Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 47 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€ /

Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap ! - Comparatif : 47 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€

Page Dossier
Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !
Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !
PC
Partager sur :
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 septembre 2015 à 14:24:35
16/20
Spécifications
Sensibilité max. supportée8 200 DPI
CapteurLaser
Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette)7
RétroéclairageNon
Prise en mainDroitier
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Poids90 g
ConnexionFilaire USB

Pendant longtemps, Mad Catz a été synonyme de robustesse et de modularité en matière de souris, ses produits se caractérisant souvent par de belles armatures métalliques et de nombreuses pièces mobiles. Un concept qui visiblement, a fait son temps aux yeux de la marque.

A coup sûr, la souris R.A.T. TE (pour Tournament Edition) surprend par son design, au regard de ce que proposaient les précédentes références Mad Catz en la matière. Terminé les pièces coulissantes ou amovibles et les vis de précisions qui permettaient d’ajuster chaque élément du périphérique pour les faire correspondre à la forme de sa main. Fini la structure métallique qui donnait à l’ensemble une indéniable impression de qualité… La R.A.T. TE affiche aujourd'hui une robe entièrement plastique, et un châssis légèrement translucide, tandis que son système d’ajustement se résume à une partie arrière que l’on pourra faire coulisser vers l’avant ou l’arrière, selon nos préférences de prise en main. Cette option s’avèrera bien pratique, notamment pour ajuster la position du pouce par rapport aux trois boutons qui lui seront dédiés, mais reconnaissons que de prime abord, cette nouvelle orientation nous a un peu déstabilisés, voire déçus…

L'habit ne fait pas la souris

Toutefois, ce sentiment a rapidement disparu, une fois la souris en main, car ce que le produit perd en apparence, il le gagne en précision et en souplesse d’utilisation. Le passage à une structure tout plastique permet ainsi à la R.A.T. TE d’afficher un poids d’à peine 90 grammes. Evidemment, cette légèreté ne plaira pas forcément à tous, d’autant qu’il n’y a aucune option permettant de lester la bête, mais nous concernant, le pari du constructeur s’est révélé plus que payant : la souris est un modèle d’ergonomie, de glisse et de fluidité, capable de répondre avec précision à la moindre de nos sollicitations. Et ce n’est pas notre confrère Epyon, qui continue d’utiliser la souris pour ses séances de CS : GO quotidiennes, qui nous contredira.

Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !

D’ailleurs, puisque l’on parle FPS, signalons que la R.A.T. TE disposera sur sa partie latérale gauche de trois boutons, dont un aura pour fonction par défaut de diminuer fortement la sensibilité. Cela permettra au joueur de pouvoir mieux ajuster sa visée, lorsqu’il voudra tenter un tir de précision avec son fusil à lunette, par exemple. A côté de ça, les deux autres boutons au niveau du pouce seront aisément accessibles, de même que les clics droit et gauche offriront un très bon ressenti, la pression nécessaire à leur activation restant faible.

Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !

On trouvera également, en plus de la molette (dotée d’une rotation pas à pas), deux boutons supplémentaires. Le premier au centre sera par défaut dédié à la modification à la volée du niveau de DPI sur 4 paliers (entre 100 et 8200, la valeur maximum supportée par le capteur laser Phillips), tandis que celui qui sera déporté près du clic gauche permettra de naviguer entre 4 profils de configuration des commandes. Le numéro du profil en cours d’utilisation sera alors affiché sur un indicateur lumineux situé sur la façade gauche du périphérique. Signalons que ce dernier bouton, un peu dur et un peu difficile à atteindre, servira plus pour passer d’un mode d’utilisation à un autre, que comme un moyen de s’octroyer quelques raccourcis supplémentaires en jeu. Quoi qu’il en soit, toutes ces commandes seront évidemment configurables via le logiciel de gestion de la marque.

Une partie logicielle à améliorer

Le logiciel en question est complet, avec notamment la possibilité de régler la hauteur de décrochage de la souris, le niveau de sensibilité aux micro-déplacements ou la fréquence à laquelle le capteur envoie ses informations de positionnement, jusqu’à 1000Hz. On notera simplement que son ergonomie aurait pu être mieux pensée, à l'image des fonctions tir de précision et interrupteur DPI, qu’il faudra désactiver, avant de pouvoir réassigner les boutons leur correspondant. Par ailleurs, il serait temps que la marque propose un seul et unique logiciel pour gérer ses périphériques : ici, la R.A.T. TE demande l’installation d’un pilote, plus celle d’un logiciel de gestion, qui s'ajouteront aux autre systèmes Mad Catz dédié aux claviers, le cas échéant… C’est un peu la préhistoire…

Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !

Disponible en 4 finitions (noire brillante, noire mate avec revêtement soft touch, rouge brillante et blanc brillante), la souris R.A.T. TE marque clairement une volonté de renouveau de la part de la marque. Pour autant, son design, bien qu'efficace, fera sans doute moins l'unanimité qu'un celui d'une Logitech G502 ou d'une Roccat tyon.

Les notes
+Points positifs
  • Excellente prise en main
  • Partie arrière ajustable
  • Boutons fonctionnels
  • Capteur précis et fiable
  • Tarif attractif compte tenu des prestations proposées
-Points négatifs
  • Gestion logicielle complète mais perfectible d'un point de vue ergonomie
  • Molette sur deux axes seulement
  • Poids non modifiable
  • Design tout plastique qui peut dérouter

Les apparences sont trompeuses. Malgré sa ressemblance avec ses ainées, la R.A.T TE n'est pas un modèle modulaire. Reste que derrière ce design aéré mais figé se cache un souris des plus sérieuses, avec une bonne ergonomie et un tarif cohérent, à laquelle il ne manque pas grand chose pour taquiner les références du marché.

Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
11 septembre 2015 à 14:24:35
16/20
Mis à jour le 02/05/2019 à 13:25
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
fabtulle
fabtulle
MP
le 22 avr. 2016 à 19:40

tres content de ma R.A.T 3 depuis 4ans deja

Lire la suite...
masterracerr
masterracerr
MP
le 14 avr. 2016 à 09:47

R.A.T 7, super rat amovible, je l'ai depuis 2012, et je suis pleinement satisfait. On peut lui ouvrir le capot, les portières... la TE ressemble à une supercar mais en version Majorette... Par contre, j'irai vers la BigBen, pour mes grandes mains, si la Cyborg me lache bien entendu.

Lire la suite...
Commentaire édité 14 avr. 2016, 09:49 par masterracerr
Tifosonelanimo
Tifosonelanimo
MP
le 24 mars 2016 à 13:05

Perso j'ai une RAT5 depuis 2 ans et elle fonctionne très bien. Et j'en suis complètement satisfait. J'avoue qu'à l'époque j'avais hésité avec la steelseries sensei à cause des avis négatifs sur la qualité madcatz et finalement j'avais craqué et je ne le regrette pas.

Lire la suite...
kyfel
kyfel
MP
le 15 sept. 2015 à 17:08

bonne souris mais partie logiciel assez minable comparé a razer

Lire la suite...
Commentaire édité 15 sept. 2015, 17:08 par kyfel
El_peyo
El_peyo
MP
le 14 sept. 2015 à 19:49

Très content de ma RAT5 filaire qui à 5 ans :gni:

Lire la suite...
dionizos
dionizos
MP
le 14 sept. 2015 à 14:00

Cela fais plus de 3 ans que je suis tout en mad catz et aucune panne donc sois vous êtes des bourrins avec vos périphériques sois vos commentaires sont bidon!

Lire la suite...
krassus2794
krassus2794
MP
le 14 sept. 2015 à 10:49

J'ai une R.A.T 5 depuis maintenant 3 ans, jamais eu de soucis. Le revêtement soft-touch était abimé et toutes les saletés venaient se collée dessus, du coup je l'ai entièrement démonté et poncé au papier de verre. Elle fonctionne comme au premier jour et pourtant j'en fais une utilisation intensive.

Je me suis donc dis que j’allai investir dans un clavier V7 de la même marque et là...pareil aucun soucis, je dois juste déplorer le coté trop "plastique" du clavier mais finalement j'en suis satisfait.

Si j'en crois les commentaires plus bas j'ai eu de la chance donc...

Lire la suite...
k1r1k0u
k1r1k0u
MP
le 14 sept. 2015 à 10:09

Je rejoins tous ces avis: souris et clavier Cyborg, je n'ai eu que des soucis! Qualité définitivement pas au rendez-vous, un scandale vu le prix demandé!

Lire la suite...
o_O_o
o_O_o
MP
le 13 sept. 2015 à 22:31

FUYEZ mad catz pauvre fous !!!
J' en ai vu passer des souris, logitech razer corsair etc.... et mad catz est de LOIN la marque avec lequel j' ai eu le plus de souci et surtout aussi tot, c' est simple ces souris c' est la ferrari des souris, ca a de la gueule mais c' est inutilisable, déjà c' est un vrai baton merdeux, tu sais même pas de quel coté la prendre tellement elle est faite de bric et de broc,; les patins sont à changer direct, car à la moiiiindre infractuosité sur la surface SCRAAAAAAATCH, et bin sur votre tapis de souris doit être nickel chrome et exempt de tout défauts, du aux patins merdissimaux et encore pire au sensor de pietre qualité, j' ai eu des sautes de curseur ou des mongolisations day 1, et pou finir ma molette s' est cassée car la souris m' a glissé des mains à 5 cm de la surface du tapis !!, pour vous dire je l' ai ramené chez LDLC pour échange, ils ont même pas déballé le truc ils l' avaient déjà retirée des rayons et m' ont fait un avoir, trop de retours m' ont ils dit ...

la seule chose positive que j' ai bien apprécié fut le petit joystick sur le coté sur la MMO7

Lire la suite...
Commentaire édité 13 sept. 2015, 22:35 par o_O_o
kynne
kynne
MP
le 13 sept. 2015 à 22:31

Pareil RAT 7 de la grosse merde, j'ai du la reparer plusieur fois et même la le clic central deconne.

Lire la suite...
Top commentaires
El_peyo
El_peyo
MP
le 14 sept. 2015 à 19:49

Très content de ma RAT5 filaire qui à 5 ans :gni:

Lire la suite...
Luffyzoro
Luffyzoro
MP
le 13 sept. 2015 à 17:30

J'ai également eu des problèmes avec les cyborg de Mad Catz, une fois la molette une autre fois le laser, mort en quelque mois...

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test souris Steelseries Rival 3 : La référence des petits budgets ?
  • Logitech G203 Lightsync : une nouvelle souris gaming, classique et abordable
  • Test souris Acer Predator Cestus 330 : On pouvait rêver mieux
  • Test de la souris Razer Basilisk V2 : un monde de possibilités
  • Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
  • Test de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieur
  • Test souris Roccat Kain 120 Aimo: Compacte, rapide et performante
  • Test Razer Viper : Le pied léger, la facture un peu lourde
  • Test Mad Catz R.A.T.4+ : Une mise à jour insuffisante
  • Test Mad Catz R.A.T.8+ : Le phoenix se (re)met à jour
  • Test de la souris Tt eSPORTS Nemesis RGB : La petite reine du MOBA
  • Test Logitech G502 Lightspeed : Logitech coupe le cordon
  • Test Asus ROG Gladius II : Conçue pour durer
  • Test Cooler Master CM310 : La performance à petit prix
  • Test Cooler Master MM830 : Trop d'idées mal gérées
  • Test Cooler Master Sentinel III : De bonnes idées pas toujours bien mises en oeuvre
  • Test Corsair Glaive RGB : Dans la nuit une lueur d'espoir
  • Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse
  • Test Corsair Sabre RGB 10 000 DPI : Une valeur sûre dans sa catégorie
  • Test Cougar 700M Superior
  • Test Cougar Surpassion : Sans grandes prétentions
  • Test G.Skill Ripjaws MX780 RGB : Un rapport qualité prix qui change tout
  • Test HyperX Pulsefire Surge : Un périphérique haut en couleurs
  • Test Logitech G502 Proteus Spectrum : Une référence, tout simplement
  • Test Nacon GM-400L : Bigben joue la sécurité, et décroche la lune.
  • Test Razer Basilisk : Confort et performances
  • Test Razer Mamba Tournament Edition : Réservée à une élite
  • Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie
  • Test Razer Trinity : Trois souris pour le prix d'une
  • Test Roccat AIMO : Une souris, qu'elle est bien pour la conduire...
  • Test Roccat Kone EMP : Simple, agréable, efficace...
  • Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...
  • Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…
  • Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande
  • Test Speedlink Omnivi : Un festival de couleurs !
  • Test SteelSeries Rival 310 : Un peu légère peut-être
  • Test SteelSeries Rival 700 : Beaucoup de promesses non tenues
  • Test Logitech G903 LightSpeed + Tapis Powerplay
  • Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande
  • Test Logitech G900 Chaos Spectrum : La nouvelle référence de la marque suisse ?
  • Test Logitech G Pro Wireless : La légèreté qui change tout
  • Test Razer Lancehead sans-fil : Pas facile d'être une souris gamer en 2017
  • Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
  • Test Roccat Leadr : On ne se serait pas déjà rencontré quelque part ?
  • Test Corsair Scimitar : La marque se lance dans la guerre des boutons
  • Test Razer Naga Chroma : La référence des souris MMORPG
  • Test SteelSeries Rival 500 : Une orientation MMORPG difficile à assumer
  • Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide
  • Test Mad Catz R.A.T. Pro X : La modularité érigée en dogme
  • Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !
  • Test Qpad 8K Laser Pro Gaming Mouse : Une mise à jour à minima.
  • Test Roccat Kova Edition 2015 : Une mise à jour bénéfique à tous niveaux