Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 42 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€ /

Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande - Comparatif : 42 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€

Page Dossier
Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande
Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande
PC
Partager sur :
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 septembre 2015 à 14:25:34
19/20
Spécifications
Sensibilité max. supportée8 200 DPI
CapteurPro-Aim Laser R3
Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette)12
RétroéclairageOui, RGB
Prise en mainDroitier
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Poids124 g
ConnexionFilaire USB

Il y a beaucoup de bonnes, voire d’excellentes, souris gaming disponibles sur le marché, mais rares sont les modèles qui arrivent à trouver suffisamment grâce à nos yeux, pour se positionner comme notre nouvel outil quotidien. La Tyon de Roccat entre typiquement dans cette catégorie élitiste.

Il y a quelques mois encore, si vous nous aviez demandé ce nous pensions des périphériques Roccat, nous vous aurions sans aucun doute répondu, qu’ils correspondaient parfaitement à l’image que nous nous faisions des produits allemands d’une manière générale : solidité, sobriété, efficacité, le tout enrobé d’une épaisse couche de classicisme. Une école qui a ses défenseurs, comme ses détracteurs, mais qui nous a toujours paru à nous un poil désuète, s’agissant d’un marché comme celui des périphériques gaming où le style et l’originalité sont loin d’être des arguments négligeables. Qu’à cela ne tienne… Tout ça, c’était avant, avant que la marque ne se mette à innover dans ses propositions : ses propositions software, à l’image du système Roccat GRID, et ses propositions hardware, à l’image de cette Roccat Tyon qui ne nous quitte plus depuis plusieurs semaines, et sur laquelle nous allons vous livrer nos impressions.

Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemandeTest Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande

Et qu’a-t-elle de si particulier, cette Tyon, pour mériter une introduction si positive ? Eh bien pour commencer, elle tombe particulièrement bien en paume, et se manipule avec plaisir : son poids reste relativement modeste, si l’on considère sa taille, qui la positionne plutôt dans la catégorie des grosses souris. Quant à sa glisse, elle est parfaite, que le tapis sur laquelle elle repose soit souple ou rigide. On appréciera également la différence de texture entre les parties supérieures et latérales, la première étant lisse, tandis que les secondes seront légèrement granuleuses. Toutefois, au-delà de sa prise en main exemplaire, c’est surtout au niveau des fonctionnalités affichées que la Tyon marquera le plus de points. Elle dispose en effet d'un total de 11 boutons, soit 12 commandes disponibles, un ensemble qui saura se montrer aussi fonctionnel qu’original.

Le couteau suisse de la souris gaming

Commençons par les fonctions classiques : en plus de la molette et des clics droit et gauche (excellent ressenti, avec une pression d’activation que nous qualifierons de moyenne... supérieure, en tout cas, à ce que propose généralement Logitech ou Mad Catz), on trouvera deux boutons au niveau du pouce, et quatre autres sur la partie supérieure. Ces derniers reposeront sur une mise en relief très prononcée, et qui ne sera pas sans rappeler ce que l’on retrouvait sur certaines souris Logitech, comme la G300. Bien que pratique à l’utilisation, on notera que le bouton le plus au fond côté index restera cependant un peu difficile d’accès pour les petites mains.

Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemandeTest Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande

Derrière, on trouvera également trois commandes plus originales : la première sera actionnable avec le pouce, et se situera à la base du périphérique. Elle permettra d’activer le système Easy-Shift, qui fonctionnera comme une sorte de touche SHIFT, mais pour la souris, doublant ainsi le nombre de ses raccourcis programmables. La seconde aura la forme d’un aileron, sur le dessus du périphérique, et s’actionnera à droite et à gauche. Quant à la dernière, elle s’apparentera à une sorte de stick analogique, baptisé X-Celerator, et pourra être utilisée pour gérer une poussée verticale ou une accélération, sur un simulateur comme Elite : Dangerous, par exemple.

Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemandeTest Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemandeTest Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande

Au final, on se retrouve avec une souris très efficace, à la polyvalence rare, et si nous n’avons pas abordé la question de son capteur ou de ses pilotes, c’est parce que dans un cas comme dans l’autre, il n’y a rien d’autre à faire, qu’à s’en satisfaire. Le capteur laser Pro-Aim R3 fait parfaitement son job, et ne nous a gratifiés d’aucun décrochage ou problème. Quant aux pilotes, ils sont clairs et très complets, et le système Roccat Talk permet d’accéder aux paramétrages de tous les périphériques de la marque, via un seul icône dans la barre des tâches. On regrettera juste que la Tyon ne profite pas encore du nouvel environnement logiciel Swarm inauguré avec la Nyth, mais d'après le représentant français de la marque, la migration ne saurait tarder. Egalement, le constructeur aurait peut-être pu intégrer une molette mobile sur 3 axes (rotation, clic, et droite / gauche), et on vous conseillera plutôt la version blanche, la noire gardant les traces de doigts sur sa partie supérieure, mais on chipote. Son tarif d’accès, une centaine d’euros, ne sera certes pas du goût de tout le monde, mais s’avèrera toutefois parfaitement justifié, compte tenu de la qualité de l'objet et des fonctionnalités proposées.

Les notes
+Points positifs
  • Des boutons nombreux et fonctionnels
  • Les systèmes X-Celerator et Easy-Shift
  • Prise en main sans fausse note
  • Capteur laser efficace et précis
  • Une gestion logicielle solide
-Points négatifs
  • Un prix élevé

Derrière ce tarif élevé se cache un modèle plus que méritant. Clairement orientée vers les grandes mains, la Roccat Tyon n'en est pas moins une souris confortable, très maniable, avec un capteur à toute épreuve et un support logiciel complet. Surtout, elle intègre plusieurs fonctionnalités inédites qui ajouteront une bonne dose de polyvalence à l'ensemble.

Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 septembre 2015 à 14:25:34
19/20
Mis à jour le 30/04/2019
PC
Annonce

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
morph910
morph910
MP
le 26 juil. 2017 à 21:13

J'en ai une depuis plus d'une année et pour ceux qui envisageraient de s'en procurer une pour le jeux prévoyez de ne pas utiliser le joystick sa deadzone n'est pas modifiable dans le driver et le l'axe vieillit très mal.
mois de trois mois pour un gamer
et comme la mienne envoyait en permanence un input j'ai dû désactiver les commande sur cet élément.

autre défaut du driver roccat, il ne faut pas toucher à sa souris pendant l'application de nouveau paramètres ( environ 15 secondes) sinon ils risquent de ne pas s'appliquer.

Sinon le reste c'est parfait.
j'adore l'aileron qui donne deux commande supplémentaires et très simples à utiliser.

Lire la suite...
munsterziboy9
munsterziboy9
MP
le 30 janv. 2017 à 19:59

Je lui vois aucun défaut à cette souris... J'avais mis du temps à me décider et j'ai opté pour celle-ci et j'ai bien fait.

Lire la suite...
masterracerr
masterracerr
MP
le 14 avr. 2016 à 09:52

Après la Mazda de la page précédente, la Mercedes. Je préfère.

Lire la suite...
Commentaire édité 14 avr. 2016, 09:53 par masterracerr
Fishmagueul79
Fishmagueul79
MP
le 25 sept. 2015 à 19:24

la roccat tyon me plait bien meme si elle n'est pas premiere du test , j'aime bien son style

Lire la suite...
Frenchsnipercat
Frenchsnipercat
MP
le 13 sept. 2015 à 11:30

On dirait qu'elle a des verrues cette souris...

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test Mad Catz R.A.T.8+ : Le phoenix se (re)met à jour
  • Test de la souris Tt eSPORTS Nemesis RGB : La petite reine du MOBA
  • Test Logitech G502 Lightspeed : Logitech coupe le cordon
  • Test Asus ROG Gladius II : Conçue pour durer
  • Test Cooler Master CM310 : La performance à petit prix
  • Test Cooler Master MM830 : Trop d'idées mal gérées
  • Test Cooler Master Sentinel III : De bonnes idées pas toujours bien mises en oeuvre
  • Test Corsair Glaive RGB : Dans la nuit une lueur d'espoir
  • Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse
  • Test Corsair Sabre RGB 10 000 DPI : Une valeur sûre dans sa catégorie
  • Test Cougar 700M Superior
  • Test Cougar Surpassion : Sans grandes prétentions
  • Test G.Skill Ripjaws MX780 RGB : Un rapport qualité prix qui change tout
  • Test HyperX Pulsefire Surge : Un périphérique haut en couleurs
  • Test Logitech G502 Proteus Spectrum : Une référence, tout simplement
  • Test Nacon GM-400L : Bigben joue la sécurité, et décroche la lune.
  • Test Razer Basilisk : Confort et performances
  • Test Razer Mamba Tournament Edition : Réservée à une élite
  • Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie
  • Test Razer Trinity : Trois souris pour le prix d'une
  • Test Roccat AIMO : Une souris, qu'elle est bien pour la conduire...
  • Test Roccat Kone EMP : Simple, agréable, efficace...
  • Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...
  • Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…
  • Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande
  • Test Speedlink Omnivi : Un festival de couleurs !
  • Test SteelSeries Rival 310 : Un peu légère peut-être
  • Test SteelSeries Rival 700 : Beaucoup de promesses non tenues
  • Test Logitech G903 LightSpeed + Tapis Powerplay
  • Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande
  • Test Logitech G900 Chaos Spectrum : La nouvelle référence de la marque suisse ?
  • Test Logitech G Pro Wireless : La légèreté qui change tout
  • Test Razer Lancehead sans-fil : Pas facile d'être une souris gamer en 2017
  • Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
  • Test Roccat Leadr : On ne se serait pas déjà rencontré quelque part ?
  • Test Corsair Scimitar : La marque se lance dans la guerre des boutons
  • Test Razer Naga Chroma : La référence des souris MMORPG
  • Test SteelSeries Rival 500 : Une orientation MMORPG difficile à assumer
  • Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide
  • Test Mad Catz R.A.T. Pro X : La modularité érigée en dogme
  • Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !
  • Test Qpad 8K Laser Pro Gaming Mouse : Une mise à jour à minima.
  • Test Roccat Kova Edition 2015 : Une mise à jour bénéfique à tous niveaux