Dossiers

Les rachats de la licence : la nouvelle vie du bandicoot

Abordons maintenant une ère qui n'a malheureusement pas fait que des heureux. Désireux de se consacrer à d'autres projets, le studio Naughty Dog s'est retiré du développement de la série Crash Bandicoot et s'est mis à travailler sur un soft destiné à la nouvelle console de Sony, la Playstation 2. En effet, après une trilogie consacrée à la plate-forme et un épisode spécial dédié à la course, l'équipe s'est attelée à la réalisation d'un jeu mêlant davantage la narration à l'aventure, un projet devenu possible grâce aux performances de la PS2. C'est ainsi que naquit la série Jak and Daxter.

 

Jaquette Jak and Daxter - PlayStation 2

 

Crash Bash PS1 - Screenshot 6Crash n'est pas mort pour autant. Reprise par Universal Interactive Studios, la série continua d'exister avec un spin-off prenant la forme d'un party-game, Crash Bash, développé par Eurocom et sorti en 2000. La série principale fit son come-back en 2001 sur Playstation 2 avec un titre développé par Traveller's Tales, studio à qui l'on doit notamment bon nombre de jeux issus de l'univers des films Disney ainsi que Sonic 3D : Flickies Island. Universal n'a jamais laissé tomber la licence, et ce malgré son rachat par Vivendi (2002) et la fusion de Vivendi avec Activision (2008). Il est à noter que Sierra Entertainment, branche de Vivendi, s'est également occupé de l'édition de jeux Crash Bandicoot entre 2005 et 2008. A l'heure de l'écriture de ce dossier (mai 2012), c'est toujours Activision qui détient les droits de propriété intellectuelle sur la licence Crash Bandicoot.

 

Les équipes de développement ont également changé avec les années :

Eurocom

 

Traveller's Tales

 

Vicarious Visions

(Episodes GBA)

 

 

Dimps

 

Radical Entertainment

 

A l'instar de la série Spyro the Dragon, dont les développeurs originaux (Insomniac Games) se sont acquittés après trois épisodes Playstation, les opus développés par des studio tiers ont connu un succès relativement mitigé. Au travers des descriptifs de chacun des titres de la période "post-Naughty Dog", nous reviendrons plus précisément sur ce qui a pu causer la déception ou bien, à l'inverse, convaincre les fans d'une série ayant largement contribué au succès de la console de Sony à l'époque.

Retour haut de page