Dossiers
Copie et contrefaçon chinoise dans le jeu vidéo

Un jeu : 20 versions

Des hacks, à savoir des jeux modifiés de tout un tas de façons, il en existe des centaines. Parfois ce sont des portages non autorisés, d'autres fois des créations "originales" dilapidant le matériel d'autres jeux et, le top du top, il y a les piratages de piratages et des assemblages improbables. On prend le héros d'une série pour le mettre dans les niveaux d'une autre texturés avec les visuels d'un troisième titre, le tout flanqué de la bande-son d'un quatrième soft. En outre, s'il existe autant de titres, c'est parce que leurs créateurs n'hésitent pas à dupliquer les productions en changeant quelques détails pour justifier un nouveau nom. Le jeu Titenic par exemple, datant des années 2000, se retrouve dans des copies de Wii actuelles, du moins certains de ses niveaux. Mais qu'on ne s'y trompe pas, même si la majorité de ces jeux pirates sont médiocres voire affreusement mauvais, on peut dénicher quelques bonnes pioches, comme l'incroyable portage 8 bits d'Aladdin.

 

Faire plusieurs jeux avec un seul : Aladdin est également Popeye 2, Harry Potter MegaDrive est aussi Pokémons II

Copie et contrefaçon chinoise dans le jeu vidéo

Retour haut de page