Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / L'évolution du genre Beat Them all /

2006 - God Hand : Quand Ken le Survivant perd la tête - L'évolution du genre Beat Them all

Page Dossier
2006 - God Hand : Quand Ken le Survivant perd la tête
Partager sur :

Machine concernée : PlayStation 2

Développé par les magiciens de Clover Studios (Okami), God Hand est un beat'em all atypique. En effet, s'il y est toujours question de défouraillage, on se retrouve plongé dans un monde engoncé entre le post-apocalyptique et le western. Alors que l'atmosphère se repose aussi sur une palanquée de punks ou de boss bien déjantés, on se rend rapidement compte que les développeurs ne se sont pas pris une seule seconde au sérieux. En prenant le chemin inverse d'un Hokuto no Ken, God Hand milite pour une action hardboiled sous couvert d'un humour bas de plafond omniprésent. On ne sera donc pas étonné de voir le héros, Gene, envoyer un ennemi à des kilomètres grâce à une batte de base-ball ou fesser des demoiselles à la vitesse de la lumière.

2006 - God Hand : Quand Ken le Survivant perd la tête2006 - God Hand : Quand Ken le Survivant perd la tête2006 - God Hand : Quand Ken le Survivant perd la tête

Le gameplay de God Hand est également plutôt novateur puisque avant d'envoyer des bourre-pifs, vous devrez acheter vos mouvements ou les dénicher en récupérant des cartes. Une fois que vous aurez acheté ces fameux coups qui se comptent par dizaines (crochets, uppercuts, coups de pied, coups chargés, etc.), vous pourrez les associer à une des trois touches d'action que sont le triangle, la croix ou le carré, afin de créer vos propres enchaînements. De plus, en remplissant la jauge appropriée, vous bénéficierez d'une puissance accrue, véritable déclencheur de « grand n'importe quoi » en matière de pouvoirs. Une façon de plus de faire comprendre aux joueurs qu'ils ont vraiment atterri dans la Quatrième Dimension du beat'em all.

God Hand trailer

Chargement de la vidéo
Mis à jour le 28/02/2014

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • Qu'est-ce que le beat'em all ?
  • 1984 - Kung Fu Master : Et le beat'em all fut
  • 1986 - Renegade : C'est ma ville !
  • 1987 - Double Dragon : Deux guerriers, de multiples possibilités
  • 1989 - River City Ransom : Open world et évolution des fighters
  • 2000 - Dynasty Warriors 2 : Quand 3D rime avec quantité
  • 2001 - Devil May Cry : Les combos sublimés
  • 2005 - God of War : De l'importance de la mise en scène
  • 1988 - Altered Beast : Attention loup méchant
  • 1988 - Vigilante : Kung Fu Master a son petit frère
  • 1989 - Final Fight : De Street Fighter au beat'em all
  • 1989 - Golden Axe : Welcome to Fantasy land
  • 1991 - Streets of Rage : Retour dans la rue
  • 2001 - Onimusha : Warlords : Retour vers le passé
  • 2003 - Viewtiful Joe : Combats animés
  • 2004 - Ninja Gaiden : Reboot vers le futur
  • 2006 - God Hand : Quand Ken le Survivant perd la tête
  • 2008 - Castle Crashers : Quatre chevaliers en croisade
  • 2009 - MadWorld : En rouge et noir
  • 2009 - Bayonetta : Comboobs à gogo
  • 2009 - Muramasa : The Demon Blade : L'art pictural au service de l'action
  • 2013 - Charlie Murder : Let's rock baby
  • 2013 – Metal Gear Rising Revengeance : L'infiltration n'a plus sa place
  • Ces jeux retenus à la frontière du genre
A lire aussi
Les ingrédients du J-RPG idéal 21 mars 2014, 09:45
L'évolution du genre Beat Them all 28 févr. 2014, 08:48
Le studio Naughty Dog 30 déc. 2013, 09:44
La série Shin Megami Tensei 29 mars 2013, 09:35