Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 20 volants de course à l'essai, entre 80 et 1600€ /

Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force - Comparatif : 20 volants de course à l'essai, entre 80 et 1600€

Page Dossier
Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force
Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force
PC PS4 ONE PS3 360
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
20 septembre 2016 à 09:40:25
14/20
Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en forceRECHERCHER SUR AMAZONTest du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en forceRECHERCHER SUR LDLC.COMTest du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en forceRECHERCHER SUR MAT.NETTest du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en forceRECHERCHER SUR TOPACHAT
Spécifications
Compatibilité : PC, XBox One / Rotation Max : 900° / Retour de force : Dynamique / Motorisation : 1 moteur Brushless / Palettes : Rotatives et métalliques / Mémoires internes : Non / Réglage de rotation : Via logiciel et interne / Pédalier : 2 pédales / Levier de vitesses : Optionnel / Poids volant : 4,5 kg / Poids pédalier : 1,5 kg / Connexion : filaire USB / Prix (moyen, 02/2017) : 320€

En débarquant sur Xbox One, Thrustmaster avait tout pour réussir : une motorisation exceptionnelle, un concept modulaire et le soutien de Microsoft pour créer un volant officiel. Pourtant, il semble que ce ne soit pas suffisant pour faire de cette version du TX la référence absolue.

Si l’on devait résumer le positionnement du volant Thrustmaster TX Racing Wheel en une seule phrase, ce serait la suivante : il est à la Xbox One ce que le T300 est à la PS4. Il se dote donc très logiquement de la même base servo-moteur, capable d’accueillir n’importe quelle roue de la marque et n’importe quel pédalier. Et ce ne sont pas les possibilités qui manquent chez Thrustmaster. Aussi, c’est probablement quand il a fallu se placer sous la barre des 400€ que le choix de combinaison de cet ensemble s’est porté sur le volant Ferrari 458, celui-là même qui équipe l’entrée de gamme de la marque.

Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force

Et autant le dire clairement, entre l’aspect plastique, la croix directionnelle mal pensée, l’ergonomie douteuse et la sérigraphie bancale, cette roue est loin d’être qui avait notre préférence. Inconfortable au possible avec son grip en plastique dur et ses palettes trop fines, elle s’avère aussi mal adaptée à la puissante motorisation du TX et beaucoup trop petite pour en apprécier la précision. Et le résultat est sans appel : on est très loin de la roue d’origine du T300 qui, sans même faire appel à du cuir ou autre matière noble, offre une prise en main bien meilleure et une impression beaucoup plus positive.

Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force

Côté pédalier, c’est un peu la même rengaine, avec un modèle identique à celui du T300RS, équipé de deux pédales métalliques mais d’une armature tout en plastique. Sans être catastrophique, il offre des sensations très basiques, bien éloignées de ce que propose le pédalier du G29. De surcroît, il fait montre d’un manque de stabilité, voire d’une tendance à basculer vers l’arrière. Enfin, dénué de griffe, il ne peut clairement pas être utilisé sur moquette. Sachant cela, un pédalier optionnel de type T3PA ou T3PA Pro est vivement conseillé tant l’impact sur la conduite sera conséquent.

Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force

Difficile en tout cas de comprendre le choix de ces deux accessoires pour accompagner la base du TX. Sœur presque jumelle de celle qui équipe le T300, elle s’axe autour d’une motorisation brushless avec entraînement par courroie, pour une rotation maximale de 900° (contre 1080° pour le T300), réglable directement depuis la base par une combinaison d’actions. Autres petites différences, la présence d’un appairage Kinect devenu inutile aujourd’hui et un bouton Xbox Guide sur la droite, en lieu et place des touches L3 et R3. Et contrairement au T300RS, le TX ne propose pas de mode « manette », écartant de fait la plupart des jeux d’arcade n’offrant aucun support du volant. Côté serrage, on retrouve exactement le même système qui équipe les autres volants de la marque, avec au choix un serrage par vis ou étau sur tige métallique. Ce dernier, bien que globalement efficace, peut montrer quelques faiblesses sur des surfaces trop lisses ou trop épaisses lorsque la motorisation donne de sa puissance.

Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force

Malgré les nombreux défauts cités plus haut, le TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition offre de bonnes sensations de pilotage. La palette de nuances que sa motorisation est capable de reproduire permet de ressentir avec une bonne précision le comportement de sa voiture. On remarque néanmoins un léger écart entre le comportement sur Xbox One et celui sur PC. Sur Project CARS ou DiRT Rally par exemple, la plateforme Windows se montre plus efficace avec des effets plus précis, plus réalistes et plus diversifiés. Une différence qu’il est important de signaler, puisqu’on ne la retrouve pas entre les versions PS4 et PC du T300RS. Quant aux bruits de fonctionnement, ils sont tout à fait acceptables, la ventilation du TX étant des plus discrètes malgré l’alimentation interne à la base.

Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en forceTest du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force

Sur Xbox One, la compatibilité est garantie par la licence officielle pour tous les jeux supportant ce genre d’accessoires, mais avec une limitation du nombre de fonctions, commune à tous les volants de la console. Ainsi, là où Logitech a fait le choix d’avoir des boutons inactifs sur son G920, Thrustmaster a préféré répéter les actions A, LB, RB, View et Menu. Sur PC, bien sûr, la liberté d’affectation de ces touches est totale, pour peu que le jeu le permette. Quant au logiciel de gestion, il est désormais commun à toute la gamme et propose le réglage indépendant des différents types de force, ce qui permet d’affiner grandement les réactions du volant. Dommage tout de même qu’aucune gestion des profils ne soit disponible.

En clair, le TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition aurait pu être exceptionnel s’il n’avait pas été bridé par une roue de volant de piètre qualité et un pédalier peu reluisant. Et même si les sensations restent bonnes, supérieures à celles d’un G920 pourtant mieux équipé, une telle combinaison ne nous semble pas aussi intéressante que celle proposée le TX Racing Wheel Leather Edition.

Les notes
+Points positifs
  • Les très bonnes sensations de la base TX
  • Un retour puissant, dynamique et précis
  • Le réglage d’angle directement au volant
  • Logiciel fiable et réglages précis
-Points négatifs
  • Une roue de volant qui gâche le confort de jeu
  • Le pédalier qui déçoit également
  • Moins bon sur Xbox One que sur PC
  • Encore quelques vibrations parasites
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
20 septembre 2016 à 09:40:25
14/20
Mis à jour le 13/10/2017
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
showtime74
showtime74
MP
le 20 sept. 2016 à 20:24

Hélas je rejoint mon voisin du dessus....La fiabilié !!! Super volant avec de super sensations, oui avec une roue pas géniale, et un pedalier plus que bof. Mais un réel plasir. En attendant c'est mon 2 eme TX qui rend l'ame avec très peu d'heures pour les 2. Le volant ne s'allume plus électriquement..... tout comme le 1er !!!! A vous de voir. Eviter Cdiscount avec un Sav déplorable, qui ont toujours "un problème informatique" pour prendre votre retour, et qui ne vous rappelle jamais... 1mois que ca dure !!! grrrrr

Lire la suite...
XXxx000xxXX
XXxx000xxXX
MP
le 20 sept. 2016 à 14:43

exellent vollant avec mon t3pa+shifter plus vollant ferrari

je ris du g920

ses mon 4eme avec une 100ene d'heure et rien a signaler a part qu'il se desincronise en drift de temps en temps

le première grattais effet d'escalier :-(( le deuxième des que je tournais a gauche il voulais m’arracher le bras :rire: :question: le troisieme perte des vibration et bruit en braquant vers la droite :spoiler:

Lire la suite...
helbboy
helbboy
MP
le 20 sept. 2016 à 13:26

Honnêtement j'ai acheté se volant et il a des très très gros problème de fiabilité j'en ai eu 2 de changer car le premier était tout simplement mal centré et le second le retour de force a griller au bout de 6 heures de jeux on m'a don proposer un remboursement que j'ai accepté car en regardant sur le net on trouve que plein de personne a eu de gros soucis de fiabilité avec ce volant.
Du coup j'ai pris le G920 et la je ne suis pas déçu déjà plus de 100 heures de jeux et il fonctionne comme au 1er jours le TX est tout simplement le volant a évité car il a panne sur panne.

Lire la suite...
Top commentaires
helbboy
helbboy
MP
le 20 sept. 2016 à 13:26

Honnêtement j'ai acheté se volant et il a des très très gros problème de fiabilité j'en ai eu 2 de changer car le premier était tout simplement mal centré et le second le retour de force a griller au bout de 6 heures de jeux on m'a don proposer un remboursement que j'ai accepté car en regardant sur le net on trouve que plein de personne a eu de gros soucis de fiabilité avec ce volant.
Du coup j'ai pris le G920 et la je ne suis pas déçu déjà plus de 100 heures de jeux et il fonctionne comme au 1er jours le TX est tout simplement le volant a évité car il a panne sur panne.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique
  • Test du Speedlink Trailblazer Racing Wheel : Tout se joue à l'âge Playskool (sauf les volants)
  • Test du volant Thrustmaster Ferrari 458 Spider : Un moteur vous manque et tout est dépeuplé...
  • Test du volant Thrustmaster T150 Force Feedback : La force tranquille
  • Test du volant Thrustmaster T80 Racing Wheel : On en voit vite les limites
  • Test du volant Thrustmaster TMX Force Feedback : Juste ce qu’il faut sous le capot
  • Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolution
  • Test du volant Logitech G920 : Le retour du roi ?
  • Test du volant Thrustmaster T300 Ferrari Racing Wheel Alcantara Ed. : La revanche rennaise
  • Test du volant Thrustmaster T300RS : Le bond technologique
  • Test du volant Thrustmaster T300RS GT Edition : Une belle affaire !
  • Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force
  • Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Leather Edition : La véritable référence sur Xbox One ?
  • Test du Fanatec CSL Elite Wheel Starter Pack : entre démonstration de force et défauts de jeunesse
  • Test Fanatec CSL Elite Advanced Bundle : L'habit ne fait pas le pilote (ou le bon volant)
  • Test Fanatec CSL Elite PS4 Starter Kit : Une référence presque multiplateforme
  • Test Fanatec Xbox One Competition Pack : Un premier pas vers l’excellence
  • Test Thrustmaster T-GT : Quand le volant se fait ascenseur émotionnel ?
  • Test du volant Thrustmaster TS-PC RACER : Dans la cour des grands
  • Test TS-XW RACER Sparco P310 : Petit défauts pour un grand volant
  • Test du volant Fanatec Forza Motorsport Wheel Bundle : Un autre monde
  • Quelques conseils pour bien installer son volant
  • Ces jeux qui méritent que l'on s'offre un volant