Dossiers

Crash of the Titans / 360-Wii-DS-PSP-PS2-GBA

C'est en 2005 que Radical Entertainment a repris les rênes du développement des jeux Crash Bandicoot. Après avoir commencé par un jeu de courses, le studio nous propose Crash of the Titans, un titre résolument drôle et misant sur un gameplay nouveau et rafraîchissant.

Alors que Coco se fait enlever par Cortex telle la princesse Peach par Bowser, Crash se voit contraint de partir de nouveau à l'aventure. Non content de devoir retrouver sa soeur, le Bandicoot doit également mettre la main sur le Mojo, une énergie magique dont la source se trouve sur l'île Wumpa et qui a été dérobée par son ennemi de toujours.

 

Crash of the Titans 360 - Screenshot 1Crash of the Titans 360 - Screenshot 2Crash of the Titans 360 - Screenshot 16

 

Contrôle mental

Crash of the Titans 360 - Screenshot 14La nouveauté principale de cet opus réside dans la possibilité de contrôler les Titans, des ennemis imposants aux pouvoirs spéciaux relativement utiles. Après avoir assommé une créature, Crash peut la chevaucher et la diriger comme un robot grâce au masque Aku-Aku. Les facultés spéciales des titans ainsi manipulés permettent par exemple de lancer des lasers afin de tuer les ennemis proches, mais aussi de toucher des cibles à distance. Le titan ours peut ainsi faire surgir des piques du sol pour éliminer des individus situés à proximité, tandis que le sanglier sanglant peut générer une onde de choc pour un résultat similaire. Il y a en tout et pour tout une quinzaine de créatures à posséder pour avancer dans les niveaux, variant ainsi le gameplay général du soft, progression et résolution d'énigmes incluses.

 

Crash of the Titans 360 - Screenshot 4Crash of the Titans 360 - Screenshot 18Crash of the Titans 360 - Screenshot 19Crash of the Titans 360 - Screenshot 30Crash of the Titans 360 - Screenshot 36Crash of the Titans 360 - Screenshot 43

 

Un Crash new-look

Crash of the Titans 360 - Screenshot 47Divers éléments ont également été fortement modifiés, à commencer par le design général des personnages. Crash, pour ne citer que lui, est maintenant tatoué sur les bras et les mains, abandonnant ainsi ses célèbres mitaines pour mieux laisser apparaître les marques. Coiffé d'une crête plus sombre et plus hérissée façon punk, c'est un marsupial nouvelle génération qui s'offre aux joueurs, laissant les uns dubitatifs car trop habitués à l'animal qu'ils ont connu jadis, et les autres plutôt charmés par son nouveau look. Il s'agit bien sûr d'une simple histoire de goût. En termes de modifications, notons également la possibilité de combattre avec le marsupial, désormais capable d'envoyer des tatanes à tire-larigot lors de phases que l'on pourrait aisément qualifier de beat'em all. Les combos sont multiples et se font plus nombreux à mesure que le joueur collecte des orbes de Mojo.

 

Crash of the Titans 360 - Screenshot 46Crash of the Titans 360 - Screenshot 48

 

Crash of the poilade

Autre élément important, l'humour qui se veut plus que jamais présent dans le jeu. En effet, les développeurs de Radical Entertainment ont eu l'excellente idée d'incorporer des dialogues entre les ennemis, si bien qu'il est préférable d'attendre un peu avant d'écrabouiller ses adversaires afin de profiter d'un bon nombre de séquences loufoques. A ce titre, le doublage français est vraiment très réussi et les séquences cinématiques ne manquent pas de faire sourire le joueur : "S'il s'échappe, on aura vraiment l'air de gros débiles !", "Je suis nul...", "T'es vachement... mal coiffée !", etc. Bref, s'il abandonne la collecte de cristaux pour celle des orbes de Mojo, Crash of the Titans est sans aucun doute un titre frais qui parvient à convaincre grâce à un gameplay correctement renouvelé et à un humour omniprésent.

 

Des titans dans la poche

Crash of the Titans GBA - Screenshot 40Du côté des moutures portables, le constat est tout aussi agréable bien que l'on évolue dans des univers plus ou moins différents. Pour commencer, la version PSP s'avère être un portage très réussi de la version Playstation 2, tant du côté de la maniabilité que des graphismes. Le level design y est par ailleurs identique à celui des opus de salon. Là où le changement opère beaucoup plus, c'est sur les consoles de Nintendo. Sur DS, les niveaux de Crash of the Titans sont très différents de ceux que l'on peut arpenter sur 360, Wii, PS2 et PSP. On y retrouve les caisses "?" des premiers épisodes ainsi qu'une caméra automatique placée sur "rail". Le mojo se récupère différemment dans le sens ou un certain quota à ramasser est demandé au joueur afin de terminer une zone. Notons également la faible durée de vie de la cartouche, oscillant entre trois et six heures environ en fonction des objectifs accomplis. Sur Game Boy Advance, le level design est également complètement modifié pour seoir à son support. Le scrolling horizontal est de rigueur, à l'instar des premiers épisodes GBA de la série. Pour le reste, le gameplay reste le même, seules les commandes changent : on peut toujours boxer les méchants via divers coups et prendre le contrôle des ennemis avec Aku Aku.

 

Gaming Live - Crash of the Titans

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

Retour haut de page