Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / 4K, Ultra HD, HDR, OLED… Notre guide pour bien choisir sa future télévision /

HDR : Trois lettres qui cachent un univers de complexité - 4K, Ultra HD, HDR, OLED… Notre guide pour bien choisir sa future télévision

Page Dossier
HDR : Trois lettres qui cachent un univers de complexité
HDR : Trois lettres qui cachent un univers de complexité
PC PS4 ONE WiiU
Partager sur :

De base, la technologie HDR consiste en un traitement d’image, déjà largement utilisée en photographie. On prend plusieurs clichés d’une scène, avec des réglages d’expositions différents, afin de produire une seule image qui exploitera les parties les plus détaillées de chaque prise de vue. Transposé au domaine vidéo, il permet d’obtenir des contrastes saisissants et détaillés à souhait, à condition que le système d’affichage soit capable de lui offrir la gamme de travail et les débits de données dont il a besoin…

Et justement, heureux hasard : les besoins de la technologie HDR recoupent en tout point les spécifications que nous venons d’énoncer pour l’Ultra HD… Bon, d’accord, cela n’a rien d’un hasard. L’intégration du traitement HDR était dans la tête des membres de l’UIT lorsqu’ils ont établi les standards encadrant l’Ultra HD. Quoi qu’il en soit, le support HDR est l’argument visuel que les constructeurs attendaient pour justifier de l’intégration de tous les éléments techniques cités précédemment. Par ailleurs, on peut raisonnablement penser que pour le consommateur, tout cela va dans le bon sens : il suffit en effet que ce dernier vérifie que les mentions 4K / Ultra HD et HDR figurent bien sur son futur achat, pour être assuré de disposer d’un écran pleinement fonctionnel et pérenne.

HDR : Trois lettres qui cachent un univers de complexité

Eh bien devinez quoi ? Ne comptez pas trop là-dessus… Car malheureusement, de la même manière que les marques se sont donné quelques marges de manœuvre par rapport à l’appellation Ultra HD, elles ont pris quelques libertés avec la prise en charge du traitement HDR, sans doute transportées par l’enthousiasme d’avoir sous la main un nouveau levier à même de déclencher les ventes.

Ainsi, le traitement HDR appliqué aux écrans TV a été défini par l’UIT en juillet dernier, au travers d’une nouvelle Recommandation, la BT.2100. Comme indiqué ci-dessus, cette nouvelle norme reprend la plupart des spécifications établies par le format Ultra HD (profondeur des couleurs sur 10 bits, espace colorimétrique étendu, plage de fréquence de rafraichissement), et ajoute quelques objectifs supplémentaires concernant les valeurs de luminosité à respecter. Toutefois, il faut comprendre que l’UIT s’attache à normaliser les nouvelles technologies afin d’en permettre l’exploitation par les diffuseurs de contenus. Du côté des fabricants d’écrans, il faut se référer à d’autres normes ou profils, établis cette fois par le CTA (ex-CEA, Consumer Technology Association). De fait, la transposition de la recommandation BT.2100 a donné lieu à deux nouveaux standards baptisés HDR-10 et Dolby-Vision. Pour vous la faire courte, les deux profils s’appliquent à une résolution Ultra HD, mais le premier est ouvert, et garantit un encodage des couleurs sur 10 bits, une capacité à travailler en entrée sur l’espace colorimétrique Rec.2020 (ce qui ne signifie pas que l’écran sera armé pour afficher en sortie ce fameux espace), et une gestion des pics de luminosité jusqu’à 4000 nits. Le second se veut plus exigeant, avec notamment un encodage sur 12 bits, et une prise en charge des pics de luminosité jusqu’à 10 000 nits, mais aussi une garantie : celle que tous les éléments de la chaine de fabrication et de diffusion de contenu seront aussi certifiés Dolby-Vision. Un gage évident de qualité, mais aussi une contrainte, qui risque de freiner son adoption. Typiquement, on pourrait considérer que HDR-10 et Dolby-Vision sont à la HDR ce que G-Sync et FreeSync sont à la synchronisation verticale sur PC.

HDR : Trois lettres qui cachent un univers de complexité

On vient maintenant au fond du problème que nous avions commencé à ouvrir quelques lignes plus haut, à savoir, les libertés prises par les fabricants avec ces normes. Si vous épluchez les fiches techniques des différents écrans HDR disponibles sur le marché actuellement, vous constaterez que l’on trouvera peu de produits mentionnant explicitement un support HDR10, et encore moins Dolby-Vision. En revanche, vous allez voir fleurir des dénominations telles que HDR 1000 (chez Samsung), HDR Plus, HDR Pro (chez LG), 4K HDR (chez Sony), HDR compatible ou SUHD (chez Samsung, encore). À quoi correspondent tous ces acronymes ? C’est simple et compliqué à la fois : ils sont là pour permettre d’afficher de jolis macarons « HDR » sur les cartons, tout en s’affranchissant parfois des normes un peu contraignantes que nous venons d’évoquer. Certes, tous ces formats dérivés ne sont pas nécessairement synonymes d’une expérience HDR au rabais, mais le fait est qu’il reste très difficile de savoir ce qu’elle recouvre exactement, par rapport aux profils HDR10 ou Dolby-Vision. C’est donc une réalité : deux TV portant la mention HDR pourront ne pas offrir la même prise en charge de ce traitement. L’une sera par exemple capable d’interpréter un contenu HDR, sans pour autant que ses caractéristiques techniques de luminosité ou de contraste lui permettent de lui rendre grâce, tandis que l’autre utilisera d’obscurs algorithmes pour compenser un espace colorimétrique réduit, avec au final, les mêmes conséquences. Partant de là, comment s’en sortir ?

HDR : Trois lettres qui cachent un univers de complexité

Figurez-vous que cette question, l’UDH Alliance, un consortium de constructeurs qui souhaite promouvoir le format Ultra HD au travers de standard de qualité, se l’est aussi posé… Ce qui a permis à cet organisme d’accoucher d’un label de qualité baptisé Ultra HD Premium… Tout y est (ou presque) : la profondeur des couleurs sur 10 bits, la résolution UHD évidemment, l’espace colorimétrique étendue… Sauf que les prérequis de ce label s’avèrent au final tellement élevés, qu’ils ne concernent qu’une infime partie du marché, les modèles les plus haut de gamme. Et de toute façon, là encore, la plupart des marques préfèrent pousser leur propre sigle marketing, ne serait-ce que pour se démarquer de la concurrence. Retour à la case départ donc… Avec toujours en tête cette question : la technologie HDR étant visiblement celle qui va révolutionner l’affichage pour les 5 ou 10 prochaines années, comment s’assurer de faire le bon choix en la matière pour cette fin d’année ?

Attention : roulement de tambour… La réponse est : malheureusement, vous ne pouvez pas vous en assurer, mais cela ne doit pas pour autant vous plonger dans la déprime. Une réponse que nous allons développer dans la page suivante.

Mis à jour le 12/12/2016

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Mario89
Mario89
MP
le 16 déc. 2016 à 16:52

Quand est arrivé officiellement le HDR sur les TV grossomodo? Car j'ai acheté une TV Samsung UHD en septembre 2014 (que j'ai payé une fortune d'ailleurs) mais je suis pas sur qu'elle fasse HDR.
Comment le vérifier et surtout si elle ne l'a pas quel impact ça a sur moi dans le jeu-vidéo?

Lire la suite...
Trypouille
Trypouille
MP
le 15 déc. 2016 à 17:14

Bon, en gros c'est pas le moment d'acheter un écran 4k tant qu'ils ne se sont pas mis d'accord sur un standard unique !

Lire la suite...
Mr_Je_Sais_Rien
Mr_Je_Sais_Rien
MP
le 12 déc. 2016 à 16:26

la foto d'exemple avec le hight dynamic range affiche de tres jolie couleur rayonnante , vraiment bluffant !
mais ces couleur (magnifique) du foto d'exemple sont afficher par ma TV qui ne possede pas de HDR ...
wtf ?
le HDR serai un attrape nigaut ?

noooon pas du tout !

Lire la suite...
Commentaire édité 12 déc. 2016, 16:26 par Mr_Je_Sais_Rien
cino1
cino1
MP
le 12 déc. 2016 à 13:10

Petite faute de frappe: c'est pas "UDH Alliance" mais "UHD Alliance"

Lire la suite...
IIII-G-T-O-IIII
IIII-G-T-O-IIII
MP
le 12 déc. 2016 à 12:26

Mouais, personnellement, je n'ai pas franchement était bluffé par le HDR 10, mais plutôt très déçus.

Exemple :
Le frangin qui s'est acheté une Tv Sony à 2000e, avec dalle 10 bits / HDR 10 etc etc; bah franchement, quand il active le HDR sur FF XV, c'est rendu flouté, pas nette et dégueulasse. Donc je suis pas franchement convaincu du HDR 10.

Maintenant, pour ma part, j'ai fais le choix d'une Tv 4K HDR Samsung à 549e, et elle me convient parfaitement. Et ayant un Pc gamer faisant de la 4K Native, c'est juste à tomber parterre et sacrément bluffant, tu peux littéralement coller l'oeil à l'écran sans que se soit pixelisé comme sur une Tv FHD.
(Et encore, je sais même pas si elle a le HDR de base, car j'ai eu une MAJ rajoutant un mode HDR +, mais inutile puisque que si je sors du mode jeu, j'ai du temps de latence. En fait, toute ses belles fonctions promises, sont d'un ridicule, car tu es obligé de jouer en mode jeu avec ta Tv pour un temps de latence minimal, et vu qu'aucune fonction n'est dispo en mode jeu mdr. Bref, à moins d'avoir les moyens de mettre 2000e dans la dernière samsung / sony etc, pour profiter de la puissance de la Tv pour espérer pouvoir jouer hors mode jeu avec un temps de latence minimal et donc profiter des fonctions, c'est mort.)

Néanmoins, j'ai vu le frangin tester des jeux sur sa PS4 Pro sur sa Tv à 2000e, c'est pas mieux que sur PS4 de base, pire, si je prend l'exemple de Rise of the Tomb Raider, sur l'option 1080p amélioré, c'est nettement moins beau que mon jeu sur ma PS4 de base. -_-
(Je pense que sa Tv y est pour quelque chose quand même. J'aurai bien aimé pouvoir tester sa PS4 Pro sur ma Tv, fait chier. Car certains de ma liste d'ami me dise carrément le contraire. -_-)

M'enfin, pour moi, le HDR 10 est inutile et déforme les couleurs, et c'est pas avec la PS4 Pro que l'on profitera de la 4K à son plein potentiel pour l'instant avec son misérable upscale en 4K qui devait soit disant être proche de la 4K native mdr, en tout cas, par sur les jeux patchés. Peut-être sur le prochain The Last of Us 2, qui sait.
(Ou alors, la Tv du frangin est vraiment naze.)

Lire la suite...
Top commentaires
Trypouille
Trypouille
MP
le 15 déc. 2016 à 17:14

Bon, en gros c'est pas le moment d'acheter un écran 4k tant qu'ils ne se sont pas mis d'accord sur un standard unique !

Lire la suite...
Mario89
Mario89
MP
le 16 déc. 2016 à 16:52

Quand est arrivé officiellement le HDR sur les TV grossomodo? Car j'ai acheté une TV Samsung UHD en septembre 2014 (que j'ai payé une fortune d'ailleurs) mais je suis pas sur qu'elle fasse HDR.
Comment le vérifier et surtout si elle ne l'a pas quel impact ça a sur moi dans le jeu-vidéo?

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • 4K, Ultra HD, HDR : de quoi parle-t-on exactement ?
  • HDR : Trois lettres qui cachent un univers de complexité
  • HDR : Faut-il franchir le pas cette année ?
  • TV 4K : Nos conseils pratiques et nos modèles favoris