Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 36 souris gamer à l'essai, entre 40 et 180€ /

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis - Comparatif : 36 souris gamer à l'essai, entre 40 et 180€

Page Dossier
Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
PC
Partager sur :
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
15 février 2019 à 11:13:00
13/20
Spécifications
Sensibilité max. supportée : 16 000 DPI / Capteur : Optique / Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette) : 7 / Rétroéclairage : Molette et logo RGB / Prise en main : droitier / Fréquence d'interrogation max. : 1000 Hz / Poids : 97 gr. / Connexion : Sans fil propriétaire via tapis + filaire / Prix (01/2019) : 200 €

Alors que les souris gamer se détachent de plus en plus efficacement de leurs ports USB, laissant Bluetooth et connexions propriétaires sans fil gagner progressivement la confiance des joueurs, leurs concepteurs cherchent désormais à nous libérer des défauts principaux de la batterie qui accompagne ces périphériques, à savoir le poids et le temps de charge. Pour se faire, tous se tournent progressivement vers l’induction, avec plus ou moins de brio.

Qu’y a-t-il de nouveau sous le soleil des souris dédiées au jeu vidéo ? Hormis la montée progressive de la précision du capteur et l'ajout de quelques éclairages plus ou moins utiles, c’est du côté de la liaison au PC que les fabricants place leurs espoirs de développement depuis quelque temps. Et c’est Logitech qui a ouvert le bal avec une version "induction" de la G900, rebaptisée pour l'occasion G903 Lightspeed et livrée avec son tapis-chargeur Powerplay. Derrière, la concurrence s'est évidemment engouffrée dans la brêche, à l'image de Razer qui nous livre ici un bundle composé d'une souris Mamba compatible avec la charge par induction et d'un tapis, le Firefly Hyperflux. La Mamba est plutôt un bon produit... Partant de là, les choses aurait du être très simples... Vous allez voir que ce sera loin d'être le cas.

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis

En effet, là où Logitech propose sur ses nouvelles souris comme la G903 ou la PRO Wireless une option pour les charger par le tapis en plus d’un fonctionnement classique sur batterie, Razer a choisi de ne miser que sur une seule de ces solutions. D’un côté le tapis ne peut alimenter que ce modèle de souris, et de l’autre la souris ne peut fonctionner en sans-fil sans être sur son tapis. Enfin si, elle peut … mais seulement si on reste à portée du capteur (jusqu’à 7 mètres donc) et pendant une petite trentaine de secondes seulement, sa micro batterie ne servant finalement qu’à faire le tampon entre l’alimentation à induction et l’électronique du mulot. Du coup, impossible de partir avec sa Mamba en voyage sauf à en faire un modèle filaire USB, pas plus qu'il n'est possible de prendre la souris avec soi pour contrôler son PC depuis le canapé.

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis

Mais pourquoi ne pas mettre une batterie standard dans cette souris ? Et bien peut être pour économiser quelques grammes, la Mamba s’affichant avec un très respectable poids à peine inférieur à 100g. Pourtant, cela n'a rien de bien exceptionnel face à la concurrence d’une G903 (110g) ou d’une PRO Wireless (80g), toutes deux capables d’offrir plus d’une dizaine d’heures de jeu en autonomie complète. Le prix peut être ? En effet, l’ensemble Razer se place désormais 20% moins cher qu’un ensemble Logitech avec le tapis Powerplay et au choix une G903 ou une PRO, mais encore 50 € plus cher que n’importe laquelle de ces deux options sans accessoire de charge, ces deux concurrentes ayant la possibilité d’être utilisées en sans fil avec dongle, et chargées en filaire durant la nuit. Dans ces conditions, pas sûr que la solution de Razer puisse réellement se justifier, ni au niveau du confort d'utilisation, ni au niveau du budget.

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis

Et c’est bien dommage car à première vue, l’ensemble a tout pour plaire. Côté tapis, on a droit à un modèle assez grand, offrant une surface de glisse de 35 par 28 cm, suffisante pour qu’on n’ait quasiment jamais à lever la souris. La surface étant réversible, on profite de deux textures différentes : soit un plastique dur pour une glisse très rapide et sans résistance, soit une surface plus granuleuse et plus souple pour un résultat un peu moins dynamique mais plus confortable. Le choix est pertinent et offre effectivement deux approches bien différentes du maniement de la souris. En prime, le passage de l’un à l’autre ne prend que quelques secondes.

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapisTest Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis

Cette zone de glisse vient se placer sur un support en plastique dur, fin de 3 millimètres, qui porte au fond le récepteur pour la souris et la connectique USB pour la liaison au PC. Un mot d’ailleurs sur cette dernière puisque Razer a fait le choix d’un port mini-USB, mais enfoncé au fond d’une cavité assez exiguë avec détrompeur. En clair, il ne faudra pas perdre ou abîmer le câble fourni par le fabricant, celui -ci étant plutôt difficile à remplacer. Et surtout, Razer ne fournit avec son ensemble qu’un seul cordon USB. Et la souris possède bien évidemment le même format, avec le même détrompeur, pour que vous partagiez obligatoirement ce câble entre les deux appareils. Ce qui est loin d’être pratique.

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapisTest Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis

Enfin, on profite pour tout le tour du tapis, d’un éclairage RGB multi zone, synchronisable avec la souris, et permettant de faire quelques jolis effets arc-en-ciel, des dégradés, et autres animations. Le tout est piloté par un logiciel toujours aussi complet et agréable, offrant en plus un calibrage du lift off parfaitement adapté aux deux types de textures du tapis.

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapisTest Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapisTest Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapisTest Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis

Quant à la souris, si l'on met de côté l'aspect sans fil, ses caractéristiques se rapproche d'une Mamba Tournament Edition : avec un capteur optique 16000 dpi et un taux de rafraîchissement d’une milliseconde, l'objet est tout à fait taillée pour le jeu, à ceci près qu'on reste sur un modèle pour droitier, et particulièrement adapté aux grandes mains. Avec de douces courbes tout en rondeur, la Mamba s'avère très confortable, aussi précise que délicate, et on l'utilisera donc avec plaisir pour tous les petits travaux de bureautique entre deux parties de FPS.

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapisTest Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapisTest Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis

Rien à redire non plus sur les fonctions présentes parmi lesquelles on compte, en plus des clics principaux, deux touches et un sélecteur de profil au niveau du pouce (ce dernier ne pouvant malheureusement pas être affecté à une autre fonction). Deux boutons en retrait de la molette crantée viennent compléter l'offre, sachant que l'on parle ici d'une molette 3 axes. Et comme d’habitude chez Razer, les contacts sont secs et rapides. Du tout bon. Encore une fois, on loue aussi la présence du logiciel Synapse 3 qui permet de gérer l’ensemble des fonctionnalités du périphérique avec une grande facilité. La Mamba Hyperflux dispose par ailleurs d'une mémoire interne capable d'emporter partout 4 profils d'utilisation.

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis

On penserait donc beaucoup de bien de cette souris de chez Razer, de son ergonomie très agréable, de ses fonctions abouties, de sa finition irréprochable, de son tapis polyvalent et bien dimensionné, s’il n’y avait pas cet énorme point noir au milieu de son portrait. Ce genre de détail qui, de par sa nature, vient simplement tout gâcher ou presque. Quel intérêt de payer plus cher pour une alimentation par induction si on nous enlève au passage la liberté de mouvement qu’offre la liaison sans fil ? Aucun, malheureusement. Pour le coup, et avec le jeu de mot de circonstances, on peut affirmer que Razer s’est pris les pieds dans le tapis, échouant à donner un véritable intérêt à un concept encore trop onéreux, incapable pour le moment de répondre à son concurrent Logitech.

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis RECHERCHER SUR AMAZON Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis RECHERCHER SUR LDLC.COM Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis RECHERCHER SUR MATERIEL.NET Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis RECHERCHER SUR HARDWARE.FR
Les notes
+Points positifs
  • Une jolie finition
  • La souris est vraiment confortable
  • Des clics secs et rapides
  • Deux surfaces de tapis pour deux sensations complémentaires
  • Le logiciel Synapse 3, vraiment intuitif et complet
  • Le capteur précis en toutes circonstances
-Points négatifs
  • Ca reste trop cher pour peu d’intérêt
  • Souris et tapis totalement dépendants
  • Pas de vraie batterie dans la souris
  • Un seul câble à partager entre les deux éléments
  • Le mini-USB propriétaire
Profil de oliveroidubocal
L'avis de oliveroidubocal
MP
Twitter
Rédaction jeuxvideo.com
15 février 2019 à 11:13:00
13/20
Mis à jour le 19/02/2019
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
burque
burque
MP
le 21 févr. à 15:26

surtout que tu peux pas utiliser de tapis avec un perso à boobs en relief

Lire la suite...
evilgruz
evilgruz
MP
le 21 févr. à 01:09

j'ai eu une Razer elite Sans fil.
Batterie et Leds HS au bout d'un an.
Logiciel Synapse qui télécharge obligatoirement ses paramètres sur le Web à chaque session ...
Une horreur.

Lire la suite...
Commentaire édité 21 févr., 01:09 par evilgruz
Shamanix
Shamanix
MP
le 20 févr. à 08:58

Razer = Durée de vie de 1ans avant qu'un faut contact n'apparaisse quelque part.

La fiabilité c'est pas leur fort (pareil pour Mad Catz), bref: Pour moi maintenant les souris c'est Logitech, point.

Lire la suite...
BluESoldieR00
BluESoldieR00
MP
le 19 févr. à 20:49

200€ une souris :rire:

Lire la suite...
de_Tassigny
de_Tassigny
MP
le 19 févr. à 19:49

Une fois on m'y aura pris d'acheter Razer (cher et neuf). Au bout de 6 mois, la souris répondait mal aux mouvements. Au bout de moins d'un an :d) poubelle. Jamais plus.

Razer ne mise que sur le look pour nous pigeonner. Razer est à la souris ce qu'Allienware est au PC.:nah:

Lire la suite...
Niggeurs
Niggeurs
MP
le 19 févr. à 18:27

Waah le prix... Surtout pour une souris qui n'a rien de spécial. (en plus qualité razer)

Lire la suite...
the-dr1ver
the-dr1ver
MP
le 19 févr. à 18:03

A voir car Mad catz va sortir leur version de cette technologie avec la r.a.t., j'ai vu ça sur leur site.

Lire la suite...
Commentaire édité 19 févr., 18:03 par the-dr1ver
PleinLeQDZara
PleinLeQDZara
MP
le 19 févr. à 16:41

On nous enfume ! C'est un scandale ! https://image.noelshack.com/fichiers/2016/23/1465739686-img8.png

Lire la suite...
Top commentaires
de_Tassigny
de_Tassigny
MP
le 19 févr. à 19:49

Une fois on m'y aura pris d'acheter Razer (cher et neuf). Au bout de 6 mois, la souris répondait mal aux mouvements. Au bout de moins d'un an :d) poubelle. Jamais plus.

Razer ne mise que sur le look pour nous pigeonner. Razer est à la souris ce qu'Allienware est au PC.:nah:

Lire la suite...
BluESoldieR00
BluESoldieR00
MP
le 19 févr. à 20:49

200€ une souris :rire:

Lire la suite...
SOMMAIRE

Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis

Jeuxvideo.com