Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 37 casques audio filaires à l'essai, entre 60 et 280€ /

Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme - Comparatif : 37 casques audio filaires à l'essai, entre 60 et 280€

Page Dossier
Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme
Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme
PC PS4 Switch ONE Mac iOS Android
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
13 décembre 2018 à 09:23:53
12/20
Spécifications
CompatibilitéPS4, Xbox One, Switch, PC, Smartphones et tablettes
Transducteurs2x40 mm
Réponse en fréquence20 Hz à 20 kHz
Impédance32 ohms @1kHz
Sensibilité111 dB SPL/mW
Type microphoneUnidirectionnel
Atténuation bruit microNon
Zones éclairéesNon
Rendu 7.1Non
Poids170 g
Connexions disponiblesMini-jack 4 pôles

Il y a de nombreux casques chez Plantronics que l'on vous conseillerait les yeux fermés tant le fabricant fait preuve d’un certain savoir-faire en la matière. Aussi, quand le RIG 300 est arrivé sur notre banc de test avec son tarif abordable, nous nous sommes dit que nous tenions peut-être là LE casque de référence pour budget serré. De toute évidence, ce ne sera pas le cas.

RIG 300, RIG 300 HX, RIG 300 HS ou RIG 300 HC, voilà les quatre modèles que l’on trouve dans la nouvelle série 300 de Plantronics. D’après leur boîte, ces casques sont respectivement dédiés au PC, à la Xbox One, à la PlayStation 4 ou à la Nintendo Switch. Pourtant, à part quelques différences minimes d'habillage, tous partagent exactement le même design, les mêmes accessoires et au final la même compatibilité. Cette bizarrerie commerciale étant notée, nous sommes en présence d’un modèle qui joue la simplicité, dans la pure tradition de cette gamme RIG, avec pour seule connectique un mini-jack 4-pôles. Cela implique une utilisation possible sur un maximum de plateformes en contrepartie d'un signal limité au rendu stéréo. Pour ceux qui apprécient les traitements surround et autres 7.1 virtuels, il reste toujours possible d’ajouter une couche logicielle adaptée à la plateforme utilisée. Mais contrairement aux RIG 400 Pro ou RIG 500 Pro, aucune licence Dolby Atmos n’est ici fournie.

Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme

Le design du RIG 300 s’articule autour d’un arceau très classique, en plastique semi-rigide et équipé d’une mousse d’amortissement pour le haut du crâne, sur lequel viennent se fixer les deux oreillettes amovibles. Le placement de ces dernières se faisant par paliers et non par glissière, on ne peut pas vraiment régler la hauteur avec précision ce qui, en l’absence de suspension, rend la qualité du positionnement un peu aléatoire. En effet, les différentes personnes qui l’ont essayé l’ont trouvé tour à tour agréable à porter, gênant dès les premières secondes d’utilisation, ou carrément incompatible avec leur crâne. Une forme de loterie donc, qui désavantage particulièrement les grandes têtes. Néanmoins, quand ça fonctionne, la combinaison entre une pression bien dosée et un poids d’à peine 170 grammes fait que le casque se laisse facilement oublier sur de longues périodes. Au niveau des mousses d’oreillettes, on a droit à des modèles ouverts, en finition tissu, au design circum-aural … à condition que vos lobes ne soient pas trop grands. Là encore, certains y trouveront un vrai confort quand d’autres ressentiront plusieurs points de gêne.

Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gammeTest Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gammeTest Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme
Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme

La qualité des matériaux comme la finition reste néanmoins d’un très bon niveau, avec un casque qui supporte parfaitement les fortes torsions sans grincement ni déformation. Et si le câble ne profite pas d’une protection torsadée, son gainage en plastique se montre suffisamment épais pour encaisser quelques maltraitances. A la jonction du câble de chaque oreillette, on trouve un petit boîtier avec le volume général, totalement analogique, et une fonction "mute" pour le micro. Ce dernier n’est d’ailleurs pas amovible mais peut être rangé presque discrètement contre l’oreillette grâce à une fixation sur un axe de rotation.

Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme

Avec le RIG 300, Plantronics communique tout particulièrement sur la protection auditive que propose son casque. Le Soundguard Acoustic Protection intégré est censé limiter les pics supérieurs à 118dBA afin d’éviter la fatigue auditive. Dans les faits, cela se traduit surtout par une pression acoustique modérée quand on compare avec la plupart des modèles concurrents. Une bonne idée pour qui voudrait confier le casque à un enfant … pour peu que la qualité sonore soit au niveau.

Or, c’est bien là que le RIG 300 nous déçoit le plus. En effet, la réduction du volume se fait particulièrement sur deux plages sonores : les aigus et les graves. Aux premiers, on reproche leur niveau trop faible mais aussi leur manque de précision. Quant aux graves, ils pêchent principalement par leur absence quasi totale en dessous de 120 Hz. Le résultat, c’est une signature sonore centrée sur les médiums, agressive dès qu’on passe les 80% du volume (ce qui est nécessaire vu la puissance affaiblie du casque), manquant cruellement de rondeur comme de détails, avec en prime quelques pics de distorsions carrément audibles dès que la source se complexifie. En clair, le casque ne se montre pas agréable à l’écoute et même plutôt fatigant à la longue. Du coup, l’idée de protection auditive en prend un sacré coup.

Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme

Même constat avec le micro, dont la sonorité est bien éloignée de ce à quoi Plantronics nous a habitués. Si l'intelligibilité reste correcte, la voix restituée est très métallique, sans graves ni aigus, peu agréable pour les auditeurs, et clairement inadaptée au streaming. Seul avantage de cette concentration de médiums : le micro écarte naturellement la plupart des bruits environnants.

Au final, et malgré un tarif plutôt attirant, le RIG 300 déçoit. S’il se montre particulièrement adapté au jeune public quant à son ergonomie et son niveau sonore limité, il se rate complètement sur la restitution sonore. En absence de graves et aigus suffisamment bien rendus, la sonorité qu’il propose n’est ni agréable, ni efficace. Hors c’est précisément ce que l’on attend d’un casque, quel que soit son prix.

Les notes
+Points positifs
  • Une fabrication sérieuse
  • Un casque très léger
  • Très simplement compatible avec plein de plateformes
  • Limitation du volume sonore
-Points négatifs
  • La sonorité, vraiment peu agréable
  • Réglage difficile
  • Peu adapté aux grandes têtes
  • Les oreillettes un peu trop petites
  • Le son du micro, beaucoup trop métallique

Il est toujours difficile de choisir un casque à petit prix, qui soit parfaitement fonctionnel et adapté à nos enfants. Sur la base de l'excellente tenue des casques RIG, nous pensions tenir ici un nouveau champion de la catégorie. Mais ce ne sera pas le cas. Ce modèle de Plantronics est certes très confortable, et dispose d'un limiteur du volume sonore salvateur pour le jeune public. Toutefois, il fait bien trop de concessions sur la qualité audio, que ce soit au niveau de l'écoute ou de la transmission de la voix.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
13 décembre 2018 à 09:23:53
12/20
Mis à jour le 20/03/2019

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
SOMMAIRE

Test Plantronics RIG 300 : Un (trop?) petit casque d'entrée de gamme

Jeuxvideo.com