Menu
Page Dossier
SNES CD et PlayStation
Partager sur :

SNES CD et PlayStation
Voici l'histoire telle qu'on la connaît aujourd'hui. Tout commence dans les années 80, lorsqu'un certain Ken Kutaragi (en photo), futur papa de la Playstation, découvre la NES et sa puce sonore assez décevante à son goût. Alors qu'il travaille pour Sony, ce jeune ingénieur propose tout de même à Nintendo de créer une puce destinée à leur prochaine machine 16 bits. Chose qu'il fera dans le plus grand secret et qui rendra le patron de Sony furieux, une grosse colère qui sera finalement dissipée par la perspective des profits qui s'en dégageront. Particulièrement satisfait de cette collaboration, Nintendo propose à Kutaragi un nouveau partenariat qui conduira à la création d'un groupe de travail dédié chez Sony, malgré les réticences du constructeur. L'idée est de développer une nouvelle machine, 16 ou 32 bits, à base de CD-ROM. Plusieurs projets sont évoqués, une machine indépendante ou un add-on à la Super NES. C'est cette dernière idée qui sera retenue.

SNES CD et PlayStation
Mais un premier différent va opposer Nintendo et Sony. Afin de s'assurer de garder le contrôle de la production comme c'était le cas avec les cartouches, Nintendo tient à ce que les CD soient encastrés dans un cadre en plastique, à la manière d'une disquette, Sony préférant un système de cryptage anti-copie. La véritable question qui est en jeu est en fait de savoir qui aura le contrôle et les droits d'exploitation du support. En 1991, Nintendo réalise que le contrat qui le lie à Sony lui force la main : c'est Sony qui aura le pouvoir sur le support de jeu, une situation impossible pour Nintendo qui va subitement tourner le dos à son partenaire, littéralement en une nuit, pour s'associer avec l'autre co-créateur du CD. Nintendo lance Philips sur la piste du SNES CD-ROM pendant que Sony a toujours dans ses cartons la Play Station. Les menaces de procès volent dans tous les sens mais Nintendo promet de négocier avec Sony. Il est en effet impératif pour eux de conserver les droits d'exploitation de la puce sonore qui équipe la SNES. En échange de cette puce, Nintendo propose à Sony de poursuivre le développement de leur Play Station comme machine autonome mais disposant d'un port cartouche Super NES. Sony accepte mais finira par totalement repenser le concept pour l'orienter vers une nouvelle génération de machines pendant que son concurrent se dépatouille avec son projet d'add-on qui ne verra jamais le jour et une Ultra 64 qui n'avance pas. Nintendo aura des raison de regretter d'avoir mêlé Sony à ses affaires.

Mis à jour le 31/07/2009

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Dudu_15
Dudu_15
MP
le 22 oct. 2013 à 00:15

Bravo Sony :ok:

Lire la suite...
siderth
siderth
MP
le 10 oct. 2013 à 16:23

Il est bon de rappeler que Sony a fait une présentation de "Play Station" au CES 1991 et qu'il ne s'agissait pas d'un add-on ( dont il n'a même pas parlé d'ailleurs ) mais d'une console avec combo CD/cartouches Snes.

La réalité est que Sony voulait avoir sa propre plateforme et profiter des grosses licences de Big N pour s'imposer sur le marché du jeu vidéo. Chose que Nintendo n'a jamais souhaité ( c'aurait été étonnant de la part de Yamauchi d'ailleurs ) et ça explique le second partenariat avec Philips.

Il paraîtrait que 200 unités de "Play Station" ont vu le jour sur le marché japonais mais la production fut stopée suite à l'annulation du contrat avec Nintendo. Suite à quoi, Kutaragi réoriente son travail sur la next-gen en proposant un processeur graphique 3D performant et pas cher.

Pour la suite de l'histoire, Nintendo est en grand parti responsable du semi-échec de la Nintendo 64, une console formidable pourtant mais à qui on a mis tellement de bâtons dans les roues ( je parle de Nintendo, pas de Sony ) qu'elle n'a pas pu atteindre le succès escompté. Et Sony d'avoir senti la tendance fléchir et d'imposer à sa façon son leadership.

Lire la suite...
_CHRISTO59_
_CHRISTO59_
MP
le 11 mars 2013 à 05:15

Perso, je préfère Sony. :coeur:
Mais chacuns ses gouts. :-)))
Des gouts et des couleurs, sa ne discute pas. :ok:

Lire la suite...
deusx972x
deusx972x
MP
le 29 sept. 2012 à 21:28

A enfin je retrouve cette article ,sony a payé a nintendo plusieurs million pour récupéré le nom playstation et a versé des indemnité pour sur les manette et console avec le nom playstation 1 et 2 d’où le changement des console en PStwo et PSone .

La ps3 n'est pas visé car sony a acheté le nom ,le procès a pris des années car nintendo créer énormément de projet/prototype et il devait trouvé les document du prototype fait avec sony .

Les fan de sony peuvent se dire ouf qu'a cette époque nintendo avait un pdg pas du tout visionnaire car on aurai jamais eut de ps1-2.
Mais cela a fait du tord a nintendo mais aussi du bien car il ont changé de pdg par la suite et on commencé a devenir agressif coté marketing un peu comme la ps2 a l'époque :)

Lire la suite...
lolIy
lolIy
MP
le 12 août 2012 à 00:58

Pas mal :)

Lire la suite...
florian54520
florian54520
MP
le 23 déc. 2011 à 18:11

:bave:

Lire la suite...
Dark-Orion0
Dark-Orion0
MP
le 01 août 2011 à 20:00

Sauf que Sony a voulu faire pareil avec LG il y a peu mais ça a mal tourné, pas comme avec nintendo.
De toute façon Nintendo sera toujours devant Sony.

Lire la suite...
thedark512
thedark512
MP
le 09 juil. 2011 à 21:38

VIVE SONY !

Lire la suite...
Residentdbz
Residentdbz
MP
le 10 mai 2011 à 18:36

heuresement que nintendo a refuser on aurrait pas eu la ps1 ps2 psp ps3 :bave: (et bientot ngp)

Lire la suite...
bozed
bozed
MP
le 04 déc. 2009 à 17:34

preum. wow Sony de grand CROSSEUR

Lire la suite...
SOMMAIRE

SNES CD et PlayStation

Jeuxvideo.com