Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 47 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€ /

Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment - Comparatif : 47 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€

Page Dossier
Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
PC PS4 ONE Mac
Partager sur :
Spécifications
Sensibilité max. supportée16 000 DPI
CapteurOptique
Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette)4
RétroéclairageOui, RGB
Prise en mainDroitier
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Poids90 g
ConnexionSans fil propriétaire via dongle USB

La Kain 200 Aimo de Roccat est très exactement la version sans-fil de la Kain 120 Aimo que nous venons justement de passer au banc d’essai. Même forme, quasiment la même finition, et mêmes fonctions en dehors de la gestion de la communication. Il y a donc peu de chances d’être déçu par un modèle qui, en prime, semble aussi être compétitif au niveau de son tarif.

MarchandsPrix
TOP ACHATDisponible au prix de 70,41€
AMAZONDisponible au prix de 74,90€
RUE DU COMMERCEDisponible au prix de 74,90€
Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment

Commençons par faire un tour rapide de ce que la souris a à proposer. Tout comme la Kain 120 Aimo, la Kain 200 Aimo avance un design de taille moyenne, résolument droitier, et qui va à l’essentiel au niveau des fonctions : deux clics principaux, deux boutons de pouce, une roulette crantée cliquable avec touche de gestion des DPI juste derrière. Une configuration épurée servie par une esthétique plutôt sobre, et une finition très propre faite principalement de plastiques mats peu enclins à accueillir les traces de doigts. Aussi, la Kain 200 Aimo s’accompagne d’un câble de charge, d’un dongle USB pour la connexion propriétaire et d’un petit sabot pour déporter le dongle sur le bureau. Deux petits regrets à signaler sur cette partie : l’absence de rangement du dongle au niveau de la souris, avec à la clé un risque de perdre le tout petit module USB, et la connectique micro-USB au niveau de la souris via un connecteur très typé et donc difficile à remplacer.

Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment

Puisque les deux souris partagent les mêmes courbes, la prise en main se veut tout à fait identique. La Kain 200 Aimo est donc un modèle confortable, avec un dos suffisamment long pour accueillir les grandes paumes et un avant en légère pente vers la droite pour optimiser l’équilibre naturel de la main. Les boutons de pouce restent dans leur position très en arrière, parfaitement accessible facile aux petites et moyennes mains, mais franchement moins efficace pour les mains les plus longues. Et comme sur la Kain 120 Aimo, on regrette l’absence de grip sur le côté droit pour éventuellement retenir l’auriculaire et le petit doigt lors des mouvements rapides.

Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du momentTest souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du momentTest souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment

Pour ce qui est de la vivacité, cette souris n’a pas grand chose à envier à la version filaire, bien au contraire. Nous retrouvons ici la nervosité de l’ensemble des contacteurs que nous avions apprécié sur la 120, tout en gagnant en liberté de mouvement grâce à la connexion sans fil. Une connexion qui a parfaitement assuré durant nos tests, avec un décrochage aux alentours de 8 mètres et une stabilité remarquable même à 5 mètres du récepteur.

Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du momentTest souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment

Sur la balance, la Kain 200 Aimo et sa batterie intégrée atteigne les 108 grammes, soit 18 grammes de plus que le modèle filaire. Ca reste un cran au dessus de ce que propose l’excellente Logitech G Pro Wireless, tout en restant dans des proportions qui se ressentent à peine. Surtout que la glisse est bonne, fluide quelle que soit le type de mouvement, et sans accroc sur à peu près toutes surfaces. Une vraie petite machine de compétition. Surtout que la bête est équipée elle aussi du capteur Owl-Eye de PixArt et de ses 16 000 DPI de précision. Largement de quoi profiter des jeux les plus nerveux dans les résolutions les plus élevées.

Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du momentTest souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du momentTest souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment

Evidemment, pour sublimer l’ensemble, on peut compter sur le logiciel Swarm et son armada de paramètres, de solutions de gestion des macros comme du mapping (avec l’excellente fonction Shift), mais aussi de réglages du capteur pour choisir les paliers disponibles ou optimiser les réactions de la souris en fonction de vos déplacements, de vos habitudes et de votre surface de jeu. Le tout avec une gestion des profils qui fait école. Tout au plus peut on regretter la taille fixe de l’interface et des textes qui peut, suivant la résolution de votre écran, s'avérer un peu petite. Rien de bien gênant.

Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment

Avec un tarif sous la barre psychologique des 100 euros et un niveau de prestation équivalent, la Kain 200 Aimo se place en compétition avec la Logitech G Pro Wireless. Son esthétique très réussie, la vivacité de ses différents clics et sa glisse impeccable compensent son léger surpoids par rapport à sa concurrente. On regrette simplement le choix de placer les boutons de pouce un peu en arrière, laissant peu de liberté de mouvements aux grandes mains, ainsi que l’absence de rangement du dongle sur la souris elle même. Pour le reste, c’est justement la liberté de mouvements qui prime, notamment grâce à une solution sans fil efficace et une autonomie qui aura chez nous dépassé les 45 heures de jeu en alternant l’utilisation ou non de l’éclairage RGB, pour un temps de charge inférieur à 2 heures. Pas mal du tout.

Les notes
+Points positifs
  • Une belle qualité de fabrication
  • Un modèle léger qui glisse parfaitement
  • Les différents clics sont secs et rapides
  • Un capteur de premier ordre
  • Connexion sans fil stable et rapide
  • Le Swarm se montre très complet tout en restant ergonomique
-Points négatifs
  • Les boutons latéraux trop en arrière pour les grandes mains
  • Pas de rangement pour le dongle USB
  • On aurait aimé un grip plus prononcé à droite
  • Un format de connecteur micro-USB inutilement atypique
  • La fenêtre du logiciel un peu petite suivant la résolution d’écran

Tout comme sa grande soeur filaire, la Roccat Kain 200 Aimo se présente comme un modèle abouti, à jour au niveau des spécifications, à la finition impeccable et aux courbes qui allient vivacité et confort. Accompagnée d’un logiciel complet et agréable à utiliser, nous la conseillons particulièrement aux petites mains, pour du jeu nerveux ou précis. Une excellente alternative à la Logitech G Pro Wireless.

Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
03 mars 2020 à 09:54:03
18/20
Mis à jour le 03/03/2020 à 10:09

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
aboudparis
aboudparis
MP
le 03 mars à 22:38

Une question, pas très pertinente mais il me faut des réponses svp...
À ce prix, la souris, elle rentre là ou je pense, ou non? :rire2:

Lire la suite...
Tintinxrp
Tintinxrp
MP
le 03 mars à 19:26

ma g305 rigole de ce genre de modèle a 100 boules 45h d autonomie et une forme qui a l air globalement à chier

Lire la suite...
onerefresh
onerefresh
MP
le 03 mars à 18:58

"Un format de connecteur micro-USB inutilement atypique"

Ah bon.. il y a que du micro usb partout pourtant.

le usb c arrive doucement, mais a part ça je vois quel format ils auraient pu utiliser

Lire la suite...
Evilgruz
Evilgruz
MP
le 03 mars à 12:49

J'ai cette souris depuis 4 jours.
Le problème de cette souris c'est sa taille, elle est grande, et sa forme qui me fait mal à la main sur le coté droit.
Pour le reste très bonne autonomie, précise et clicks discrets, très bien finie (nettement mieux que les dernières Logitech)

Lire la suite...
Top commentaires
Tintinxrp
Tintinxrp
MP
le 03 mars à 19:26

ma g305 rigole de ce genre de modèle a 100 boules 45h d autonomie et une forme qui a l air globalement à chier

Lire la suite...
onerefresh
onerefresh
MP
le 03 mars à 18:58

"Un format de connecteur micro-USB inutilement atypique"

Ah bon.. il y a que du micro usb partout pourtant.

le usb c arrive doucement, mais a part ça je vois quel format ils auraient pu utiliser

Lire la suite...
Sommaire Dossier
  • Test souris Steelseries Rival 3 : La référence des petits budgets ?
  • Logitech G203 Lightsync : une nouvelle souris gaming, classique et abordable
  • Test souris Acer Predator Cestus 330 : On pouvait rêver mieux
  • Test de la souris Razer Basilisk V2 : un monde de possibilités
  • Test souris Roccat Kain 200 Aimo : l'une des meilleurs sans fil du moment
  • Test de la souris Razer Deathadder V2 : la même à l'extérieur, le plein de nouveautés à l'intérieur
  • Test souris Roccat Kain 120 Aimo: Compacte, rapide et performante
  • Test Razer Viper : Le pied léger, la facture un peu lourde
  • Test Mad Catz R.A.T.4+ : Une mise à jour insuffisante
  • Test Mad Catz R.A.T.8+ : Le phoenix se (re)met à jour
  • Test de la souris Tt eSPORTS Nemesis RGB : La petite reine du MOBA
  • Test Logitech G502 Lightspeed : Logitech coupe le cordon
  • Test Asus ROG Gladius II : Conçue pour durer
  • Test Cooler Master CM310 : La performance à petit prix
  • Test Cooler Master MM830 : Trop d'idées mal gérées
  • Test Cooler Master Sentinel III : De bonnes idées pas toujours bien mises en oeuvre
  • Test Corsair Glaive RGB : Dans la nuit une lueur d'espoir
  • Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse
  • Test Corsair Sabre RGB 10 000 DPI : Une valeur sûre dans sa catégorie
  • Test Cougar 700M Superior
  • Test Cougar Surpassion : Sans grandes prétentions
  • Test G.Skill Ripjaws MX780 RGB : Un rapport qualité prix qui change tout
  • Test HyperX Pulsefire Surge : Un périphérique haut en couleurs
  • Test Logitech G502 Proteus Spectrum : Une référence, tout simplement
  • Test Nacon GM-400L : Bigben joue la sécurité, et décroche la lune.
  • Test Razer Basilisk : Confort et performances
  • Test Razer Mamba Tournament Edition : Réservée à une élite
  • Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie
  • Test Razer Trinity : Trois souris pour le prix d'une
  • Test Roccat AIMO : Une souris, qu'elle est bien pour la conduire...
  • Test Roccat Kone EMP : Simple, agréable, efficace...
  • Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...
  • Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…
  • Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande
  • Test Speedlink Omnivi : Un festival de couleurs !
  • Test SteelSeries Rival 310 : Un peu légère peut-être
  • Test SteelSeries Rival 700 : Beaucoup de promesses non tenues
  • Test Logitech G903 LightSpeed + Tapis Powerplay
  • Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande
  • Test Logitech G900 Chaos Spectrum : La nouvelle référence de la marque suisse ?
  • Test Logitech G Pro Wireless : La légèreté qui change tout
  • Test Razer Lancehead sans-fil : Pas facile d'être une souris gamer en 2017
  • Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
  • Test Roccat Leadr : On ne se serait pas déjà rencontré quelque part ?
  • Test Corsair Scimitar : La marque se lance dans la guerre des boutons
  • Test Razer Naga Chroma : La référence des souris MMORPG
  • Test SteelSeries Rival 500 : Une orientation MMORPG difficile à assumer
  • Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide
  • Test Mad Catz R.A.T. Pro X : La modularité érigée en dogme
  • Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !
  • Test Qpad 8K Laser Pro Gaming Mouse : Une mise à jour à minima.
  • Test Roccat Kova Edition 2015 : Une mise à jour bénéfique à tous niveaux