Dossiers
Les protections anti-copie qui font rire ou pleurer

Batman Arkham Asylum et la cape percée

L'affaire a beaucoup fait rire quand elle a fait surface, rendant très populaire la technique du piège à pirate. Un "game breaker" pas assez énorme pour que le fraudeur se doute qu'il est en train de se faire avoir par un DRM mais suffisamment handicapant pour bloquer toute progression. En cas d'utilisation d'une copie pirate, lorsque Batman déploie sa cape pour planer, il s'écrase comme un vieux flan. Là où les choses deviennent vraiment rigolotes, c'est quand le joueur vient se plaindre sur les forums officiels et qu'un développeur lui envoie en pleine face cette réplique parfaite : "ce n'est pas un bug dans le code du jeu, c'est un bug dans ton code moral". Malheureusement, il est devenu difficile de trouver des vidéos de la chose, ce qui est fort dommage car le résultat est passablement hilarant. Néanmoins, on découvrira plus tard que le jeu disposait d'un autre bug/DRM affectant le grappin de Batman à partir d'un point donné. Comme vous pouvez le voir sur la vidéo qui suit, il devient impossible d'accrocher le grappin à certains endroits et ce dernier a tendance à emmener le joueur dans le néant. Vous retrouvez ici exactement la méthode décrite en début de dossier consistant à ponctuer la progression de bugs qui obligent les auteurs de cracks à sortir de nouveaux patches.

 

Vers l'infini et pas bien loin.

Si rien ne s'affiche après plusieurs secondes d'attente :

 

> Plus d'infos sur Batman Arkham Asylum

Les protections anti-copie qui font rire ou pleurer

Retour haut de page