Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Le Space Opera, tendance de fond du jeu vidéo ? /

Bungie & Bioware, l'incarnation moderne du Space Opera - Le Space Opera, tendance de fond du jeu vidéo ?

Page Dossier
Bungie & Bioware, l'incarnation moderne du Space Opera
Bungie & Bioware, l'incarnation moderne du Space Opera
PC PS4 ONE WiiU PS3 360 Vita Mac
Partager sur :

S’il est un genre vidéoludique propice au contexte du Space Opera, il s’agit bien du RPG. Le jeu de rôle reposant en effet grandement sur la narration, c’est ici que l’on trouvera certains des plus grands représentants du Space Opera. En la matière, le studio Bioware a fait bien plus qu’apporter sa pierre à l’édifice en créant deux séries majeures depuis passées à la postérité.

Bungie & Bioware, l'incarnation moderne du Space Opera

La première, une fois n’est pas coutume, est une adaptation de Star Wars. Après tout, autant se servir de l’univers de référence pour mener un Space Opera de main de maître… Knights of the Old Republic, ou KOTOR pour les intimes, en choisissant de situer son action avant celle des films, avait toutes les cartes en main pour réussir. Différentes planètes peuplées par autant de races distinctes, récit chevaleresque, musique symphonique parachèvent de séduire les joueurs. Le gameplay fait autant la part belle aux dialogues qu’à l’exploration et aux combats et le jeu n’oublie pas de dépeindre un univers riche grâce aux multiples informations disséminées çà et là.

Mais Bioware n’a pour autant pas étanché sa soif de Space Opera et y reviendra quelques années plus tard avec un univers original dont la mythologie semble aussi complexe que celle de la grande saga de Georges Lucas. Mass Effect, décliné par la suite en trilogie et dont nous attendons aujourd’hui le quatrième épisode, remplit aisément tous les critères nécessaires et s’impose naturellement. Le parti pris n’était pourtant pas évident, mêler le jeu de tir à la troisième personne et le jeu de rôle pouvait sembler périlleux. On retrouve pourtant ce qui a fait le charme de KOTOR, et l’aspect action soigné du titre ainsi que l’importance de gérer son équipe donne à cette saga une véritable identité.

Bungie & Bioware, l'incarnation moderne du Space Opera

En prenant ces risques, Mass Effect a presque créé un sous-genre et se retrouve aujourd’hui en situation de quasi-monopole dans celui-ci. Apporter la dose nécessaire d’action semblait donc être la solution rêvée pour dépeindre au mieux le Space Opera dans sa grandiloquence, un crédo également partagé par Bungie, studio ayant choisi le côté FPS de la force pour proposer sa version du Space Opera.

En effet, il est bon de rappeler que malgré ses abords belliqueux et les instincts primaires auxquels il semble faire appel, le FPS peut se montrer narratif et exploiter des univers complexes et profonds. La pierre angulaire Half-Life est souvent réputée être l’une des premières à s’être essayée dans ce registre, mais d’autres pionniers lorgnaient déjà dans cette direction. C’était la vocation de Bungie et de son Marathon, et en prenant pour décor l’espace, le studio commençait à s’inscrire dans une logique Space Opera qui n’allait que perdurer.

Plus proche des sensations claustrophobes d’un Alien et de son huis clos spatial que d’un Star Wars avec son univers étendu impressionnant, le premier Marathon n’aurait pas pu se voir accoler le terme space opera. FPS à couloirs, le jeu n’en oublie pas pour autant de proposer un scénario, chose suffisamment rare à l’époque dans le genre. Ses deux suites agrandiront les horizons de la saga et l’on y notera tout de même une intention, un esprit qui commençait alors à se définir, et qui s’affirmera plus tard.

Bungie & Bioware, l'incarnation moderne du Space OperaBungie & Bioware, l'incarnation moderne du Space Opera

Mais l’ébauche Marathon n’était rien en comparaison du mastodonte Halo, à la dimension épique indiscutable. Dès l’introduction, le ton est donné : chants grégoriens se mêlent à un thème symphonique de grande envergure, sur un fond spatial du plus bel effet. Oui, Halo est grandiloquent, parfois manichéen, et définitivement Space Opera. Son contexte stellaire, ses guerres entre différentes races ne mentent pas. Et puis, il y a l’arsenal.

Pas de Space Opera sans lasers, ou au moins privé d’armes à énergie que l’on ne saurait expliquer en vrais termes scientifiques, et Halo en est bardé. Les sons si caractéristiques que celles-ci émettent participent à créer une ambiance, une direction artistique unique qui prend un malin plaisir à se réapproprier les codes du genre.

Bungie & Bioware, l'incarnation moderne du Space Opera

Il est difficile de mettre des mots sur un ressenti, mais si l’on devenait définir les couleurs choisies pour illustrer le monde de Halo, on pourrait dire qu’elles sont Space Opera. Radicales, les teintes chaudes comme froides semblent vouloir s’éloigner d’un certain réalisme pour mieux nous inviter au voyage. Au fil de la série, l’univers s’étendra, les nouvelles races et planètes viendront l’étoffer, jusqu’à ce qu’elle gagne son indépendance, prête à laisser Bungie s’envoler vers d’autres horizons.

Et ces horizons prendront les traits de Destiny, immédiatement affiliés à ce qui est désormais devenu la « patte » Bungie. L’ensemble de la direction artistique semble crier « rétrofuturisme », que ce soit dans les pièces d’équipement, les armes ou encore les emblèmes à disposition des joueurs. Jusque dans ces menus épurés, le jeu synthétise en apparence ce qui constitue l’essence du Space Opera.

Bungie & Bioware, l'incarnation moderne du Space Opera

En termes d’esthétique donc, le contrat apparaît rempli, mais nombre de reproches seront fait à l’encontre de qualité de la narration de Destiny, apparemment non proportionnelle à ses ambitions. En proposant différentes races ennemies comme alliées et diverses planètes à explorer, il semblait pour autant négliger ce fameux souffle épique teinté de chevalerie que se doit d’offrir un Space Opera digne de ce nom.

Mais Destiny tel que nous avons pu le découvrir à sa sortie n’est pas le Destiny d’aujourd’hui, et encore moins celui de demain. Le parti pris de vouloir nous offrir un titre voué à changer au fil des années s’inscrit lui aussi dans cette logique Space Opera faite de conquêtes et d’univers infinis. Bungie semble l’avoir compris en imaginant un suivi sur une dizaine d’années, ce qui peut sembler vertigineux mais après tout, le studio a toujours visé les étoiles.

Fort de son expérience, le voilà qui se réinvente pionnier en tentant le pari d’un modèle économique nouveau pour le FPS. Si apparemment, l’avenir ne se conjuguera pas sans Bungie, fort heureusement, d’autres idées, d’autres visions du space opera sont aussi à l’ordre du jour. Dans la dernière partie de ce dossier, nous esquisserons un état des lieux de la production actuelle, et surtout, commencerons à imaginer quelle sera la place du thème demain.

Destiny trailer

Chargement de la vidéo
Mis à jour le 29/11/2015
PC PlayStation 4 Xbox One Wii U PlayStation 3 Xbox 360 PlayStation Vita Mac Action FPS Aventure RPG Plate-Forme Stratégie Survie Blizzard Entertainment Straight Right 343 Industries Hello Games Microsoft Game Studios Activision Blizzard Gearbox Software BioWare Bungie Electronic Arts Sony Microsoft Activision Insomniac Games Science-Fiction Extraterrestres Espace Rétrogaming

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
shikamaru_2007
shikamaru_2007
MP
le 30 nov. 2015 à 17:22

Bioware :bave:

Lire la suite...
Halo : Combat Evolved
PC360MacXbox
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (6)
  • News (88)
  • Vidéos (32)
  • Images (298)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
  • Boutique
No Man's Sky
PCPS4ONE
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (6)
  • News (130)
  • Vidéos (48)
  • Images (594)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
  • Boutique
Starcraft II
PCMac
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (15)
  • News (340)
  • Vidéos (102)
  • Images (1228)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
  • Boutique
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (5)
  • News (179)
  • Vidéos (49)
  • Images (680)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
  • Boutique
Destiny
PS4ONEPS3360
AvantArrière
  • Accueil
  • Tests (25)
  • News (303)
  • Vidéos (128)
  • Images (2085)
  • Wiki / ETAJV
  • Forum
  • Boutique
SOMMAIRE

Bungie & Bioware, l'incarnation moderne du Space Opera

Jeuxvideo.com
Boutique
  • Destiny PS4
    9.00 €
  • Destiny ONE
    7.36 €
    10.15 €
  • Destiny PS3
    7.99 €
    8.97 €