Accueil jeuxvideo.com
  • Créer un compte
  • Se connecter
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Les Ecoles de Jeux Vidéo /

Point Info sur l'Ecole Nationale Du Jeu et des Médias Interactifs

Contributeur

Page Dossier
Point Info sur l'Ecole Nationale Du Jeu et des Médias Interactifs

L'école Nationale du Jeu et des Médias Interactifs est implantée à Angoulême. Elle fait donc partie des universités de La Rochelle et de Poitiers, et dépend aussi du Conservatoire National des Arts et Métiers (CNAM), ainsi que du Centre National de la bande dessinée et de l'image (CNBDI). C'est d'ailleurs un ingénieur du CNAM et docteur ès sciences qui est à la tête de l'établissement : Stéphane Natkin. Cet ancien chercheur et consultant pendant 20 ans dans le domaine des systèmes informatiques critiques est devenu logiquement le directeur de l'ENJMIN après avoir lancé avec quelques collègues les enseignements multimédias au CNAM, dont le DESS Jeux Vidéo en 2000. Il nous décrit le positionnement important de l'école dans le cadre actuel du marché : L'ENJMIN c'est une " grande école ", c'est-à-dire établissement public d'enseignement supérieur et de recherches, constitué dans le cadre d'un partenariat avec le CNAM avec les Universités de la Rochelle et de Poitiers. C'est la seule grande école entièrement consacrée au jeu vidéo. A la différence de toutes les structures privées que nous observerons par la suite, L'ENJMIN est non seulement la seule école à délivrer un diplôme national, un Master, et donc homologué Bac + 5, mais elle est aussi très accessible financièrement puisqu'une formation initiale est placée à 450 euros par an, sans les frais de recrutement pour le concours d'entrée, soit le coût normal d'une année universitaire. La formation continue, appropriée pour les professionnels qui désirent changer de voie ou se remettre à jour, est plus coûteuse : 5000 euros par an. En tant que second cycle universitaire, le seuil de l'ENJMIN se situe à Bac + 3, ou une expérience professionnelle de 3 ans minimum (certifiée par un VAE). Les élèves sortiront deux ans plus tard dotés, on insiste, d'un Master homologué niveau Bac + 5. Stephane Natkin synthétise le propos de l'ENJMIN en une introspection : Elle a pour ambition de jouer le rôle qu'ont joué les grandes écoles de Cinéma comme la Femis ou de télécommunication comme l'ENST dans le domaine des Jeux Vidéo et de médias de demain. Ceux qui connaissent un peu ces éminentes structures auront compris que l'ENJMIN est un établissement global, désireux de répondre à toutes les sollicitations sans exception des entreprises et des instituts culturels. Elle ne répond pas spécifiquement au besoin de game designers ou de techniciens professionnels, ni à l'appel de théorisation du jeu vidéo, mais à chacune de ces requêtes et bien d'autres encore. L'école se veut le portail pour qui souhaite apporter sa pierre au jeu vidéo, quel que soit le domaine visé, exception faite des métiers de l'édition et de la distribution.

C'est ainsi le dessin d'un hexagone qu'il vous faut imprimer pour comprendre la vaste et moderne architecture du programme de l'école. Les 6 pointes de cette forme sont appelées des colorations : Game Design, Conception Visuelle, Conception Sonore, Programmation, Ergonomie et Chef De Projet. Nous détaillerons évidemment ces spécialisations dans le prochain sous-chapitre. Au milieu de l'hexagone subsiste une base commune qui mêle de l'anglais, un tronc commun et théorique (analyse d'oeuvres, économie, aspect social et "interfacage" entre homme et machine) et enfin des fondements, c'est-à-dire des TP et TD facultatifs et plutôt techniques sur l'informatique, la finance, le son ou l'image. Tous les étudiants d'une promotion font partie de cet hexagone, il ne s'agit pas de cursus séparés ! Pour bien assimiler ce dispositif, sachez que les projets de jeux de première et seconde année sont réalisés par des groupes unissant des élèves de toutes les " couleurs ". L'enseignement est produit par des professeurs universitaires pour le versant théorique et généraliste et sera plus volontiers communiqué par des professionnels dans les différentes colorations : Il y a un certain nombre de personnalités du jeu connues ou moins connues qui sont des piliers de l'école à commencer par Antoine Villette (ndlr: président de l'Association des producteurs d'oeuvres multimédias et du studio Darkworks) et Nicolas Gaume (ndlr : ancien PDG de Kalisto et consultant pour Ubisoft). Je citerai également Axel Buendia de SpirOps et Emmanuel Guardiola d'Ubisoft et Jean Baptiste Merland qui sont respectivement des éléments essentiels des cours d'IA de Game Design et de Conception Sonore. Dans le cadre d'un contrat de recherches nous développons nos relations avec Quantic Dream (David Cage et Guillaume de Fondaumiere). Enfin des équipes qui ont développé des jeux interviennent tous les ans. Par exemple XIII en ce qui concerne l'animation et le son et In Memoriam pour le son. Le statut universitaire de l'école est donc très loin de le contraindre à un positionnement purement public. L'ENJMIN développe des relations avec les entreprises de diverses manières : Nous avons des rapports suivis avec un grand nombre d'entre eux sur quatre aspects : un peu moins de la moitié des cours sont donnés par des professionnels, les élèves sont accueillis en stages, les entreprises nous versent de la taxe professionnelle et les laboratoires associés à l'ENJMIN ont un volume important de contrats de recherches qui résultent indirectement de notre activité d'enseignement. Pour rebondir sur les stages et terminer avec les informations factuelles, ceux-ci durent 4 à 5 mois et clôturent tout simplement les deux années de formation.

Ces liens avec le monde professionnel, l'établissement d'Angoulême les développent avec la prudence d'un mécène : l'uniformisation des codas gagnants, l'industrialisation des processus de production et la puissance des grands éditeurs ne doivent jamais avoir la peau de la création. L'ENJMIN a pour vocation de former des professionnels, chercheurs et artistes de haut niveau, et de constituer une pépinière pour la recherche, la création d'entreprises et la production d'oeuvres. En ce sens, Stephane Natkin, comme tous les enseignants, protège l'originalité des élèves, leur fraîcheur et leur indépendance. Les quatre splendides projets étudiants que nous avons choisi de vous présenter plus loin sont les plus beaux et prégnants miroir de cet accomplissement. Pour l'instant, laissons encore la parole à Stephane Natkin, avant d'aborder minutieusement les 6 colorations de la formation.

Trois questions à Stéphane Natkin

jeuxvideo.com > Que retenez-vous en particulier de ces premières années de fonctionnement ? Avez-vous des souvenirs heureux, des moments forts, des anecdotes à nous raconter ?

La création d'une école est une expérience passionnante dont le véritable intérêt, dans un domaine comme le Jeu Vidéo, est la création d'une pédagogie. Les moments les plus heureux sont la présentation des projets des élèves et les fêtes qui suivent ces présentations, vous trouverez quelque part sur le Net, une vidéo où je suis en compétition avec Jose Xavier, directeur artistique à l'école. Nous somme engagés dans un "Singstar, Ouragan" au Mars Attack, lieu angoumoisin de ces fêtes. Les moments les plus éprouvants sont liés à la défense d'un tel projet dans le cadre des instances professionnelles et politiques qui sont notre support.

jeuxvideo.com > Quels sont les principaux studios qui ont intégré des étudiants de l'ENJMIN, avez-vous des liens avec certaines entreprises ?

Je dirais en vrac, que de très nombreux studios français emploient ou ont employé des élèves du DESS jeux vidéo ou de l'ENJMIN (Cyanide, Eden, Gameloft, Queen Bee, Ubisoft, Mindscape... J'en oublie plein) et quelques studios à l'étranger (EA). Comme je considère que le jeu est l'anticipation de tous les loisirs numériques de demain nous développons également les relations avec les sociétés de l'audiovisuel (chaînes de télévision) et les opérateurs de télécommunication.

jeuxvideo.com > Je vous remercie de m'avoir accordé un peu de votre temps et pour votre gentillesse. Avez-vous quelque chose à rajouter à propos de l'ENJMIN ?

Oui, venez nous voir, nous faisons des portes ouvertes au moins une fois par an. A court terme venez à la manifestation " jeux vidéo et création numérique " à la cité des sciences : les élèves de l'ENJMIN vont participer à l'animation et ont conçu les ateliers. Jérome Thibault (responsable à la cité) et moi-même avons réalisé un parcours et des conférences pour découvrir tous les aspects du JV et tous les nouveaux jeux.

Site officiel de l'ENJMIN

Mis à jour le 08/09/2006 Voir l'historique
  • Partager cette page :
< Page précédente Sommaire dossier Page suivante >

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
SOMMAIRE

Point Info sur l'Ecole Nationale Du Jeu et des Médias Interactifs

Mettre en valeur Masquer

Vous pouvez mettre en valeur les zones que vous désirez ainsi que noircir les zones que vous désirez cacher.