Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 20 volants de course à l'essai, entre 80 et 1600€ /

Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolution - Comparatif : 20 volants de course à l'essai, entre 80 et 1600€

Page Dossier
Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolution
Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolution
PC PS4 ONE PS3 360
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
12 septembre 2016 à 11:59:38
14/20
Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolutionRECHERCHER SUR AMAZONTest du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolutionRECHERCHER SUR LDLC.COMTest du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolutionRECHERCHER SUR MAT.NETTest du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolutionRECHERCHER SUR TOPACHAT
Spécifications
Compatibilité : PC, PS3, PS4 / Rotation Max : 900° / Retour de force : Dynamique / Motorisation : 2 moteurs à balais / Palettes : Rotatives et métalliques / Mémoires internes : Non / Réglage de rotation : Via logiciel / Pédalier : 3 pédales / Levier de vitesses : Optionnel / Poids volant : 2,2 kg / Poids pédalier : 3 kg / Connexion : filaire USB / Prix (moyen, 02/2017) : 250€

Après avoir annoncé l’arrêt du développement d’accessoires pour consoles, Logitech fait volte-face et présente le G29, successeur de son mythique G27. Mais l’hégémonie du fabricant est mise à rude épreuve dans un marché plus en forme que jamais. Voyons ensemble si ce modèle est capable de tenir tête à ses concurrents.

Comme souvent, tout commence par une petite séance « découverte ». Et comme cela semble la norme maintenant, le G29 se compose d’un ensemble complet, volant + pédalier, de même qu’il intègre la plupart des codes de ses prédécesseurs, les G25, G27 et Driving Force. Des premiers, il reprend par exemple le niveau de fabrication, avec une magnifique roue de 28 cm recouverte de cuir cousu main, dotée d’une armature métallique désormais peinte en noir, et complétée de deux larges palettes rotatives en inox. Le volant profite cependant d’un design plus moderne et assez confortable, avec un léger méplat en bas, deux ergots de pouce et une bague de repère métallique. Le levier de vitesse étant passé en option, la croix directionnelle et la totalité des boutons se trouvent désormais directement sur le volant, ce qui apparait comme plus pratique en course. A ce sujet, le G29 propose un nombre de fonctions assez impressionnant puisqu’en plus des touches classiques des manettes Playstation, on a droit à une molette à rotation infinie et cliquable, deux touches + et - et un panneau de LED indiquant le régime moteur lorsqu’il est pris en compte. A titre d’exemple, la molette et les touches supplémentaires peuvent être configurées pour modifier certains paramètres de simulation à la volée, et cette variété dans les commandes disponibles, absente du G920 pour des raisons de SDK, apporte clairement un bonus appréciable pour le spécialiste. Au-delà de ça, l’ensemble jouit d’une ergonomie générale excellente et une qualité de fabrication qui force le respect, même par rapport à des modèles plus onéreux. Histoire de trouver un défaut, on peut simplement noter la trop grande proximité des touches PS, Share et Option, difficiles à distinguer dans le feu de l’action.

Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolution

Côté système de serrage, le fabricant a une fois encore pris le parti de conserver le principe de deux molettes rétractables, agissant chacune sur un étau en plastique dur. Rien à reprocher à ce choix puisque le volant s’adapte sur toutes les surfaces sans broncher. Certes, un petit coup de resserrage s’impose parfois, mais nous avons affaire là au meilleur système actuel, à la fois efficace, et facile à mettre en œuvre. Les possesseurs de support dédié trouveront en plus deux embases en M6 à l’avant, pour une fixation totale.

Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolutionTest du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolution

Au niveau du pédalier, pas de gros changements non plus à signaler, à quelques menus détails esthétiques près. Doté là aussi d’une finition exemplaire, il propose 3 pédales en inox, montées sur une armature en métal, avec pour chacune un réglage de l’espacement et un niveau de tension différent. Le rendu est assez réaliste, même si on peut reprocher à ces pédales une course un peu trop courte, particulièrement pour le frein, avec à la clé un manque de précision dans les actions. Alors que des embases M6 sont bien présentes pour une fixation durable, ce pédalier donne l’exemple en termes de stabilité, qu’il soit sur carrelage ou moquette. Son poids élevé, ses nombreux patins antidérapants et sa griffe rétractable facilitent vraiment les installations plus nomades. Il sera simplement dommage que la courbure de l’arête arrière et le câble de connexion mal placé rendent le calage de l’objet plus difficile.

Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolution

Contrairement à ce que laisserait penser le carton du volant, qui n’affiche que les logos Playstation, le G29 est bien compatible Windows, au même titre que le G920. Les joueurs PC retrouveront donc le Logitech Gaming Software habituel des produits de la marque, un logiciel plutôt convivial permettant de créer ou d’importer des profils, de remapper son volant et de mettre à jour son firmware. On profite ainsi d’une compatibilité quasi totale avec les jeux de course de la plateforme même s’il manque clairement la gestion indépendante des différents effets permettant d’affiner les réactions du volant, ce qui aurait amélioré les sensations, tout du moins sur cette plateforme.

Le support officiel des plateformes Playstation est quant à lui fièrement arboré, mais le volant étant sorti après les derniers jeux de course de la PS3, Logitech a évidemment misé sur l’émulation d’un autre volant pour pouvoir se servir du G29 dans ce cas de figure. Mais étonnamment, et alors que le fabricant suisse a sorti des modèles parmi les meilleurs du marché sur cette console, le résultat est loin d’être à la hauteur. Qu’il s’agisse de Gran Turismo 6, de Dirt 3 ou de F1 2014, on n’arrive pas au niveau des prédécesseurs avec une gestion très moyenne du retour de force et une rotation du volant qui ne semble pas adaptée. Sur PS4, l’ensemble des titres de la console répond présent, à l’exception de The Crew et les sensations sont certes meilleures, mais, et c’est là que le G29 commence à décevoir : le volant reste très inégal dans ses réactions.

Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolutionTest du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolution

Plus précisément, on retrouve les sensations du G27 avec une bonne réactivité et une puissance assez conséquente, mais aussi quelques défauts agaçants, la faute à une gestion du retour de force vraiment moins fine que la concurrence. Régulièrement trop brusque et ne possédant qu’une faible palette de nuances, il a tendance à exagérer les vibrations avec un effet de rumble assez désagréable, tout en ayant une force constante trop faible dans les virages légers. Et comme son homologue le G920, il possède un centre mort assez conséquent, au sein duquel les effets de force quasiment absents laissent la place à des à-coups désagréables. Ainsi, le G29 s’incline face à un T300RS bien plus impressionnant sur la conduite et sur les sensations qu’il procure, même avec l’avance indéniable qu’il prend grâce à son pédalier.

Pour conclure, ce G29 ne manque pas de qualités. Son ergonomie, ses matériaux et son assemblage sont une vraie démonstration de ce que Logitech est capable de produire de mieux. Mais avec une motorisation et une gestion des forces trop proche du G27, il prend un retard technologique évident face à la concurrence. Son offre reste cependant cohérente, surtout pour ceux jouant sans support dédié, et ce grâce à un pédalier capable de briller sur toutes surfaces.

Les notes
+Points positifs
  • Design et ergonomie réussis
  • Matériaux et fabrication de grande qualité
  • La stabilité du pédalier
  • De nombreuses fonctions accessibles au volant
  • Logiciel fiable et intuitif
-Points négatifs
  • Un retour de force brusque et déséquilibré
  • Le centre mort gênant
  • Des réactions décevantes sur PS3
  • Le tarif en hausse avec levier de vitesses en option
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
12 septembre 2016 à 11:59:38
14/20
Mis à jour le 13/10/2017

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
matt44200
matt44200
MP
le 16 oct. 2017 à 10:53

Il a l'avantage d'être proposé à des tarifs plutôt abordables car souvent en grosse promo. je l'ai touché, neuf pour moins de 200€.

Facile à installer et assez complet, le pédalier trois pédales est quand même de meilleur qualité que celui de chez thrusmaster du T300.

Plein tarif je suis d'accord c'est trop cher, mais c'est exactement pareil pour les autres modèles d'autres marques d'autre que bien souvent peu importe les marques, ce genre de périphériques à du mal à tenir sur la durée.

Lire la suite...
Pseudo supprimé
le 12 sept. 2016 à 22:36

Évitez le G29. J'en ai eu un il y a un mois et il m'a fait 2 jours avant d'avoir un problème au niveau des palettes de vitesse, elles n'étaient plus réactives. Par exemple, j'appuyais 4 fois sur la palette mais la voiture ne rétrogradait que de 3 vitesses. Pareil dans les menus (j'avais configuré les palettes pour remplacer la touche L2/R2) donc ça venait bien du volant et pas du jeu.

Après avoir fouiné sur pas mal de forum (voir ce topic sur le forum officiel de Logitech qui est depuis inaccessible : http://208.74.204.120/t5/Logitech-G-Controllers/NEW-Logitech-G29-PROBLEM/td-p/1425361/page/3 ), il s'est finalement avéré que c'était dû à des câbles trop fragiles à l'intérieur du volant qui ont fini par céder. C'est un problème récurrent sur tous les G29 donc puisque Logitech n'a même pas eu la bonne idée de les changer sur les nouveaux modèles et c'est aux utilisateurs de le régler en le démontant et en renforcant ou en changeant les câbles ...

Donc je déconseille vraiment ce volant. Après en lui-même il n'est pas ouf, on sent trop l'effet "cranté" dans le FFB et c'est assez désagréable. Par contre c'est clair qu'il est beau et bien fini mais la qualité à l'intérieur ne suit pas. Vu le prix de ce G29, autant aller sur le T300RS.

Lire la suite...
Commentaire édité 12 sept. 2016, 22:37 par pseudo supprimé
Pseudo supprimé
le 12 sept. 2016 à 20:57

Non merci :)

mise à jour du G27 :(

350€ ça reste cher :non:

Lire la suite...
TheSkyline35
TheSkyline35
MP
le 12 sept. 2016 à 18:42

C'est honnête, Logitech fond les con, le G29 c'est un G27 revue sur quelque détails, mais qui change surtout sur le design et perd le levier de vitesse...

Vu l'absence de levier et le prix actuel, y a peu de raison d'en prendre un. Un G27 d'occaz ferra pareil.

Lire la suite...
Top commentaires
matt44200
matt44200
MP
le 16 oct. 2017 à 10:53

Il a l'avantage d'être proposé à des tarifs plutôt abordables car souvent en grosse promo. je l'ai touché, neuf pour moins de 200€.

Facile à installer et assez complet, le pédalier trois pédales est quand même de meilleur qualité que celui de chez thrusmaster du T300.

Plein tarif je suis d'accord c'est trop cher, mais c'est exactement pareil pour les autres modèles d'autres marques d'autre que bien souvent peu importe les marques, ce genre de périphériques à du mal à tenir sur la durée.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test Fanatec CSL Elite McLaren GT3 : Le proto fantastique
  • Test du Speedlink Trailblazer Racing Wheel : Tout se joue à l'âge Playskool (sauf les volants)
  • Test du volant Thrustmaster Ferrari 458 Spider : Un moteur vous manque et tout est dépeuplé...
  • Test du volant Thrustmaster T150 Force Feedback : La force tranquille
  • Test du volant Thrustmaster T80 Racing Wheel : On en voit vite les limites
  • Test du volant Thrustmaster TMX Force Feedback : Juste ce qu’il faut sous le capot
  • Test du volant Logitech G29 : Une belle évolution sans révolution
  • Test du volant Logitech G920 : Le retour du roi ?
  • Test du volant Thrustmaster T300 Ferrari Racing Wheel Alcantara Ed. : La revanche rennaise
  • Test du volant Thrustmaster T300RS : Le bond technologique
  • Test du volant Thrustmaster T300RS GT Edition : Une belle affaire !
  • Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Ferrari 458 Italia Edition : Le déséquilibre en force
  • Test du volant Thrustmaster TX Racing Wheel Leather Edition : La véritable référence sur Xbox One ?
  • Test du Fanatec CSL Elite Wheel Starter Pack : entre démonstration de force et défauts de jeunesse
  • Test Fanatec CSL Elite Advanced Bundle : L'habit ne fait pas le pilote (ou le bon volant)
  • Test Fanatec CSL Elite PS4 Starter Kit : Une référence presque multiplateforme
  • Test Fanatec Xbox One Competition Pack : Un premier pas vers l’excellence
  • Test Thrustmaster T-GT : Quand le volant se fait ascenseur émotionnel ?
  • Test du volant Thrustmaster TS-PC RACER : Dans la cour des grands
  • Test TS-XW RACER Sparco P310 : Petit défauts pour un grand volant
  • Test du volant Fanatec Forza Motorsport Wheel Bundle : Un autre monde
  • Quelques conseils pour bien installer son volant
  • Ces jeux qui méritent que l'on s'offre un volant