Dossiers

Fire Emblem Gaiden

Versions existantes

Fire Emblem Gaiden / Famicom (14 mars 1992 au Japon)
Fire Emblem Gaiden / Wii Console Virtuelle (4 novembre 2009 au Japon)

 

 

Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 88Second volet de la saga, Fire Emblem Gaiden sera le dernier à voir le jour sur Famicom. Il s'agit davantage d'un spin-off au premier épisode que d'une véritable suite, comme l'indique d'ailleurs le terme «gaiden» qui est généralement utilisé au Japon pour les titres en marge d'une série. L'aventure se déroule d'ailleurs parallèlement à l'histoire originale de Fire Emblem et s'intéresse à de tout nouveaux protagonistes.

 

Alm et Cellica sont deux amis d'enfance nés sur les terres du continent de Barensia. Mais ce dernier est disputé par deux royaumes rivaux : Rigel au nord et Sofia au sud, séparés par une rivière placée là exprès par les dieux pour les éloigner l'un de l'autre. Au cours de leur aventure, Alm et Cellica découvriront que leurs origines sont intimement liées à celles de ces deux royaumes, mais il leur faudra aussi surmonter les innombrables obstacles que les divinités Doma et Mila mettront sur leur chemin avant de prétendre renverser le destin de Barensia.

 

Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 3Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 8Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 17

Fire Emblem Gaiden propose des phases de déplacement libres et une carte du monde.

 

Fire Emblem Gaiden comporte de nombreuses particularités qui le démarquent assez nettement des autres volets de la série. C'est le seul épisode qui propose des zones d'exploration à la Shining Force permettant de se balader librement entre les batailles, mais en contrepartie les villages et les échoppes n'ont plus leur place sur le champ de bataille. Une carte du monde relie les différentes zones entre elles et autorise les allers-retours, ce qui peut s'avérer utile pour revenir dans les endroits où les ennemis réapparaissent afin de booster l'XP des unités. C'est notamment le cas des grottes qu'on trouve d'ailleurs dès le début du jeu, et qui ne semblent avoir d'autre intérêt que de servir de prétexte à des combats supplémentaires permettant d'acquérir davantage d'expérience, sans pour autant faire avancer la trame narrative.

 

Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 28Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 30Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 32

Les ennemis réapparaissent dans les grottes et la promotion se fait dans les sanctuaires.

 

Selon les chapitres, l'histoire se focalise tantôt sur le périple de Alm, tantôt sur celui de Cellica, mais dès le chapitre 3 les deux héros parviennent à se rejoindre. A noter que, si le jeu reste globalement difficile, il existe un cheat code ayant pour but de débloquer un mode Easy qui permet de gagner deux fois plus d'expérience et de recevoir davantage de récompenses. L'idée ne sera reprise que très tardivement dans les volets les plus récents, sans cheat code cette fois, pour rendre les derniers épisodes de la série accessibles même aux néophytes.

 

Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 18Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 23Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 41

Les animations des combats sont toujours aussi sommaires.

 

Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 45Côté gameplay, plusieurs nouveautés font leur apparition, comme la commande Assaut destinée à lancer une attaque générale lorsque la situation s'y prête. Dans le même style, la fonction Rassemblement permet de gagner du temps lorsqu'on souhaite que toutes les unités viennent automatiquement se regrouper autour du leader. Dans Fire Emblem Gaiden, il n'y a plus de notion de durabilité des armes, c'est-à-dire qu'elles ne peuvent pas se briser et qu'on ne peut les remplacer que par des armes spéciales lorsque c'est nécessaire. La magie s'acquiert ici en montant de niveau et consomme des points de vie, ce qui se révèle pour le moins déroutant. Personnages récurrents dans la série, les trois sœurs chevaliers pégase : Est, Katua (Catria) et Paola (Palla), peuvent exécuter une attaque combinée lorsqu'elles encerclent un ennemi d'une certaine façon. La promotion s'effectue dans des sanctuaires, sans qu'elle soit liée à des sceaux, et plusieurs choix d'évolution sont autorisés selon les classes.

 

Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 46Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 56Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 65

Alm, Cellica et une femme paladin.

Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 67Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 68Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 73

Les trois soeurs chevaliers pégase.

 

On peut voir notamment sur l'image ci-dessous qu'une unité peut changer plusieurs fois de classe, passant par exemple d'archer à sniper, pour devenir finalement cavalier archer. Par ailleurs, les deux héros principaux peuvent être promus, contrairement à Marth dans le premier Fire Emblem, Alm acquérant le statut de brave tandis que Cellica deviendra princesse à un certain moment du jeu.

 

Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 89

 

Fire Emblem Gaiden introduit donc pas mal de changements qui ne seront finalement pas repris par la suite, même si on en retrouve tout de même des traces dans certains volets ultérieurs (comme les embranchements de classes lors des promotions et les déplacements sur la carte du monde dans The Sacred Stones et Fire Emblem : Awakening).

 

Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 2Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 38Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 39Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 7Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 35Fire Emblem Gaiden NES - Screenshot 31

Retour haut de page