Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 35 claviers gamer à l'essai, entre 50 et 250€ /

Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière - Comparatif : 35 claviers gamer à l'essai, entre 50 et 250€

Page Dossier
Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière
Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière
PC
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
20 juillet 2017 à 13:19:02
18/20
Spécifications
Technologie de toucheMecanique Cherry MX Speed / Dispo en MX Brown
RétroéclairageOui, RGB
Raccourcis multimédia Oui
Raccourcis macro6 dédiés plus l'ensemble du clavier
Anti-ghosting - Prise en compte simultanée des touchesOui, N-Key
Connectique requise2 ports USB
Port(s) USBOui
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Port(s) audioNon

Avec cette version Platinum, Corsair met à jour son clavier K95 RGB vieux de plus de deux ans. Au programme un modèle haut de gamme, qui vous veut clairement du bien, mais qui tape évidemment fort sur le porte monnaie. Faut-il ou ne faut-il pas craquer ? Si tout n’était pas question de budget, la question ne se poserait presque pas.

Soyons clair dès le départ. Vu le prix de la bestiole, il est évident que ce matériel ne s’adresse pas à toutes les bourses. Mettre sur le marché un clavier à 200€ n’est même pas à la portée de tous les constructeurs tant le niveau de qualité et de performance attendu est élevé. Mais qu’y a-t-il dans ce modèle qui puisse justifier un tel écart avec un Logitech G413, un Steelseries Apex M800 ou un Razer BlackWidow Chroma ? Eh bien de nombreuses choses, qui touchent tant les matériaux que la finition ou les fonctions proposées. Dès lors, Corsair pourra peut-être avoir du mal à convaincre les joueurs de la nécessité d'investir 200€ dans un clavier, mais la marque n'aura en revanche aucun mal à justifier le positionnement haut de gamme de son produit, qui pourra être considéré comme un objet de luxe autant que comme un véritable périphérique de jeu.'''

Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière

Cet aspect étant clarifié, passons à notre revue de détails : le K95 RGB Platinum se dote d’une base en plastique épaisse et rigide, surmontée d'un capot en aluminium brossé sur lequel les commutateurs viennent se fixer. La quasi totalité des touches se trouve dans un renfoncement de 2 mm permettant de limiter leur hauteur tout en laissant une belle visibilité sur les mécanismes transparents. Les dimensions contenues (473 x 173 mm) par rapport au K95 RGB permettent au clavier de trouver sa place plus facilement, même avec l’ajout du repose-poignets fourni. Ce dernier, large de 8 cm pour une extension de 6 cm à la profondeur du clavier, se montre des plus confortables, d'autant plus qu'il arborera deux faces fonctionnelles, aux textures plus ou moins marquées. On appréciera d’ailleurs que ce dernier soit facile à nettoyer puisqu’il a tout de même tendance à capturer toutes les poussières qui s’y aventurent.

A l’arrière, on trouve le très épais câble USB tressé, avec sa double terminaison nécessaire pour profiter du port USB pass through. Ce dernier permet de connecter une souris, un casque, ou à peu près n’importe quel périphérique, et l’on trouve sous le châssis du clavier de quoi faire transiter son câble pour peu qu’il ne soit pas trop épais. Un système un peu fastidieux au final puisque qu’il est impossible de retirer son périphérique sans enlever au préalable le repose poignet. Au chapitre des petits regrets, on notera que les pieds du K95 sont toujours sur un axe et qu’il n’est pas rare d’avoir à les remettre en place après avoir déplacé le clavier, par exemple. Sur ce point, nous restons convaincus que le système proposé par le Steelseries Apex M800 est plus pratique et surtout plus stable.

Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière

Le modèle qui nous a été fourni pour test est équipé de Cherry MX Speed. On notera l’impressionnante réactivité offerte par ces touches linéaires, dont le point de contact semble se situer dès le premier millimètre de course, pour une profondeur maximale de 3 millimètres. A ce compte, on obtient évidemment une frappe extrêmement rapide, dont on signalera qu'elle nécessitera tout de même un bon temps d'adaptation. Les utilisateurs pourront cependant opter pour une version Cherry MX Brown, commercialisée au même prix et qui saura proposer un compromis de frappe plus consuel. Moins consuel, en revance, sera le manque de discrétion qu’offre le combo MX Speed et capot métallique. En effet, avec chaque appui se déclenche une résonance du clavier qui, ajouté au bruit de contact, sec et bien sonore, fait du K95 RGB Platinium un des claviers les moins silencieux du marché.

Le K95 RGB Platinum est livré avec un lot de 10 touches dédiées au jeu pour remplacer celles d’origine, histoire de profiter du même grip que celui des touches macro, avec un léger changement d’angle pour que vos doigts s’y retrouvent sans avoir à baisser les yeux. D’ailleurs, vous l’aurez peut être remarqué mais cette révision fait l’impasse sur deux tiers des touches macros que proposaient le K95 RGB original, gagnant au passage une réduction de près de 4 centimètres sur sa grande longueur. On passe donc de 3 rangées de six boutons à une seule, ce qui ne dérangera pas la plupart des joueurs, au contraire même, mais embêtera forcément ceux qui voyaient dans cette profusion de combinaisons un argument important. Heureusement, il est possible d’attribuer via le logiciel CUE une fonction macro à n’importe quelle touche du clavier, même celles dédiées au multimédia, portant ainsi le nombre possible d’affectations à plus 100.

Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière

Dans le même genre, Corsair a revu l’ergonomie des touches additionnelles avec la disparition des touches M au profit d’un unique sélecteur de profil (un peu moins pratique pour accéder rapidement aux 3 mémoires embarquées), avec à ses côtés un réglage de la luminosité à trois niveaux en plus du OFF, et un lock de touches lorsqu’on est en mode jeu. Les touches dédiées au multimédia se retrouvent donc isolées sur la partie droite du clavier avec une molette de volume et un bouton Mute, ainsi que des commandes pour contrôler votre lecteur multimédia. Au final, le K95 RGB Platinum se veut plus classique, mais aussi plus cohérent.

Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière

Du côté du rétro-éclairage, vous pouvez arriver avec vos préjugés, qu’ils soient négatifs ou positifs, le K95 RGB Platinum aura pour réponse une solution globale parmi les mieux pensées du marché. En effet, d’un côté les Cherry MX Speed se montrent particulièrement lumineuses avec leur structure translucide dès la base, ce qui ajoute un halo lumineux entre les touches plutôt voyant mais pas désagréable, mais en plus elles offrent une belle homogénéité de l’éclairage au niveau du lettrage, sans atteindre tout de même la qualité d’éclairage des Romer-G de Logitech. De plus, les possibilités offertes par la nouvelle mouture du logiciel CUE 2 permettent de multiplier les réactions lumineuses, couche par couche, et évidemment touche par touche.

Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière

Pour faire simple, il est possible en quelques clics (et avec un peu de pratique du logiciel) de mettre en place un rétroéclairage global ou par zone, par dessus lequel on peut ajouter des effets plus esthétiques, tout en ajoutant une surcouche statique limitée à certaines touches qu’on ne veut pas perdre de vue. De quoi se faire plaisir avec un clavier “sapin de Noël” qui n’empiète pas sur la visibilité de vos actions les plus importantes. A cela s’ajoute une barre lumineuse au fond du clavier, composée de 19 segments et profitant aussi de nombreuses combinaisons disponibles. Et si malgré toutes ces possibilités, vous restez réfractaires à cette technologie, ou que vos yeux viennent simplement à fatiguer, une simple pression de la touche dédiée vous permettra d’atténuer l’intensité lumineuse, voire carrément de lui couper la chique.

Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumièreTest Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumièreTest Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière

Il faut d’ailleurs louer les nombreux progrès réalisés par Corsair au niveau de son logiciel, lequel gagne en ergonomie, en fonctionnalités, mais aussi en cohérence. Il a d’ailleurs le bon goût d’offrir à l’utilisateur le choix entre un mode simple, accessible et efficace, et un mode plus avancé, pour ceux qui veulent vraiment aller au bout des nombreux réglages possibles. Evidemment, on apprécie aussi de retrouver ses réglages de souris et de casque, pour peu que vous ayez fait le choix de modèles compatibles. Il est juste dommage que seul Windows puisse en profiter.

Pour conclure, ce K95 RGB Platinum nous a particulièrement enchanté, tant par sa finition que par ses performances. La réactivité de ses Cherry MX Speed est très appréciable et les possibilités offertes par le CUE en termes de personnalisation visuelle ou fonctionnelle sont vraiment bienvenues. On ne lui reprochera au final qu’un bruit élevé lors de la frappe ce qui, en fonction de votre environnement de jeu, peut aussi bien être un défaut rédhibitoire que tout à fait acceptable. Mais à nos yeux, ce clavier se place parmi les meilleurs du moment, avec un prix certes élevé, mais en totale adéquation avec ses prestations.

Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumièreRECHERCHER SUR AMAZONTest Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumièreRECHERCHER SUR LDLC.COMTest Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumièreRECHERCHER SUR MATERIEL.NETTest Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumièreRECHERCHER SUR TOPACHAT
Les notes
+Points positifs
  • Une finition très qualitative
  • Solide et stable
  • Confort et vitesse de frappe
  • Un port USB déporté
  • Le rétro-éclairage efficace, touche par touche
  • Le logiciel CUE se montre vraiment performant
  • Repose poignets confortable et amovible
-Points négatifs
  • Frappe bruyante qui résonne
  • 200€ dans un clavier, ça reste cher
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
20 juillet 2017 à 13:19:02
18/20
Mis à jour le 27/04/2019
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
the-Sash-one
the-Sash-one
MP
le 21 juil. 2017 à 21:27

200€ le clavier ?
Et pourquoi pas 500€ ou 1000€, c est pas mieux ?

14.99€ le pack clavier-souris en grande surface tous les 5-6 ans me suffit amplement perso...!

Lire la suite...
lordfighter
lordfighter
MP
le 21 juil. 2017 à 11:49

Il n'y a plus qu'a espérer que les led ne lâchent pas toutes en quelques mois comme le K95 original.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test des Logitech G915 et G815 : Révolution tout en finesse
  • Test du Thermaltake Level 20 RGB : En long, en large et en lumière
  • Test Asus ROG Strix Flare : Un clavier sûr pour illuminer vos sessions nocturnes
  • Test Cherry MX Board 6.0 : Si son ramage se rapportait à son plumage...
  • Test du Cooler Master MK750 : De grandes qualités, même en nomade
  • Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière
  • Test Corsair STRAFE : Simple, compact, efficace
  • Test Corsair STRAFE RGB Silent : Un sans faute, ou presque
  • Test Cougar Attack X3 RGB (2016) : Un bon compromis tout en couleurs
  • Test G.Skill Ripjaws KM570 : Efficace et pas cher, c'est G.Skill qu'on préfère ?
  • Test G.Skill Ripjaws KM780 : Un rapport qualité prix intéressant
  • Test du HyperX Alloy Elite RGB : Une référence colorée mais sérieuse
  • Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité
  • Test Logitech G413 : On ne fait pas que du bon chocolat en Suisse
  • Test Logitech G513 : Le G413 ne parvient pas à prendre du galon
  • Test Logitech G613 : Libéré, délivré, mais quel intérêt ?
  • Test Logitech G810 Orion Spectrum : Une copie revue et corrigée du G910
  • Test Logitech G910 Orion Spectrum : Tout le monde a droit à une seconde chance !
  • Test du Mad Catz S.T.R.I.K.E. 4 : Quand Hardware et Software ne font pas bon ménage
  • Test du MSI Vigor GK80 : Largement battu par la concurrence
  • Test Razer BlackWidow Chroma : Derrière le bruit des touches, personne ne vous entend crier !
  • Test Razer BlackWidow Chroma V2 : Un repose-poignet qui "tue le game" !
  • Test Razer BlackWidow X Chroma : Quelques grammes de finesse, dans un monde de joueurs
  • Test Razer Huntsman : Et le confort ? Il est où, le confort ?
  • Test Roccat Suora : Un clavier gaming qui va à l'essentiel
  • Test Roccat Vulcan 120 AIMO : Un confort de frappe qui fait la différence
  • Test SteelSeries APEX M500 : Le digne héritier du clavier 6Gv2 ?
  • Test du NACON CL-750 OM : Le plastique, ce n'est pas toujours fantastique
  • Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques
  • Test Logitech G910 Orion Spark : Du haut de gamme qui peine à convaincre
  • Test STRIX Tactic Pro : Le retour gagnant du style orange mécanique ?
  • Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...
  • Test Roccat Ryos MK Pro : L'habit ne fait pas le clavier
  • Test SteelSeries Apex M800 : Un clavier qui marque sa différence (et qui le fait bien)
  • Test Corsair Raptor K30 : Un clavier membrane bien pensé à prix contenu