Menu
jeuxvideo.com / Actualités à la une / Derniers dossiers / Comparatif : 44 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€ /

Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide - Comparatif : 44 souris gamer à l'essai, entre 30 et 180€

Page Dossier
Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide
Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide
PC
Partager sur :
Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 janvier 2017 à 14:35:48
16/20
Spécifications
Sensibilité max. supportée12 000 DPI
CapteurOptique
Nombre de commandes (hors boutons droit et gauche, et rotation molette)8
RétroéclairageOui, RGB
Prise en mainDroitier
Fréquence d'interrogation max.1000 Hz
Poids141à 165 g
ConnexionFilaire USB

En mars dernier, nous recevions sur notre bureau la R.A.T. Pro X, et si certains aspects du produit demeuraient critiquables, à l’image de sa molette dotée d’un actionnement transversal original, mais pas forcément des plus précis, on ne peut nier que Mad Catz avait su faire preuve d’audace, autant dans les matériaux choisis, que dans les technologies de personnalisation proposées. Quelques mois plus tard, voilà qu’une nouvelle souris du fabricant nous arrive, et dès le premier regard, on a bien senti que l’audace ne serait plus vraiment de la partie…

En fait, cette RAT 8 (message personnel à Mad Catz : un grand merci pour avoir retiré tous les points dans la dénomination de vos souris… C’était insupportable) ressemble tellement à l’ancienne R.A.T. 7, que nous avons ressorti cette dernière de son carton, pour nous livrer au petit jeu des sept différences… On en a trouvé, bien sûr, mais vous allez voir qu’elles ne sont ni nombreuses, ni fondamentales.

Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide

Tout d’abord, nous aurons droit à un nouveau capteur : celui de la R.A.T. 7 reposait sur une technologie laser supportant une sensibilité jusqu’à 5600 DPI. La nouvelle RAT 8 a choisi de passer, comme beaucoup d’autres concurrentes ces derniers mois, sur un modèle PixArt PWM 3360 optique capable de supporter une plage de sensibilité de 400 à 12 000 DPI. Également, la RAT 8 se voit dotée d’un système de rétroéclairage, réparti sur 3 zones (logo, bouton en avant de la molette et élément interne sur la partie gauche), chacune étant bien évidemment configurable indépendamment sur 16,8 millions de couleurs. Enfin, la RAT 8 perd quelques grammes sur la balance, accusant un poids à vide de 141 grammes, soit près de 10 grammes de moins que la R.A.T. 7.

Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solideTest Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide

Et voilà… Avec ces trois arguments, nous avons fait le tour des modifications apportées, le reste des fonctionnalités étant une reproduction de ce que la R.A.T. 7 proposait déjà : on parle par exemple d’un système modulaire complet, qui permettra de régler le positionnement des boutons au niveau du pouce, en avant ou en arrière, et l’inclinaison de la façade sur laquelle ils reposent. On pourra également modifier la souris sur sa longueur, et choisir la forme et la hauteur de son repose-paume, trois éléments différents étant livrés pour ce faire. Mad Catz a par ailleurs conservé le système de modification du poids de la R.A.T. 7, qui consistait en 5 anneaux métalliques (poids maximum : 165 grammes), retenus par une tige vissée. Tige vissée qui servira également de clé Allen, afin de permettre les différents réglages mentionnés précédemment. Enfin, la façade droite sera elle aussi remplaçable pour intégrer une surface grip et/ou une assise pour y laisser reposer l’auriculaire.

Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solideTest Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide

Et du côté des boutons, même musique : leur agencement reprend au millimètre près celui qu’utilisait la R.A.T. 7, à savoir, un bouton en périphérie du clic gauche pour changer de profil (parmi 4 disponibles sur la mémoire de la souris), trois au niveau du pouce, dont un sera dédié à la baisse temporaire du niveau de DPI afin de s’assurer d’une visée plus sure dans un FPS, et un devant la molette, qui gérera les différents niveaux de DPI accessibles à la volée. On notera également la présence d’une seconde molette côté pouce. Enfin, les fonctions de chaque bouton seront bien entendu réassignables à loisir, et Mad Catz fournit d’ailleurs sur son site des packs de fonctions correspondant à certains jeux, afin de pouvoir le faire plus aisément.

Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide

Alors cette nouvelle RAT 8 ? Pas si nouvelle que cela, et du coup, pas si intéressante ? Que nenni, car fort heureusement, elle n’a pas pris en exemple le modèle le moins réussi de la gamme Mad Catz. Et même si l’on conviendra que les avancées proposées ressembleront plus à des ajustements techniques qu’à de vraies innovations, la RAT 8 n’en demeurera pas moins redoutablement efficace, une fois en main. L’aspect modulable, notamment, permettra de faire en sorte que les différents boutons tombent parfaitement sous les doigts, donnant à l’ensemble une ergonomie remarquable. Ergonomie rehaussée par les choix de revêtements, tantôt caoutchouteux, tantôt soft touch, et qui offrent une saisie impeccable. Également, les retours des différents boutons sont agréables, toujours nets et légers. Seul le bouton relié par défaut au défilement des profils enregistrés nous aura paru un peu dur, mais considérant sa position, ce ne sera de toute façon pas une commande que l’on viendra utiliser dans le feu de l’action. Et la glisse n’aura pas été prise en défaut, tout comme la précision du capteur optique… Par contre, malgré la baisse de poids, la RAT 8 se classe toujours dans la tranche haute de notre comparatif sur cet aspect, et ceux qui sont habitués à des modèles moins imposants auront sans doute du mal à s’y faire.

Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solideTest Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solideTest Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide

A l’heure du jugement, cette nouvelle référence signée Mad Catz ne nous aura laissé perplexe que sur deux points : le premier concerne son support logiciel. Le fabricant avait promis un effort de ce côté, et propose notamment une nouvelle interface de gestion baptisée FLUX. Mais force est de constater que derrière le renommage, les avancées demeurent timides. Certes, on n’a plus besoin d’installer les pilotes et le logiciel de gestion séparément… Mais l’interface garde sa signature visuelle un peu vieillotte, il n’y a toujours pas de système de mise à jour automatique, les bugs ne sont pas absents (parfois un message d’erreur lorsque l’on essaie de configurer la souris après un branchement à chaud, par exemple) et la gestion des profils est assez brouillonne, même si l’ensemble demeure complet et fonctionnel.

Le second point touchera à la question du prix. La RAT 8 est commercialisé au tarif de 95€ actuellement, et s’il est vrai qu’elle offrira une modularité unique dans sa catégorie, elle restera onéreuse, pour un marché qui tourne plutôt autour des 80€ habituellement. A titre de comparaison, la G.Skill MX780 qui ne sera pas la dernière côté modularité, sera presque deux fois moins chère, tandis que d’autres modèles en retrait sur cet aspect n’en conserveront pas moins une prise en main exemplaire (on pense à la G502 ou à la Razer Mamba, par exemple). Le produit est donc solide, mais il fait face à un contexte concurrentiel sans doute plus compliqué que celui de la R.A.T. 7 à son époque. Contexte dans lequel il sera plus difficile de se distinguer.

Les notes
+Points positifs
  • Modularité impressionnante
  • Capteur efficace sur toutes les surfaces
  • Bonne prise en main
  • Un agencement des boutons parfaitement pensé
-Points négatifs
  • Un prix un peu élevé à notre goût
  • Toujours un peu lourde
  • Support logiciel vieillissant

Joli résultat que cette RAT 8 qui offre une modularité très efficace, avec bon nombre d'options, et des prestations plus que sérieuses. Reste quelques défauts qui l'empêchent d'atteindre le sommet, entre un tarif un peu élevé, un poids qui amène de l'inertie, et une suite logicielle vieillissante.

Profil de Kracou
L'avis de Kracou
MP
Journaliste jeuxvideo.com
30 janvier 2017 à 14:35:48
16/20
Mis à jour le 02/05/2019
PC

COMMENTAIRES

Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
TheTransparant
TheTransparant
MP
le 17 nov. 2017 à 22:33

Mad catz a fait faillite plus la peine se tester leur souris ni de les conseillez en plus on ne sait pas ce qui va advenir des garanties .

Lire la suite...
Ar-S_le_retour
Ar-S_le_retour
MP
le 31 janv. 2017 à 15:50

Ah les RATs :)
Coté design, on aime beaucoup ou on aime pas du tout, perso j'aime ce design agressif.
Coté robustesse, 4 ans que j'ai ma RAT 5 et je n'ai pas de soucis. Elle tient le choque. J'i acheté un lot de patin supplémentaire pour être tranquille et je ne les ai changé qu'une fois. (du coup il m'en reste encore)

Dans votre test je lis que la souris est moins lourde. Pour moi c'est un mauvais point. J'ai mis tous les poids de la 5 pour qu'elle me convienne.

Coté bouton, pour être franc la molette latérale ne sert vraiment pas à grand chose ce qui fait qu'en réalité on se retrouve avec 6 boutons. Donc en réalité 3 supplémentaires si on enlève gauche droite clic molette centrale. C'est peu.

Coté ergonomie même avec de grandes main la souris est bonne. Certes elle est "plate" par rapport à de la souris classique mais elle est large donc on a vite fait de s'habituer et le repose pousse offre un confort énorme.

Je suis donc mitigé à la vue de ce test car le GROS point noir de MADCATZ c'est qu'ils ont un service de créateur de logiciels à 2 balles. Et vu que le test pour ce dernier n'est pas non plus concluant, je trouve cela inacceptable pour de la souris haut de gamme.

Conclusion
Donc tant que ma RAT5 tourne je la garderai mais je doute tout de même réinvestir dans la même marque si coté soft ils ne font pas de réels progrès, et hélas, je doute que ce soit le cas. En revanche, s'ils sortent une RAT X avec 8 vrais boutons plutôt que leur molette latérale et un logiciel stable et ergonomique je sauterai dessus.

Lire la suite...
Commentaire édité 31 janv. 2017, 15:52 par Ar-S_le_retour
krollen
krollen
MP
le 31 janv. 2017 à 10:16

je me demande comment il test les souris ?
Mad Catz RAT 8 j'en suis a ma 3 éme.
Premier jours une journée sur wow bouton latéral de mort en 4 h de jeu.
la 2 eme 3h sur poe bouton droit de la souris ne répond plus.
la 3 eme après 24h bouton latéral mort et le bouton de profil aussi encore un produit de trop mauvaise qualité.
Changer une foi de plus et donner a mon petit neveu de 12 ans.

A NE PAS ACHETER

03/20

Lire la suite...
jay_rigolay
jay_rigolay
MP
le 31 janv. 2017 à 08:32

Une souris avec des trous dans la coque ? Génial pour l'ergonomie et pour nettoyer..
On va la régler une fois : A l'achat et après on ne la touche plus pendant 4 ans. Autant prendre directement un modèle ni bourré de trous ni bourrés de réglages à la con.

Lire la suite...
crashxxl
crashxxl
MP
le 31 janv. 2017 à 03:23

j'avais pris une rat 7 à l'époque ... elle m'a durée moins d'un an. Un bouton sur la gauche avait laché, faut contact sur le fil usb (suivant l'angle ca débranchait la souris) et pointure qui se fige sur un axe parfois. Bref, un peu décu de cette marque. Mais j'ai l'impression que beaucoup de souris "haut de gamme" ne sont pas faite pour rester sur le bureau plusieurs années.

Lire la suite...
la__soldomi
la__soldomi
MP
le 30 janv. 2017 à 22:32

Ce type de souris existe encore ? Perso je trouve l'ergonomie vraiment médriocre, sans compter que la souris est bien trop plate.
Je parle même pas de leur logiciel tout pourri.

Ca fait 4 ans que j'ai une RAT 5, j'attends juste qu'elle me lâche pour reprendre un deathadder.

Lire la suite...
o_O_o
o_O_o
MP
le 30 janv. 2017 à 20:18

haha vous avez mis mad catz et solide dans la même phrase elle est bien bonne celle la ...

blague a part j'espere vraiment qu'ils ont amélioré leur produit car pour avoir eu la precedente même pas un mois ce fut le fiasco le plus total, patins nullissimes qui accroche la moindre poussiere, capteur qui mongolise sur un axe toutes les 3 minutes et la molette qui casse car la souris est tombee de 5cm sur le TAPIS en MOUSSE ! apres cela je l ai ramenee a LDLC pour un échange, ils l'avaient retiré des rayons car trop de retours ( sans blague )...

Lire la suite...
diks62
diks62
MP
le 30 janv. 2017 à 20:11

J'ai la 7 depuis des années et hormis le design qui peut déplaire pour le reste c'est que du bon . solide , modulable , lourde ( moi je préfère quand elle sont un peu lourde), une prise en main exemplaire si on prend le temps de l"adapter a ca main enfin que du bon , si je dois changer ça sera sans hésitation pour la RAT8

Lire la suite...
minupinu17
minupinu17
MP
le 30 janv. 2017 à 17:27

je dois être idiot, mais je ne vois pas où peuvent se trouver 8 boutons ...

Lire la suite...
[JV]Nogara
[JV]Nogara
MP
le 30 janv. 2017 à 16:07

Y'a toujours des gens pour acheter des souris aussi moches?

Lire la suite...
Top commentaires
diks62
diks62
MP
le 30 janv. 2017 à 20:11

J'ai la 7 depuis des années et hormis le design qui peut déplaire pour le reste c'est que du bon . solide , modulable , lourde ( moi je préfère quand elle sont un peu lourde), une prise en main exemplaire si on prend le temps de l"adapter a ca main enfin que du bon , si je dois changer ça sera sans hésitation pour la RAT8

Lire la suite...
Ar-S_le_retour
Ar-S_le_retour
MP
le 31 janv. 2017 à 15:50

Ah les RATs :)
Coté design, on aime beaucoup ou on aime pas du tout, perso j'aime ce design agressif.
Coté robustesse, 4 ans que j'ai ma RAT 5 et je n'ai pas de soucis. Elle tient le choque. J'i acheté un lot de patin supplémentaire pour être tranquille et je ne les ai changé qu'une fois. (du coup il m'en reste encore)

Dans votre test je lis que la souris est moins lourde. Pour moi c'est un mauvais point. J'ai mis tous les poids de la 5 pour qu'elle me convienne.

Coté bouton, pour être franc la molette latérale ne sert vraiment pas à grand chose ce qui fait qu'en réalité on se retrouve avec 6 boutons. Donc en réalité 3 supplémentaires si on enlève gauche droite clic molette centrale. C'est peu.

Coté ergonomie même avec de grandes main la souris est bonne. Certes elle est "plate" par rapport à de la souris classique mais elle est large donc on a vite fait de s'habituer et le repose pousse offre un confort énorme.

Je suis donc mitigé à la vue de ce test car le GROS point noir de MADCATZ c'est qu'ils ont un service de créateur de logiciels à 2 balles. Et vu que le test pour ce dernier n'est pas non plus concluant, je trouve cela inacceptable pour de la souris haut de gamme.

Conclusion
Donc tant que ma RAT5 tourne je la garderai mais je doute tout de même réinvestir dans la même marque si coté soft ils ne font pas de réels progrès, et hélas, je doute que ce soit le cas. En revanche, s'ils sortent une RAT X avec 8 vrais boutons plutôt que leur molette latérale et un logiciel stable et ergonomique je sauterai dessus.

Lire la suite...
Commentaire édité 31 janv. 2017, 15:52 par Ar-S_le_retour
Sommaire Dossier
  • Test Razer Viper : Le pied léger, la facture un peu lourde
  • Test Mad Catz R.A.T.4+ : Une mise à jour insuffisante
  • Test Mad Catz R.A.T.8+ : Le phoenix se (re)met à jour
  • Test de la souris Tt eSPORTS Nemesis RGB : La petite reine du MOBA
  • Test Logitech G502 Lightspeed : Logitech coupe le cordon
  • Test Asus ROG Gladius II : Conçue pour durer
  • Test Cooler Master CM310 : La performance à petit prix
  • Test Cooler Master MM830 : Trop d'idées mal gérées
  • Test Cooler Master Sentinel III : De bonnes idées pas toujours bien mises en oeuvre
  • Test Corsair Glaive RGB : Dans la nuit une lueur d'espoir
  • Test Corsair M65 RGB : Le choix de la sagesse
  • Test Corsair Sabre RGB 10 000 DPI : Une valeur sûre dans sa catégorie
  • Test Cougar 700M Superior
  • Test Cougar Surpassion : Sans grandes prétentions
  • Test G.Skill Ripjaws MX780 RGB : Un rapport qualité prix qui change tout
  • Test HyperX Pulsefire Surge : Un périphérique haut en couleurs
  • Test Logitech G502 Proteus Spectrum : Une référence, tout simplement
  • Test Nacon GM-400L : Bigben joue la sécurité, et décroche la lune.
  • Test Razer Basilisk : Confort et performances
  • Test Razer Mamba Tournament Edition : Réservée à une élite
  • Test Razer Naga Hex V2 : Une évolution aussi attendue que réussie
  • Test Razer Trinity : Trois souris pour le prix d'une
  • Test Roccat AIMO : Une souris, qu'elle est bien pour la conduire...
  • Test Roccat Kone EMP : Simple, agréable, efficace...
  • Test Roccat Kova AIMO : Et pour quelques éclairages de plus...
  • Test Roccat Nyth : Quand la souris devient caméléon…
  • Test Roccat Tyon : Le renouveau de la marque allemande
  • Test Speedlink Omnivi : Un festival de couleurs !
  • Test SteelSeries Rival 310 : Un peu légère peut-être
  • Test SteelSeries Rival 700 : Beaucoup de promesses non tenues
  • Test Logitech G903 LightSpeed + Tapis Powerplay
  • Test Logitech G603 : Elle a tout d'une grande
  • Test Logitech G900 Chaos Spectrum : La nouvelle référence de la marque suisse ?
  • Test Logitech G Pro Wireless : La légèreté qui change tout
  • Test Razer Lancehead sans-fil : Pas facile d'être une souris gamer en 2017
  • Test Razer Mamba Hyperflux + Tapis Firefly : Une souris sans fil, mais pas sans tapis
  • Test Roccat Leadr : On ne se serait pas déjà rencontré quelque part ?
  • Test Corsair Scimitar : La marque se lance dans la guerre des boutons
  • Test Razer Naga Chroma : La référence des souris MMORPG
  • Test SteelSeries Rival 500 : Une orientation MMORPG difficile à assumer
  • Test Mad Catz RAT 8 : De timides évolutions, pour un produit néanmoins solide
  • Test Mad Catz R.A.T. Pro X : La modularité érigée en dogme
  • Test Mad Catz R.A.T. TE : l'heure du changement de cap !
  • Test Qpad 8K Laser Pro Gaming Mouse : Une mise à jour à minima.
  • Test Roccat Kova Edition 2015 : Une mise à jour bénéfique à tous niveaux