Dossiers

Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo

Versions existantes

Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo / DS (15 juillet 2010 au Japon)

 

 

Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 268Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo est le remake du troisième volet de la série («shin» étant le terme utilisé pour «nouveau» dans le cas de remakes), plus exactement de la partie inédite de Monshô no Nazo sur Super Famicom puisque ce dernier proposait également une refonte du premier opus. Le soft hérite du sous-titre Hikari to Kage no Eiyû, qui signifie «le héros de l'ombre et de la lumière». Depuis le septième volet de la série, c'est le seul à ne pas avoir été édité en dehors du Japon, ce qui pourrait s'expliquer par le manque de succès rencontré par Shadow Dragon sur DS.

 

Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 261Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 262Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 263Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 265Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 266Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 267

 

Le scénario de Monshô no Nazo (et donc de ce remake) fait directement suite aux événements narrés dans le premier volet de la série. La principale différence vient du fait que le jeu fait intervenir un protagoniste inédit créé par le joueur et impliqué dans l'intrigue, suite à un prologue mettant en place les événements. Marth est à présent sous les ordres du général Lang qui œuvre pour le compte d'Hardin, le nouvel empereur d'Akaneia. Mais notre héros perçoit le mal derrière les agissements de l'empereur qui est désormais corrompu et qui n'aspire qu'à occuper les territoires voisins par la force. Marth doit une nouvelle fois utiliser le pouvoir du Fire Emblem et partir en quête des 12 fragments d'étoiles correspondant aux 12 constellations du zodiaque pour vaincre le dragon Medeus qui a survécu à leur dernière confrontation.

 

Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 276Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 279Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 290

 

Bien que reprenant bon nombre des éléments mis en place dans Shadow Dragon, ce nouvel épisode DS expérimente tout de même quelques nouvelles idées. Pour commencer, le titre fait intervenir un héros de l'ombre que le joueur doit personnaliser en choisissant notamment sa classe et son apparence. Ce personnage est présenté comme un proche ami de Marth et un chevalier d'Altea. On retrouve d'ailleurs cela dans l'épisode suivant, Fire Emblem : Awakening sur 3DS, ce qui témoigne de la volonté du développeur de créer un lien entre le joueur et les personnages via un avatar conçu par le joueur lui-même. Car il ne s'agit pas d'un simple stratège évoluant dans l'ombre, mais bien d'un protagoniste qui se bat aux côtés des autres héros durant toute la durée du jeu.

 

Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 194Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 84Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 217

Le joueur crée son propre avatar en début de partie.

 

Comme dans le précédent remake, la version DS inclut un prologue inédit qui fait office de tutorial et qui a le mérite de s'intéresser d'entrée de jeu au héros de l'ombre personnalisé par le joueur. On trouve également un mode Extra avec des chapitres bonus à débloquer qui correspondent à ceux de Fire Emblem : Akaneia Saga (ou BS Fire Emblem), qu'on pouvait télécharger au Japon via Satellaview dans Monshô no Nazo sur Super Famicom. A noter que ces chapitres supplémentaires ont aussi été proposés en téléchargement au Japon.

 

Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 157Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 165Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 182

Le titre est un remake de la partie inédite de Fire Emblem : Monshô no Nazo.

 

Conçu dans l'optique de rendre la franchise toujours plus accessible, Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo comporte un mode Casual dans lequel la mort des unités n'est plus définitive. Toutefois, cela reste heureusement optionnel et les puristes peuvent toujours opter pour un mode Classic où les personnages tombés au combat ne reviennent jamais plus. Dans le même ordre d'idées, le titre propose pas moins de quatre niveaux de difficulté et s'adapte ainsi à tous les publics. On peut rajouter qu'il était possible d'acheter des objets en ligne et que les changements de classes libres de Shadow Dragon ont été conservés pour assouplir autant que possible le gameplay.

 

Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 81Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 120Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 131

Le challenge est adapté à tous, des néophytes aux inconditionnels de la série.

 

Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 259Ce second épisode DS se révèle visuellement plus fin que Fire Emblem : Shadow Dragon grâce à un rendu moins terne et l'abandon des gros contours noirs disgracieux autour des unités. Les maps sont également plus convaincantes car plus détaillées et les personnages plus expressifs. L'ajout de quatre niveaux de difficulté et d'un mode Casual pour les néophytes qui n'ont pas envie de voir mourir leurs personnages définitivement rendent le challenge adapté à tous les types de joueurs, y compris aux plus courageux qui opteront pour les conditions de jeu les plus ardues. Compte tenu de sa qualité, il est vraiment regrettable que ce Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo ne soit jamais sorti ailleurs qu'au Japon.

 

Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 236Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 238Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 245Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 252Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 253Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 255Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 63Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 64Fire Emblem : Shin Monshô no Nazo DS - Screenshot 65

 

Vidéo : Présentation globale
Vidéo : Extrait de gameplay

 

Retour haut de page