Dossiers
La Musique dans la série Zelda

Des rituels musicaux inspirés de pratiques anciennes

The Legend of Zelda : Majora's Mask N64 - Screenshot 62Au-delà de l'amusement et de la diversité de gameplay produits par le fait de jouer d'un instrument, que ce soit en appuyant sur les boutons de la manette de la Nintendo 64, ou en soufflant dans le micro de la Nintendo DS, on peut interpréter cette omniprésence du jeu musical comme une référence, renforcée par la présence de masques aux pouvoirs magiques dans Ocarina of Time et surtout Majora's Mask, à certains rituels shamaniques. Ces derniers sont en effet décrits par Roger Caillois comme utilisant la pratique musicale collective ou solitaire, selon le rituel, à des fins de voyage :

« Quelles que soient les différences locales, il [le shamanisme] consiste toujours en une crise violente, une perte provisoire de conscience au cours de laquelle le shaman devient réceptacle d'un ou plusieurs esprits. Il accomplit alors dans l'autre monde un voyage magique qu'il raconte et qu'il mime.»

The Legend of Zelda : A Link to the Past SNES - Screenshot 82D'après certaines croyances, le shaman peut d'ailleurs passer du monde des humains à celui des esprits par les chants que ces derniers lui ont enseignés. Cela rappelle l'apprentissage par Link de certains morceaux (par le biais des esprits du vent) dans The Wind Waker, mais aussi sa rencontre dans un monde parallèle ténébreux avec le garçon à la flûte dans A Link to the Past, afin d'aider ce dernier à retrouver son instrument pour pouvoir utiliser ses pouvoirs dans le monde réel. De nombreux autres exemples de personnages et d'univers mystiques communiquant avec le monde réel peuvent se trouver dans la série, mais il n'y a malheureusement pas la place ici pour tous les énumérer.

Musique : The Giants' Exit (Majora's Mask)

La Musique dans la série Zelda

Retour haut de page