Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Nos attentes 2018 : Exclus, Games as a Service, réalité virtuelle... /

Quel sera le phénomène vidéoludique de 2018 ? - Nos attentes 2018 : Exclus, Games as a Service, réalité virtuelle...

Page Dossier
Quel sera le phénomène vidéoludique de 2018 ?
Quel sera le phénomène vidéoludique de 2018 ?
PC PS4 Switch ONE iOS Android
Partager sur :

2016 rimait avec réalité augmentée et monstres de poche. Le raz-de-marée Pokémon GO s’est abattu sur Terre durant l’été à tel point que 18 mois après sa sortie des millions de dresseurs continuent d’arpenter villes et campagnes dans l’espoir de capturer les créatures de cet univers mixant réel et virtuel. Et chaque année a le droit à son phénomène. 2017 est intrinsèquement lié au lancement en Early Access de PLAYERUNKNOWN'S BATTLEGROUNDS. 30 millions de joueurs sur PC, une sortie en bonne et due forme et une version Xbox One plus tard, PUBG de son petit nom s’accapare plus que jamais l’espace médiatique. Mais quel sera le phénomène marquant de 2018 ? Quel jeu, studio, technologie… tirera son épingle du jeu ? La rédaction tire les cartes, lit l’avenir dans un marc de café et déchiffre les perturbations astrales.

La survie à tout prix : L’effet Battle Royale

Quel sera le phénomène vidéoludique de 2018 ?

Le jeu vidéo se complaît dans le mimétisme depuis ses premiers pas dans les années 80’s. Les décennie défilent et les mauvaises habitudes demeurent. Le succès sans précédent de PlayerUnknown's Battlegrounds a “inspiré” Epic Games et donner des ailes au projet Fortnite après un lancement très mitigé. Le mode “Battle Royale” débarqué fin septembre 2017 a sauvé du marasme ce TPS et attiré dans les filets du studio plus de 20 millions de joueurs. Et cette Success Story donnera ou a déjà donné des idées aux acteurs historiques du jeu vidéo. Electronic Arts et sa licence Battlefield offrant des joutes à 64 joueurs. Ubisoft et les étendues d'une Bolivie à feu et à sang dans Ghost Recon Wildlands. Activision et son lobby à 40 joueurs sur Call of Duty. Les opportunités sont nombreuses et il n’est pas impossible de voir fleurir des modes “Battle Royale” dans les mois à venir, voire même des jeux complets issus des franchises citées ci-dessus. Et rêvons un peu avec un jeu officiel marquée de la loi "BR" !

La Potter Mania s’empare du monde

Quel sera le phénomène vidéoludique de 2018 ?

Entre 1997 (année de sortie du premier roman) et 2010 (conclusion cinématographique), la Potter Mania s’est emparée du monde. Petits et grands ne juraient que par le sorcier à lunettes et ses compagnons d’infortune. Et cette passion tenace pour l’univers de la magie semble reprendre du poil de la bête en 2018 avec l’annonce de deux nouveaux jeux sur smartphones et tablettes, et le film “Les Animaux fantastiques - Les crimes de Grindelwald” (la suite du film paru en 2016). Le premier jeu est développé par le non moins célèbre studio Niantic Labs à qui nous devons Pokémon GO et répond au nom de Harry Potter : Wizards Unite. Le second titre est un RPG plus traditionnel intitulé Harry Potter : Hogwarts Mystery et qui placera les joueurs dans la peau d’un élève fraîchement débarqué à Poudlard. Bien qu’il faille attendre la sortie de ces deux titres pour juger sur pièce de leur potentiel, le phénomène Harry Potter va ruer dans les brancards et se faire une place de choix dans les rues de nos belles cités et dans les cours d’école.

Supercell dégaine sa nouvelle poule aux oeufs d’or

Quel sera le phénomène vidéoludique de 2018 ?

Racheté par le géant chinois Tencent pour la modique somme de 8.6 milliards de dollars en juin 2016, Supercell s’est fait connaître des joueurs sur mobiles dès 2012 avec le carton planétaire Clash of Clans, un jeu de stratégie asynchrone et Free to play devenu l’un des titres les plus lucratifs de l’ère moderne. Suite à Boom Beach en 2014, le studio finlandais réitère le succès de Clash of Clans. Clash Royale fusionnait habilement Tower Defense et jeu de cartes avec une dimension eSport assumée qui a porté ses fruits. Et malgré l’échec de sa dernière production Brawl Stars qui n’a pas convaincu, et à raison, les foules de par sa dimension “Gamer” trop présente, Supercell ne se repose aucunement sur ses lauriers. Tencent n’a pas utilisé la planche à billets pour simplement exploiter la franchises des Clashs. Le studio travaille probablement sur un nouveau titre, un savant mélange des genres pensé pour une consommation nomade sur mobiles ou Nintendo Switch (Arena of Valor ayant été porté sur la console de Nintendo). Supercell sur console "portable" avec un jeu Free to Play accessible et coloré ? Sur le papier le projet a de quoi séduire.

Aucun phénomène fort ne se dégage en ce début d’année 2018. Le catalogue de jeux déborde de toute part et les futures annonces ne feront qu’accentuer ce sentiment de satiété qui touche les joueurs du monde entier. Le mobile a une carte à jouer tout comme la Nintendo Switch qui soufflera sa première bougie le 3 mars prochain. L’avenir se dévoilera à nous en temps et en heure. En attendant ce dernier nous apparaît radieux.

Mis à jour le 08/01/2018 à 17:53

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
XboxHaters
XboxHaters
MP
le 08 janv. 2018 à 22:20

Quand tout le monde sera sur Red Dead Redemption 2, on se posera plus la question.

Lire la suite...
Darkelite90
Darkelite90
MP
le 08 janv. 2018 à 20:50

Vous avez l'esprit étriqué. Cette année sera la fin de la mode Battleroyal.

Lire la suite...
Top commentaires
Darkelite90
Darkelite90
MP
le 08 janv. 2018 à 20:50

Vous avez l'esprit étriqué. Cette année sera la fin de la mode Battleroyal.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Nintendo, Sony, Microsoft... qui gagnera la guerre des exclus ?
  • Tableau des exclusivités sur consoles en 2018
  • L'avènement des “Game As A Service” ?
  • La réalité virtuelle à l'assaut du grand public ?
  • Jeu vidéo japonais : L’heure de la confirmation ?
  • Quel sera le phénomène vidéoludique de 2018 ?
  • Nos espoirs les plus fous
  • Les nouvelles franchises
  • Le retour de licences prestigieuses