Menu
Page Dossier
L'histoire - Génération 8-bits
Partager sur :

L'histoire - Génération 8-bits
Ce n'est pas l'arcade qui a aidé la musique à se développer dans le jeu vidéo, mais ce sont plutôt les consoles de salons dans les années 80. D'un point de vue sonore, la console qui a le plus marqué les esprits à l'époque est la NES. L'écart avec les machines de la génération précédente était flagrant, et la console permettait assez de tonalités différentes pour qu'on puisse vraiment parler de musique. Du coup, ce sont des compositeurs attitrés qui ont remplacé les développeurs dans la création de thèmes divers. Les jeux devenant souvent plus longs et plus variés, les compositions pouvaient enfin durer plus d'une minute et différaient selon les niveaux. L'arrivée de Super Mario Bros. en est le plus bel exemple, avec entre autres le thème principal ou le thème « underworld ». Même si les cinq morceaux qui l'accompagnent peuvent paraître peu aujourd'hui, il s'agissait à l'époque d'une grande nouveauté. Le monstrueux succès de Super Mario Bros. marqua certainement un grand tournant dans la perception de la musique dans les jeux vidéo. Les thèmes collaient parfaitement à l'univers du plombier moustachu.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

L'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bits
Extrait vidéo : Super Mario Bros. (NES)

L'année suivante, le jeune compositeur du jeu Koji Kondo créa les morceaux épiques de The Legend Of Zelda, qui ont eux aussi traversé le temps pour naviguer dans les mémoires encore de nos jours. Un nouveau pas avait été franchi concernant les qualités artistiques des musiques, avec des thèmes encore plus longs, et simulant plus d'instruments. Les musiques de Metroid, Kid Icarus (Hirokazu Tanaka) ou encore Mega Man (Manami Matsumae et Yoshihiro Sakaguchi) deviendront aussi des emblèmes à la fin des années 80 en Europe, ainsi que celles de Final Fantasy (Nobuo Uematsu) et Dragon Quest (Koichi Sugiyama) au Japon. Devenant indispensables, et pouvant enfin véhiculer toutes sortes d'émotions, les musiques de jeux vidéo commencèrent à être appréciées pour leur mélodie, leurs qualités intrinsèques, hors de celles du jeu lui-même.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

L'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bits

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

L'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bits
Extrait vidéo : Metroid (NES)

Malgré les nettes améliorations des compositions musicales au fil des années 80, la technologie bridait encore la pleine expression artistique des compositeurs. Les sons devaient toujours être programmés dans le jeu, empêchant donc l'utilisation de vrais instruments. De plus, il était très courant d'avoir affaire à de bons gros bugs sonores bien baveux dans une partie. Les ralentissements par exemple, dus à un nombre de sprite massif à l'écran, affectaient la musique, ce qui arrivait régulièrement entre autres dans les beat'em all (Double Dragon…), ou les jeux d'action (Mega Man…). Parfois, la présence d'autres sons pouvait aussi gêner l'écoute, rendant des parties du titre joué inaudibles ou altérées de façon à en faire une bouillie indigeste pour nos pauvres esgourdes. Cela était dû au fait que la musique et le son du jeu devaient employer les mêmes canaux sonores.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

L'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bits
Extraits vidéo : Mega Man (NES)
Cutman
Bombman
Iceman

La Master System n'était pas non plus en reste, avec des thèmes musicaux qui sont restés gravés dans les mémoires de ceux qui avaient décidé d'opter pour la 8-bits de SEGA. Ces thèmes provenaient parfois de l'arcade (pas mal de jeux SMS consistaient en des portages de jeux sortis sur bornes d'arcade), mais nombre d'entre eux restent des compositions exclusives. Les références qui viennent à l'esprit sont aussi abondantes que variées, même si les musiques de la saga des Wonderboy et celles de Phantasy Star premier du nom comptent parmi les plus appréciées.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

L'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bits

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

L'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bits

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

L'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bits
Extrait audio : Phantasy Star (SMS)

De leur côté, les consoles portables, qui ont envahi le marché fin 80/début 90, ne jouaient pas dans la même cour. Effectivement, leur but n'était pas de rivaliser avec les consoles de salon. La Game Boy et la Game Gear (bon, il y a aussi eu la Lynx…) avaient donc des capacités dignes de leur taille, et cela touchait fatalement le son. Malgré cela, ces deux consoles ont pu bénéficier de bonnes musiques même si les mélodies étaient souvent courtes et n'utilisaient que peu de sons différents, sans compter les ralentissements qui transformaient rapidement le tout en une belle cacophonie. Cela n'empêchera pas les musiques de Link's Awakening, par exemple, d'être acclamées par les fans.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

L'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bits
Extrait vidéo : The Legend Of Zelda : Link's Awakening DX (GBC)

On notera à nouveau le retour des chansons folkloriques libres de droit, comme la musique « Type A » de Tetris, qui est un réarrangement par Hirokazu Tanaka de la vieille chanson russe Korobeyniki.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

L'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bitsL'histoire - Génération 8-bits
Extrait vidéo : Tetris (GB)
Mis à jour le 19/06/2009

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
MolluckTenace
MolluckTenace
MP
le 11 août 2016 à 15:06

Et Tim Follin ? Et Rob Hubbard ? Et Martin Galway ? Et tout les autres ? Pourquoi ne sont-ils pas mentionnés ?
D'accord ils n'ont peut-être pas composés l'ost de jeux aussi marquants et connus que super mario bros, le 1er zelda ou les dragon quest: c'est vrai que des titres comme Silver Surfer et Pictionary ne sont pas vraiment des perles vidéoludiques...
mais le sujet de l'article c'est "la musique dans les jeux vidéo" alors pourquoi ne parler seulement des thèmes que tout le monde connaît et ne pas évoquer ceux qui étaient tant en avance sur leurs temps ?
On dirait plus une simple rétrospective des meilleurs jeux vidéo de l'époque 8-bits qu'une tentative de citer les ost les plus originales et intéressantes ( et de faire découvrir autre chose que le thème principal de Super Mario Bros ou de Mega Man 1).

Je comprend que ce genre d'article est forcément subjectif et qu'il est difficile pour n'importe quel joueur de ne pas citer Nobuo Uematsu, Koji Kondo ou Manami Matsumae lorsqu'on parle de la Nes mais il n'y avait pas que des compositeurs japonais à cette époque et ce serait dommage de l'oublier !

Désolé d'autant m'emporter mais en tant que fan de musiques de jv il fallait que ça sorte :banzai:

Lire la suite...
Commentaire édité 11 août 2016, 15:08 par MolluckTenace
SOMMAIRE

L'histoire - Génération 8-bits

Jeuxvideo.com