Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 35 claviers gamer à l'essai, entre 50 et 250€ /

Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité - Comparatif : 35 claviers gamer à l'essai, entre 50 et 250€

Page Dossier
Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité
Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité
PC
Partager sur :
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 mai 2017 à 13:54:00
16/20
Spécifications
Technologie de toucheMecanique Cherry MX Red / Brown / Blue
RétroéclairageOui, Rouge
Raccourcis multimédia Oui
Raccourcis macroNon
Anti-ghosting - Prise en compte simultanée des touchesOui, N-Key ou 6-Key
Connectique requise2 ports USB
Port(s) USBOui, charge seulement
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Port(s) audioNon

Vous en conviendrez, difficile d’évoquer la marque HyperX, sans immédiatement embrayer sur un débat concernant sa gamme de casques Cloud. Un débat qui tourne d’ailleurs rapidement au concert de louanges, puisque cette dernière est actuellement l’une des références du marché en termes de rapport qualité-prix. HyperX peut-il connaître le même succès, s’agissant des claviers gaming ? C’est la question que pose ce nouveau produit baptisé Alloy FPS, et que nous avons pu tester durant quelques semaines.

Nous l’avouons, nous faisons partie de cette tranche de vieux joueurs qui ne sont certes pas contre un brin de folie dans l’apparence de leurs périphériques gaming, mais un brin seulement. Et pendant des années, nous avons donc râlé, avec mesure mais fermeté, contre des vagues successives de produits gaming qui ne nous auront rien épargné en matière de design clinquant... Et devinez quoi : aujourd’hui, alors que la plupart des fabricants ont calmé leurs ardeurs et nous offrent enfin des périphériques alliant efficacité et sobriété… Nous nous demandons si nous ne regrettons pas un peu cette période « sapin de Noël », tant les claviers se suivent et se ressemblent ces derniers mois, quelles que soient les marques. Evidemment, vous aurez vite fait de considérer que nous ne sommes que des râleurs en puissance, des girouettes qui repartiront dans le sens inverse de cette nouvelle humeur dès que les premières couleurs vives pointeront le bout de leur nez…

Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité

Peut-être… Quoi qu’il en soit, rassurez-vous, nous savons raison garder : pas question de fustiger l’Alloy FPS sur cette seule base argumentaire ; on se contentera simplement de constater que le nouveau clavier d’HyperX ressemblera dans sa structure à beaucoup d’autres concurrents : citons par exemple le G810 chez Logitech, l’APEX M500 chez SteelSeries, le Suora chez Roccat, ou le G413, encore chez Logitech. Plus concrètement, l’Alloy FPS se montrera assez compact, faisant reposer son tapis de touches sur un châssis métallique ouvert, fin, et léger. Léger et fin, oui, mais pas bas de gamme pour autant. La structure fait montre d’une construction et d’une solidité sans faille, à l’image des charnières permettant de déployer les deux pattes qui serviront à surélever l’arrière du clavier si besoin.

Le soin apporté par HyperX à son produit, c’est de toute façon le sentiment qui transparait globalement, lorsque l’on pose son regard sur le packaging, par exemple : l’Alloy FPS est ainsi fourni avec une housse de transport en tissu alvéolé, un câble tressé détachable (connecté au clavier via une fiche mini USB), et un jeu de touches supplémentaires. Ces dernières se pareront d’une couleur rouge, et d’une surface en relief des plus qualitatives et permettront aux joueurs de profiter d’une différenciation tactile sur les touches qu’ils utilisent le plus régulièrement (Z,Q,S,D, et 1,2,3,4).

Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilitéTest HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité

Quant à la technologie de frappe, là encore, HyperX a misé sur du solide, à défaut d’être original, et a intégré au sein de son périphérique des interrupteurs Cherry. Notre exemplaire de test était équipé de versions MX Blue (non linéaire, avec clic d’activation), mais le constructeur propose également des modèles en MX Red ou MX Brown. Ainsi armé, l’Alloy FPS peut évidemment se prévaloir d’un confort de frappe impeccable, même si rappelons-le, les interrupteurs MX Blue demeurent plutôt bruyants, et feront de vous la personne à abattre dans un environnement de travail ouvert. Les Cherry MX Red restent à ce titre un compromis plus « sociabilisant » à nos yeux. Il convient également de signaler que le produit restera stable en toute circoncstance, en position à plat ou relevé, aidé en cela par 6 patins anti-dérapants.

Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité

Vous l’aurez compris, l’Alloy FPS est solide sur ses bases. Mais considérant la forte concurrence qui existe sur le marché des périphériques gaming, cela ne suffit pas. Il faut un peu plus, et c’est typiquement sur ses fonctionnalités bonus que le clavier d’HyperX dévoile quelques faiblesses. Pour commencer, il est livré sans logiciel pilote. Un argument qui lui donne une connotation très plug and play, mais qui fait tache par rapport aux solutions très complètes que propose Roccat, Razer ou Logitech. Impossible, par exemple, de redéfinir les fonctions de certaines touches, de gérer un set de macro, et de rattacher ces configurations alternatives à des jeux de son catalogue. On notera malgré tout que des raccourcis clavier permettront de gérer quelques fonctionnalités essentielles : possibilité de choisir entre les modes N-key ou 6-key rollover (modes qui viendront en complément du système anti-ghosting 100%), choix entre 6 profils de rétroéclairage, sur 5 niveaux d’intensité, ou activation du mode jeu qui évitera qu’un appui malencontreux sur certaines touches vous renvoie sur le bureau Windows durant une partie. L'Alloy FPS proposera en outre quelques raccourcis multimédia, partagé avec les touches de fonction,

Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité

Enfin, signalons que l’Alloy FPS proposera à l’arrière de son châssis un port USB. Cela aurait pu être là encore un point fort, mais l’idée n’est pas aussi aboutie que nous l’espérions : ce port ne gère ainsi pas le transfert de données, et ne pourra donc servir que pour le rechargement d’un appareil, smartphone, tablettes, ou périphérique sans fil, par exemple.

Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité

Considérant tout cela, il paraît évident que l’Alloy FPS se logera sur un créneau très particulier. La qualité de sa construction, son câble détachable et sa housse de transport, en font un périphérique très intéressant pour celui qui associe sa pratique des loisirs vidéoludiques à une certaine mobilité. En revanche, pour les joueurs sédentaires, il est clair que les 130€ demandés par HyperX seront difficilement justifiables, au regard de ce que propose la concurrence. Dans ce cadre, le M500, le Suora et surtout, le nouveau G413 (notre chouchou du moment) vous offriront des prestations équivalentes pour 20 à 30€ de moins. Il n’en reste pas moins que le premier pas d’HyperX sur cette catégorie de produits est plutôt de bon augure. On attend la suite !

Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilitéRECHERCHER SUR AMAZONTest HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilitéRECHERCHER SUR LDLC.COMTest HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilitéRECHERCHER SUR MATERIEL.NETTest HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilitéRECHERCHER SUR TOPACHAT
Les notes
+Points positifs
  • Sobre et élégant
  • Solide et léger
  • Excellent confort de frappe (Cherry MX oblige)
  • Un port USB déporté
  • Bien doté en accessoires
  • Parfait si vous êtes souvent en déplacement
-Points négatifs
  • Un port USB, oui, mais pour la charge seulement
  • Un peu cher pour un usage sédentaire classique
  • Aucun logiciel pilote fourni
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
16 mai 2017 à 13:54:00
16/20
Mis à jour le 27/04/2019
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
popdog34
popdog34
MP
le 17 mai 2017 à 00:45

Une touche Windows sur le clavier ? C'est sans moi...

Lire la suite...
Zephyphy
Zephyphy
MP
le 16 mai 2017 à 17:53

G413 ok mais encore romerG ? Non merci. Quelqu'un préfère les romerG, mou et sans feeling aux cherry mx ?

Lire la suite...
Commentaire édité 16 mai 2017, 17:56 par Zephyphy
Sommaire Dossier
  • Test des Logitech G915 et G815 : Révolution tout en finesse
  • Test du Thermaltake Level 20 RGB : En long, en large et en lumière
  • Test Asus ROG Strix Flare : Un clavier sûr pour illuminer vos sessions nocturnes
  • Test Cherry MX Board 6.0 : Si son ramage se rapportait à son plumage...
  • Test du Cooler Master MK750 : De grandes qualités, même en nomade
  • Test Corsair K95 RGB Platinum MX Speed : A la vitesse de la lumière
  • Test Corsair STRAFE : Simple, compact, efficace
  • Test Corsair STRAFE RGB Silent : Un sans faute, ou presque
  • Test Cougar Attack X3 RGB (2016) : Un bon compromis tout en couleurs
  • Test G.Skill Ripjaws KM570 : Efficace et pas cher, c'est G.Skill qu'on préfère ?
  • Test G.Skill Ripjaws KM780 : Un rapport qualité prix intéressant
  • Test du HyperX Alloy Elite RGB : Une référence colorée mais sérieuse
  • Test HyperX Alloy FPS : Un clavier pour conjuguer loisirs vidéoludiques et mobilité
  • Test Logitech G413 : On ne fait pas que du bon chocolat en Suisse
  • Test Logitech G513 : Le G413 ne parvient pas à prendre du galon
  • Test Logitech G613 : Libéré, délivré, mais quel intérêt ?
  • Test Logitech G810 Orion Spectrum : Une copie revue et corrigée du G910
  • Test Logitech G910 Orion Spectrum : Tout le monde a droit à une seconde chance !
  • Test du Mad Catz S.T.R.I.K.E. 4 : Quand Hardware et Software ne font pas bon ménage
  • Test du MSI Vigor GK80 : Largement battu par la concurrence
  • Test Razer BlackWidow Chroma : Derrière le bruit des touches, personne ne vous entend crier !
  • Test Razer BlackWidow Chroma V2 : Un repose-poignet qui "tue le game" !
  • Test Razer BlackWidow X Chroma : Quelques grammes de finesse, dans un monde de joueurs
  • Test Razer Huntsman : Et le confort ? Il est où, le confort ?
  • Test Roccat Suora : Un clavier gaming qui va à l'essentiel
  • Test Roccat Vulcan 120 AIMO : Un confort de frappe qui fait la différence
  • Test SteelSeries APEX M500 : Le digne héritier du clavier 6Gv2 ?
  • Test du NACON CL-750 OM : Le plastique, ce n'est pas toujours fantastique
  • Test Razer Ornata Chroma : Le clavier membrane qui roule des mécaniques
  • Test Logitech G910 Orion Spark : Du haut de gamme qui peine à convaincre
  • Test STRIX Tactic Pro : Le retour gagnant du style orange mécanique ?
  • Test Mad Catz S.T.R.I.K.E. T.E. : Une renaissance, en quelque sorte...
  • Test Roccat Ryos MK Pro : L'habit ne fait pas le clavier
  • Test SteelSeries Apex M800 : Un clavier qui marque sa différence (et qui le fait bien)
  • Test Corsair Raptor K30 : Un clavier membrane bien pensé à prix contenu