Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Manga, Anime et Jeux Vidéo /

Zelda, le laissé-pour-compte - Manga, Anime et Jeux Vidéo

Page Dossier
Zelda, le laissé-pour-compte
Partager sur :

Il est temps de faire le point sur les mangas et animes existant autour de l'univers de The Legend of Zelda, et vous allez voir que ce petit détour sera relativement bref puisque les produits sortis au Japon comme ailleurs sont bien trop rares en regard de la popularité de la série. Il n'empêche que si on se serait bien passé du dessin animé, on ne cracherait pas, en revanche, sur une édition des mangas en français, tous étant encore aujourd'hui totalement inédits dans l'hexagone. Bien que le dossier ne traite normalement pas des séries non japonaises, on fera donc une exception ici en raison de l'absence totale d'une quelconque adaptation animée de Zelda par les studios nippons.

La série animée américaine

Zelda, le laissé-pour-compte
Si vous faites partie de la génération de joueurs ayant connu l'ère des consoles 8 bits, vous vous souvenez peut-être de certaines émissions de jeux vidéo de l'époque, comme Micro Kids ou Télévisator 2. C'est dans cette dernière émission jeunesse animée par Cyril Drevet que nous avons pu découvrir la "mémorable" série animée de The Legend of Zelda, une véritable catastrophe qui compte parmi les pires adaptations de jeux vidéo que le monde ait connu. Une injustice terrible pour les nombreux fans de la série de Nintendo, qui devaient se contenter de cette infamie réalisée par un studio américain et s'inscrivant dans le même esprit que le dessin animé de Mario Bros. Les Japonais n'ont en effet jamais souhaité rendre hommage à la saga sous la forme d'une production en animation, ce qui est assez étonnant et surtout regrettable.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Zelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compte

Résultat, on se retrouve avec une série de 13 épisodes totalement ignoble et monstrueuse à tous les niveaux. Déjà parce qu'elle ne respecte absolument pas les bases du jeu et qu'elle réussit même à les dénaturer complètement. Mais aussi parce que les scénarios sont risibles, la réalisation lamentable et les personnages méconnaissables à un point révoltant. On y découvre par exemple un Link arrogant, prétentieux, macho et complètement obnubilé par l'idée navrante d'embrasser la princesse Zelda. Une hérésie quand on regarde l'évolution du personnage au sein des différents jeux de la série. Imaginez le héros d'Hyrule parlant comme Viewtiful Joe et vous aurez à peu près cerné le personnage. La princesse, de son côté, est dans un état d'énervement permanent, excédée qu'elle est par le comportement de son chevalier servant qui ne prend rien au sérieux. On termine avec un Ganon au groin proéminent, qui passe pour un bouffon durant la totalité de la série.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Zelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compte

Le dessin animé est ainsi constitué d'épisodes indépendants qui se terminent tous de la même façon. Il y a toujours quelque chose qui empêche Link de conclure, et nos deux tourtereaux retournent à leur vie paisible dans un château désert qu'ils semblent être les seuls à habiter. Ce qui sauve finalement la série, c'est la profusion parfois maladroite d'éléments issus du jeu. On parle bien ici du tout premier épisode NES, avec ses bruitages préhistoriques qui sont repris à chaque fois que Link utilise un objet spécial tiré de son inventaire, ou lance un rayon laser de son épée magique. On reconnaît aussi quelques mélodies, comme le thème principal et la musique des donjons, sans oublier la présence de certaines créatures du bestiaire de Zelda 1 (Stalfos, Moblins...) qui disparaissent dans un nuage de fumée accompagné du bruitage adéquat. Tous ces clins d'oeil donnent pourtant envie de regarder la série jusqu'au bout, malgré ce côté rétro qui fera ricaner les uns mais saura émouvoir les nostalgiques qui ont connu ce premier volet à l'époque de sa sortie en 1987. Preuve que même les pires adaptations comportent bien souvent ce quelque chose qui les rend indispensables.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Zelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compte

Mangas et comics

C'est un duo de mangaka qui s'est vu confier la principale série papier issue de l'univers de Zelda. Sous le pseudonyme d'Akira Himekawa oeuvrent donc deux auteurs, A.Honda et S.Nagano, à qui l'on doit aussi quelques mangas d'Astro Boy et de Brave Story. Ceux qui ont pu découvrir leurs travaux devraient s'accorder à dire que le résultat est franchement satisfaisant. Le trait est agréable et évolue considérablement d'un manga à l'autre pour coller au mieux à l'atmosphère de chaque épisode. Bien sûr, pas mal de libertés sont prises au niveau des scénarios, avec notamment l'introduction régulière de quelques personnages inédits, mais ces histoires devraient tout particulièrement ravir les fans. Les épisodes adaptés à l'heure actuelle sont A Link to the Past, Ocarina of Time, Majora's Mask, Oracle of Seasons, Oracle of Ages, Four Swords Adventures et Minish Cap, et la plupart tiennent en un seul volume.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Zelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compte

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Zelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compte

Zelda, le laissé-pour-compte
A noter que d'autres mangaka ont eu la chance de pouvoir proposer leur vision personnelle de la saga, à l'instar de Ataru Cagiva pour A Link to the Past et Link's Awakening. On peut aussi trouver cet amusant 4koma de The Wind Waker, certes destiné aux plus jeunes mais bourré de clins d'oeil au jeu original. Tout aussi croustillant, cet autre 4koma basé cette fois sur A Link to the Past ravira surtout les plus nostalgiques et regorge de clins d'oeil à cet épisode considéré par beaucoup comme le meilleur de la série. Inutile de dire qu'il est regrettable qu'aucun de ces mangas n'ait été publié en France, leur qualité étant tout à fait à la hauteur des exigences des fans de la série. Il existe par ailleurs des bandes dessinées américaines éditées par Valiant Comics dans les années 90, elles aussi inédites dans notre pays. Ces comics sont sortis dans la mouvance des autres adaptations de franchises Nintendo par Valiant, comme Mario Bros, Metroid ou même Punch Out, et sont donc très éloignés des oeuvres originales.

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Zelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compte

[VIDEO 0 INTROUVABLE]

Zelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compteZelda, le laissé-pour-compte
Mis à jour le 12/10/2007
Animation Mangas

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Shadowander
Shadowander
MP
le 13 nov. 2010 à 11:52

Pas d'accord, les comics sont sortit dans le magasine Nintendo des éditions Tournon, tout du moins pour Mario et Zelda, je les ait encore !

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Début de la visite
  • Introduction
  • Le dieu du manga
  • Les oeuvres non adaptées
  • Les rares conversions
  • Les grandes fresques chinoises
  • Les Trois Royaumes
  • Le Japon à l'époque féodale
  • Le code du Bushidô
  • Les assassins de l'ombre
  • Les shônen et la loi du nekketsu
  • Le cas Dragon Ball
  • Le drame Saint Seiya
  • La relève
  • Quand le sport pixellise
  • Le foot à la sauce nippone
  • Tennis, "double mixte barbecue"
  • Boxe, la sueur et les larmes
  • Mariage arrangé
  • Des racines médiévales fantastiques
  • Quelle place pour les shôjo ?
  • Vers les shôjo modernes
  • Science-Fiction et Space Opera
  • La guerre des méchas nippons
  • Nostalgie et retour aux sources
  • Les grands classiques
  • Les inadaptables
  • Les oeuvres à surveiller
  • La case jeunesse
  • Introduction
  • Le cas Super Robot Taisen
  • Le phénomène Sakura Taisen
  • Jeux de drague et romans illustrés
  • Les précurseurs occidentaux (1)
  • Les précurseurs occidentaux (2)
  • L'embarras du choix (1)
  • L'embarras du choix (2)
  • L'embarras du choix (3)
  • Final Fantasy en plein essor
  • Dragon Quest en fanfare
  • Les contes de Namco
  • Zelda, le laissé-pour-compte
  • Le projet .Hack, un cas à part
  • Le carrefour des anciens combattants (1)
  • Le carrefour des anciens combattants (2)
  • Du Street Fighter à foison
  • La bande à Mario
  • Les autres séries jeunesse
  • Des inattendus
  • Un potentiel à exploiter
  • Pour conclure
A lire aussi