Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 18 casques audio gamer sans fil, entre 100 et 350€ /

Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence - Comparatif : 18 casques audio gamer sans fil, entre 100 et 350€

Page Dossier
Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence
Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence
PC PS4 Switch ONE PS3 360 Mac
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
30 août 2018 à 12:06:30
13/20
Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquenceRECHERCHER SUR AMAZONTest Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquenceRECHERCHER SUR LDLC.COMTest Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquenceRECHERCHER SUR BOULANGER
Spécifications
Compatibilité : PS4, Switch, Windows, Mac, Linux / Transducteurs : 2 x 50 mm / Réponse en fréquence : 20 Hz à 20 kHz / Impédance : NC / Sensibilité : NC/ Type microphone : omnidirectionnel, rotatif/ Atténuation bruit micro : non / Zones éclairées : non / Rendu 7.1 : simple surround / Poids : 290g / Connexions disponibles : Sans fil propriétaire / Prix constaté (08/2018) : 99€

Sous la barre psychologique des 100€, Turtle Beach nous propose un casque sans-fil pour Playstation 4, Switch et PC, avec la promesse d’un confort absolu, d’une sonorité exceptionnelle, d’un effet surround et même d’un mode Superhuman Hearing censé nous donner les clés de la victoire en compétition. C’est intéressant, mais ne nous faisons pas d’illusions. A ce prix, si ce modèle fait ce qu’on attend d’un casque gamer classique, ce sera déjà une réussite. Dans le cas contraire …

Que cela soit dit : le Turtle Beach Stealth 600 n’est pas un bel objet. Loin de nous l’idée de juger l’esthétique même, chacun ayant la possibilité de défendre ses goûts, mais le casque que nous avons sous les yeux ne brille ni par la qualité de ses matériaux, ni par celle de ses finitions. Les plastiques un peu trop brillants sonnent creux, les arêtes saillantes sont nombreuses et les mousses d’oreillettes comme de tête ne sont pas spécialement agréables au toucher. Comparativement, on se rapproche d'un Logitech G430, pas vraiment une référence en la matière, avec un aspect “jouet” assez prononcé. Cela étant dit, lors de manipulations un peu extrêmes, le Stealth 600 n'a créé aucun grincement et s'est montré franchement résistant à nos torsions et autres tests de déformation, comme un indice plutôt positif quant à sa durabilité.

Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence

En même temps, le design choisi est des plus classiques : un arceau fixe, bien rigide, surmontant une mousse épaisse pour adoucir son contact avec le haut du crâne, et des oreillettes à peine rotatives dans le sens vertical, offrant un réglage par coulisse crantée. Et si l'épaisseur des mousses d'oreilles laisse imaginer un peu de douceur, l’ensemble présente pourtant une certaine fermeté une fois en place sur la tête, pour un confort pas désagréable et notamment caractérisé par une très bonne stabilité. Après plusieurs heures de jeu, on constate que le Stealth 600 profite également d'un poids maîtrisé, comme d'une bonne aération du côté des oreilles. De plus, il s’adapte assez facilement à toutes les tailles de têtes, d’adultes comme d’enfants.On lui reprochera néanmoins son isolation phonique, quasi-nulle, le rendant difficile à utiliser en environnement bruyant.

Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquenceTest Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence
Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence

Côté micro, Turtle Beach nous propose ici un modèle rotatif, dont la bascule en arrière contrôle le Mute. Plutôt court (il devrait vous arriver à mi-joue), il ne permet pas de réglage de la distance ou de la position entre la bouche et le microphone, mais se montre du coup plutôt facile à manipuler. On n’en dira pas autant des différents réglages disponibles, tous situés au niveau de l’oreillette gauche. Contrôle du volume et retour du microphone ont droit à une molette chacun, qu’on peut manipuler avec le pouce, mais leur proximité et l’absence de différenciation entre les deux impliquent de fréquentes erreurs de manipulation et la perte parfois de précieuses secondes.

Idem avec les touc-hes Mode et On/Off, toutes deux placées sur la face de l’oreillette, la première permettant de passer d’une égalisation à l’autre par appui simple ou d’enclencher le mode Surround avec un appui long, la seconde d’allumer le casque, de déclencher le Superhuman Hearing mode ou de mettre le casque en appairage. Trop de fonctions pour un si petit espace, là encore sans distinction physique entre les deux boutons, lesquels se montrent en plus difficiles à trouver car trop plats et avec un retour tactile trop peu marqué.

Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence

Si le Stealth 600 est bien un casque officiel pour Playstation 4, sa liaison radio se fait non pas en Bluetooth mais avec un système propriétaire nécessitant un dongle USB, fourni bien évidemment. L’avantage c’est d’avoir accès à de nombreuses plateformes reconnaissant ce dongle comme une carte son classique, comme la Nintendo Switch (en mode dock), Windows 10 ou Mac Os X. En contrepartie, il faut absolument se balader avec son dongle, aucune solution de secours n’étant disponible, pas plus qu’une liaison analogique. On aurait en effet apprécié d’avoir, comme sur la plupart des casques pour PS4, la possibilité de se brancher en mini-jack, directement sur la manette, sur son PC, sur son smartphone ou sur sa Switch en mode nomade. Néanmoins, il faut noter qu'en sans fil, la connexion s’est montrée irréprochable sur une distance allant jusqu’à 10 mètres. Quant à l’autonomie des batterie, elle dépasse même celle annoncée par le constructeur en atteignant sans difficulté les 20 heures.

Stealth 600 version Xbox One.
Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence
Turtle Beach propose une version officiellement compatible avec la Xbox One. Si le design reste identique à la version PS4, le casque se différencie par l’absence de dongle pour la compatibilité PC, celui-ci étant vendu séparément, et donc par une connexion directe à la console. On note aussi la compatibilité native avec les surround virtuels de la machine de Microsoft.
Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence

Pour ce qui est de la partie logicielle, ne comptez pas trop sur les outils fournis par Turtle Beach pour vous permettre de tirer le meilleur de votre casque. En effet, rien n’est à ce jour prévu sur PS4 ou Switch, autre que les réglages de base de la console, quand Mac Os X et Windows 10 ont simplement droit à une fenêtre avec un réglage du volume du retour casque et l’accès à la mise à jour du firmware. De même, impossible d’utiliser l’application iOS Audio Hub du fabricant, laquelle aurait pourtant été vraiment pratique en jeu.

Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence

Dommage car au niveau sonore, le Stealth 600 s’en sort avec les honneurs. Malgré des aigus manquant un peu de précision, surtout à fort volume, et des basses qui s’embrouillent légèrement quand elles sont trop largement sollicitées, l’ensemble reste homogène, cohérent, et franchement agréable, avec un volume suffisant pour jouer chez soi, mais bien trop faible pour les environnements bruyants. On passera sur les différents modes d’égalisation, entre Bass Boost, Vocal Boost et autres cochonneries promptes à vous agresser les oreilles, pour ne retenir que le “Signature Sound”, clairement le seul réglage digne d’intérêt à la longue. De même, on oubliera rapidement l’effet surround, ni agréable ni efficace en jeu, ou le Superhuman Hearing, pour le coup complètement râté. Côté micro enfin, vos adversaires et coéquipiers profiteront d’une voix plutôt agréable et tout à fait intelligible, laissant parfois passer quelques menues saturations et autres petites plosives, mais sans que cela ne soit vraiment handicapant. On n’ira tout de même pas jusqu’à vous le conseiller pour du streaming, le timbre de la voix étant plutôt déformé, un peu métallique, dénué de graves, et l’atténuation des bruits ambiants totalement absente.

Vous l’aurez compris, le Stealth 600 n’est ni un bon ni un mauvais casque. Il ne brille pas vraiment par son design, sa qualité sonore ou ses fonctionnalités, mais sait rester suffisamment bien fabriqué et performant pour justifier son tarif, plutôt dans la tranche basse des modèles sans fil. Et si on apprécie la qualité de la liaison sans-fil, l’autonomie comme sa légèreté, on aurait tout de même préféré que le développement se concentre plus sur l’aspect ergonomique, la qualité sonore ou le soutien logiciel, que sur les fonctions tape-à-l’oeil totalement inutiles que sont le surround et le Superhuman Hearing.

Les notes
+Points positifs
  • Léger et agréable à porter
  • S’adapte facilement à toutes les tailles de têtes
  • Fabrication qui inspire confiance
  • Une sonorité flatteuse et agréable
  • Un micro correct et surtout intelligible
  • Liaison sans-fil efficace
  • 20 heures d’autonomie
-Points négatifs
  • L’aspect très “jouet”
  • Egalisation, Surround et Superhuman Hearing inutiles voire gênants
  • Le volume général un peu juste
  • Isolation phonique très faible
  • Réglages peu ergonomiques
  • Saturation et plops dans le micro
  • Micro qui capte les bruits ambiants
  • Pas d’entrée Mini-jack
  • Support logiciel quasi nul
  • Dongle USB obligatoire, même sur PS4
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Journaliste jeuxvideo.com
30 août 2018 à 12:06:30
13/20
Mis à jour le 30/08/2018

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
IIII-G-T-O-IIII
IIII-G-T-O-IIII
MP
le 30 août 2018 à 17:52

Mon avis personnel tant qu'à faire puisque je l'utilise depuis presque un an maintenant ce Turtle 600.

- Mon 1er choix c'était porté sur le Turtle 700 car complètement sans fil.
Renvoyé directement car déçu de l'autonomie d'une durée de 4 à 5 heures au lieu des 10 annoncés. Mais pire que ça, à 1 mètre du récepteur, j'avais souvent des bruits de micros coupures comme si il perdait la connexion et des interférences. De plus, il perdait complètement la connexion à même pas deux mètres juste à côté de mon meuble Tv.

Dommage car il avait vraiment un bon son avec des bass bien profonde mais là aussi, très déçu car aucun bouton de sélection pour les bass / aigu etc sur le casque. Cela était faisable que sur PC via le logiciel officiel et c'était même pas précisé sur le site officiel de Turtle et ni sur les sites de ventes externes ou c'était pourtant indiqué qu'on pouvait régler les Bass / Etc.

- Mon 2ème choix c'est donc porté sur le 600 car aussi complètement sans fil.
Sauf que lui au moins, il a le bouton de réglage sur le casque pour les Bass / Bass & Aigu etc. Son autonomie est aller jusqu'à 21 heures en ce qui me concerne.

Quand au son, c'est vrai qu'on entend bien la qualité des Bass mais elles restent beaucoup plus faible que sur le 700. Quand à la connexion, j'ai pas à me plaindre, ça marche bien. Bien que parfois, j'entend des micros bruits comme si il y avait des interférences mais c'est assez rare et c'est quand j''ouvre la fenêtre.

Le micro fonctionne bien mais dans mon cas, le micro bouge légèrement dans sa branche. Ce qui fait que dès que je tourne légèrement la tête, on l'entend et même dans le tchat, les autres peuvent l'entendre quand je bouge la tête pour le coup. Par fort certes mais chez Turtle, j'ai l'impression qu'il y a beaucoup de défauts de conception quand même.

En ce qui concerne le pivotement des oreillettes, elles finissent au bout de quelques mois, par grincer sérieusement. Les mousses quand à elles, sont pas du tout confortables et massacres vos oreilles, j'ai du les remplacer aussi tôt : http://www.noelshack.com/2018-35-4-1535643901-20180830-174340-1.jpg

Sans oublie le fait qu'à deux reprises, il ne voulait plus recharger la batterie et j'étais donc obligé de laisser le casque branché à la console. La première fois, pendant 4 à 5 jours. Et la deuxième fois, pendant presque une semaine et demi. J'ai trouvé le coupable qui faisait que ça finissait par bug au niveau du rechargement de la batterie, c'était du au fait que je le recharger avec mon chargeur du téléphone parfois pour éviter d'y brancher un câble à la console. Mais comme le chargeur recharge rapidement, ça foutait surement le bordel.

M'enfin, je m'attendais à plus de qualité de la part de Turtle.
Ps : Quand je pense qu'à l'époque ou j'avais du Tritton, on me disait tout le monde que Turtle était 100 fois mieux lol. Sauf que mon vieux Tritton sans fil, ne bug absolument pas lui sur la connexion, l'autonomie etc. Juste à lui reprocher à la limite la roulette de son qui déconne un peu maintenant mais il a déjà pas mal d'années.-_-

Lire la suite...
Commentaire édité 30 août 2018, 17:58 par IIII-G-T-O-IIII
974xenox91
974xenox91
MP
le 30 août 2018 à 14:39

Desyncronise tout le temps, micro qui bug 2 fois sur 3, non franchement j'ai était très déçu de ce casque .

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test Plantronics RIG 700HD : Un peu trop léger
  • Test Audeze Mobius : L'excellence, tout simplement...
  • Test du casque Alienware AW988 : De belles perspectives mais quelques ratés
  • Test Astro Gaming A50 (3ème Gen) : La rançon du succès
  • Test du casque Corsair H2100 Wireless 7.1 : L’heure de la retraite n’a pas encore sonné !
  • Test du casque Corsair VOID Dolby 7.1 RGB : Qu'il est difficile de succéder au H2100 !
  • Test du casque HyperX Cloud Flight : Aller à l'essentiel, le faire bien !
  • Test du casque Logitech G533 : Le charme du G933, sans l'arrière coût
  • Test du casque Logitech G933 : Un véritable couteau suisse de l'audio
  • Test Logitech G935 : Une évolution en demi-teinte
  • Test du casque Plantronics RIG 800 HD
  • Test du casque Razer ManO'War : Le fabricant ne la joue plus profil basse !
  • Test du casque SteelSeries Arctis 7 : Un passage au sans fil compliqué
  • Test du casque SteelSeries Siberia 840 : Enfin une véritable expérience sans fil !
  • Test du casque Tritton Katana HD 7.1 : La polyvalence comme objectif, et une déception à l'arrivée
  • Test du casque Turtle Beach Stealth 450 : Prix modéré mais qualités indéniables
  • Test Turtle Beach Stealth 600 : Prix attractif, perfs en conséquence
  • Test Turtle Beach Stealth 700 : Un couteau suisse pour joueur occasionnel