Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 37 casques audio filaires à l'essai, entre 60 et 280€ /

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts - Comparatif : 37 casques audio filaires à l'essai, entre 60 et 280€

Page Dossier
Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts
Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts
PC PS4 Switch ONE PS3 360 Mac iOS Android
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
26 septembre 2018 à 10:06:35
15/20
Spécifications
CompatibilitéPS4, Xbox One, PS3, Xbox 360, PC (Windows, Mac), Smartphones et tablettes
Transducteurs2x50 mm
Réponse en fréquence12 Hz à 22 kHz
ImpédanceNC
SensibilitéNC
Type microphoneOmnidirectionnel, amovible
Atténuation bruit microCasque seul : non ; TAC : oui, avec réglage en direct
Zones éclairéesNon
Rendu 7.17.1 virtuel
Poids424 g
Connexions disponiblesOptique, USB, Mini-jack, RJ45 propriétaire

(* NC = Non communiquée)

En matière de rendu audio, les compétiteurs comme les streamers font souvent face à une difficulté d’ordre pratique : marier leurs besoins de qualité sonore et de connectivité avancée tout en conservant un contrôle aisé de leurs différents flux, quand vient le moment de faire quelques réglages en live. C’est là qu’entre en jeu le combo Elite Pro, un ensemble comprenant d’une part un casque fermé filaire et d’autre part une carte son complète dotée de sa propre table de mixage intégrée. L'occasion pour Turtle Beach de faire la démonstration de tout son savoir faire ? C'est ce que nous allons voir.

Première précision importante : s’ils arrivent simultanément sur notre banc de test, ce casque et ce boîtier sont avant tout des éléments que l’on peut acquérir séparément. Et pour cause, l’un comme l’autre peuvent être utilisés indépendamment, le premier en sortie directe de la plupart des PC, smartphones et autres consoles, et le second s'accommodant de n’importe quel modèle de casque équipé d’une entrée/sortie en mini-jack 3,5 mm 4 pôles. Aussi, au moment où nous écrivons ces lignes, le casque Elite Pro seul coûte la bagatelle de 160€ quand le Elite Pro TAC revient à près de 180€. De quoi bien mettre en perspective les attentes élevées que nous plaçons dans chacun de ces deux produits. Surtout que des solutions de ce type font déjà figure de référence sur le marché. On pourraient citer dans cette catégorie les excellentes combinaisons A40 TR + Mixamp Pro TR d’Astro Gaming, ou Arctis Pro + GameDAC, toutes deux à un tarif un peu plus abordable.

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigtsTest du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts
Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts

Commençons avec le casque qui oppose la simplicité des fonctions à la complexité du design. Pour les premières, une entrée/sortie en mini-jack 4-pôles au bout d’un câble d’1m50 sur lequel on trouve un petit boîtier de commande, peu pratique et sans système d’attache. On y trouve la gestion du volume avec une molette trop petite et trop réactive, ainsi qu’un interrupteur de mute du micro. Cette simplicité dans la connectique finale permet néanmoins au Elite Pro de se montrer compatible avec la plupart des machines modernes, qu’elles soient PC, consoles ou appareils mobiles. A noter tout de même que le câble se détache du casque à 15 cm de l’oreillette avec un connecteur mini USB B 8-pins, du genre qui sera bien difficile à remplacer en cas de casse. Pour un modèle dédié à la compétition ou au stream, et donc à l’utilisation intensive ou aux déplacements, cela ne nous parait pas être un choix très judicieux.

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts

Au niveau du design et de la construction en revanche, on est sur du sérieux. Le casque encaisse parfaitement bien les torsions, sans aucun grincement et si l’on passe sur l’aspect un peu jouet de certains plastiques, l’ensemble reste élégant, avec une jolie finition et de nombreuses fonctions pour améliorer le confort. Par exemple, on applaudit des deux oreilles le système à double arceau, qui offre un bon équilibre entre rigidité et souplesse, avec une pression ajustable grâce à deux glissières métalliques. Dans le même esprit, on apprécie les oreillettes épaisses et confortables du casque, facilement réglables et offrant un bon compromis d’isolation phonique. Reste que ce modèle est large, épais et assez lourd : avec près de 450g sur la balance, il a un peu de mal à se faire oublier et peut se montrer oppressant à la longue.

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigtsTest du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts

Branché en direct sur une source stéréo, le Elite Pro délivre un son assez agréable, riche et précis à tous les niveaux. Les aigus sont clairement définis, les médiums sont à leur juste niveau et les basses savent se montrer profondes et percutantes, le tout sans distorsion à fort volume. Du tout bon... ou presque. En effet, quand les graves atteignent un certain niveau, en plus des vibrations du haut parleur, on a droit à un tremblement de l’oreillette, un peu comme lorsqu’on se trouve face à un énorme subwoofer et que le ventre ressent les fréquences les plus basses. Disons le franchement, ce n’est pas désagréable du tout d’avoir cette sensation en jeu ou en film, et la structure arrière de l’oreillette tendrait à nous convaincre que cet effet est volontaire. Cependant, il faut bien comprendre que cet “effet” n’est pas désactivable et qu’il peut se montrer un peu dérangeant dans le cas d’écoute de musique par exemple.

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts

Côté micro enfin, on profite d’un modèle rotatif et amovible, avec une tige semi-rigide permettant un ajustement aisé de sa position, avec précision et sans effet ressort. La sonorité est correcte, intelligible, bien qu’assez serrée sur les aigus et médiums, laissant les graves en retrait. On regrette tout de même l’inefficacité de la bonnette, qui est non seulement incapable d’arrêter les bruits de souffle comme les mouvements d’air, mais a même tendance à les amplifier. Et sans atténuation des bruits ambiants sur le casque lui même, cette fonction étant assurée par le TAC, le micro omni-directionnel capte tout, même les bruits les plus fins. Il faudra donc faire attention à bien s’éloigner de tout bruit ambiant, entre ventilateur du PC et réfrigérateur à proximité, dans le cas d’une utilisation en streaming. A moins d’utiliser le TAC, évidemment.

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts

Car le petit boîtier de Turtle Beach se présente comme un contrôleur de votre son, en direct, avec tout un tas de petits outils pour améliorer l’expérience. Premièrement un gros bouton rotatif sur le devant offre un réglage fin du volume général, avec affichage par LEDs. A ses côtés, un bouton simple permet de muter le micro et affiche son état en cours. Enfin, 4 faders donnent accès dans l’ordre à la balance chat/game, au niveau de limitation des bruits ambiants, au “boost” du micro, et enfin au volume du micro dans vos propres oreilles.

Pour clarifier, la balance chat/game permet d’ajuster le volume de la voix de vos coéquipiers par rapport à l’ambiance du jeu, avec des valeurs allant jusqu’à mettre l’un ou l’autre en exclusivité. Le limiteur de bruits ambiants quant à lui, agit comme un “Gate”, supprimant tous les sons inférieurs à un seuil. Il suffit donc de trouver la bonne valeur correspondant à votre environnement pour que disparaissent tous les bruits parasites cités un peu plus haut lors du test du micro. Le boost du microphone se présente comme un volume supplémentaire pour le micro, avec une variation permettant simplement de pallier à un excès ou un manque lors du réglage “in game”, pour par exemple se faire entendre plus fort que les autres à un moment crucial. Enfin, le mic monitor agit simplement sur votre propre retour de voix, question de goût personnel d’une part, mais aussi pour vérifier à tout moment votre intelligibilité. Pas de menu compliqué : ici tout est accessible à la volée, pour une réactivité exceptionnelle dans le feu de l’action.

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts
Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts

La connectique se montre d’ailleurs elle aussi très complète. A l’arrière, on trouve une entrée/sortie de type Toslink, capable d’encaisser le signal 7.1 sortant d’une PS4, d’un home cinéma ou d’un téléviseur, avec câble de 3 mètres fourni. Une entrée ligne auxiliaire permet de brancher une source externe et une sortie “stream” de récupérer l’ensemble des signaux en stéréo, les deux en mini jack 3.5. A cela s’ajoute un port mini-USB pour le signal PC, Mac ou Windows, gérant des flux audio sans pilote, de deux à huit pistes en sortie (stéréo jusqu’à 24 bits ou 7.1 en 16 bits), ainsi qu’un retour de chat indépendant en mono (en 16 ou 24 bits) et l’envoi du micro. Enfin, deux ports RJ45 permettent le partage des micros en chat sans latence, quand un port micro-USB donne accès aux réglages internes, et notamment aux presets sur lesquels nous reviendront un peu plus bas.

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts

En façade, on trouve évidemment la sortie casque stéréo, avec un mini-jack 4 pôles gérant aussi l’entrée micro, mais aussi une entrée micro indépendante et une entrée dédiée au chat de vos coéquipiers au format mini-jack, pour les manettes Xbox One ou PS4 par exemple. Et tout ce beau monde offre une compatibilité vraiment exceptionnelle, entre PS3, Xbox 360, Windows et Mac, Xbox One et PS4, et évidemment toute machine offrant une gestion séparée des flux chat et jeu en analogique. Seule différence selon les machines et votre équipement, la gestion du 7.1 qui pourra imposer un passage par l’entrée optique et non par l’USB.

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts

En même temps, la gestion dynamique du 7.1, sobrement appelée “Surround Mode”, ne brille pas vraiment par son rendu. Si nous louons la qualité générale de ce TAC en stéréo, du moins tant qu'on reste sur un volume correcte pour éviter tout souffle, sa spatialisation virtuelle reste d’un niveau moyen, proche du gadget, avec des résultats assez variables en fonction des jeux. Trop brouillon pour être vraiment efficace, c’est malheureusement comme souvent l’équilibre des fréquences envoyées vers le casque qui en pâtit le plus, avec des médiums qui deviennent flous et des basses qui perdent en punch. En clair, ne vous attendez pas à anticiper la présence de vos adversaires plus qu’en stéréo. Reste que cette gestion est bien interne au boîtier et ne nécessite aucun logiciel supplémentaire, ce qui la rend à la fois simple d’utilisation et quasi universelle.

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts

Quant à la gestion des presets sonores et ses 16 mémoires intégrées accessibles depuis le panneau supérieur, on aurait pu rêver à une vraie amélioration de l’écoute en fonction du média ou du casque utilisé. Malheureusement, la suite logicielle ne permet aucunement de créer ses propres presets, ni même d’accéder à un simple égaliseur, laissant seulement accès à une banque de pré-égalisations grossières, certes facilement accessibles, mais sans véritable contrôle de l’utilisateur. Une grosse erreur de la part de Turtle Beach qui, avec un simple développement logiciel, aurait pu faire de son TAC un élément tout terrain incontournable.

Au final, nous voilà face à un ensemble qui offre un niveau de prestations assez élevé, en accord avec la somme conséquente qu’il demande pour son acquisition, mais qui souffre de quelques défauts décevants. Côté casque, on apprécie le rendu sonore équilibré, le confort des oreillettes et la bonne tenue sur la tête avec un arceau double efficace. Malheureusement, cette ergonomie est plombée par un poids élevé qui, à la longue, peut se montrer inconfortable.

Quant au TAC, il s’avère redoutable pour la gestion des nombreux flux audio, et particulièrement des différents volumes de chat, avec en plus un atténuateur efficace, une grande facilité d’utilisation et une compatibilité multi-plateforme remarquable. On ne pointera finalement que ses performances moyennes en termes de 7.1, avec un surround qui détériore un peu l’équilibre sonore, et l’incompréhensible absence d’égaliseur, pourtant seulement dépendant d’un développement software. Pas de quoi dénigrer le plaisir d’utilisation qu’il procure en jeu ou son efficacité en live, mais suffisamment pour mettre un petit bémol à notre conseil d’achat, surtout dans cette gamme de prix.

Les notes
+Points positifs
  • Un niveau de finition élevé
  • Des oreillettes confortables, sans excès de sudation
  • La tenue de tête et le confort du casque
  • Le microphone facile à placer et intelligible
  • L’ergonomie du TAC, simple et très efficace
  • Une compatibilité large et bien gérée
  • Le contrôle à la volée de l’atténuation des bruits ambiants
  • La gestion du chat, magistrale
  • Un excellent outil pour streamers et compétiteurs
-Points négatifs
  • Le casque pesant à la longue
  • Un câble difficile à changer en cas de casse
  • Le micro qui manque de graves et qui amplifie les bruits d’air
  • Le réglage de volume sur le câble, trop petit et trop réactif
  • Un peu de souffle à fort volume
  • Le 7.1 du TAC qui manque de précision
  • Pas de création de ses propres presets avec égaliseur

Le casque Elite Pro et son boitier TAC forme un couple intéressant, mais clivant, soufflant sans cesse le chaud et le froid. Le casque présente ainsi de bonnes caractéristiques à l'écoute, mais manque de légèreté et aurait mérité un micro plus performant. Quant au TAC, il est très efficace dans son approche ergonomique, mais il manque d'outils de personnalisation audio. En soi, l'ensemble est plutôt solide, mais sur ce créneau de prix, la concurrence est rude chez SteelSeries ou Astro) et les erreurs, même petites, sont plus difficiles à pardonner.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
26 septembre 2018 à 10:06:35
15/20
Mis à jour le 18/03/2019

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
SOMMAIRE

Test du casque Turtle Beach Elite Pro + TAC : Le contrôle du bout des doigts

Jeuxvideo.com