Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / La robotique dans le jeu vidéo, de l'homme à la machine ? /

L'évolution du robot dans les jeux - La robotique dans le jeu vidéo, de l'homme à la machine ?

Page Dossier
L'évolution du robot dans les jeux
L'évolution du robot dans les jeux
PC PS4 ONE WiiU PS3 360 Mac Android MD Xbox
Partager sur :

Année après année, le jeu vidéo a fait évoluer la représentation du robot. Qu'il s'agisse de boss ou de personnages épaulant la progression du joueur, différents types de robots sont nés dans l'imagination des développeurs. À l'origine, les créateurs avaient tendance à s'appuyer sur le septième art et sa représentation du monde robotique. Mais lors du passage de la 2D à la 3D, la reproduction de ces machines en métal s'est peu à peu complexifiée et nombreux sont les joueurs à avoir été confrontés à autre chose que de simples carcasses de titane. À l'instar d'Evangelion, les productions vidéoludiques ont alors mis en avant des entités capables d'agir par elles-mêmes.

Entre science-fiction et anticipation

L'évolution du robot dans les jeux

Quiconque a posé les mains sur l'énorme stick de Steel Battalion a dû ressentir un vrai sentiment de puissance. Considérée comme une véritable simulation de méchas, cette production made in Capcom en a retourné plus d'un : manette composée de 40 boutons (!), de deux joysticks, d'un pédalier et même d'un levier de vitesse ! Totalement élitiste (car collector et onéreuse), cette expérience nous place dans le cockpit d'un mécha et l'immersion est totale ! Plutôt que de se focaliser sur une représentation extérieure du robot, les développeurs ont choisi une autre approche ramenant à un jeu comme Titanfall (lorsqu'on se trouve à l'intérieur du mécha).

À l'aube de la 3D, les développeurs ont d'ailleurs opté pour cette visualisation. En 1989, les joueurs PC ont pu découvrir un certain MechWarrior. Avec sa vue subjective et son changement d'armes à la volée, cette série a vraiment marqué les esprits. Lors de l'arrivée des 32 bits, on a vu arriver des productions à la fois originales et décalées. Sur Saturn, on a eu le droit à Robotica mais aussi à des expériences comme Gungriffon (et sa suite encore plus aboutie). De nombreux shoots à tendance mecha ont également vu le jour. Du côté de la PlayStation, des sagas comme Jumping Flash ont interloqué les joueurs. Il faut dire que ce n'est pas tous les jours qu'on contrôle un lapin robotisé ! Mélange de plateforme et d'exploration, ce jeu (et sa suite) délivrait des sensations intéressantes. La 3D permettait une profondeur et l'immersion était telle que ça donnait vraiment le vertige par moment. Malgré l'émergence de cette technologie, la 2D a longtemps résisté et s'est appuyée sur une quantité de détails. Les robots, mechas et autres machines ont profité de cette profusion de sprites. À l'inverse d'une série comme Mega Man, assez épurée, les joueurs d'arcade et de Neo Geo ont pu halluciner (c'est le terme) devant les entités mécaniques et robotisées de la saga Metal Slug. Avec leurs animations incroyables, ces sprites en ont retourné plus d'un ! Des années 1980 à aujourd'hui, la représentation des robots a évolué mais a toujours su garder une certaine cohérence "artistique". Quelque soit la console que vous choisissez, vous parviendrez toujours à trouver un jeu de robot, même sur des machines passées un peu inaperçues comme la Jaguar.

L'évolution du robot dans les jeuxL'évolution du robot dans les jeuxL'évolution du robot dans les jeux

Robots d'hier et d'aujourd'hui

Pour cette dernière partie du dossier, nous allons faire un focus sur les séries robotiques qui ont réussi à traverser les années. Souvent reliée à l'anime Neon Genesis Evangelion, la saga Zone of the Enders a marqué de nombreux joueurs. Produite par Hideo Kojima et réalisée par un ancien programmeur du cultissime Policenauts, cette licence jouit d'une belle direction artistique et musicale. Le premier opus sera suivi d'une séquelle nettement plus ambitieuse et ce n'est pas pour rien que tous les fans réclament, à cor et à cri, un troisième volet. Seulement voilà, cette fois, c'est véritablement mort car la licence appartient à Konami et que Kojima est officiellement évincé.

L'évolution du robot dans les jeux
Virtual-On Force

Du côté des fans de Sega, ne pas citer les Virtual On serait une hérésie. Née en arcade, il s'agit d'un titre qui voit s'affronter deux méchas dans une arène. Le jeu a ensuite été adapté sur Saturn (dans une version de qualité, avec d'excellentes musiques et une pêche incroyable) mais aussi PC, PlayStation 2 (via la collection des SEGA Ages) puis plus tard sur PSN et Xbox Live Arcade. Plusieurs opus ont vu le jour : Oratorio Tangram, Virtual-On Force et Virtual-On Marz. Un vrai jeu d'arcade à l'ancienne mais qui a plutôt bien vieilli.

Les amateurs de stratégie, quant à eux, se tourneront plus facilement vers les Front Mission. Tactical RPG sorti sur Super Nintendo (la Super Nintendo au Japon), il puise sa force dans son gameplay d'une rare richesse. Divisé en deux phases, on y trouve des séquences de gestion et d'action/tactique. Aux commandes de Wanzer (il s'agit de méchas prenant différentes formes), le joueur participe à des batailles passionnantes et surtout très bien réalisées. La série signée Squaresoft connaîtra de nombreux épisodes, la plupart sortant sur consoles de la marque PlayStation.

Puis vient les fameux Armored Core. Conçus par From Software, ces jeux prônent l'action mais l'approche est différente d'un Virtual-On. Découpé en mission, Armored Core est un jeu plus réaliste qui offre au joueur la possibilité d'améliorer et de personnaliser son équipement. Souvent réputée difficile d'accès, la série s'est peaufinée et décomplexifier au fil du temps. Pour les amoureux d'imports, il va sans dire que les franchises Super Robot Taisen, Macross ou Mobile Suit Gundam ont une aura particulière. Il est d'ailleurs intéressant de comparer le design des robots occidentaux et japonais. En la matière, les créateurs nippons restent inégalables. Après tout, ce sont bien eux les inventeurs du sentai. Toutes celles et ceux qui sont actuellement en train de découvrir Xenoblade Chronicles X (ou qu'ils vont le faire prochainement) seront sans doute d'accord.

Chargement de la vidéo

Le mot de la fin

Pour être exhaustif, il faudrait écrire un bouquin mais c'est une certitude, les robots sont bien loin d'avoir réglés leur compte sur consoles et PC. On peut même aller plus loin en disant qu'ils seront légion sur les casques de réalité virtuelle. Prévu sur PlayStation VR, RIGS s'annonce comme un FPS multi très nerveux. Aux commandes d'un mécha, on affronte des adversaires dans une arène, le tout sur fond de combat aérien et de sauts vertigineux. Dans des matchs à 3 contre 3, le concept sera en plus enrichi par un principe d'orbes à récolter avant de rejoindre un cercle positionné au milieu de l'arène. Bref, ça promet !

L'évolution du robot dans les jeux
Recore

En 2016, certaines expériences robotiques risquent bien de nous mettre une claque. C'est le cas des dinosaures mécaniques de Horizon : Zero Dawn, le nouveau jeu de Guerrilla Games. Pour l'instant, les séquences entraperçues laissent augurer d'un gameplay assez riche, avec de nombreuses approches pour vaincre ces ennemis gigantesques. L'année prochaine, il y aura aussi un certain ReCore, jeu d'action futuriste conçu par les créateurs de Metroid Prime. Avec le principe du cœur qui donne vie à des entités robotiques, cela nous promet une aventure chargée en émotions.

Plus généralement, l'avancée technologique montre que la condition du robot sera appelée à évoluer dans le futur. On se rend bien compte que les chercheurs spécialisés dans le domaine n'ont qu'un seul et unique but : faire du robot une entité consciente capable d'apporter le bonheur dans la vie de tous les jours. Aider dans les tâches quotidiennes n'est qu'un pas. À terme, les hommes veulent que les robots soient capables de soigner des gens, sauver des vies et réaliser des choses absolument impossibles pour tout humain qui se respecte. Cette omnipotence et ce côté "supérieur à l'homme", par ricochet, pose alors de véritables questions d'éthique. Comment réagir face à un robot ? Comment faire en sorte que le robot ne devienne pas un danger pour l'homme ? Dans un avenir plus ou moins proche, les hommes vont devoir être capables de trouver un juste équilibre entre ce qu'il est possible de faire ou non. Les robots et les œuvres culturelles sont intimement liés, car ils sont un reflet ce qui nous attend. C'était le cas hier, ça sera le cas demain. Et ce n'est pas R2D2 et C-3PO (Z-6PO) qui diront le contraire.

Mis à jour le 22/12/2015
PC PlayStation 4 Xbox One Wii U PlayStation 3 Xbox 360 Mac Android Megadrive Xbox Action Beat'em All FPS Infiltration Aventure Réflexion Puzzle-Game RPG Plate-Forme Simulation Bungie BioWare Comcept Straight Right Sony Japan Studio Sony Computer Entertainment Armature PlatinumGames Eidos Montréal Kojima Productions Beenox Studios Guerrilla Monolith Soft Square Enix Treyarch From Software Eidos Interactive Capcom Valve Electronic Arts Sony Activision Nintendo Konami Bethesda Softworks Sega Ion Storm Fantastique Futuriste Post-apocalyptique Cyberpunk Science-Fiction Extraterrestres Mecha Dinosaures Espace Robots Rétrogaming
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
Pseudo supprimé
le 23 janv. 2016 à 18:00

L'humain est fou et précipitera sa perte.

Lire la suite...
TWEWY
TWEWY
MP
le 26 déc. 2015 à 17:13

Le vrai danger c'est pas les robots mais ce sont les humains qui s'en servent et les fabriquent. Malheureusement les humains sont stupides et prêts a tout pour l'argent, la politique, etc. Je ne crois pas qu'un robot risque de se transformer en robot tueur de lui-même mais je suis certain que quelqu'un fabriquera un robot tueur et en perdra le contrôle. Ce n'est qu'une question de temps.

Lire la suite...
Ld_Casque_Noir
Ld_Casque_Noir
MP
le 25 déc. 2015 à 23:57

Mais c'est quoi ça?!

Même pas un mot sur la série des earthsiege! Pourtant cette dernière était largement plus accessible que les mechwarrior et proposait un univers bien plus réaliste.

Quel plaisir de monter dans le cockpit d'un ogre ou d'un razor pour aller affronter les modèles Diablo ou Pitbull des cybrides de l'ordinateur Prometheus. en plus, il y avait quelques éléments de stratégie puisqu'il fallait gérer ses coéquipiers et leurs machines. Mais aussi maximiser la récupération de pièces détachées afin d'avoir de quoi réparer ses hercs ou en construire de nouveaux.

En plus, l'univers de earthsiege est celui de tribes. Ce qui se comprend mieux quand on sait que le troisième épisode de la série earthsiege s'appelle starsiege.

http://www.jeuxvideo.com/jeux/pc/00000331-earthsiege-2.htm

http://www.jeuxvideo.com/jeux/pc/00000911-starsiege.htm

http://www.jeuxvideo.com/jeux/pc/00002258-starsiege-tribes.htm

Aller, bonne lecture et découverte de cet univers.

Gerling out! :rire:

Lire la suite...
Commentaire édité 25 déc. 2015, 23:57 par Ld_Casque_Noir
Horizon-Z2
Horizon-Z2
MP
le 25 déc. 2015 à 21:31

Horizon Zero Dawn :coeur:

Lire la suite...
Eorl59
Eorl59
MP
le 25 déc. 2015 à 17:39

Aucune mention du système d'IA et d'IV de mass effect ! Et c'est bien dommage, car si au départ de la saga cela apparait comme un details du jeu, dans le 3ème opus la relation entre les synthétiques et les biologiques est au coeurs du probléme. Des points intéressant y sont développés, comme les notions de personnalité, d'individualité, de croyance, d'âme, de haine et d'amour. Rien que le personnage d'IDA aurait mérité une mention ici.

Lire la suite...
Top commentaires
Eorl59
Eorl59
MP
le 25 déc. 2015 à 17:39

Aucune mention du système d'IA et d'IV de mass effect ! Et c'est bien dommage, car si au départ de la saga cela apparait comme un details du jeu, dans le 3ème opus la relation entre les synthétiques et les biologiques est au coeurs du probléme. Des points intéressant y sont développés, comme les notions de personnalité, d'individualité, de croyance, d'âme, de haine et d'amour. Rien que le personnage d'IDA aurait mérité une mention ici.

Lire la suite...
TWEWY
TWEWY
MP
le 26 déc. 2015 à 17:13

Le vrai danger c'est pas les robots mais ce sont les humains qui s'en servent et les fabriquent. Malheureusement les humains sont stupides et prêts a tout pour l'argent, la politique, etc. Je ne crois pas qu'un robot risque de se transformer en robot tueur de lui-même mais je suis certain que quelqu'un fabriquera un robot tueur et en perdra le contrôle. Ce n'est qu'une question de temps.

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Le robot serviteur
  • Le robot affranchi
  • L'évolution du robot dans les jeux
Meilleures offres