Menu
Page Dossier
Guide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan Pro
Guide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan Pro
PC
Partager sur :
Spécifications
CPU : i7 7820HQ (2,9-3,9GHz) / GPU : GTX 1080 8 Go / Mémoire vive : 16 Go DDR4 2400 MHz / Chipset : Intel HM175 / Stockage : 3 x M.2 PCIe; 1 x SATA 2,5" / Dalle : TN 1920x1080 / Technologie clavier : mécanique / Rétroéclairage clavier : Oui, RGB / Entrées / sorties' : USB 3.1 (Type-C) x1, USB 3.0 (Type-A) x5, HDMI 2.0, 4 entrées / sorties jack audio, T3, DC-in Jack, lecteur cartes SD / Communication : Killer MultiGiG LAN + Killer 1435 Wireless 802.11 ac, Bluetooth V4.1 / Capacité batterie : 78 Whr / Poids : 4,5kg / Dimensions : 428 x 314 x 31~58 mm

Si la tendance du côté des PC portables gaming est clairement à celui qui trouvera le meilleur compromis entre puissance des composants et finesse du design, certains constructeurs continuent de parier sur des modèles plus clivants, et principalement axés sur les performances au détriment de toute notion de mobilité. C’est le cas de MSI qui avec le GT75 Titan Pro, entend bien redonner ses lettres de noblesse au fameux concept du « transportable ». Et la marque le fait avec une certaine réussite, il faut bien l’avouer.

E-NOR-ME ! On ne va pas se le cacher : ce GT75 n’aura pas volé sa dénomination de « Titan » et pousse même à se demander s’il est bien raisonnable de le faire rentrer dans la catégorie des PC portables : avec ses 3 à 6 cm d’épaisseur selon les zones, ses 4,5 kg sur la balance, et son transformateur secteur qui fait à lui seul le poids d’un âne mort, le GT75 ne fera clairement pas un bon compagnon de voyage, et dans la plupart des cas, on limitera ses déplacements à quelques points stratégiques au sein de sa maison ou de son appartement. Dans le même esprit, on qualifiera plus de « racée » que d’« avenante » l’esthétique générale de la bête, conséquences des larges aérations que l’on distinguera à l’arrière et sur les côtés, et d’une coque aux courbes et aux épaisseurs très changeantes.

Guide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan Pro

Fort heureusement, si ces éléments de design ne seront pas du goût de tous, ils offriront une contrepartie bienvenue et en ligne avec l’optique d’utilisation de ce modèle : ainsi, l’encombrement du GT75 lui permet d’afficher un ensemble de fonctionnalités parmi les plus complets et les plus aboutis du marché. Jugez plutôt : côté composants, l’utilisateur pourra compter sur un processeur i7-7820HK, sur 16 Go de mémoire DDR4 2400 MHz (4 slots disponibles en tout), et sur une GTX 1080 pour animer la partie graphique. Difficile de faire mieux actuellement sur un PC portable, et le constat sera tout autant valable concernant les options de connectiques embarquées : le GT75 disposera ainsi sur ses différentes tranches de 5 ports USB3, 4 prises audio jack (casque, micro, entrée et sortie ligne), un port RJ45, un port USB 3.1 type C avec support Thunderbolt 3, un mini DisplayPort, et un port HDMI.

Guide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan ProGuide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan Pro

Et lorsque l’on mettra en route l’appareil, et que l’on commencera à explorer ses différentes possibilités, ce sont les deux interfaces de saisie qui surprendront par leur qualité. Côté clavier, MSI a fait le choix d’interrupteurs mécaniques intégrés en partenariat avec SteelSeries. Les sensations sont un peu déstabilisantes au début, les touches étant rapprochées et « low profile », mais on apprécie très vite leur réactivité, la légèreté qu’elles donnent la frappe, et les nuisances sonores raisonnables qu’elles produisent. A ce titre, nous dirions que le confort proposé est supérieur à ce que nous avions pu expérimenter sur le Razer Blade Pro par exemple, qui se vantait également de l’intégration d’interrupteurs mécaniques, mais dont l’expérience faisait plus penser à une interface hybride de type méca-membrane. Le rétroéclairage RGB et configurable touche par touche proposé par MSI est aussi plus agréable que celui de son concurrent, puisqu’il illuminera de manière nette et uniforme chaque symbole. Et ce sera sans doute anecdotique pour beaucoup de joueurs, qui préfèreront de toute façon utiliser une souris, mais MSI n’a pas non plus fait de concessions sur la qualité du touchpad : sa surface est agréable et réactive, et le système a le bon goût de se doter de deux vrais boutons mécaniques, pour des clics nets et précis. Enfin, terminons sur cet aspect en précisant que MSI a intégré à la base de son clavier un rehausseur, que l’on pourra considérer comme un ersatz de repose-poignets. Difficile en revanche de mesurer l’impact réel de cet artifice sur le confort… Nous aurions tendance à statuer qu’au moins, il ne l’altère pas.

Guide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan Pro

Allumer le GT75, c’est aussi prendre la mesure de la qualité de son affichage. Certes, on est sur une dalle TN Full HD dans le cas de notre exemplaire de test, et sur un produit de ce calibre, cela ressemble beaucoup à une économie difficilement justifiable. Fort heureusement, les mesures et la pratique vont venir contredire nos préjugés. Pour commencer, nous sommes sur une dalle dotée de prestations technologiques appréciables : support des fréquences jusqu’à 120Hz, et compatibilité G-Sync (cela implique toutefois la non-prise en charge des fonctions Optimus, ce qui aura une conséquence sur l’autonomie, mais nous y reviendrons). En outre, le rendu des couleurs est juste, et le contraste de 1092 :1 est plutôt dans le haut de la fourchette. Bien sûr, technologie TN oblige, les angles de vision sont limités, et la luminosité maximale autour de 260 cd/m2 est un peu légère. Mais dans l’ensemble, on reste sur un affichage d’excellente facture.

Guide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan ProGuide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan Pro

Un écran flatteur, une grosse puissance de calcul CPU ou GPU : sans surprise, ce modèle se comporte admirablement dans tous les cas de figure. Dans un contexte bureautique simulé (sous PC Mark Home 8.0), le GT75 obtient un score de 4069 points, pas loin du meilleur score de notre base de données. Une réactivité que la machine doit aussi à son système de stockage composé d’un SSD M.2 512 Go (3 slots disponibles en tout) et d’un HDD de 1 To plus classique (un seul slot disponible). Et en jeu, les performances sont tout aussi remarquables : 102 FPS sous The Witcher 3, 117 sous Battlefield 1, 63 sous Rise of the Tomb Raider, en résolution Full HD et lorsque les titres sont configurés au niveau de rendu maximum. Les chiffres sont appréciables, et par le biais de la technologie G-Sync, il est même possible d’envisager le jeu en 4K, puisque le GT75 peut être livré avec une dalle supportant cette résolution. Au-delà de ces arguments, on note que la chauffe et le comportement des composants demeurent parfaitement maitrisés : sous une forte sollicitation, le GPU ne dépasse jamais les 85°C et se stabilise plus surement autour de 81°C tandis que le châssis reste lui aussi à des niveaux de température plutôt bas (entre 25 et 36° autour du clavier et du touchpad, 48°C max sous la base du châssis). Et la fréquence reste contenue dans une fourchette entre 1820 et 1850 MHz. Pour autant, cette situation est entachée d’un léger bémol : la bonne gestion des composants s’accompagne malheureusement d’un niveau de nuisance sonore que l’on aurait espéré bien plus faible.

Guide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan Pro

Plus concrètement, la ventilation génère un souffle de 54 dBA en utilisation gaming. Alors certes, le GT75 embarque une GTX 1080, mais la différence de bruit reste conséquente avec des machines concurrentes, chez Asus ou Acer (Predator 17X). Au moins pourra-t-on se consoler en argumentant que le GT75 se montrera silencieux en utilisation bureautique, et saura profiter pleinement du mode Whisper mis en place par NVIDIA il y a quelques mois, et sur certains jeux, pourra voir ses nuisances sonores considérablement diminuées : 50 dBA sous The Witcher 3 bloqué à 60 FPS, 46 dBA pour Star Wars Battlefront dans les mêmes conditions.

Nous le disions un peu plus haut, le GT75 ne sera pas du genre nomade, de par son encombrement, pas plus qu’au travers de son autonomie. Celle-ci est parmi les plus faibles de notre base donnée : un peu moins de 2H00 en utilisation bureautique simulée (PC Mark 8), et peu plus en lecture vidéo. C’est faiblard, même si on notera que MSI laisse sur ce point une solution afin d’améliorer les choses : si le support G-Sync impose l’utilisation du GPU NVIDIA, l’iGP Intel reste activable au prix d’un reboot, et vous offrira un léger répit.

Guide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan ProGuide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan ProGuide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan Pro

Enfin, terminons ce tour d’horizon du GT75 avec le support logiciel. Là-dessus, pas de surprise : MSI fait toujours confiance à Nahimic pour la gestion de la partie audio (cocorico !), et proposera par exemple l'émulation 7.1 sur la sortie casque, ou un soundtracker en overlay en jeu. Et l’ensemble des paramétrages du PC restent accessibles depuis le hub Dragon Center. Par ce biais, il sera possible d’ajuster la gestion de la ventilation et du refroidissement, le rendu de l’affichage, la couleur des éléments rétroéclairés. Le Dragon Center autorisera aussi le monitoring des différentes constantes de l’appareil, en local, ou via un téléphone portable.

Guide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan ProGuide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan ProGuide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan Pro

On trouvera bien entendu quelques petits errements au fil de l’utilisation (cordon d’alimentation entre le bloc secteur et la machine un peu court à notre goût, utilité du bouton « ventilation maximum » qui nous laisse perplexes), mais globalement, le GT75 remplira très bien son office, qui sera de remplacer votre station de travail ou de jeu classique, par un appareil plus compact et facilement repliable, sans pour autant sacrifier en fonctionnalités ou en performances. Le sacrifice sera par contre plutôt au niveau de votre portefeuille, qui va devoir se délester d’environ 3300€. Le positionnement tarifaire est nettement au-dessus de ce que propose Acer avec son Predator 17X (environ 2500€), mais dans cette catégorie de produits, MSi est loin d'être le plus excessif : Razer facture ainsi son Blade Pro plus de 4500€, pour des prestations loin d'être convaincantes.

Les notes
+Points positifs
  • Puissant et très fonctionnel
  • Affichage de qualité malgré l'utilisation d'une dalle TN
  • Clavier mécanique très réussi
  • Larges possibilités côté mémoire ou stockage
  • Un touchpad doté de deux vrais boutons
  • Suite logicielle complète
  • Nombreuses fonctions accessibles directement par des raccourcis claviers
-Points négatifs
  • Forcément très encombrant et peu autonome
  • Rapport à l'encombrement, on s'attendait à mieux côté nuisances sonores
  • Câble d'alimentation un peu court
  • Tarif malheureusement très élevé
Mis à jour le 15/01/2018
PC

COMMENTAIRES

Tous les commentaires (0)
Vous devez être connecté pour poster un commentaire.
SOMMAIRE

Guide PC Portable Gamer : Test du modèle MSI GT75 7RF Titan Pro

Jeuxvideo.com