Menu
The Legend of Zelda : The Wind Waker
  • Tout support
  • WiiU
  • NGC
Actus
  • Accueil
  • Actus
  • Tests
  • Vidéos
  • Images
  • Soluces
  • Forum
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / The Legend Of Zelda : The Wind Waker /

La polémique du nouveau design - The Legend Of Zelda : The Wind Waker

Page Dossier
La polémique du nouveau design
NGC
Partager sur :

Difficile de débuter cette présentation autrement que par le sujet qui divise les puristes : le nouveau design de Link. Comme chacun sait, ce n'est pas seulement l'allure de notre héros elfique qui se trouve remaniée dans cet épisode, mais c'est bel et bien tout l'aspect graphique du jeu qui nous apparaît sous un nouveau jour. The Legend of Zelda : The Wind Waker est en effet le premier épisode de la série réalisé avec la technique du Toon Rendering qui donne l'illusion de se retrouver en face d'un véritable dessin animé. Alors, effectivement, le héros nous apparaît sensiblement rajeuni et l'univers lui-même est entièrement à redécouvrir, mais à moins de faire une réelle fixation sur ce changement esthétique radical, on ne peut raisonnablement pas rester insensible aux visuels hallucinants de ce titre. Il faut réellement voir tout cela en mouvement pour se rendre compte à quel point la technique graphique employée dans Zelda GameCube relève du jamais vu dans un jeu vidéo, d'autant plus ce choix n'influe pas seulement sur l'esthétique du jeu, mais se révèle également entièrement au service du gameplay.

La polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau design

Il suffit de prendre le pad en main pour constater que malgré le fait que l'on croit nager en plein cartoon, avec tout ce que cela comporte en matière d'humour et d'animations excessives, le jeu se joue exactement de la même façon que les deux épisodes de Zelda sur N64. Loin de nuire à la dimension ludique du soft, le choix du Toon Rendering permet d'afficher des visages beaucoup plus expressifs, aussi bien en ce qui concerne Link que les ennemis ou les personnages secondaires. Elément caractéristique des épisodes de Zelda, les personnages que l'on croise sont encore plus atypiques que par le passé, et leur état d'esprit se traduit directement dans leur attitude et leur regard. En ce qui concerne Link, qui fait partie, rappelons-le, de ces héros qui ne prononcent jamais une seule parole durant leurs aventures, afin de permettre au joueur de mieux s'identifier au personnage, ses expressions faciales trahissent désormais davantage son état d'esprit. Mais l'idée va d'ailleurs bien au-delà puisqu'il suffira de suivre la direction de son regard pour localiser des éléments importants que l'on n'aurait pas forcément pensé à examiner autrement.

La polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau design

Link gagne donc en personnalité dans ce nouvel opus, mais on y découvre également bien d'autres aspects concernant ses origines. Sans vous gâcher la découverte du scénario, imaginez que vous débutez la quête aux côtés d'un petit Link tout de bleu vêtu, le jour de son anniversaire, que vous y faites la connaissance d'une jeune fille qui s'annonce comme la frangine de notre héros, et que tout commence par un entraînement sévère contre un maître d'armes vieillissant. Les événements s'accélèrent avec l'obtention d'une épée, d'un bouclier, et de la légendaire tunique du brave, pour finir avec le kidnapping de la petite soeur par un mystérieux volatile. C'est le début de la quête pour notre héros, une quête qui s'annonce grandiose mais surtout plus délirante que jamais, avec des situations hilarantes à souhait et des adversaires qui impressionnent par leur comportement primaire ou au contraire étrangement subtil. Il faut voir les animations des gardes porcins dans le premier donjon, les surprendre en train de flairer le sol avec leur groin énorme, secouer leur lanterne dans toutes les directions, ou bien se tordre de douleur quand ils se reçoivent un choc. Et ce ne sont pas seulement eux mais tous les ennemis qui sont animés à la perfection dans un style toujours très proche d'un dessin animé, avec une foule de mimiques et d'attitudes délirantes. Pourtant, cela n'empêche en rien l'atmosphère de devenir parfois très pesante à l'occasion de quelques affrontements effrayants contre des boss gigantesques, où il faudra bien souvent compenser la faiblesse physique de Link par la ruse, tout en évitant de se laisser impressionner par le déluge d'effets visuels qui s'abattent sur l'écran de jeu à chaque instant. La plus petite roulade comme la plus grande explosion soulèvent des nuages de poussière dessinés et animés de façon réellement bluffante, tandis que les enchaînements de coups sont propices à une véritable débauche d'effets lumineux qui rendent très bien à l'écran.

La polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau design

Mais Zelda : The Wind Waker, c'est aussi une histoire d'ambiance, avec de multiples clins d'oeil aux fans de la série qui pourront par exemple retrouver la plupart des musiques originales remixées, et qui ne manqueront pas de reconnaître les bruitages légendaires de la saga. On pourrait ainsi s'attarder longuement sur l'efficacité de l'environnement sonore et la qualité des bruitages du jeu, qui compensent admirablement l'absence de doublage vocal. Cet opus comporte d'ailleurs une particularité assez étonnante qui est d'intégrer un véritable nouveau langage. En Hyrule, on parlait jadis le langage des hyliens, et il ne sera pas rare de découvrir des tablettes légendaires qui relatent la venue du héros, notamment dans le prologue, mais aussi des stèles disséminées dans le jeu ou des pancartes que l'on pourra tenter de décrypter en s'aidant de la correspondance entre l'alphabet hylien et les syllabaires japonais qui est incluse dans la notice. On le voit, tous les aspects du jeu, le fond tout comme la forme, semblent avoir été approfondis dans leurs moindres détails pour enrichir l'univers de la série, afin de permettre aux joueurs de redécouvrir totalement la légende de Zelda comme pour la première fois.

La polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau designLa polémique du nouveau design
Mis à jour le 27/12/2002
Gamecube Action RPG Nintendo Fantastique Heroic Fantasy

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Nundil
Nundil
MP
le 04 sept. 2015 à 13:44

Finalement le design donne au jeu toute son âme, qui est magnifique.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • La polémique du nouveau design
  • Link devient furtif
  • Le rôle du vent
  • La connexion GameCube/GBA
  • Liens utiles
Meilleures offres
Fnac Marketplace WiiU 23.98€ Rakuten WiiU 28.95€ Rakuten WiiU 29.04€ Fnac Marketplace WiiU 29.90€ Amazon WiiU 44.31€ Amazon WiiU 46.94€
Marchand
Supports
Prix