Dossiers
GAME France : Des premières boutiques au dépôt de bilan

Il était une fois Score-Games

L'histoire de l'enseigne GAME en France commence par l'ouverture en juin 1992 d'un petit magasin de jeux vidéo à proximité des universités dans le Vème arrondissement de Paris. Baptisée Score-Games par son créateur Philippe Charot, cette boutique d'à peine 65 mètres carrés devient rapidement le rendez-vous privilégié de tous les gamers des alentours. Certes, le marché du jeu vidéo est à l'époque en pleine expansion, mais d'autres raisons expliquent ce succès. D'une part, l'emplacement même du magasin est idéal pour capter facilement la clientèle visée. Ensuite, on peut s'y procurer ou y revendre des jeux d'occasion bon marché, ce qui constitue une première pour l'époque. Enfin, il est possible d'y parler librement de jeux vidéo durant des heures, d'y tester des nouveautés ou d'y jouer en réseau sans passer pour un autiste ou un ado attardé..

 

Entrepreneur dans l'âme, Philippe Charot profite rapidement de sa réussite initiale pour lancer une véritable chaîne de magasins. Ainsi, dès 1996, un second magasin Score-Games autrement plus grand, ouvre ses portes à Saint-Lazare. Cette fois encore, les jeux d'occasion rachetés directement auprès des consommateurs s'écoulent comme des petits pains (avec une bonne marge) et d'autres boutiques ne tardent pas à essaimer dans toute la région parisienne. En quelques années seulement, la franchise Score-Games est ainsi en mesure de rivaliser avec les autres spécialistes du jeu vidéo que sont alors Micromania ou Stock Games. Grâce à elle, le marché de l'occasion explose, si bien qu'à un moment, les difficultés pour approvisionner le secteur deviennent telles qu'il est question de recentrer les activités de Score-Games vers "la nouveauté avant les autres". La vente sur Internet se développe également par le biais d'un site. Mais c'est bien le principe de l'occasion, appliqué non seulement aux jeux mais aussi aux consoles et à leurs périphériques, qui permettra à l'enseigne de faire ses choux gras jusqu'à son rachat par le groupe GAME en 2001. Elle compte alors pas moins de 37 magasins.

 

Sources images :

  • - Photo 1 : Cityvox.fr
  • - Photo 2 : geekons.canalblog.com

 

GAME France : Des premières boutiques au dépôt de bilan

Retour haut de page