdre cet aspect. Aujourd’hui, les cheminées d’usine régnaient en maître dans cette espace crachant continuellement leur fumée âcre et nocive. Les hauts remparts noircis par la saleté donnaient à la ville des allures de forteresse. En plein milieu de la ville s’élevait le château du roi Gourou. Le château était fait d’un seul et même bloc noir immense tombé du ciel et culminait jusqu’à plus de huit cent mètres, les tours se finissait en pic et les rares fenêtres étaient fermées par des grilles. On comptait également tout autour de ce château une douve rempli d’eau boueuse empestant la ville entière. Mais, le château ainsi visible n’était que la partie émergé de "l’iceberg" .Une série de galerie et de salle avait été creusée sous le château augmentant considérablement l’espace de vie. On retrouvait notamment dans les dernières couches de strates de terre les cachots remplis de criminels plus vils les uns que les autres. Le roi y’ était d’ailleurs en pleine visite accompagné de son fidèle ministre Impact.
- Où est-il, Impact ?
-Nous l’avons mis dans l’endroit le plus sûr. Tout au fond.
-Je vous donne carte blanche pour le faire parler.
-Ce sera fait majesté.
-Bien, je ne vais pas m’attarder plus longtemps ici, je vous confie cette mission. Aucun échec ne sera toléré.
Impact s’inclina et Gourou sortit de la gallérie souterraine par un escalier creusé à même la roche. Impact attendit que son roi fut sortit et se dirigea vers la fin de la galerie. Elle débouchait sur une vaste salle souterraine circulaire. Un lac souterrain emplissait la quasi-totalité de celle-ci mais au milieu une petite île artificielle avait été aménagée pour garder les prisonniers les plus récalcitrants. On avait ensuite alimenté le lac grâce aux égouts de la ville pour que celui-ci devienne pestilentiel. Puis, les laboratoires du roi avaient développés des poissons artificiels carnivores capables de vivre dans ce milieu hostile. Impact accompagné de deux gardes en armures noires rutilantes embarqua dans une petite barque d’acier.
-Conduisez moi à l’île, ordonna t’il aux deux gardes.
Ils se saisirent des rames et en quelques mouvements menèrent l’embarcation à l’île. Impact débarqua le premier et ordonna aux gardes de maitriser le prisonnier ceux que ceci s’empressèrent de faire. Le prisonnier était une sorte de loup bleu et noir. Ses pieds noirs étaient surmontés d’une épaisse fourrure bleue tandis que son torse était recouvert d’un duvet blanc. Deux oreilles poitus, un long museau et des bandes noires qui formaient comme un masque composait sa tête bleue. Pour finir trois pics acérés pointaient sur son corps, deux sur ses mains et le dernier sur son torse musclé.
-Que me voulez vous encore, grogna le prisonnier.
Impact dégaina une petite dague et admira son reflet à l’intérieur. Il était vêtu d’une tunique sombre et d’une cape teinté de violet obscur. Son capuchon rabattu lui donnait l’air d’être un démon. C’était d’ailleurs peut-être ce qu’il était vraiment selon certaines rumeurs.
-Si tu te montres coopératif, nous pourrions devenir bon ami, susurra Impact.
-Jamais.
-Parfait, je préfère ça. Ce sera beaucoup plus amusant, ricana Impact sadique. Attachez-le.
Les gardes passèrent des menottes au loup et après avoir installé leur équipement de torture attachèrent ses bras en l’air de quelle sorte qu’il flottait dans l’air.
-Argh….
-Commençons. Pour qui travailles-tu ?
-Tu le sais très bien traître, pour les Mags.
Impact lui asséna une gifle qui n’eut pour seul effet que de faire sourire le prisonnier.
-D’où votre reine tiens t’elle son pouvoir.
Le loup ne répondit rien.
-Je vois que tu veux faire la forte tête.
Impact brandit sa dague et l’enfonça dans le brasier que les gardes lui avaient apporté. Il sortit la lame bouillante et s’approcha de sa victime. Lentement il appliqua la lame sur le corps du loup à plusieurs endroits. Le prisonnier hurla…..

_Kant1_
_Kant1_
MP
07 août 2010 à 22:47:52

J'attends la suite même si j'ai déjà commenté. :fier:

Alexares
Alexares
MP
07 août 2010 à 22:55:00

Votre demande a été prise en compte et sera traité dans 3.2.1
C'est parti :noel:

~~~~~~~~~

Message de la prévention des jeunes personnes et de l'intégrité des auteurs (PJPIA):Cette fic peut se révéler choquante,âme sensible cardiaque et personne à la santé fragile s'abstenir.
L'auteur précise que cette fiction ne reflète en rien la réalité et qu'il rejette toute notion raciste,xénophobe,sexiste ou autre qui pourrait être représenté dans la fiction.L'avis donné dans cette fiction est indépendant de l'auteur et ne reflète pas ses pensées.Toute accusation ou réclamation est donc inutile et illégale

~~~~~~~~~~~~~~

Chapitre 3
"La défense est la meilleure des attaques."

~~~~~~~~~~~~~~

Les mines de Cristal City étaient légendaires, huit complexes miniers différents existaient. Au nord, ceux de jade et de topaze, à l’est ceux de saphir et de rubis, au sud ceux de turquoise et de diamant et à l’est ceux de quartz et d’émeraude. Ainsi la ville de Cristal City était entourée de huit hautes montagnes alors qu’elle-même était située sur un plateau rocailleux surélevé. Cristal City avait donc un haut potentiel stratégique.
L’heure était tardive et le soleil commençait à disparaitre à l’horizon. Un convoi sortait de la ville et se dirigeait vers la mine de saphir. Une trentaine de gardes escortait les prisonniers condamnés à travailler dans les mines. Parmi eux se trouvait Alexares et Lavi.
-Il ne me reste plus que deux colombes, constata Alexares.
-Une pour indiquer à Nek où il nous retienne et la deuxième au cas où, ça devrait suffire.
Un coup de fouet s’abattit sur Lavi.
-Silence dans le convoi, cria un garde en armure noir.
Après l’escalade de la montagne, le convoi arriva enfin à l’entrée de la mine. C’était en réalité une lourde et épaisse porte blindée qui empêchait autant les esclaves de sortir que les voyous d’entrer pour dérober les richesses accumulées. Celui qui semblait être le chef du groupe s’avança et déverrouilla la porte qui s’ouvrit en grinçant.
-Alex, j’ai un mauvais pressentiment, comme si c’était la dernière fois que l’on voyait la lumière du jour, s’inquiéta Lavi.
-On sortira, ne t’en fais pas, le réconforta Alexares. Caches-moi.
Lavi s’exécuta en se plaçant devant lui. Pendant ce temps, Alexares avait sortit un petit bout de papier, et grâce à un bout de bois trouvé sur le sol et enduit de terre, il griffonna un message à l’adresse de Nek. Il sortit ensuite une de ses colombes, qu’il gardait bien au chaud dans l’une des poches de sa grande cape. Il accrocha le message à la patte et libéra la blanche colombe.
-Au palais de Nek ma jolie, et vole comme le vent ! Lui chuchota-t-il.
La colombe commença à s’élever dans le ciel.
-Alerte, quelqu’un a envoyé un message, archer, vite, tirez ! Hurla un garde.
Mais malgré la pluie de flèche qui s’envola dans l’air, la colombe fut la plus rapide.
-Bien joué, la félicita Alexares comme si elle pouvait l’entendre.
-Qui a envoyé ce message, cria le chef en jetant sa lance au sol furieux.
-C’est moi, déclara Alexares.
-Tu veux jouer au plus malin avec moi, hein c’est ça, vaurien. Mais tu vas voir ce qu’il t’en coûte de te payer la tête d’Alls, le guerrier.
-Si vous le dîtes, répondit Alexares nullement impressionné.
Alls dégaina son épée. A bien le regarder il ressemblait étrangement à Alexares. C’était le seul garde qui ne portait pas l’armure noir des soldats. Il arborait comme Alexares derrière son dos une cape noire à la seule différence que le deuxième côté de celle-ci était rouge contre noir pour Alexares. Ils portaient tout d’eux des gants bleus, des chausses bleues ainsi qu’une tunique bleue. Les seules autres différences notoires étaient leur pantalon, bleu foncé pour Alexares, blanc pour Alls ainsi que leur coupe de cheveux foncé pour Alexares, rousse pour Alls.
-Vous avez trop peur de perdre en combat singulier, alors vous me laissez mes chaînes, c’est ça ?
Alls pris le temps de réfléchir et après un moment d’hésitation ordonna aux gardes de retirer les chaînes.
-En garde maintenant, lança Alls.
Alexares se massa deux secondes ses poignées endoloris et dégaina à son tour sa lame. La foule des gardes s’était massé en un cercle autour du combat ce qui enlevait à Alexares toute possibilité de fuite. Alls chargea la première lame en avant.
-Tu vas mourir.
-Un jour ou l’autre c’est sur, répondit Alexares imperturbable.
Les deux épées rentrèrent en contact. Alls continua à attaquer tandis qu’Alexares parait avec une désinvolture incroyable. Et alors qu’Alls tentait encore un coup d’estoc, Alexares se dégagea et frappa. La lame s’abattit sur la main gauche d’Alls la tranchant nette. Celle ci s’affaissa sur le sol entouré d’une flaque de sang visqueux.
-Argh !
Alls recula de deux pas.
-Ton style est trop brouillon pour vaincre qui que ce soit, cracha Alexares.
-Je vais te faire ravaler ce que tu viens de dire.
D’un geste de la main, il appela deux gardes qui vinrent se positionner à ses côtés. L’un était armé d’une grande hache alors que l’autre se battait avec une lance.
-Voilà ton beau sens de l’honneur. Je t’ai déjà connu plus loyal, déclara Alexares à la surprise générale.
-Comment ça, je ne te me connais pas.
-J’ai mis du temps à te reconnaître. Mais je suis sûr de ne pas me tromper Alls.
-Qui est tu ? Demanda Alls perplexe.
-Je m’appelle Alexares, nous avons étudié ensemble AllSunny.
-Alex ? C’est toi ?
-Oui…
-Je ne te crois pas, Alexares est mort dans le massacre de New Safrania. Je l’ai vu tombé devant moi.
-Et tu t’es quand même allié à eux, malgré ça.
-C’était une erreur, il ne voulait pas le tuer….Une chose est sûre, tu n’es pas Alexares.
-Ne me crois pas si tu veux.
Alexares releva sa lame prêt à une nouvelle charge. L’homme à la lance fut le premier à s’avancer suivi immédiatement de celui à la hache. La lance frappa dans le vide, Alexares s’était déjà déplacé sur le côté et paré le coup de hache. Les assauts combinés des deux hommes se multipliaient alors qu’Alls était toujours immobile en proie au doute. Alexares faiblissait, il ne trouvait pas la faille dans la défense adverse. Il se trouvait entre les deux combattants et était obligé de faire des pirouettes et des volte-faces pour se défendre. Le guerrier à la hache frappa une énième fois à l’horizontale. Alexares se baissa de justesse et ce fut le lancier qui se retrouva la tête tranchée.
-Apprends à viser gros lard, se moqua t’il.
En combat singulier, peu de guerrier égalait Alexares et en deux feintes d’armes, son épée se planta dans la poitrine de l’homme.
-A qui le tour ?
-A personne, s’écria Alls derrière lui.
Il se retourna et découvrit Lavi, un couteau maintenu sous sa gorge par Alls.
-Si tu n’entres pas dans la mine, je tue ton ami le perroquet.
Lavi fit la grimace, il détestait qu’on l’appelle comme ça.
-C’est bon, je me rends...
Il rengaina son épée.
-Relâchez-le.
-Avance vers la grotte.
Alexares réfléchit quelques instants mais se rendit compte que c’était la seule solution. Il se dirigea donc vers la mine et constata que tous les prisonniers y étaient déjà. Il entra à l’intérieur après avoir jeté un dernier coup d’œil au ciel rouge du crépuscule. Il fut vite rejoint par Lavi et exprima un soupir de soulagement en constatant qu’Alls avait bien tenu sa parole
« Pour une fois….Pensa t’il »
La porte se referma et ils furent engloutis pas l’obscurité.

_Kant1_
_Kant1_
MP
07 août 2010 à 23:04:04

Toujours bien, un chapitre centré sur toi :noel:
J'attends la suite dans deux semaines. :)

Alexares
Alexares
MP
07 août 2010 à 23:07:20

Et chacun son tour,hein :noel:

En fait,j'ai appris que je ne partais que demain midi donc j'aurais peut être le temps d'écrire un petit bout :ok:

Gouloudrouioul
Gouloudrouioul
MP
07 août 2010 à 23:07:59

Hey ho, la règle !

http://www.jeuxvideo.com/forums/1-11482-1643358-1-0-1-0-liens-utiles.htm#message_1663874

Je lock pas, mais ça commence à m'énerver qu'on ne la respecte pas :( ...

Alexares
Alexares
MP
07 août 2010 à 23:09:43

Je l'ai mise,mais comme j'ai tout mis d'un coup je l'ai mise à la fin comme j'avais oublié de la mettre au début. :(

Bon,je l'ai un peu modifié mais c'était ironique Goulou,hein? :o))

_Kant1_
_Kant1_
MP
07 août 2010 à 23:10:54

Goulou, pas beaucoup de monde lit les règles, tu devrais presque en faire un topic. :oui:

Gouloudrouioul
Gouloudrouioul
MP
07 août 2010 à 23:13:00

Bah ouais, je sais, mais malheureusement je peux épingler que trois topics :-(.

Désolé alex, j'avais pas vu que tu l'avais mise. J'avais même pas vu que c'était toi :-d

Alexares
Alexares
MP
07 août 2010 à 23:14:38

Goulou :honte: :hap:

Tu as un rôle dans ma fiction toi aussi d'ailleurs,j'ai juste modifié ton nom en Gourou :o))

_Kant1_
_Kant1_
MP
07 août 2010 à 23:15:51

Okay le traitement de faveur. :(
J'plaisante. :-d
Faudrait faire des roulements. :oui:

Alexares
Alexares
MP
07 août 2010 à 23:18:32

Tiens au fait Goulou,j'ai une petite proposition,peut être pourrait tu libérer un topic épinglé en désépinglant celui des matchs,de toute façon il est constamment remonté et est très actif donc....
Enfin ce n'est pas le lieu de parler de ça mais bon,c'était juste une proposition :rouge:

_Kant1_
_Kant1_
MP
07 août 2010 à 23:19:33

Oui, et si personne ne respecte, un Kick si cela n'est pas marqué. :oui:

[EagleDawnII]
[EagleDawnII]
MP
07 août 2010 à 23:54:41

Ouaip, à mon avis, tu devrais tout refondre en haut Goulou.

Topic épinglé 1: Règles(en post d'introduction) et Modération
Topic épinglé 2: FAQ
Topic épinglé 3: Matchs & Codes Amis

[EagleDawnII]
[EagleDawnII]
MP
07 août 2010 à 23:56:42

Et décrètes la Loi Martiale aussi.

Page suivanteFin
Répondre
Prévisu
?
Victime de harcèlement en ligne : comment réagir ?
Infos 0 connecté(s)

Gestion du forum

Modérateurs : Evilash08, Vortex646, Tomy-Fett, Leirok, TARDYL1973, MamYume, Galactico, ]Faustine[, Latios[JV]
Contacter les modérateurs - Règles du forum

Sujets à ne pas manquer

  • Aucun sujet à ne pas manquer
Meilleures offres
Fnac Marketplace Wii 18.84€ Rakuten Wii 23.99€ Rakuten Wii 29.99€ Amazon Wii 32.57€ Amazon Wii 32.99€ Amazon Wii 35.08€
Marchand
Supports
Prix