Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Les Ecoles de Jeux Vidéo /

Formations et faux-semblants - Les Ecoles de Jeux Vidéo

Page Dossier
Formations et faux-semblants
Partager sur :

ITECOM

Formations et faux-semblants
ITECOM, pour Institut Privé des Technologies de la Communication et des Arts Appliqués, ne joue pas franc jeu en proposant un cursus Game Designer ou n'apparaît aucun cours qui puisse être utile à la formation d'un tel statut. Cette section n'a de " game " que le nom, elle vous enseignera uniquement des cours sur la conception graphique, du story-board rough à la modélisation 3D, en passant par la peinture de texture ou la mise en scène avec placement des caméras et des lumières. Sur le plan factuel, la section Game Designer d'ITECOM recrute à partir de Bac +1, ce qui est un peu incongru, et vous coûtera près de 7000 euros par an. A envisager avec beaucoup de prudence, même dans la perspective d'une carrière d'infographiste puisque vous n'y obtiendrez pas les notions d'animations 3D pourtant présentes à Supinfocom ou LISAA.

Site officiel d'Itecom

Creapole

Formations et faux-semblants
Il est assez compliqué d'évoquer le cycle Jeu Vidéo et Animation disposé par Creapole sans quelque colère vis à vis des très nombreuses énormités entrevues sur le site officiel, dont l'artisanat n'inspire d'ailleurs pas franchement confiance. Le " programme " des 4 années de spécialisation est assez effarant : une succession d'étude de cas purement événementiels, voire aussi gratuits qu'éloignés du jeu pour certains (Mise en lumière de la scène de Bercy pour Johnny Halliday ? Dessin animé 2D pour le dernier album de Manu Chao ?). Cela démarre déjà bien mal avec un enseignement censé se polariser autour de la création pour le scénario et les personnages, la " stratégie " pour le concept, l'innovation et le succès et l'esthétique pour le rendu et le plaisir du consommateur. Voilà des valeurs, je vous prie d'excuser ma grossièreté, franchement putassières, et qui prouve que le coup de la carotte sertie de bijou pour attirer l'âne et la pie a toujours de l'avenir. Comment doit-on aussi prendre leur récapitulatif des métiers par niveaux d'études ? En rigolant devant un truqueur d'effets spéciaux qui n'a rien à faire là (et qui n'existe peut-être pas du tout), ou en exultant de rage à la vision de ce poste de Lead Game Designer promis après 5 années d'apprentissage ? Evidemment, le site internet est une chose, la réalité en est une autre. Apparemment pas dans le cas présent après quelques témoignages d'anciens élèves, qui confirment la vacuité générale de l'enseignement disposée. Quoi qu'il en soit, son orientation est visiblement très éloignée du game et level design ou de la gestion de production, puisque, last but not least, le discours est unilatéralement fixé sur la création et et l'animation graphique. Jusqu'à 9000 euros l'année, ce qui est pour le coup totalement scandaleux, et un diplôme qui s'étale sur minimum 3 ans avec une entrée directement après le bac, sans vraiment de garantie de reconnaissance de la part des professionnels, Creapole est, en l'état, une structure bien peu attirante.

Site officiel de Creapole

Mis à jour le 08/09/2006 à 18:00

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Sommaire Dossier
  • Il y a bien longtemps...
  • Pourquoi des écoles de jeux vidéo ?
  • Les prémices
  • L'officialisation
  • Point Info sur l'Ecole Nationale Du Jeu et des Médias Interactifs
  • Les six colorations
  • Les projets ENJMIN 2006 : Jia Ling
  • Les projets ENJMIN 2006 : Faceless
  • Les projets ENJMIN 2006 : Eye
  • Un projet 2004 du DESS Jeux Vidéos et Médias Interactifs : Kitchen Frenzy
  • Point info sur Supinfogame
  • Le cycle supérieur de Supinfogame
  • Le cycle préparatoire de Supinfogame
  • Les projets 2006 Supinfogame : >System_
  • Les projets 2006 Supinfogame : Cross Control
  • Les projets 2006 Supinfogame : Sonate
  • Drawn To Be Alive
  • Institut Supérieur de l'Art Digital
  • Alternance et Virtools
  • Le département Design et Réalisation Temps Réel
  • Les projets ISART Digital 2005 : Delirium Tremens
  • Les projets ISART Digital 2005 : Goutte
  • Les projets ISART Digital 2005 : Elements
  • LISAA
  • Creajeux
  • Formations et faux-semblants
  • Digipen
  • Digipen : Quelques Projets
  • Game Institute
  • Le cas Japonais : les senmon-gakko, la KGC et Nintendo
  • Le cas Japonais : Les senmon-Daigaku, la Konami Computer School et Toru Iwatani
  • Récapitulatif des formations francaises
  • Le choix du premier cycle universitaire
  • Les concours d'entrée : l'entretien
  • Les concours d'entrée : le Book
  • La veille technologique et culturelle
  • Paroles d'anciens étudiants et actuels professionnels
  • Introspection
  • Lexique
  • Remerciements