Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / 2019 : Attentes, phénomènes et tendances /

Plus de studios qui entrent en bourse ? - 2019 : Attentes, phénomènes et tendances

Page Dossier
Plus de studios qui entrent en bourse ?
Plus de studios qui entrent en bourse ?
PC PS4 Switch ONE
Partager sur :

Les studios de développement doivent constamment trouver des partenaires capables de financer les projets qu’ils souhaitent produire. Certains ont des contacts privilégiés avec un même constructeur depuis presque 10 ans, comme Quantic Dream avec Sony, tandis que d’autres virevoltent à droite et à gauche dans le but de trouver le partenaire idéal, à l’instar d’Insomniac Games. Mais quand les modalités exigées ne correspondent pas aux envies des studios, une autre voie peut alors se dessiner : celle de la bourse et des actionnaires.

Prendre son envol

Le fait que des studios de développement de jeux vidéo se lancent en bourse n’est pas nouveau. Ces dernières années, nous comptons par exemple Paradoxe Interactive en 2016 ou encore Remedy en 2017. Plus récemment, c’est Dontnod qui a sauté le pas, pour une introduction en bourse qui a eu lieu en mai 2018. Les raisons d’une arrivée sur les places financières sont nombreuses. Il s’agit en règle générale d’un souhait de vouloir peser plus lourd dans les négociations avec d’autres partenaires, tout en disposant d’une trésorerie à même de couvrir les dépenses de développement et de commercialisation. Pour ce qui est de Remedy, l’entrée en bourse a également pour objectif de permettre au studio de conserver la propriété de ses créations, comme l’a expliqué Tero Virtala, Directeur général de la société. Du côté de Dontnod, les fonds levés sont destinés à accélérer la stratégie de croissance et de consolider la position de la société.

Plus de studios qui entrent en bourse ?Plus de studios qui entrent en bourse ?

Du rouge et du vert

Coter une société en bourse n’est pas anodin et comporte des risques. Les actionnaires institutionnels comme individuels sont particulièrement sensibles aux résultats trimestriels. Après la publication de ses résultats semestriels jugés décevants en octobre 2018, Dontnod a vu son cours chuter drastiquement, passant de 28,24 euros la veille des résultats à 12 euros le 19 décembre 2018. Depuis, la société française a repris quelques couleurs en remontant à 15,6 euros, même si cela reste toujours inférieur au prix d’émission qui était de 19,76 euros. Des ventes moribondes peuvent mettre la tête d’un groupe sous l’eau, comme cela s’est déroulé avec Starbreeze dont la valeur a chuté de 95,62% en six mois suite à un Overkill's The Walking Dead ne trouvant pas son public. Une situation totalement différente pour CD Projekt dont l’action vaut 148 zlotys au moment où nous écrivons ces lignes, alors qu’elle valait 21,97 zlotys le 4 janvier 2016. Il est donc probable de voir de nouveaux studios entrer en bourse cette année, tentés par le contrôle de leurs licences et les promesses d'une croissance plus rapide.

Mis à jour le 19/04/2019

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
SOMMAIRE

Plus de studios qui entrent en bourse ?

Jeuxvideo.com