Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
Page Dossier
Quand les héros sont des bad boys

Elle est loin, l'époque où les héros de jeux vidéo étaient encore des gens bien sous tous rapports : de preux chevaliers, de courageux aventuriers, de nobles justiciers... Aujourd'hui, les mauvais garçons ont la cote ! Il arrive même fréquemment que l'on incarne un voyou, un dealer, voire un proxénète. De quoi provoquer l'ire de nos élites bien pensantes !

Grand Theft Auto / la série (1997 - aujourd'hui)

La série à succès Grand Theft Auto s'est construit une réputation sulfureuse dès le premier volet. Les missions proposées étaient déjà l'occasion de voler des véhicules, de commettre des meurtres, de revendre de la drogue ou encore d'échapper aux forces de l'ordre. Chaque épisode ou presque a nourri la polémique, qui a culminé avec l'affaire du mode Hot Coffee de Grand Theft Auto : San Andreas, suite à laquelle le jeu faillit être reclassé parmi les oeuvres pornographiques. De Familles de France jusqu'à l'avocat américain Jack Thompson, nombreux sont ceux qui sont partis en croisade contre la série, ne réussissant au final qu'à lui faire, à chaque fois, un peu plus de publicité.

Kingpin : Life of Crime / PC (1999)

Kingpin nous met dans la peau d'un gangster en quête de vengeance contre un caïd de la pègre. Son contexte glauque (une ville rongée par la misère et le crime), sa violence prononcée (localisation et modélisation des dégâts à l'appui) et ses dialogues grossiers en faisaient déjà un bon candidat à la polémique. Mais ce furent surtout les circonstances qui causèrent du tort à ce titre, les Etats-Unis se remettant à peine du massacre de Columbine, imputé en partie à la violence dans les jeux vidéo. Face aux pressions d'associations, de membres du Congrès, ainsi que d'enseignes de jouets, les développeurs finirent par inclure une option de contrôle parental permettant d'atténuer la violence.

Bully, alias Canis Canem Edit / PS2 (2006)

Tous les malfrats ont commencé dès le plus jeune âge en jouant les caïds dans la cour de récré. Voilà en substance le propos de Bully, un autre jeu controversé des créateurs de Grand Theft Auto. Vous y incarnez un sale gosse allergique à l'autorité parentale, propulsé dans un établissement privé où il met un point d'honneur à assumer sa réputation de dur à cuire. Au programme : insultes, tabassages de camarades et missions quelque peu perverses. Le souci, c'est que la violence et le harcèlement en milieu scolaire sont un sujet sensible aux USA, où le jeu subit les attaques de plusieurs associations, une procédure en justice orchestrée par Jack Thompson ainsi qu'un boycott de certaines enseignes.

Extrait de Grand Theft Auto III

Chargement du lecteur vidéo...
Mis à jour le 26/12/2012 Voir l'historique
Rétrogaming
  • Partager cette page :
< Page précédente Sommaire dossier Page suivante >

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
SOMMAIRE

Quand les héros sont des bad boys

Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.