Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 35 claviers gamer à l'essai, entre 50 et 250€ /

Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques - Comparatif : 35 claviers gamer à l'essai, entre 50 et 250€

Page Dossier
Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques
Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques
PC
Partager sur :
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
27 janvier 2017 à 13:04:12
17/20
Spécifications
Technologie de toucheMembrane Razer
RétroéclairageOui, RGB
Raccourcis multimédia Oui, Partagés
Raccourcis macroOui, Partagés
Anti-ghosting - Prise en compte simultanée des touchesOui, 10-KRO
Connectique requise1 port USB
Port(s) USBNon
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Port(s) audionon

Quoi que l’innovation ne soit pas absente du marché des claviers pour joueurs, force est de constater de depuis quelque temps, les produits de cette catégorie ont une certaine tendance à se ressembler. Le Razer Ornata fait exception à cette tendance, vous offrant sur son seul nom deux bonnes raisons de vous y intéresser.

L’Ornata est donc le dernier clavier gaming né des réflexions des équipes R&D de Razer, et si sa principale nouveauté restera sa technologie de touche inédite, nous souhaitions commencer cet article sur un autre élément, grâce auquel le produit va tout autant marquer sa différence avec la concurrence : son repose-poignets. Qu’est-ce que cet artifice peut bien avoir de particulier, pour attirer à ce point l’attention ? Est-il connecté ? Est-il chauffant ? Non… Ce serait intéressant, mais non. En revanche, il est d’un confort… C’est bien simple, jamais un repose-poignets n’a su accueillir nos petites paumes avec autant de douceur que celui de l’Ornata. Un plaisir que l’on devra à la fois à l’épaisse mousse amortissante qu’il intègre, et à la matière qui la recouvre, et qui permettra à vos mains de glisser avec fluidité d’une extrémité à l’autre du clavier. Une belle réussite qui viendra donc renforcer l’intérêt de l’autre nouveauté du Ornata : sa technologie de touches dite mécha-membrane.

Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques

Et à ce propos, précisons un point : quoi que la marque aux serpents aime à présenter son système comme un parfait croisement entre des interrupteurs mécaniques et des touches à membranes, il nous sera difficile de prétendre que l’expérience de frappe offerte par le Razer Ornata surpasse celle proposée par ces deux systèmes historiques. En vérité, il s’agira là plus d’une nouvelle sorte de compromis - entre pression nécessaire à la frappe, retour tactile, et course - que d’une solution ultime, rassemblant le meilleur de deux mondes. Ceci étant précisé, quelle qualité de frappe le clavier Ornata va-t-il offrir ?

Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques

En ce qui concerne la pression nécessaire à l’actionnement d’une touche, on sera sur quelque chose d’un peu plus sec et léger qu’un clavier à membrane classique, même si l’ensemble conservera un certain amortissement en fin de frappe. La course est assez courte, et on dispose d’un retour tactile qui sera diversement apprécié, en raison du bruit qu’il induira (un très léger clic, rien de comparable avec des interrupteurs Cherry MX Blue, cependant), et sans lequel l’Ornata aurait pu être bien plus silencieux. Toutefois, nous devons admettre que le compromis trouvé par Razer nous est apparu comme très agréable au quotidien, que ce soit pour des travaux bureautique, ou en jeu, au point de le faire entrer dans notre top 3 de nos claviers les plus appréciés, avec le Corsair STRAFE RGB Silent et le SteelSeries M800.

Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniquesTest Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques

Dès lors, Razer n’avait plus qu’à dérouler ses classiques pour terminer de nous convaincre, ce que la marque a fait sans difficulté. L’Ornata profite ainsi du système de rétroéclairage maison Chroma, qui autorisera toute sorte de fantaisies colorées, afin de rendre son clavier… disons, plus expressif. Précisons cependant que la coque noire du châssis, couplée au blanc translucide de la membrane sur laquelle reposent les touches, mettra plutôt bien en valeurs les effets lumineux. Le châssis, justement, restera assez classique dans son design : une structure d’un bloc sans fioriture, fixée magnétiquement au repose-poignets, qui disposera de deux pattes rétractables afin de surélever la partie arrière du périphérique, et qui intégrera en prime un réseau de goulottes. Ces dernières serviront à guider le câble USB, afin qu’il ressorte à droite, au milieu ou à gauche de votre espace de travail. Et bien entendu, Razer a intégré à son produit un mode jeu, un système anti-ghosting 10-Key Rollover, un système d’enregistrement de macros à la volée, ainsi que différentes commandes multimédias, en partage avec les touches de fonction.

Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniquesTest Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniquesTest Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques

Finalement, on ne regrettera sans doute que deux choses concernant ce clavier Ornata. La première, c’est la propension du revêtement soft touch des touches à cumuler les traces de doigts pour finir par prendre un aspect brillant, créant un décalage visuel entre les touches très utilisées, et les touches de fonctions, par exemple. Le second point tiendra en l’absence de port USB déporté, un artifice toujours pratique lorsque l’on a une clé de stockage ou un périphérique à brancher, et que notre tour n’est pas à portée immédiate. Quoi qu’il en soit, le Razer Ornata est en ce qui nous concerne une réussite, qui reste encore un peu chère pour l’instant (autour de 110€, sachant qu'une version non Chroma existe également, commercialisée autour des 90€), mais qui saura proposer un confort de frappes intéressant, à mi-chemin entre l’expérience des systèmes mécanique, et celle des claviers à membranes classiques.

Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniquesRECHERCHER SUR AMAZONTest Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniquesRECHERCHER SUR LDLC.COMTest Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniquesRECHERCHER SUR MATERIEL.NETTest Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniquesRECHERCHER SUR TOPACHAT
Les notes
+Points positifs
  • Une technologie de touches nouvelles… et convaincante
  • Un design général sobre et avenant
  • Sans doute le meilleur repose-poignets du marché
  • La suite Razer Synapse toujours aussi bien pensée
  • Fonctionnalités gaming complètes
-Points négatifs
  • Prix un poil élevé selon nous
  • Pas de port USB déporté sur le clavier
  • Revêtement soft touch des touches salissant
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
27 janvier 2017 à 13:04:12
17/20
Mis à jour le 28/04/2019
PC
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
thereekins
thereekins
MP
le 28 janv. 2017 à 13:23

J'ai ce Ornata depuis quelques jours et c'est un régal ! Pour le repose poignet je peux pas comparer avec d'autres mais en tout cas c'est vrai qu'il est top :)

Par contre ce que vous dites concernant les touches qui deviennent salissantes me rassure pas trop, on verra ce qu'il en est plus tard.

Si je devais simplement noter un petit point négatif qu'aucun test ne semble mettre en avant c'est le fait que l'écriture sur les touches est vraiment tres légères on voir quasiment pas ce qu'ils y a écrit sur les touches quand le clavier est éteint mais bon quand on achete une version chroma c'est pour profiter du rétro éclairage logiquement.

Lire la suite...
Musashi_35
Musashi_35
MP
le 27 janv. 2017 à 18:22

Il en faudra plus pour me faire quitter mon Ducky One, mais si je dois m'acheter un membrane, je penserai à cet Ornata.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test des Logitech G915 et G815 : Révolution tout en finesse
  • Test du Thermaltake Level 20 RGB : En long, en large et en lumière
  • Test Asus ROG Strix Flare : Un clavier sûr pour illuminer vos sessions nocturnes
  • Test Cherry MX Board 6.0 : Si son ramage se rapportait à son plumage...
  • Test du Cooler Master MK750 : De grandes qualités, même en nomade
  • Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière
  • Test Corsair STRAFE : Simple, compact, efficace
  • Test Corsair STRAFE RGB Silent : Un sans faute, ou presque
  • Test Cougar Attack X3 RGB (2016) : Un bon compromis tout en couleurs
  • Test G.Skill Ripjaws KM570 : Efficace et pas cher, c'est G.Skill qu'on préfère ?
  • Test G.Skill Ripjaws KM780 : Un rapport qualité prix intéressant
  • Test du HyperX Alloy Elite RGB : Une référence colorée mais sérieuse
  • Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité
  • Test Logitech G413 : On ne fait pas que du bon chocolat en Suisse
  • Test Logitech G513 : Le G413 ne parvient pas à prendre du galon
  • Test Logitech G613 : Libéré, délivré, mais quel intérêt ?
  • Test Logitech G810 Orion Spectrum : Une copie revue et corrigée du G910
  • Test Logitech G910 Orion Spectrum : Tout le monde a droit à une seconde chance !
  • Test du Mad Catz S.T.R.I.K.E. 4 : Quand Hardware et Software ne font pas bon ménage
  • Test du MSI Vigor GK80 : Largement battu par la concurrence
  • Test Razer BlackWidow Chroma : Derrière le bruit des touches, personne ne vous entend crier !
  • Test Razer BlackWidow Chroma V2 : Un repose-poignet qui "tue le game" !
  • Test Razer BlackWidow X Chroma : Quelques grammes de finesse, dans un monde de joueurs
  • Test Razer Huntsman : Et le confort ? Il est où, le confort ?
  • Test Roccat Suora : Un clavier gaming qui va à l'essentiel
  • Test Roccat Vulcan 120 AIMO : Un confort de frappe qui fait la différence
  • Test SteelSeries APEX M500 : Le digne héritier du clavier 6Gv2 ?
  • Test du NACON CL-750 OM : Le plastique, ce n'est pas toujours fantastique
  • Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques
  • Test Logitech G910 Orion Spark : Du haut de gamme qui peine à convaincre
  • Test STRIX Tactic Pro : Le retour gagnant du style orange mécanique ?
  • Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...
  • Test Roccat Ryos MK Pro : L'habit ne fait pas le clavier
  • Test SteelSeries Apex M800 : Un clavier qui marque sa différence (et qui le fait bien)
  • Test Corsair Raptor K30 : Un clavier membrane bien pensé à prix contenu