Dossiers

PEGI est-il efficace ?

Vraiment parfait ?

La classification du PEGI n'est pas toujours bien acceptée par les joueurs. Ainsi, certains s'insurgent contre le fait que certains jeux sont jugés trop sévèrement. Souvent, les joueurs comparent deux jeux distincts pour étayer leur idée. Ainsi, ils s'étonnent qu'un Skyrim soit noté 18 alors qu'un Battlefield 3 est classé à 16. Dans le même ordre d'idée, un SoulCalibur V sur PlayStation 3 est évalué à 16. Il semble donc que même si les notes sont justifiées par le PEGI, il manque parfois une certaine cohérence entre les évaluations. Peut-être cela vient-il d'un manque de nuance dans les pictogrammes. On se doute bien en effet qu'un SoulCalibur étiqueté du descripteur de violence ne propose pas la même forme de violence qu'un Battlefield 3, disposant pourtant de la même classification PEGI. L'idéal serait donc de préciser quelle forme de violence est présente dans le jeu ou de la nuancer comme dans le système d'évaluation américain.

Jaquette Battlefield 3 - PlayStation 3Jaquette SoulCalibur V - PlayStation 3Jaquette The Elder Scrolls V : Skyrim - PlayStation 3

Vraiment respecté ?

Au-delà du problème de nuance des pictogrammes, il semblerait que le PEGI ne soit pas totalement respecté par tout le monde. Logiquement, les vendeurs devraient refuser la vente d'un jeu vidéo ne correspondant pas à l'âge du consommateur, cependant il est bien rare que cela arrive. D'une part car il suffit que ce soit l'un des parents qui l'achète pour que la vente devienne totalement légale, d'autre part refuser de vendre un jeu à 70 € semble difficilement concevable pour bon nombre d'enseignes. Qui s'est déjà vu refuser l'achat d'un GTA à cause de son âge ? Certes cela arrive parfois, mais la mesure ne semble pas aussi stricte et aussi respectée que celle qui interdit à un mineur d'entrer dans une salle de cinéma pour voir un film interdit aux moins de 18 ans. Le problème vient d'ailleurs de là, même si le PEGI fait des efforts pour se faire connaître des parents, trop de monde ignore (volontairement ou non) la signalétique.

Retour haut de page