Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 36 claviers gamer à l'essai, entre 50 et 250€ /

Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte... - Comparatif : 36 claviers gamer à l'essai, entre 50 et 250€

Page Dossier
Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...
Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...
PC
Partager sur :
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 février 2016 à 10:10:47
16/20
Spécifications
Technologie de toucheMecanique Khail Brown
RétroéclairageOui, Blanc
Raccourcis multimédia Oui, Partagés
Raccourcis macroOui
Anti-ghosting - Prise en compte simultanée des touchesOui, 30-KRO
Connectique requise1 port USB
Port(s) USBNon
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Port(s) audioNon

La plupart du temps, lorsque l’on émet un avis négatif sur un produit suite à sa mise à disposition dans le commerce, il est très rare qu’on y revienne quelques mois plus tard, et qu’on lui découvre soudainement des qualités. C’est pourtant ce qui vient de nous arriver, avec ce test du clavier S.T.R.I.K.E. T.E. de Mad Catz.

Notre histoire avec le clavier mécanique S.T.R.I.K.E. T.E ne date pas d’hier. Nous avions ainsi pu le tester une première fois lors de sa sortie en début d’année 2015, et disons-le clairement : il ne nous avait pas laissé le meilleur souvenir, notamment parce qu’il affichait des choix de design pour le moins contestables, ainsi qu’un manque certain d’originalité.

Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...

Pour mémoire, on rappellera que le S.T.R.I.K.E. T.E. reprend les grands principes d’un autre modèle de la marque, le S.T.R.I.K.E. 3, à ceci près que ce dernier était équipé d’une technologie de touches à dôme, tandis que la version T.E. (pour Tournament Edition) adopte un système mécanique : Mad Catz a ainsi choisi d’utiliser des interrupteurs tactiles Khail Brown, sans clics d’activation, et équivalent dans l’esprit à des Cherry MX Brown. De la même manière que dans le cas du BlackWidow, chacun jugera du crédit qu’il accordera à ce fabricant sur l’aspect durée de vie des switches. Quoi qu’il en soit, le S.T.R.I.K.E. T.E. se comporte en matière de confort de frappe comme tous les autres claviers embarquant un design de touches similaires : la frappe est nette et efficace, moins « légère » que des versions Red en raison de la résistance supplémentaire à l’activation, mais on reste sur un compromis entre bruit et confort tout à fait honorable.

Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...

Le système de touche, ce n’est de toute façon pas l’argument qui aura fait chuter le S.T.R.I.K.E. T.E. à nos yeux. Non… Les problèmes étaient plutôt à chercher du côté des fonctionnalités annexes, ou de l’ergonomie générale. Dans le premier cas, il n’y en avait tout simplement pas. Comprenez par-là que ce clavier Mad Catz ne proposait ni port USB, ni entrée ou sortie audio, ni rétroéclairage RGB ou configurable touche par touche. On notera sur ce dernier point que les effets d'illumination n’étaient cependant pas absents : simplement, ils étaient d’un blanc simple, et seules les deux zones fléchées et ZQSD étaient configurables indépendamment en intensité, afin de les faire ressortir du reste du clavier.

Nouveaux temps, nouvelles perspectives

Parallèlement, on regrettait que les touches macro mises à disposition en haut à gauche du périphérique ne soient que des boutons poussoirs. Difficiles à atteindre, ils étaient en prime difficiles à actionner, les rendant de fait relativement inutiles en jeu. Enfin, le repose-poignet avait la particularité de ne pas être fixé par un système de clips, mais simplement tenu au clavier par le seul poids de ce dernier. Résultat : au moindre déplacement, il se détache. On pourrait continuer avec les pilotes qui font certes le job, mais qui sont loin d’offrir le niveau de finition d’autres fabricants (pas de sauvegarde cloud des profils, pas de reconfiguration possible de chaque touche, ou de mutualisation de l’environnement pour tous les périphériques), mais à quoi bon : vous l’avez compris, le S.T.R.I.K.E. T.E. était loin de trouver grâce à nos yeux.

Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...

De fait, vous devez vous demander : presque 12 mois plus tard, qu’est-ce qui a changé ? Et bien son prix, tout simplement. À sa sortie, le S.T.R.I.K.E. T.E. était commercialisé à un prix conseillé d’environ 145€, ce qui le mettait en face de claviers concurrents contre lesquels il ne pouvait clairement pas lutter. Aujourd’hui, ce même modèle se négocie régulièrement sous la barre des 100€, et à ce prix, pour un clavier mécanique, le S.T.R.I.K.E. T.E. devient une réelle bonne affaire. Par exemple, le repose-poignet a beau ne pas être des plus pratiques, une fois le clavier en place, ce dernier étant stable, il ne bouge plus. Et aucun clavier concurrent n’en proposera à ce niveau de prix. Et il en est de même pour le rétroéclairage.

Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...

Enfin, toujours dans cette remise en perspective d’un prix plus contenu, le S.T.R.I.K.E. T.E. proposera 5 touches de raccourci supplémentaires autour des flèches, pour ceux qui préfèrent gérer leurs déplacements depuis cette zone, un système anti-ghosting sur 30 touches, et un interrupteur pour le mode « jeu », afin de désactiver la touche Windows. Encore une fois, répétons-le : le clavier S.T.R.I.K.E. T.E. n’est certainement pas le produit le plus abouti de ce comparatif, loin de là, mais ramené à son tarif actuel, il représente désormais une alternative intéressante, pour qui veut gouter à la technologie de touches mécaniques à moindres frais.

Les notes
+Points positifs
  • Présence d'un repose-poignets
  • Présence d'un rétroéclairage sur 3 zones
  • Bon confort de frappe
  • Prix tout à fait raisonnable
  • Bon niveau de fonctionalité au regard du prix
-Points négatifs
  • Boutons macro durs à actionner et excentrés
  • Repose-poignets posé, et non fixé
  • Pas de port USB, ou d'entrée / sortie audio
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
13 février 2016 à 10:10:47
16/20
Mis à jour le 28/04/2019
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Titijaff
Titijaff
MP
le 21 févr. 2018 à 00:18

95€ pour du khail, ça la fout mal tout de même...

Lire la suite...
Francoisdubonai
Francoisdubonai
MP
le 19 févr. 2018 à 10:26

Je l'ai trouver à 50€ sur Ldl c avec une souris RAT1 donc je pense qu'à ce prix là on trouvera pas mieux...

Lire la suite...
julxor
julxor
MP
le 14 févr. 2016 à 11:39

pour les gauchers comme moi ce clavier c'est le must, boutons de maccro dessus les flèches directionnelles

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test du clavier HyperX Alloy Core RGB : C’est pas vraiment du jeu
  • Test des Logitech G915 et G815 : Révolution tout en finesse
  • Test du Thermaltake Level 20 RGB : En long, en large et en lumière
  • Test Asus ROG Strix Flare : Un clavier sûr pour illuminer vos sessions nocturnes
  • Test Cherry MX Board 6.0 : Si son ramage se rapportait à son plumage...
  • Test du Cooler Master MK750 : De grandes qualités, même en nomade
  • Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière
  • Test Corsair STRAFE : Simple, compact, efficace
  • Test Corsair STRAFE RGB Silent : Un sans faute, ou presque
  • Test Cougar Attack X3 RGB (2016) : Un bon compromis tout en couleurs
  • Test G.Skill Ripjaws KM570 : Efficace et pas cher, c'est G.Skill qu'on préfère ?
  • Test G.Skill Ripjaws KM780 : Un rapport qualité prix intéressant
  • Test du HyperX Alloy Elite RGB : Une référence colorée mais sérieuse
  • Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité
  • Test Logitech G413 : On ne fait pas que du bon chocolat en Suisse
  • Test Logitech G513 : Le G413 ne parvient pas à prendre du galon
  • Test Logitech G613 : Libéré, délivré, mais quel intérêt ?
  • Test Logitech G810 Orion Spectrum : Une copie revue et corrigée du G910
  • Test Logitech G910 Orion Spectrum : Tout le monde a droit à une seconde chance !
  • Test du Mad Catz S.T.R.I.K.E. 4 : Quand Hardware et Software ne font pas bon ménage
  • Test du MSI Vigor GK80 : Largement battu par la concurrence
  • Test Razer BlackWidow Chroma : Derrière le bruit des touches, personne ne vous entend crier !
  • Test Razer BlackWidow Chroma V2 : Un repose-poignet qui "tue le game" !
  • Test Razer BlackWidow X Chroma : Quelques grammes de finesse, dans un monde de joueurs
  • Test Razer Huntsman : Et le confort ? Il est où, le confort ?
  • Test Roccat Suora : Un clavier gaming qui va à l'essentiel
  • Test Roccat Vulcan 120 AIMO : Un confort de frappe qui fait la différence
  • Test SteelSeries APEX M500 : Le digne héritier du clavier 6Gv2 ?
  • Test du NACON CL-750 OM : Le plastique, ce n'est pas toujours fantastique
  • Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques
  • Test Logitech G910 Orion Spark : Du haut de gamme qui peine à convaincre
  • Test STRIX Tactic Pro : Le retour gagnant du style orange mécanique ?
  • Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...
  • Test Roccat Ryos MK Pro : L'habit ne fait pas le clavier
  • Test SteelSeries Apex M800 : Un clavier qui marque sa différence (et qui le fait bien)
  • Test Corsair Raptor K30 : Un clavier membrane bien pensé à prix contenu