Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter

Contributeur

Page Dossier
Un succès foudroyant

Après l'acquisition de Score-Games par le géant anglais GAME en 2001, les 37 magasins de la chaîne sont renommés Score Game puis progressivement rénovés afin de s'adapter au concept de l'enseigne. Nouvelle charte graphique, entrées très dégagées (les caisses sont désormais placées au centre des boutiques), rayonnages aérés et lumineux, il s'agit de rendre la visite du client la plus agréable possible et de donner un maximum de visibilité aux produits. En 2004, GAME France compte 58 points de vente, pour moitié en région parisienne, et emploie 450 personnes. Le chiffre d'affaires s'élève à 60 millions d'euros et les estimations de croissance se situent entre 10 et 20%. GAME France est alors le plus sérieux challenger de Micromania dans l'Hexagone. Dès lors, la fréquentation des magasins ne cesse d'augmenter. La clientèle compte désormais aussi bien des passionnés comme du temps de Score-Games, que des parents en quête d'un jeu pour leurs enfants. Des vendeurs qualifiés sont prêts à répondre à toutes les questions que ces différents types de publics peuvent leur poser et des évènements sont régulièrement organisés. Le catalogue de la société est très large et l'occasion reste l'un des principaux atouts de l'enseigne (environ 30 % du chiffre d'affaires).

Dans les années qui suivent, GAME France ne cesse de s'étendre sur le territoire, ouvrant de nouvelles boutiques principalement dans les centres commerciaux très fréquentés, afin de capter la clientèle de passage la plus large possible. L'enseigne rachète le réseau Addon en 2005 (20 points de vente) puis les magasins Maxilivres en 2007. Les résultats financiers sont bons, le chiffre d'affaires augmente régulièrement, et rien ne semble pouvoir freiner le développement de la société qui compte plus de 180 magasins, sobrement rebaptisés GAME, en 2008. Charles Goire, ancien responsable de magasin à Valence en 2007, se souvient avec émotion de cette époque : "Nous aimions notre métier. L'ambiance dans la boutique était excellente et la passion du jeu vidéo animait aussi bien les clients que les vendeurs. Il ne s'agissait pas tant de faire du chiffre à tout prix que de partager notre passion". Malheureusement, fin 2008, une crise sans précédent secoue l'économie mondiale et plonge dès 2009 un grand nombre de sociétés dans la tourmente, dont GAME France.

Sources images :

  • Photo 1 : ABClivres.unblog.fr
  • Photo 2 : Newsviva.com
Mis à jour le 15/02/2013 Voir l'historique
  • Partager cette page :
< Page précédente Sommaire dossier Page suivante >

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
SOMMAIRE

Un succès foudroyant

Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.